AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une éclaircie sous le ciel hivernal (solo/Pnj)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 143
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Une éclaircie sous le ciel hivernal (solo/Pnj)   Mar 30 Mai 2017 - 14:52

Palais des Paons,
Panahos de la troisième enneade du second mois de Vérimios d'hiver,
Neuvième année du cycle 11


Je me reposais quelques heures dans mes appartements à cause de la fatigue accumulée vers mon terme, je me demandais comment cette délivrance ressemblera-t-elle, un effort de longue haleine jusqu'à ne plus pouvoir sentir la douleur ou  inversement je pourrais reprendre mon souffle ? Je me remémore la naissance des jumeaux qui m'a requis le double effort de poussée en circonstance de trouble précaire, cette période le baron Alvaro d'Arcani, premier mari combattait lors de la bataille des deux-dragons. Il ne pouvait guère me soutenir comme un époux près de sa femme... La situation est différente désormais car non seulement le père de l'enfant n'est pas sur un champ de bataille et l'homme me pourvoit d'une attention aimante à sa manière, il prenait bon nombre de charge assez sur ses épaules au quotidien. Je ne  me vois pas abuser du baron pour le moindre aspect anodin parce que j'en ai le caprice, je traversais ma troisième grossesse. Je connais le processus d'accouchement, les symptômes s'y référant !

Je me suis endormie sans m'en rendre compte en lisant un recueil de poésie, pas que le contenu m'assommait... Je trouve un petit plaisir à la lecture d'un texte poétique, on sous-estime le bienfait qu'apportent leurs rimes à mon humble avis, tout le monde ne partage pas les mêmes passions ce que je pense encore heureux. Je me relève doucement cette fin d'après-midi pour m'adosser contre des oreilles moelleuses, celui qui a dit qu'une femme enceinte était belle flatte la mère de sa descendance. Je maintiens une respiration régulière au fur et à mesure de l'approche des contractions, j'entends dame Elena et Catania, la sage-femme rejoindre avec deux servantes rapportant le nécessaire.

Catania : L'enfant se tient à la bonne position, vous devez poussez à la prochaine contraction. Nous sommes près de vous Sarina.

Elena : Rappelez-vous d'inspirer et expirer entre vos poussées, je vous accompagne le long rassurez-vous.
Disent-elles en me détendant à l'entente de leurs voix, ça me rassurait que j'ai un appui solide. Je concentre mon énergie pour sortir le bébé.

Les cris de douleurs se joignent en même temps que l'effort du corps, poussant entre chaque intervalle la nouvelle vie impatiente de découvrir le monde. Je redoutais combien l'épuisement surviendrait après mon courage car, c'est une épreuve plus ou moins fastidieuse selon la mère concernée. Je faisais abstraction de l'hiver lorsqu'elle montre son petit minois, ses pleurs retentissent dans les bras de Catania, il s'agissait d'une fille vigoureuse qui vint aux creux des miens, elle a la couleur de cheveux de son père, le blond d'or et mes yeux bruns ambrés. Sysiphe caresse ses joues douces, il voit l'héritière de la maison Levante pleine de vie. Elle a héritée du sang dracenne dilué du côté maternel, le baron lui retrouvait les beaux traits de sa femme.

Sysiphe : C'est un bel enfant ma douce, elle est en bonne santé merci Néera.

Sarina : Je te remercie du compliment, tu aimes Anabella Cornélia di Levante ?

Sysiphe : Comment ne pas aimer, j'approuve ce choix maintenant laisse moi prendre la suite. Je saurais près d'Anabella.

Dit-il en me voyant succomber à la fatigue, Catania instruit le mari aux soins d'un nouveau-né tandis que dame Elena soutient celle-ci pendant mon sommeil.

Elena : Vous vous débrouillez plutôt bien votre honneur, vous avez prit la main en s'occupant des jumeaux de deux ans.

Catania : Assurez-vous de suivre ses conseils à bon escient, un père peut-être maladroit mais s'améliore au gré des jours.

Sysiphe : Je vous remercie mesdames, je retiendrez ses sages recommandations.

Dit-il en laissant la baronne se reposait au sein du lit conjugal, il écoute leurs précieux conseils qui l'aideront à être un bon père envers sa fille. Sysiphe revient en début de soirée accompagnait de la demoiselle éveillée, elle chérit ce joyau étincelant qui agrandit la famille.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une éclaircie sous le ciel hivernal (solo/Pnj)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]
» ô nuit belle nuiiit sous un ciel, d'Italiiie ♥
» Sous un ciel lourd comme une meringue [sp Xerxes]
» Sous le beau ciel d'été (Pv Nuage de Fée)
» « Au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu. » [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Soltariel :: Baronnie d'Ysari-
Sauter vers: