AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des zéphyres, vents de Guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khernal Kre'Nael
Drow
avatar

Nombre de messages : 95
Âge : 17
Date d'inscription : 17/05/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  428 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Des zéphyres, vents de Guerre   Ven 18 Aoû 2017 - 15:36

Karfias, Neuvième ennéade de l'an X du Cycle XI,
Appartements du Ditronw Da’re, Puy d’Elda

Il y a certains jours où l’on se dit qu’il aurait mieux valu se lever armé d’une lourde baliste et habillé pour la guerre. Ces jours où la perspective d’un massacre en bonne et due forme ne parvenait pas à retirer d’un esprit tourmenté l’âpreté d’une mauvaise nouvelle arrivée au pire des mauvais moments.
Le courrier était tombé comme une sentence aux aurores, tirant Khernal Kre’Nael d’un sommeil agité. Le messager eut droit à une flopée d’insulte qu’il accueillit sans même trembler, alors que les yeux du mage, embrumés par la violence du matin, parcouraient le vélin. A la lecture, il retrouva – presque avec enthousiasme – son masque froid qu’il peignit sur son visage.
«– Kl’eril I’nik Nesstren… » déclara-t-il, éclairant par là son avis sur ces hommes des landes poussiéreuses qui s’en étaient pris à Esion. Malgré la clarté du message qui discréditait cette théorie, Khernal avait peine à croire en l’innocence des Princes Marchands dans cette affaire. Tout compte fait, pourtant, cela semblait aller à l’encontre de leurs intérêts…

Mais le loisir de s’intéresser davantage à la diplomatie entre Puy d’Elda et Ithri’Vaan lui était refusé. Si le parchemin n’était pas écrit de la main de l’Olath Blada, il fallait le considérer tout comme. L’ordre était direct, sans préavis et n’admettait aucune contestation. Mille drows partiraient ce jour même pour Esion et le C’nros – le Ditronw Da’re à sa tête – serait de la partie.
Reprendre Esion pour que le commerce puisse reprendre dans des conditions normales était la priorité. L’extermination des fanatiques qui s’était arrogé le droit d’attaquer Elda serait également un passage obligé. Selon les faibles témoignages à leur disposition, les hérétiques s’accompagnaient d’une armée de Lève-Morts qui leur avait permit une victoire écrasante sur les rejetons d’Esion. La riposte devrait-être sans précédent, sans quoi les doebens affranchis douteraient de la supériorité des sombres habitants du volcan et se mettraient à contester leur autorité par les armes…
Personne ne regrettera les morts de la cité portuaire, au sang si pauvre que les dracennes Nisétiens en auraient ri. Mais l’honneur eldéen imposait la rigueur de Meingal pour ces impies.



Quelques heures plus tard, Abords du Puy d’Elda

Quelques heures à peine suffirent aux troupes drows pour se réunir sous la bannière puysarde. Les mages du C’nros, tous de noir vêtus, avançaient en queue de colonne, précédés par les Sargtlin, les archers de la Luth’Elghinn et quelques cavaliers Ur’tharlrss, le tout dirigé par un Streea Jabbuk. Celui-ci rejoignit Khernal, monté sur son Morgal, et se présenta comme un jeune soldat, désireux de faire ses preuves. A son sifflement, son ost se mit en marche et quitta le Puy d’Elda, sous l’œil de l’attentif de Valas, faisant résonner les tambours de guerre drow sur les Terres Stériles.

Timeline:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr
Khernal Kre'Nael
Drow
avatar

Nombre de messages : 95
Âge : 17
Date d'inscription : 17/05/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  428 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Des zéphyres, vents de Guerre   Sam 2 Sep 2017 - 21:10

Première ennéade de l'an X du Cycle XI,
Sur la marche d’Esion.

La poussière des Landes Arides balayaient les sols avec parfois plus de violence qu’une gifle. Le vent soulevait des volutes interminables de sable. Même ici, l’hiver avait frappé, rendant le début du voyage laborieux. Si la chaleur revenait peu à peu, les zéphyrs s’étaient levés, annonciateurs de mauvaises nouvelles.
Les deux officiers, montés sur leur Morgal, se protégeaient le visage avec leur cape. Les animaux écumaient, non pas par la charge ou la course, mais bien par le sable et la poussière qui ravageaient tout depuis la côte de Sel aux marais Cretoks. Au loin l’astre d’Uriz déclinait rapidement et se cacha dans l’horizon lointain de leur destination. D’une œillade entendue, Khernal et le Da’ron sonnèrent la halte au crépuscule. Les toiles furent montées sur leurs supports et des feux brulaient, seuls remparts contre la fraicheur mortelle de la nuit.

Avant de voir apparaître les astres de l’obscurité, reflets glaciaux des lumières terrestre sur la Glace Primordiale d’où jaillirent les Dieux, un soldat vint interrompre le mage et le Streea Jabbuk, réunis autour de la seule carte, plus qu’approximative, d’Esion.

« – Mon maître, Da’ron. salua-t-il avec une démarche raide. Deux messages sont arrivés. L’un, intercepté, semble venir d’Esion. L’autre porte la marque d’un des éclaireurs du C’nros.
Que disent-elles ?
La même chose, mes Maîtres. Esion a été désertée par les hérétiques qui ont fui vers le Sud. Des eldéens ont été soumis par le fer.
Des nouvelles des doebens ?
Les parchemins n’en parlent pas. »

Formés par la même discipline, les deux officiers se regardèrent et acquiescèrent d’un même mouvement. Le Streea Jabbuk réagit le premier.

« – Prépare la cavalerie, met tout le monde sur le pied de guerre. Appelle les Veldruks. »

Les deux soldats s’échangèrent un salut militaire et ils se séparèrent. Khernal ceignit son épée machinalement, les pensées tournées vers leur cible.

« – Tout cela pour un maudit comptoir marchand… Combien avons-nous de montures ?
Quatre-vingt-trois. Les nôtres comprises. »

Les soldats Ur’thalrss ne suffiraient pas à vaincre des mages entraînés rompus aux combats dans la brousse stérile. Monter mages et archers sur les chevaux restaient périlleux mais sans cela, la victoire n’étais pas assurée. Pas même à leur portée.

« – Nous pouvons les devancer. Sans se préoccuper de la discrétion et en ne ménageant aucune monture. Celle qui crève laisse son cavalier au sol. »

Les officiers convoqués se présentèrent à ce moment là. Khernal et son compagnon lancèrent des ordres à chacun.

« – Deux prendront un guerrier contre dix et marcheront sur la cité. Gardez-la coûte que coûte. Si les doebens arrivent, ne les faites pas entrer, sauf si la confrontation est inévitable.
Trente mages prennent une monture et se préparent au départ. Les autres marchent vers le Sud avec le reste de l’ost. Exécution. »
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr
 
Des zéphyres, vents de Guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Terres Stériles-
Sauter vers: