Partagez | 
 

 ou le médian courtise le sud [Victoria]

Aller en bas 
AuteurMessage
Renaud d'Erac
Titre du rang
Titre du rang
avatar

Nombre de messages : 443
Âge : 41
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

MessageSujet: ou le médian courtise le sud [Victoria]   Mar 29 Mai 2018 - 6:31

3ème jour de la 4ème ennéade de Verimios,
An X du XIème cycle.


Le Concile s'était terminé avec un gout amer pour Renaud. Lui qui avait fait tout son possible pour faire voter les pairs en sa faveur, le Marquis de Serramire avait mit fin à cette réunion ou il avait mit tous ses espoirs d'un simple revers de la main. Maintenant dans l'incertitude, une nouvelle fois, il avait marché en long, en large, et en travers, ou plutôt en cercle en faisant les cent pas. Il réfléchissait à la suite, mais il était bien incapable de savoir de quoi il en retournerait. Rageur, il avait du mal à garder son calme, du moins intérieurement, mais il devait absolument réussir à passer à autre chose. Un matin, lors d'une de ses longues séance, il se remémora son entrevue avec le Duc de Soltariel, et leur engagement pour construire un port à Erac. C'est que Renaud n'avait pas la phobie de la mer, encore moins après son séjour à Thaar, et qu'il savait qu'il y avait beaucoup à retirer de l'océan. Mais avant cela, il y avait beaucoup de prérequis, comme un port, des bateaux, ce genre de choses qui avaient tout de même une grande importance. De ce qu'il avait entendu sur le Duché, il se doutait que sa requête allait sans doute tomber à l'eau.

En plus de ce problème, il y avait également les armées qu'il avait envoyé au sud, pour appuyer le Grand-Chancelier dans la lutte contre Ydril. Il avait des nouvelles par l'intermédiaire de son Sénéchal, Robert d'Orfe, mais la situation était ambigüe, sur ce fond de trahison. Renaud avait entendu que la Comtesse de Sybrondil était venue à Diantra. Il s'agissait d'ailleurs de la seule représentante du sud dans la Capitale, chose bien étrange vu tous les enjeux qui devaient se jouer ici même. Renaud se décida donc à l'inviter, et ainsi faire la connaissance de cette femme qu'il ne connaissait pas, et qui semblait s'imposer comme égérie du sud. Une fois son page parti pour convier Victoria au manoir eracien dans l'après midi, il demanda à ce qu'on lui parle de la demoiselle. L'on ne savait pas grand chose sur elle dans l'entourage du Duc, outre qu'elle semblait être quelqu'un de coriace, s'étant imposé suite au décès de son frère, malgré un autre frère qui aurait du, en toute logique, devenir le Comte. C'est avec si peu de renseignement qu'il la reçu.

La salle ou l'on fit entrer Victoria n'était pas un petit bureau, comme Renaud avait coutume de recevoir, mais un salon assez vaste, et décoré avec faste. Une belle cheminée ouvragée, éteinte vu la saison, avec un canapé et deux fauteuils des plus confortable autour d'une table basse sur laquelle reposait des rafraichissements diverses, comme du vin de Hautval, de l'eau fraiche, ou encore du thé, et un plateau rempli de douceurs. Des tableaux ornaient les murs, ou encore des boucliers décoratifs, aux diverses armoiries eraciennes. C'est dans cette atmosphère agréable qu'il reçu la Comtesse de Sybrondil. Habitué à faire attendre les gens, par habitude, il ne le fit pas cette fois, et il était donc bien présent, assit dans l'un des fauteuils, quand la demoiselle fut introduite. Il se leva et lui baisa la main, en toute courtoisie

"Soyez la bienvenue dans mon manoir, votre Grandeur, je vous en prie, asseyez vous"

Il indiqua le canapé mitoyen du fauteuil ou il était assit un instant auparavant.

Revenir en haut Aller en bas
Victoria di Maldi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 751
Âge : 27
Date d'inscription : 26/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: ou le médian courtise le sud [Victoria]   Sam 2 Juin 2018 - 20:37


La nuit fut longue vu le manque de sommeil qui s’était accaparée de la Comtesse. Une longue agitée couplée à des maux de têtes. Elle pouvait remercier le Chancelier, lui qui avait toujours l’art de la faire sortir de ses gonds ; cette fois-ci, encore une fois, ils s’étaient séparés en de très mauvais termes et malgré les excuses qu’elle lui envoya, Victoria ne pouvait s’empêcher de croire qu’ils n’arriveraient jamais à se parler normalement ; à moins d’être face à face dans des latrines suite à une indigestion massive… Mais elle espérait vraiment que cela ne se reproduise pas. Elle devra donc s’en tenir qu’à des échanges houleux avec l’Arétan, à moins qu’ils n’échangent plus du tout, ce qui était une solution fortement envisageable.

En ce jour, c’était une autre rencontre d’envergure qui l’attendait : elle rencontrerait le fils du Duc d’Erac ; Renaud d’Erac, fils de Léandre. La Comtesse se demandait d’ailleurs si le père se rendrait à Diantra ou s’il laissait le soin à son fils de représenter le duché. Erac était d’ailleurs dans une situation compliquée ; un père légitime toujours vivant et des vassaux de jures soit sans suzerain soit vassal de la couronne. Victoria se souvint d’ailleurs de son discours face aux Vrais-Soltaris lorsqu’elle tenta de les rallier à la Magna Carta : Elle avait dépeint Erac comme un toutou qui suivrait la couronne, la queue entre les jambes et la tête penchée, espérant recevoir son bout de viande, ou encore une fillette pleurnichant après ses poupées.

Et même si cette invitation ne l’emballait pas, elle qui avait encore un peu de mal à marcher suite à sa blessure causée par le régent du Berthildois ; cela aurait été impoli de la refuser. La jeune femme s’habilla alors soigneusement mais sobrement, n’arborant qu’un simple collier. Puis, elle se dirigea vers le manoir où elle était conviée, là où elle fut directement accueillie par le Duc en personne.

« Votre Altesse ; C’est un honneur de vous rencontrer. » La pièce était grande et la table ne manquait de rien pour se sustenter. Victoria afficha un léger sourire crispé, la marche avait été longue et sa cuisse la faisait quelque peu souffrir. Elle s'assit alors volontiers dans le fauteuil que lui indiqua le Duc, attendant patiemment qu'il fasse part des raisons de son invitation.

_________________
code couleur: #993366
Victoria di Maldi
La passion détruite se transforme en passion de détruire
Thème musical

Connais-tu le goût d'une langue enflammée, Invité?
Titres posthumes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t18930-la-baronnie-de-sybrondil
Renaud d'Erac
Titre du rang
Titre du rang
avatar

Nombre de messages : 443
Âge : 41
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

MessageSujet: Re: ou le médian courtise le sud [Victoria]   Mar 5 Juin 2018 - 7:00

La Comtesse était une très belle femme, et ses yeux en particulier, attiraient Renaud. Il nota un léger boitement, quand elle se dirigea vers le fauteuil, qui le fit se poser quelques questions, d'autant qu'on lui aurait sans doute dit si elle avait un handicap. Une fois servit, il se lança

"L'honneur est partagé, votre Grandeur."

Il fit un salut de la tête pour appuyer ses dires

"Il semble que vous soyez la seule personne du sud à vous êtes déplacer jusqu'à Diantra pour représenter vos contrées. Vous êtes bien courageuse, aux vus de la situation actuelle. Votre séjour à Diantra vous plait il ? cela doit changer par rapport à Sybrondil."

Il faisait naturellement référence à la guerre d'Ydril, mais il était évident que c'était à Diantra, en ce moment même, que se jouait énormément de choses importantes pour l'avenir. Il avait beaucoup de choses à demander à la Comtesse, mais il ne voulait pas la brusquer, ni tout demander, au risque de n'avoir qu'une fraction de réponses. Il se décida donc pour y aller pas à pas

"Je vous remercie d'avoir répondu à mon invitation, c'est que la situation m'échappe un peu, et je préfère avoir enfin des renseignements par une personne qui saura répondre à mes interrogations. D'autant plus que j'ai engagé des troupes pour vous soutenir dans votre lutte contre l'envahisseur. Dites moi donc, votre Grandeur, pouvez vous m'éclairer un peu sur ce qu'il se passe réellement dans le sud ?"
Revenir en haut Aller en bas
Victoria di Maldi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 751
Âge : 27
Date d'inscription : 26/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: ou le médian courtise le sud [Victoria]   Sam 9 Juin 2018 - 22:02


Victoria était restée silencieuse le temps que le service soit terminé. Un léger sourire aux lèvres par courtoisie envers son hôte, une position droite et franche alors que les jambes se croisaient malgré la légère douleur que cela lui apportait. Bref, la Comtesse souhaitait renvoyer une image parfaite de droiture et de maîtrise, elle dont la confiance en soit ne manquait pas et ce malgré le fait de se retrouver face à un fils de Duc.

Celui-ci commença par une légère pique, ou alors était-ce un compliment ? Difficile à dire. Mais en soit, lui rappeler qu’elle était, pour l’instant, la seule représentante venant du duché de Soltariel laissa un goût amer à la Comtesse. C’était d’ailleurs la première remarque qu’elle s’était fait en assistant au retour du Roi ; bons dieux, où étaient donc les suderons ? Il n’y avait qu’elle… Oui, elle seule, malgré la présence des représentants Soltaris sous la coupe d’une tata lubrique qui n’avait en aucun cas l’étoffe d’une ambassadrice.

« Je gage que d’autres viendront. La Duchesse est actuellement sur le point de donner vie, cela ne doit en aucun cas lui faciliter le voyage. Mais elle viendra, j’en suis persuadée. Quant à Ysari, ils sont fort occupés à surveiller leur frontière commune avec Ydril pour organiser un déplacement sur Diantra. » Commença-t-elle à répliquer, laissant ensuite un léger silence s’installer, le temps de porter sa coupe à ses lèvres, pour après enchaîner sur la première interrogation de Renaud.

« Qu’attendez-vous comme réponses exactement, votre Altesse ? Que voulez-vous dire par « réellement » ? Souhaitez-vous savoir où en sont les préparatifs de guerre ? Les rapports d’espions par rapport aux forces ennemies ? Ou souhaitez-vous parler d’un tout autre sujet qui touche actuellement le duché ? » Autant être clair dès le départ et ne pas tourner trois heures autour du pot. Victoria était quelqu’un de franc qui tentait systématiquement ses interlocuteurs à l’être également.

_________________
code couleur: #993366
Victoria di Maldi
La passion détruite se transforme en passion de détruire
Thème musical

Connais-tu le goût d'une langue enflammée, Invité?
Titres posthumes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t18930-la-baronnie-de-sybrondil
Renaud d'Erac
Titre du rang
Titre du rang
avatar

Nombre de messages : 443
Âge : 41
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

MessageSujet: Re: ou le médian courtise le sud [Victoria]   Mar 12 Juin 2018 - 9:01

La Comtesse jouait au jeu du chat et de la sourie, à moins que Renaud ne soit pas clair du tout dans sa demande. Il savait pour la grossesse de la Duchesse de Soltariel, et peut être même qu'une représentante avait été envoyé puisque Roderik avait avancé une certaine Angelina de Solaria. Toutefois, la véracité de l'identité de la dame était remise en cause, même s'il semblait que tout le monde, hormis le Langehack et Renaud semblait s'en foutre royalement. Qu'Ysari n'envoie personne n'était pas justifiable aux yeux du Duc. Ils surveillaient leurs frontières, fort bien, cela n'empêchait pas d'envoyer une personne pour représenter la Baronnie, ou au moins s'enquérir de ce qu'il se passait dans les murs de la capitale. Ce n'était pas une seule personne qui changerait la protection d'une frontière. Mais peut être cherchait elle à justifier l'absence de ses compatriotes d'une façon ou d'une autre. Il se fendit en amabilité, un sourire attrayant sur les lèvres

"Je serais content que d'autres se joignent à nous. Vu le rassemblement actuel, j'apprécie de rencontrer les gens, afin de me présenter, et d'apprendre à les connaitre. Ainsi, maintenant, je sais qui vous êtes, votre Grandeur, et je gage qu'une rencontre est bien meilleure pour établir de futurs accords, qu'un échange de courrier avec une personne que vous ne connaissez pas."

Plus il verrait de monde, plus il serait content. Il désirait se faire connaitre, et s'il pouvait nouer des liens commerciaux, cela devrait être des plus bénéfiques pour Erac. Mais pour l'instant, Victoria voulait qu'il précise ses questions, il allait donc le faire

"Je m’intéresserais à la guerre plus tard, et je vous demanderais votre avis, et vos préconisations bien entendu. La ou je voulais en venir, c'était sur ce qu'il se passait à Soltariel. Un Duché sous tutelle, c'est une aberration à mes yeux, et comme l'on m'a dit que vous aviez signé une charte à l'encontre du couple ducal, c'est que vous aviez sans nul doute des raisons de le faire, et que vous savez de quoi il retourne. A l'aube d'une guerre contre un envahisseur, c'est fâcheux, et comme Erac est engagé, j'aimerais connaitre les tenants et les aboutissants. C'est donc la dessus que j'aimerais que vous m'apportiez des précisions, du moins pour commencer"

Sybrondil était bien plus au courant de ce qu'il se passait dans son Duché de tutelle, que Renaud, qui sortait d'une campagne contre le médian, avec des informations biaisées. Et même s'il en avait recueillit, le temps lui avait manqué, tellement il s'était focalisé sur ses propres soucis.

Revenir en haut Aller en bas
Victoria di Maldi
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 751
Âge : 27
Date d'inscription : 26/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: ou le médian courtise le sud [Victoria]   Mar 7 Aoû 2018 - 11:03


Une aberration ? Victoria avait-elle bien entendue ?

Sa tasse de thé à la main, la Comtesse échangea un bref regard avec Renaud. Il lui vint à penser qu’il devait être piteusement au courant pour se permettre telle affirmation, à moins d’être complètement stupide pour ainsi juger sans être mit au fait.

Finalement, elle opta pour la seconde option.

La mise sous tutelle, une aberration ?  Que pouvait-on bien dire d’Erac dans ce cas ? Un duché qui avait revendiqué la couronne, reniant ainsi Sa Majesté Bohémond, rejoignant ensuite la ligue, la queue entre les jambes, pour finalement la quitter, et la poignarder dans le dos, dès que l’opportunité de lécher les bottes des nordiens s’était présentée. Et voilà maintenant qu’il se permettait de juger une décision de son Roy. La loyauté des Eraçiens ne tiens finalement qu’à un fil –ou un coup de langue-. Que ce soit Harold ou même Renaud, ces deux-là se valaient bien en terme de conneries débitées à la minute.

Politesse… politesse…

Adonc, le « Duc » se permettait de s’inquiéter pour les troupes qu’il avait envoyées au Chancelier, à croire qu’il ne portait aucune confiance aux officiers du Roy.

Cela était bien regrettable.

Il fallait dorénavant répondre quelque chose. Et même si l’envie primaire de la Comtesse n’était autre que de le remettre convenablement à sa place et de lui apprendre un tant soit peu la diplomatie, ce n’était pas à elle de le faire ; après tout, Victoria n’était pas sa mère.

« Si cela peut vous rassurer, Votre Altesse, la mise sous tutelle a été extrêmement bien accueillie par le duché. Les décisions royales seront respectées, adonc, vous n’avez rien à craindre pour vos troupes. Ceux-ci sont sous les bons soins du Chancelier. »

Victoria posa sa tasse puis se leva doucement, s’appuyant sur sa canne.

« Néanmoins, concernant ce que vous qualifier d’aberration, je vous invite à vous entretenir avec le Chancelier qui a prononcé cet état de fait. Je suis persuadée qu’à l’écoute de votre opinion, il saura se montrer patient et vous expliquera en détail pourquoi Sa Majesté à prit cette décision. » Faisant quelques pas, elle enchaina. « Je vous remercie de l’invitation, votre Altesse, mais je me dois de vous quitter. J’ai malheureusement sous-estimé la blessure de ma jambe. Celle-ci devient trop douloureuse pour que je puisse continuer de jouir de votre hospitalité. J’espère toutefois avoir l’opportunité de vous recroiser, lorsque mon état se sera amélioré. »

Petite courbette autant que possible le soit, puis Victoria quitta son hôte, non sans une pointe de rancœur venu s’ajouter à l’avis négatif qu’elle avait déjà de ce duché.

_________________
code couleur: #993366
Victoria di Maldi
La passion détruite se transforme en passion de détruire
Thème musical

Connais-tu le goût d'une langue enflammée, Invité?
Titres posthumes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t18930-la-baronnie-de-sybrondil
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ou le médian courtise le sud [Victoria]   

Revenir en haut Aller en bas
 
ou le médian courtise le sud [Victoria]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victoria Alisa . Cavalieri
» Partie multi Victoria II
» Victoria Justice (négociable) • Nina Chevalier • 25 ans
» Victoria Justice as Céowyn [Humain]
» Victoria 2 - Poland 0.2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Diantra-
Sauter vers: