AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hannibal de Roch
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 545
Âge : 25
Date d'inscription : 05/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]   Dim 7 Juin 2009 - 19:34

Comte de Scylla, se répétait inlassablement de Roch dans son carosse, serrant son poing ganté de blanc de satisfaction, un sourire ambitieux et satisfait fiché sur son visage crevassé. Le carrosse était doté de volets hermétiques. Nul ne pouvait voir alors la figure du jeun...du marié. Ce dernier jubilait littéralement. Sa fortune lui avait enfin permis d'obtenir des étendues de terres inespérées. Un mariage classique : un homme riche épouse une héritière désargentée. L'affaire avait été facilitée par le fait qu'Hannibal ne soit pas seulement un vulgaire bourgeois mais aussi un homme de cour bien en vue à Diantra. Comte de Scylla ! Conseiller politique de Leurs Majestés, Chef du Librium et maintenant comte de Scylla ! La fortune lui souriait. Quoique non...sa hargne et sa détermination avait été les seuls vecteurs de son ascension. L'ancien routier ne croyait pas au destin. Il croyait à une séparation du monde entre faibles...et forts. Toute l'astuce consistait à appartenir à la bonne catégorie.

La porte s'ouvre. C'est Hubert qui apparait au yeux du prochainement comte de Scylla. Le majordome s'est permis un sourire en ce jour là, lui qui est d'habitude pareille à une statue de marbre. Brave serviteur dévoué, qui porte déjà la livrée comtale. Hannibal descendit les quelques marches du marchepied déployé par son fidèle valet. Son escarpin impeccablement ciré retentit contre le plancher. Légèrement ébloui, le marié ajuste sa toque. Devant lui, la crème du Royaume. Hannibal était habillé entièrement de blanc. Son pourpoint était blanc, sa toque était blanche, sa chemise bouffante était blanche, sa fraise était blanches, ses chausses, ses gants. Quelques fils d'or habilement cousus ça et là relevait le costume avec éclat. Le visage buriné d'Hannibal tranchait en revanche avec netteté avec son costume. Ses yeux, deux diamants noirs pétillant, balayèrent rapidement la foule. La majorité des nobles avait répondu présent.

L'aristocrate traversa le portique d'entrée, alors que l'orchestre entamait un morceau créé pour l'occasion. Alors que les premiers accords triomphant de quelques trompes s'élevaient dans l'air pur de cette magnifique journée de Barkos, les gardes mirent l'arme à l'épaule au passage d'Hannibal. Délicatement, affichant le sourire du plus heureux des hommes, le marié salua les invités, insistant nettement pour Leurs Majestés avec une révérence en bonne et due forme, hommage renouvelé à la duchesse de Langehack, sous peu sa suzeraine. Devant le chapiteau, les deux Gardiens attendait, respirant toute la pureté et la grâce de leurs dieux respectifs.

Voilà quelque chose que peu oublieront..., songea Hannibal en fixant respectueusement les deux Gardiens. S'arrêtant à respectueuses distance, il s'inclina devant eux :

"-La grandeur de l'honneur que vous nous faites pas votre présence n'est que peu descriptible Gardiens..."


Après ces mots, il recula d'un pas. Et fixa l'entrée de la tente, les mains croisés dévotement au niveau de la ceinture. C'est de là qu'elle allait arriver. June des Isles, comtesse de Scylla. Un demi-sourire imperceptible s'imprima sur la mine radieuse d'Hannibal...

[Ordre : June, Aerandir, Callista ?]
Revenir en haut Aller en bas
Letha
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8990
Âge : 22
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]   Dim 7 Juin 2009 - 20:34

Si je ne devais penser qu'une chose en cet instant précis, c'est que ma mère est insupportable. Tout doit être parfait, ce sont ces mots. Mais elle m'a dit tant de choses aussi... Comme que ce jour serait le plus beau de ma vie. Tu parles oui ! Elle, elle s'est mariée par amour. Moi je ne sais même pas ce qui va m'être donné pour époux de l'autre coté de cette tente. Il n'y a avec moi que ma mère, mon père et les deux couples de danseurs qui vont lancer mon arrivée. Ma mère est une véritable puce, elle saute dans tous les sens, jette un regard en dehors de la tente, glousse, remet en place mon voile, tourne une fleur dans mon bouquet. Bref, elle est insupportable. Elle réussit même à agacer mon père qui finalement la fait sortir. Elle va se mettre à pleurer aussi ? Elle arrange un mariage à sa fille et elle va se dire "émue". Les mots me manquent pour décrire cette situation.
Moi, je suis assez calme. J'ai tout ressassé cette nuit, j'ai tout imaginé sur le futur marié même si je doute de tomber sur mon idéal masculin. Les hommes de 25 ans ne sont généralement pas de riches aristocrates conseillé du roi. Je pense simplement à ma soeur, je ne connais même pas son prénom et pourtant j'aurais aimé qu'elle soit là avec moi. Ma mère ne veut pas en entendre parler, mon père se tait dès que je l'évoque. J'ai fais renaître en eux un passé douloureux, pourtant... pourtant je ne suis plus la fille unique et mes rêves de petite fille d'avoir une grande soeur qui me protègerait pourrait se réaliser. Alors, je me fait cette promesse : je la retrouverais.
Mon père pose sa main sur mon bras et sourit faiblement. Oui, il est temps d'y aller maintenant. Je tousse, une boule remontant dans ma gorge. Nous reculons un peu, et les danseurs s'élancent dans l'allée. Je les vois a peine voltiger avec grâce en lançant quelques poignées de pétales de roses blanches et rouges - les mêmes fleurs qui composent mon bouquet - alors que déjà mes jambes deviennent molles et que mes yeux se voilent. Petite, j'ai imaginé des dizaines de mariages fabuleux, mais aucun ne ressemblait à celui là. Je me reprends cependant, accrochant à mon visage doux un sourire splendide que je ne rangerais que ce soir. Nous avançons.

Ma vie vient de basculer maintenant. Il y a énormément de monde, que le gratin du royaume humain, j'ai eu le droit de parcourir la liste des invités même si ma mère s'est opposée fermement à ce que je m'occupe des préparatifs. peut être avait-elle peur que je trouve un moyen d'y échapper ? Non. Ce doit être mon destin... je vois enfin mon futur époux. Il est entièrement vêtu de blanc, portant une toque, une chemise bouffante, une fraise et des gants. Il semble bien loin des 25 ans... il a l'âge d'être mon père... voir mon grand père. Je frissonne à peine. Monsieur mon père exerçant une légère pression pour mon bras. Que dois-je faire de suite ? M'enfuir en courant ? Non. Je vais affronter mon destin, toujours avec mon plus beau sourire... De plus, courir avec ses chaussures me semble bien dur.
Je suis vétue d'une longue robe de mariée bouffante bustier. Laissant nue mes épaules et mes bras. Cette robe - choisie par ma mère - met en valeur ma taille fine et ma poitrine bien présente. Le tissue est remonté en une fleur de tissue avec un noeuf bleu, et en dessous, de la flanelle. Dessus, il y a également une fine ceinture de ruban rouge qui se coule le long de mes reins. Sous cette complexe mais Ô combien jolie robe, je porte des bas - et la traditionnelle jartière qui descendra probablement au niveau de ma cheville si quelqu'un doit me l'enlever. Je porte aussi des chaussures à talons aiguille - ma mère a du le faire exprès pour que je ne cours pas trop - argentées. Mon visage à été maquillé assez légèrement, un peu de rouge sur mes lèvres et du rouge autour de mes yeux bleus. Mon teint frais à fait le reste. Mes cheveux couleur roux tirant sur le coquelicot pour trouver un élément de comparaison sont attachés en un chignon compliqué, laissant quelques mèches tombé le long de mon visage. Je porte aussi un diadème de diamants. J'ai eu beau expliqué à ma mère que je n'étais ni reine ni princesse, elle n'a rien voulu comprendre. A mes oreilles pendent de longues boucles argentées. Je porte également des gants de soie blanche qui remontent jusqu'au haut de mes bras. Element final : le voile, là au moins j'ai pu négocier pour qu'il ne traine pas. Je serais donc une mariée sans traine mais cette décision était sans appel.

Mon coeur bat bien plus vite que la douce musique qui résonne dans ma tête. Mon père s'arrête au milieu de l'allée et me serre - toute proportion gardée - dans ses bras selon la tradition avant d'aller s'asseoir aux cotés de ma mère. La fin du trajet, je la fais donc seule, montant les quelques marches qui mènent à l'estrade. Derrière moi, Callista, gardienne de Néera que j'ai rencontré précédemment. Je suis honoré qu'elle ait accepter d'être mon témoin. Face à moi, Hannibal... mon futur époux que je prends le temps de détaillé.
Les monologues des deux prêtres - de Néera et Arcamenel - font tour à tour leur monologue, je laisserais le soin à mon futur époux de m'expliquer ce qu'ils ont dit. Je n'entends même pas ce qu'ils disent, essayant de fixer mon regard pour éviter de trembler. Sans succès, je le crains.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aerandir
En attente de validation..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 789
Âge : 33
Date d'inscription : 28/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]   Lun 8 Juin 2009 - 7:58

Le temps s'écoule toujours au même rythme, langoureux et savoureux..Parfois, il s'accélère le temps d'ouvrir son ventre rebondi et d'en laisser échapper les méandres de vos vies. Le temps est la seule chose que nous ne pouvons contrôler, il s'écoule a gros bouillon entre nos doigts rendu gourds et malhabiles par l'humanité qui nous habite...

Il sourit doucement, ses lèvres s'incurvent, moqueuses, boudeuses...Le carton d'invitation dort désormais entre les mains d'un garde, pourquoi ? Pourquoi avoir dansé jusqu'en ces lieux où rien ne l'appelle ? Ici ne sommeille ni l'amour, ni la passion sauvage, ni le désir sanguin, ni même la haine brulante...Rien de ces atours ne valsent entre les jetés de toile, alors pourquoi ? Arcam rit et pleure..Sa face délicieuse se tord d'outrages, de sourires, d'insultes..Un tourbillon que rien ne peut arrêter, ni faire dévier...Pourtant, il est un chant que son Serviteur n'a put ignorer..A travers les voiles sacrés de l'Innommable repose, assoupit, le commandement divin...Il sourit...Ses yeux aveugles, couverts d'or ne regardent rien, ne voient que les ténèbres et pourtant, il sait, il sait tout de ce qui se prépare...Le prêtre tremble, s'affole alors qu'il doit faire ses preuves...Vas y, jeune adepte, tisse les liens inséparables qui ne veulent rien dire...Le mariage...Ce n'est rien, ce n'est qu'un instant, un mot qui n'a aucun poids...Ils n'ont pas comprit, ils ne savent pas...Seul le sombre destin du futur découvert lui ouvre ses portes d'airains...Quand au Serviteur du Prisonnier, il lève le visage au ciel, il écoute ce que seules ses oreilles peuvent entendre, encore ces notes sauvages et porteuses de promesses étranges, sensuelles et volages...Il a choisit son propre destin, les contours de sa vie...Marionnettiste aux fils de soie...Loin, très loin retentit une voix...Il ne baissera pas la tête...Il ne voit pas...Non, il sourit et lorsque sa voix réponds, elle n'est que murmure doux et ombrageux, une symphonie, une harmonie que lui seul sait jouer...

-Oui...Je le sais...

Et toi ? Que sais tu de sa présence ? Imagines tu l'honneur ? La Gloire ? Te pavaneras-tu tel un coq décharné ? Profite de ces instants, il n'est pas là pour toi, il n'est pas là pour elle, il n'est pas là pour ce mariage vide et creux...Il n'est pas là pour ce parterre de nobles qui ignorent la Vérité qui se cache dans les limbes de Son Chant..Il est là...Juste pour une rose...

« Offre ton présent maintenant, Aerandir...Chante..Chante encore...Juste pour ses pétales flétrit, juste pour ses blessures ouvertes aux regards avides...Chante...Chante encore...Juste pour ce bouton qui ignore que le soleil se lèvera de nouveau sur la couche des amants maudits
-Encore un peu...Juste un peu...Les pétales frémissent....Juste un peu »...


Le bourdonnement des prêtres prend fin...Témoin ? Témoin de quoi ? De rien...Juste de rien...Nul amour...Nulle passion...Nulle haine...Nul désir..Sauf peut être...

Il attendra...Un peu...Juste quelques grains de sable, parce que la tige n'est pas prête, pas encore...
Revenir en haut Aller en bas
Callista
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1675
Âge : 24
Date d'inscription : 26/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Spécial
MessageSujet: Re: [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]   Lun 8 Juin 2009 - 11:04


Un mariage, un mariage... mon premier. Probablement pas mon dernier, vu que j'ai encore de longues années devant moi, mais le seul avant longtemps... au moins en tant que témoin. J'étais au château, pour attendre la deuxième tâche... ce mariage. Enfin, du moins, pas le mariage en tant que tel... juste pour elle. Et croiser Aerandir, mais ça c'est juste pour le plaisir. Après tout, on doit bien finir par croiser nos collègues, non ?
Enfin... je suis venue pour Elle. Pour porter Sa voix. Parce que celle pour qui je viens est bien plus importante que ce qu'elle pourrait imaginer...

Le temps passe... Aerandir a l'air calme... détaché, plutôt. Tous n'auront pas son détachement... Deux Gardiens, deux représentants de ceux qui gouvernent sans jamais se montrer.
Je ne pourrai voir... mais deviner. Le blanc immaculé des tenues, de la robe. Les airs soigneusement peint sur les deux acteurs d'un mariage arrangé... Je ne comprend toujours pas les motivations profondes d'un tel acte, mais tout a une raison... et je ne suis pas là pour ça.
Le blanc pur des tenues traditionnelles tranchera probablement avec le rouge flamboyant de ma robe. Exceptionnellement, j'ai abandonné mes tenues habituelles pour une robe bustier écarlate, propre à rehausser la grâce naturelle de ma race, tout en conservant un maximum de liberté de mouvement... détail vital, n'ayant pas été particulièrement pourvue en sens de l'équilibre et autre détails triviaux de ce genre. Embrasser le parquet serait particulièrement gênant... mais je n'allais pas pour autant renoncer à mettre en valeur ce corps que je ne peux plus voir. Si je ne peux plus le regarder, les autres l'admireront pour moi... bon, j'ai quand même respecté la plupart des principes que nous impose la décence, mais les plus prudes ne manqueront pas d'être choquées par ce corps évoqué par la robe somme toute assez simple...
Du reste... j'avoue avoir quelque peu triché... D'incessants jeux de lumière exaltent et magnifient les moindres détails de ma robe. Rayonnante... jusqu'au sens propre. Feu follet rayonnant, avatar sublime de la Déesse... utilisant quelque peu mes dons pour sublimer mon corps et mon visage. Le but avoué est d'éclipser toutes les dames en présence, sauf peut être la mariée... et mes dons me sont utiles.
Pour le temps du mariage, pour cette journée, j'aurai la grâce et la beauté de ma Déesse, temporairement accordées... Nulle ne pourra me surpasser, pâles comparaisons en regard de la perfection...

Je ne pouvais pas non plus laisser échapper mon arrivée... remettant l'invitation entre les mains d'un garde éberlué, affichant un sourire radieux. J'aurais aimé pouvoir regarder l'air qu'il affiche... mais mon état me condamne à susciter ces folies sans jamais pouvoir les contempler.
Je me suis dirigée vers l'autel, apparition dansante et légère, entourée de mon cocon de magie... Une apparition à la hauteur de l'évènement, bien qu'aucun ne puisse saisir la portée réelle des actes d'aujourd'hui.
L'attente aux cotés d'Aerandir... jusqu'à ce que le marié arrive. Hannibal de Roch. A fait beaucoup pour le Royaume Humain, mais ne comptera pas nécéssairement sur le Bien... et pourra peut être nuire quelque peu à l'Equilibre. Il prend la parole... poli, respectueux... et avec une réponse à la hauteur. Arcamenel restera Arcamenel...


"Gamin..."

Murmure silencieux au Prisonnier et son Gardien. Pour ma part, je maintiens mon sourire et répond d'une voix douce, chargée de la volupté qui m'est conférée pour le temps de la fête...

"Tout le plaisir est pour nous..."

Enigme tortueuse qu'il pourra essayer de décrypter si l'envie lui prend...
Mais pas sur l'instant. Instant réservé à la mariée, qui arrive, accompagnée. Accompagnée... pas par sa mère, sortie un peu plus tôt. Par son père, probablement... qui d'autre ? Donc, son père.
June... plus importante qu'elle ne pourra jamais l'imaginer. Guidée et protégée, elle arrivera à son choix, précieux pour l'équilibre...
Une autre prise de parole, toujours de la même voix...


"Nous saluons celle qui est Seule..."

Nul besoin de préciser celle incluse dans le 'nous'. La Voix que je porte, celle qui observe... et seule la mariée pourra comprendre le sens exact de ces paroles... Que les autres s'imaginent une référence quelconque à ce mariage si ça leur chante, là n'est pas l'intérêt réel.
Mon esprit revient sur les cadeaux... les trois. Celui du marié n'a aucune espèce d'importance, insignifiant... mais ceux de June seront précieux... l'un pour elle, l'autre pour 'nous'. Deux cadeaux que je suis seule à pouvoir lui offrir... deux cadeaux uniques à celle qui est Seule.
La fin de la discussion marque également le début de la cérémonie en elle même, par les deux prêtres... Alliance peu commune, mais les deux Gardiens étant présents, la cérémonie se devait d'être officiée conjointement par un prêtre de chaque ordre... Par les représentants des deux cultes associés au mariage. J'atténue quelque peu l'effet de ma magie. Celle qui doit occuper la place centrale n'est pas moi...
Nul besoin de la vue pour sentir les humeurs qui planent autour... Aerandir est toujours aussi détaché, loin de tout ça. Hannibal exulte, peut être autant pour la mariée que pour les raisons qui l'ont poussé à ce mariage. Et June... submergée par le stress ? Je suis juste derrière elle, et une main vient imperceptiblement se poser sur son bras, l'entourant d'une bulle apaisante... juste suffisante pour l'aider contre l'appréhension, pas assez pour lui mâcher le travail... juste une aide douce, rassurante. Ma main se retire dès que les prêtres achèvent leur discours, faisant voler en éclat la béquille que je lui apportais. Juste une aide temporaire...
Et Aerandir, toujours aussi impassible.


"Qui est la malchanceuse qui te pousse à venir prendre racine ici ?"

Les Dieux ne valent parfois pas mieux que de simples frères et sœurs pour ce qui est de la taquinerie... Enfin, tant qu'Aerandir ne s'intéresse pas à moi, je n'ai rien à faire... excepté suivre le mouvement, pour les prochaines minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal de Roch
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 545
Âge : 25
Date d'inscription : 05/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]   Mar 9 Juin 2009 - 14:24

Les danseurs virevoltèrent élégamment en sortant de la tente, passant sur les deux flancs d'Hannibal. Ce dernier afficha un sourire de circonstance à la l'arrivée imminente de son très prochainement épouse. Les lourds pans du chapiteau s'écartèrent sous les efforts de deux laquais. Et la mariée apparut. La façade resta intégrale, et les yeux de l'aristocrate se remplirent de bienveillance et respect. Mais sous la façade, après quelque coup de pioches pour fissurer ces trois couches de granit, de marbre et de bronze, une profonde déception monta à la tête d'Hannibal. Pas assez de magnificence...la robe était trop simple au goût de l'homme, et mal adaptée à l'occasion. La pureté régnait en maîtresse à Langehack, et les fleurs tout comme le ruban rouge pourraient être mal interprétés dans ce nid de moralisateurs et vieilles filles. De reste, il trouva la jeune comtesse fort à son goût...une ovale parfaite où siégeait deux diamants turquoise, des traits nobles, une taille fine et des formes des mieux proportionnées. Le courtisan s'inclina avec grâce devant le père de la jeune fille et cette dernière, les saluant avec toute le respect imaginable en telle situation.

Il reporta ensuite son attention un court moment sur les deux gardiens. La gardienne surtout. Appétissante. On comprenait rapidement pourquoi elle avait reçu la bénédiction de son Dieu. Il fallait bien représenter correctement la déesse...si c'eut été Morgause de Merval, le nombre de fidèles aurait rapidement chuté. Mais Néera savait faire son choix de manière judicieuse. Quoique vestimentairement l'audace semblait de mise chez la gardienne. Sachant que de nombreuses femmes publiques adoptait l'écarlate pour se faire repérer facilement, le choix dans le coloris de la robe était plus que...osé.

J'en ferais bien mon quatre heures...

De reste, l'Amour était représenté par un être des plus beaux. Là aussi il était confirmé l'image de marque semblait compter beaucoup pour les Dieux. Quoique la longue chevelure du demi-elfe n'était pas au goût du marié. Il n'y avait rien de plus pénible pour un chirurgien de soigner une plaie à la tête quand le sang coagulait au milieu des longs cheveux de la victime. Mais le corps à corps ne devait pas faire partie des activités principales du Gardien.

Quoique...un autre type de mêlée peut être ?

A l'amour comme à la guerre, il n'y que le corps à corps qui donne des résultats.

Le chef du Librium détourna son regard d'Aerandir sur cette sage réflexion. Il était apparemment temps de passer à la cérémonie en elle même. L'aristocrate jaugea rapidement la mariée. Elle avait l'air dans tous ses états, et malgré ses efforts, Hannibal arrivait sans peine à imaginer ce qu'elle pensait. Un soupir imperceptible s'échappa des lèvres du vétéran. Si ça n'était pas malheureux...elle aurait pu tomber sur bien pire.

Tu béniras ce jour sous peu petiote...


Ils gravirent chacun d'un côté les quelques marches de l'estrade sur laquelle se trouvait l'autel. Deux prêtes s'y trouvait, observant avec crainte les Gardiens. Inspection inopinée. Le prêtre de Néera était en l'occurance plus un homme de cour qu'un religieux, tandis que celui d'Arcamenel usait de son statut pour faire tous les lupanars et bordel de Diantra chaque jour. Mais ils étaient tous deux riche. Tous deux influents. Des "amis" d'Hannibal à ménager donc.

Le regard perçant et séduisant d'Hannibal balaya un instant la foule, fixant quelques personnes ciblées en un instant qui voulait tout dire sans non plus être indiscret . Hannibal n'avait pas mis tout cela sur papier, mais la technique consistait à tourner lentement de la tête, en dissociant les yeux, à moitié clos, charmeurs, qui restaient un instant fixé sur la personne avec de rejoindre l'alignement de la tête. La duchesse de Langehack était en beauté. Son regard atterit finalement sur June des Isles. Le sourire le plus faussement sincère qui soit se dessina sur son visage ridé. Les prêtres commencèrent leurs litanies, longue logorrhé codifiée par des siècles de pratique.

Bientôt, la rituelle question arriva, à laquelle Hannibal répondit, mimant l'émoi à la perfection :

"-Oui."


Il manquait plus que la mariée, avant quoi les anneaux pourraient être échangés. Instant cruel où le vétéran doute. Mais non. La jeune femme ne sera pas sotte à ce point là.
Revenir en haut Aller en bas
Letha
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8990
Âge : 22
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]   Mar 9 Juin 2009 - 21:01

J'ai grandi tout près d'ici, et fouler cette terre cachée sous le planchet installé pour le mariage pour y apprendre. Bien que plus distinguée que bagerreuse et fugueuse. Je n'avais jamais compris pourquoi on appelait ça "les terres maudites". Je commence a comprendre depuis quelques paires de mois maintenant. D'abord mon père et sa maladie, la ruine... puis cette stupide obsession de me marier. Peut être...? Peut être aurais-je eu plus de chance sur mon futur époux si je n'étais pas dans les terres maudites, je doute. Je tremble rien qu'à imaginer que dans quelques heures je ne serais plus celle que chacun connaissait, mais une autre. Mariée. Je ne peux l'admettre, j'avais une vision si idéaliste du mariage, je reviens de loin, pauvre petite ingénue que je suis. Quand j'étais petite, je pouvais passer des journées à contempler le ciel et à regarder les nuages défilé sous mes yeux, ce que j'imaginais dedans me rendant plus ou moins heureuse. Puis, il arrivait toujours un moment ou tout mon monde se brisait, ou ma gouvernante, après m'avoir chercher pendant de longues heures venait me tirer de ma rêverie, parce qu'il fallait que je prenne mon bain ou autre. Généralement, le temps que j'arrive jusqu'au bain, l'eau était gelée...
Et là. Je viens de me prendre une gifle d'eau fraiche, c'est le mot. J'essaye de fixer mon regard quelque part pour ne pas trop me mettre à trembler, sans succès. Puis, une main se pose sur mon bras, m'entourant d'une bulle de douceur, de tendresse... ou tout autre sentiment réjouissant et réconfortant pour me faire oublier tout le reste. Ma mère me dit bien souvent pessimiste, avec des idées noires... elle ne peut pas savoir à quel point c'est vrai pour une fois. Ce qui devrait être le plus beau jour de ma vie sera sans doute le plus horrible. Mais je ne sais rien de cet homme... Bien que seulement dans les livres, on m'a appris que l'apparence ne fait pas le personnage. "Peut-être" serais-je heureuse ? Je ne suis malheureusement pas de ce genre de femmes qu'on achète avec de nombreux cadeaux et autre choses du style.

Je n'écoute pas, ou l'expression "n'entends pas" serait sans doute plus correct ce que disent les deux prêtres. Je suis perdue dans ma bulle de douceur et de sérénité qui... se rompt brutalement, ma poitrine se soulève sous la surprise mais je retiens un hoquet qui aurait sans doute perturber tout le monde. Un bref regard sur Callista m'apprends que j'aurais le droit de la remercier pour ses quelques instants de sécurité. J'essaye de me concentrer sur ce que dis le prêtre, toute perturbée. Hannibal répond oui et je comprends vaguement la question. Le prêtre de Néera se retourne vers moi et me pose la même question. Cette fois je l'entends nettement. Je reste sans voix. Et le prêtre répète sa question.

- Oui.

Je ne sais pas comment j'ai fais pour prononcer ce simple mot. Vous avez déjà ressenti ça ? Lorsque vous avez l'impression que vos cordes vocales ne diront jamais ce que vous escomptez. D'accord... j'avais plus envie d'hurler un grand non que ça... mais ce n'est pas grave. Les anneaux arrivent. Et voilà... dans moins de quelques instants je quitterais ce statut de Mademoiselle que j'aimais pourtant bien...
Je n'ose regarder notre "public", mais je pense qu'ils sont plus intéressé par le plis de la robe d'intel, ou autre que par nous deux.. Ce n'est qu'un mariage arrangé. Nous sommes loin de l'union de nos souverains qui, s'ils n'avaient pas les gardiens à leurs cotés eurent je pense un mariage des plus magnifiques et majestueux. J'aime ce genre de fins heureuse...
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal de Roch
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 545
Âge : 25
Date d'inscription : 05/04/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]   Sam 20 Juin 2009 - 20:39

Mais ce jour là n'était pas celui d'une fin heureuse. Simplement celui d'un début heureux ! Longue vie aux mariés ! Joie et nombreuse descendance ! D'ailleurs, Hannibal allait celer sous quelque instant son avenir. L'aboutissement de la vie d'un homme ? Après tout, il était à l'automne de son existence. Certes, sa vigueur restait impressionnante, mais d'année en année le poids de l'âge et ses tracas se faisait sentir. Mais l'action était la seule chose qui faisait vivre ce type d'homme. Face à la misère humaine, au désespoir et aux mailles fines d'un ordre social figé, l'action était le seul moyen pour eux de vivre dans ce bas monde. Aussi, Hannibal était déterminé à mourir sur un champ de bataille hache à la main. Par bravoure ?

Fi ! Les hommes d'aventures n'ont que faire de la bravoure ! Comment voulez vous survivre tout ce temps là en étant brave ? La bravoure n'était que de la bêtise dissimulée derrière un peu de gloriole, un peu de témérité et surtout beaucoup d'éclat, de chant et autres écrits mettant au premier rang les courageux.

Mieux vaut survivre pour revenir plus tard...

Non, il ne désirait cette mort que pour éviter la longue agonie de la vieillesse. Jamais le vétéran ne pourrait supporter d'être un légume grabataire que l'on nourrit à la becquée. Le jour où l'ancien routier sentirait le souffle nauséabond de la débilité passer sur lui, alors le temps d'une charge héroïque serait venu.

Mais n'était pas la question en ce jour de la mort. C'était le pouvoir, l'ambition qui se rassasiaient pleinement sous le soleil glorieux de cette journée. Les yeux de l'aristocrate pétillaient plus que jamais d'une flamme brûlante. "De l'amour assurément !", clameraient les bardes par la suite. Qui ne fondrait pas en adoration face à une si douce et si belle créature que June des Isles ? Son mari ? Juste réponse ! Les titres et le pouvoir qu'elle apportait étaient de plus douces maîtresses. Quoique la mariée restait tout simplement à croquer...

Les prêtres reprirent un instant leurs prières sirupeuses, sur l'avenir radieux du couple, dans le respect des dogmes des Dieux... et autres conseils et éloges hypocrites. Vint enfin le temps où les deux mariés purent échanger une attestation matérielle de leur union, et surtout l'amour profond qu'il éprouvait l'un pour l'autre. Hannibal passa donc l'alliance au doigt de June en la fixant avec la plus belle adoration qu'il soit. Le vétéran -ou vieillard pourrait on dire pour rajouter au glauque de ce mariage ?- garda un instant sa main sur la peau délicate et diaphane de la jeune femme, comme s'il tenait déjà dans sa poigne le parchemin de son titre de comte. Il cala ensuite quelques mots rituels, sans les penser, les débitant mécaniquement, ne songenant qu'à une chose.

Comte de Scylla...

June procéda ensuite de même à son égard. Lorsque l'alliance passa à son doigt ridé et caleux, un sourire radieux s'étala sur la face d'Hannibal. Les prêtres parlèrent alors un instant. Il ne les entendit pas. Rien autour de lui. Son cerveau gardait tout de même contact avec le protocole. De Roch se pencha vers son épouse, et déposa sur ses lèvres un prude et chaste baiser, à l'image des principes du duché : pur, innocent.

Le comte de Scylla se tourna vers la foule, ses yeux plus flamboyants que jamais, tenant dame son épouse au bras.
Revenir en haut Aller en bas
Letha
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8990
Âge : 22
Date d'inscription : 13/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]   Dim 21 Juin 2009 - 11:25

Mademoiselle June est morte désormais... nous ne prononçons pas de veux. Un simple "oui". De toute façon, ce n'est qu'un mariage arrangé, on se moque bien de savoir si je lui serais fidèle ou non... Et lui ! HAHA ! Je ne me fais pas beaucoup d'illusions... Je lui offre un titre, il m'offre de l'argent. C'est bien tout. Puis il m'embrassa, un chaste baiser que je ne lui rendais pas. Nous sommes bien loin de ce qui avait fait rire la cour avec le mariage de Lilianna et Trystan.
Hannibal à viser haut pour se mariage, des gardiens pour témoins, tout est beau.. mais il n'y a pas cette ambiance légère des mariages d'amour. Personne ne m'enviera ce mariage. On me plaindra à la limite... Hannibal n'a rien du jeune chevalier vaillant et beau que toutes les jeunes femmes espèrent. Personnellement, je hais déjà son argent qui m'oblige à devenir son épouse. J'entends les gens applaudir, ma mère la première. Ah.. c'est vrai. Elle doit être très émue. Sa fille est une femme désormais. Ou du moins... je le serais ce soir, quand elle m'abandonnera entre les bras de ce nouveau comte.
Nous nous retournons vers la foule, il me tient par le bras. Encore une fois, mon sourire reste figé sur mon visage. Comme si j'étais contente. Vraiment.
Nous descendons les quelques marches, que la fête commence !
Les prêtres sont soulagés que les témoins n'aient rien dit. Je jette d'ailleurs un regard à Callista, la présence réconfortante et la bulle de calme, c'était elle, j'en suis sûre.. je pourrais au moins la remercier pour ça !
Voilà. Maintenant, la foule pourrait se séparer en plusieurs petits groupes celon leurs envies, il y avait tous les styles de comédiens que l'on puisse souhaiter, impossible de s'ennuyer. Amusez vous maintenant ! Si ce jour signe la fin de ma vie de femme libre... faîtes que je m'en rapelle comme un jour de bonheur pour quelques uns et de joie.

{ FIN de la cérémonie. Maintenant, vous lancez des petits topics entre vous, mais n'oubliez pas que vous ne serez jamais totalement isolé ! Vos sujets peuvent être prioritaire à quelqu'un mais d'autres pourront se joindre à vous. }
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MARIAGE] La cérémonie [Pv June, Aerandir, Callista]
» [MARIAGE] Cérémonie { Tous les invités }
» Mariage virtuel...
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Terres royales :: Comté de Scylla-
Sauter vers: