AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Lun 30 Aoû 2010 - 13:59

Le Voile n’était qu’un prélude…

Une semaine durant, l’obscurité avait établi son hégémonie sur la terre, provoquant bien des troubles, animés par la peur d’une punition divine, d’une fin du monde à venir, et l’opportunisme de certains, poussant à augmenter la sécurité, même si les soldats eux-mêmes, pour une partie tout du moins, craignaient tout autant le courroux divin instauré par la nuit sans fin.

Mais la situation finie par évoluer, et beaucoup pensèrent qu’il eut mieux valu qu’elles demeurent, car la suite semblait plus trouble et terrifiante. La lumière était revenue, mais elle ne trouvait pas son origine dans l’astre du jour, ni même du ciel… Depuis les plus hautes tours de Vielmot, l’on pouvait voir au loin, sans doute situé à des lieues de distance, un horizon lumineux et vif, à moins d’une journée de marche au sud-ouest, d’après certains, se propageant du sol et flottant, demeurant constant et immobile, quelque soit le moment où on l’observait. Et dans les terres, parfois, sans qu’aucune logique ne puisse être saisit, des zones entières s’en trouvaient éclairé de la même façon, quoique d’une manière moins vive, quelques heures ou quelques minutes durant…Mais le pire était sans doute la foudre, frappant les terres d’Aspremont et d’Ancenis, terrifiant autant la population que le bétail.
Les faux prophètes redoublaient de vigueur dans leurs discours apocalyptiques, invitant les hommes et femmes à prier avant le trépas et la fin, afin que dans l’autre monde, leurs vies en soient meilleures, d’autres vendaient des amulettes et des sorts, des rituels qui selon leurs dires les protégeraient du courroux divin…

Dans son château, Arthur restait à contempler les lueurs du sud-ouest… Plus d’une fois, l’on avait trouvé sur les routes des hommes et des femmes qui semblaient avoir perdu l’esprit… Rejetés, persécutés, il en est pourtant certaines qui trouvèrent en le baron une oreille attentive, et il dut faire la part des choses entre les mendiants jouant cette folie pour tenter d’obtenir un repas et les véritables témoins et messagers.
Il avait écouté les récits, les faisant retranscrire pour les relire, encore et encore… Ils disaient avoir vu mille et une horreur, portant un message vengeur d’une Déesse bafouée par ses propres enfants, mais malgré cela, au cinquième jour, il prit sa décision…

L’annonce fut publique… Le Baron Chevalier s’en irait au Sud-Ouest afin d’aller trouver la Déesse et tenter d’apaiser son courroux et les tourments qu’elle infligeait à ses enfants. Il irait accompagner de quelques chevaliers des plus fervents, de religieux, prêtres et adeptes ainsi que de toutes personnes qui désiraient rejoindre la procession ainsi formée… Il ne garda secret aucun des risques encourus, tant la folie que la mort, et peut-être bien d’autres souffrances dont il n’avait pas rapport… Nul n’y serait forcé, car il appartenait plus encore en ces temps de troubles de respecter les valeurs du Choix.

Au château, l’animation allait grandissante tandis qu’on s’attelait à préparer les vivres qu’emporteraient la troupe dans sa quête. Arthur avait déjà donné ses ordres, confiant à certains nobles de confiance mais aussi au Grand Prêtre de Primepreste le territoire d’Ancenis, et au maître de l’ordre du Temple la défense de la ville, ainsi que de chacun de ses habitants. Ainsi ne laisserait-il pas ses terres sans tête et sans bouclier pour les défendre, mais lui devait partir, pour des raisons qu’il se gardait de donner, mais c’était là un parfait et pur acte de foi.

*
* *

C’était le soir, du moins, d’après le système de cloche et de sablier qui avait été mis en place pour continuer à compter le temps malgré le Voile, la veille du grand jour. Arthur errait dans les couloirs agités par des serviteurs terminant les derniers préparatifs, mais aussi attelés au dressage d’un banquet donné en l’honneur des hommes et femmes qui partiraient pour le salut des autres… Le Baron déclina l’invitation, prétextant le besoin de s’isoler, méditer et prier, ce qu’on respecta.
La nouvelle de cette décision avait apporté un espoir à ses gens, il le savait… Beaucoup espéraient, lui adressaient des prières afin qu’il réussisse dans sa quête et son périple improbable, et si d’autres demeuraient sceptique, en ces heures, ils étaient bien moindre et ne trouvaient porte-voix pour être entendu.

Ses pas le conduisent jusqu’à la porte de son bureau, situé en haut d’une des tours du château. Il entra, rejoint par le dräke toujours muet, plus vif que jamais pour éviter de se retrouver devant une porte fermée.

« C’était moins une, l’ami… Mais si tu te décidais à parler, ça serait plus simple, tu ne crois pas ? » Dit-il avec plaisanterie.

Mais rien qu’un regard interrogateur et une acrobatie aérienne fut donnés comme réponse… Décidément, il se demandait parfois si ce dräke n’était pas un outil utilisé pour l’espionner… Mais il n’aurait pas la réponse et avait le plus grand mal à le garder à l’écart.

Sur son chemin, il avait interpellé un page afin qu’il trouve Roxane et l’avertisse que le Baron souhaitait la voir et qu’il serait dans son bureau. Et le jeune garçon à peine âgé d’une dizaine d’années le fit avec joie, courant dans les couloirs à son tour pour prévenir la jeune femme.
Trop longtemps, il l’avait négligé, s’interrogeant sur la manière dont il obtiendrait son pardon, mais en ces heures, il avait besoin de la voir, de lui parler… Peut-être une dernière fois, si la Déesse ne l’estimait pas digne de l’atteindre…

Il entrouvrit finalement la porte, comme invitation à entrer, et alla se placer à la fenêtre, le regard sur cette lueur lumineuse qu’il rejoindrait bien vite… Le dräke se posant entre les mains, sur le rebord de la fenêtre, regardant également cette bizarrerie de la nature.

« M'accompagneras-tu même là-bas, l'ami ?»

Mais le dräke ne daigna pas même le regarder.


Dernière édition par Arthur de Melasinir le Mar 5 Oct 2010 - 9:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Lun 30 Aoû 2010 - 20:34

Cela faisait plusieurs semaines que j'avais rejoins Ancenis. Plusieurs semaines que je vivais avec Arthur. J'avais décidé de rester avec lui et la vie aurait pu être douce s'il n'y avait eu ces agitations de la part des rebelles Ancenois. Une épine dans le pied d'Arthur. Le début de son "règne" avait été mouvementé et, finalement, je ne l'avais guère plus vu. Nous aurions du nous rendre au bal d'Ysari, mais ces actes rebelles nous en avaient empêchés. Il m'avait proposé d'y aller et de le représenter, mais je ne voulais pas y aller sans lui et je n'avais aucune légitimité, sinon d'être une prêtresse de Néera. Nous n'étions pas fiancés. Nous vivions ensemble, partagions quelques tendres moments, mais Arthur n'avait tenté aucun geste déplacé envers moi et nous prenions notre temps. Il connaissait mon passé difficile, mes désillusions. Il m'apprenait à avoir de nouveau confiance.

Même s'il était difficile d'avoir confiance dans cette atmosphère pesante. Je voyais Arthur de moins en moins souvent. Je ne lui en voulais pas, je comprenais qu'il doive gérer ses affaires. Mais j'en souffrais silencieusement. J'avais Leirn, bien sûr, mais cela ne m'empêchait pas de regretter les bras réconfortants d'Arthur.

Alors oui, je me sentais seule dans ce grand manoir hostile.

J'avais décidé de prendre contact avec le temple de Néera à Ancenis, de rencontrer mes pairs. De discuter théologie avec eux, comme je ne l'avais pas fait depuis des années. Ma vie n'avait été qu'errance et chaos. Je retrouvais un peu de stabilité.

Et il y avait eu l'éclipse. Une manifestation divine incontestée alors que les dieux nous voilaient le soleil et nous plongeaient dans le noir. J'étais tombée à genoux et j'avais prié Néera... J'avais senti sa présence enfler, plus que jamais. Avec surprise, je m'étais rendue compte que Néera était réellement sur terre. je ne savais pas comment, mais j'en étais certaine.

Cela faisait une semaine que nous vivions à la lueur des torches. Je ne cessais d'aller au temple pour discuter avec les autres prêtres. Certains parlaient de partir en pèlerinage, à la recherche de la déesse.

Je revenais de la ville quand un page m'intercepta me demandant de rejoindre Arthur dans son bureau. Je le remerciai d'un sourire, avant de retirer ma capeline et de le rejoindre. Je portais une robe blanche en velours, les températures étant anormalement fraîches en cette saison. Mes cheveux blancs étaient laissés libres dans mon dos. Je frappai doucement à la porte, avant d'entrer et de refermer doucement derrière moi. Leirn était partie voleter sur les toits.

- "Tu souhaitais me voir?"

Je ne savais plus trop comment me comporter avec lui... L'approcher et l'embrasser? Attendre? Je lui jetai un regard un peu timide, étrange chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mar 31 Aoû 2010 - 6:57

Les minutes passèrent dans cette contemplation silencieuse de l’étrangeté, manifestation la plus impressionnante de l’apparition de Néera. Après sa question, et le silence, pas même l’esquisse d’une attention, le baron ne parla plus, ne voulant déranger le dräke pour des futilités, et ils attendirent.
Il y eut des coups à la porte, et celle-ci capta son regard tandis que Roxane entrait et refermait derrière elle… Avant qu’il ait l’occasion de profiter de cette apparition, c’est le dräke et ses piaillements qui l’attirèrent, et un instant, il sentit le mécontentement du reptile qui se laissa tomber par la fenêtre avant de planer au dessus du château. Nul doute qu’il espérait rencontrer à cette occasion la dragonne et son absence avait rendu sa présence inutile, tout au moins pour lui.

Arthur put finalement se laisser aller à cette situation qu’il avait provoquée, se retrouver seul avec Roxane, cela faisait si longtemps… Il s’approcha d’elle, sans prendre la peine de répondre à une question à ses yeux évidents, il ne l’aurait pas fait demander s’il ne voulait pas la voir… Mais l’avait-il tant négligé que se fut presque une surprise qu’il fasse une telle demande ?
Il se promit que si il revenait vivant et sain de son périple, il ferait détour par Diantra afin de préparer ce qui serait sa façon de se faire pleinement pardonner de Roxane, et de faire retrouver à leur amour tout son éclat. Mais pour cela, il devait survivre et ensuite… Voir le roi.

Pour seule réponse à la question qu’elle posa, finalement, il la prit dans ses bras, contre lui, comme il n’avait pu le faire depuis trop longtemps… Vraiment trop longtemps. Et dans cette étreinte prolongée, il murmura sincèrement, doucement.

« Je suis désolé Roxane… Désolé de t’avoir tant négligé. »

Mais les mots ne suffiraient peut-être pas, non, c’était sûr même. Il lui faudrait revenir pour prouver de mille façons à sa dame qu’il l’aimait, et que malgré la distance que son règne avait imposée, rien n’avait faibli. Il recula légèrement, pour mieux revenir et l’embrasser ardemment, profitant de ces lèvres qu’il aimant tant mais dont il n’avait pu apprécier la douceur depuis tant de jours. Il s’écarta à nouveau, sans toutefois retirer de sa taille les mains qu’il y avait posées.

« J’avais besoin de te revoir… Ta présence et nos moments m’ont tant manqué… Pardonne-moi. »

Mais ça n’était pas la seule raison… Pour autant, pour l’heure, il voulait profiter de ces « retrouvailles », plutôt que d’amorcer le sujet le plus grave… Son départ de demain, pour un avenir pour le moins loin, très loin d’être assuré.


Dernière édition par Arthur de Melasinir le Mer 1 Sep 2010 - 5:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mar 31 Aoû 2010 - 10:01

Je me tenais étrangement droite, comme si j'attendais qu'Arthur débloque la situation. Je l'avais si peu vu et nous ne dormions pas ensemble. pour sauver les apparences, parce que nous n'étions pas fiancés officiellement. Je l'aimais, il m'aimait, ce n'était pas un secret ici, mais c'était une sorte d'amour courtois, où il me faisait la cour en attendant de se déclarer. En attendant, chacun sa chambre, chacun ses occupations et je ne l'avais plus embrasser depuis... j'étais même incapable de le dire. Ce qui se passait en Ancenis était prenant, je le savais, et je n'arrivais pas à lui en vouloir, comme je n'arrivais pas à me sentir blessée de cette indifférence. Étrange paradoxe.

Arthur se tourna alors vers moi et s'avança pour me prendre dans ses bras. Je soupirai de soulagement et me détendis, savourant cette étreinte alors que je nichais mon visage dans son cou et passais mes bras derrière son dos pour me rapprocher encore. Pour un peu, j'en aurais pleuré tant cela m'avait manqué! C'était idiot.

- "Ce n'est rien. Je comprends. Avec tout ce qu'il s'est passé et maintenant cette manifestation des dieux, tu as trop de soucis en tête et tu te dois de les régler."

Mais il ne m'incluait pas dans sa vie, je ne lui était d'aucune aide, je ne pouvais pas le conseiller, ni lui être utile, ni seulement être son refuge. Qu'étais-je alors? Que devais-je faire? Attendre sagement qu'il m'ouvre les portes de sa nouvelle vie ou les enfoncer de force?

Un soudain baiser anihila mes pensées et je me sentis fondre à ce contact, toute tristesse envolée. Les dernières semaines n'étaient alors qu'un mauvais souvenir et seul comptait le moment présent, avec lui, dans ses bras, avec le contact de ses lèvres chaudes contre les miennes. Je ne me sentais jamais aussi vivante que quand il m'embrassait.

- "Tu m'as manqué aussi."

Je levais une main vers son visage et le caressais doucement, avant de chuchoter dans un sourire :

- "Il n'y a rien à pardonner."

Puis, malicieusement :

- "Si cela permet de telles retrouvailles, je suis prête à ce que tu me délaisses encore."

Je glissais ma main dans ses cheveux noirs et longs, un geste que j'adorais faire. Malgré tout cela, j'étais inquiète : je me doutais qu'il ne m'avait pas fait venir simplement pour nous retrouve,r mais je ne posai pas de questions, le laissant aller à son rythme. Au loin, le brouillard miroitait toujours. Symbole de la présence de ma Déesse...
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mar 31 Aoû 2010 - 12:56

Elle comprenait… Mais elle devait souffrir malgré tout, malgré cette compréhension, souffrir de ses absences, des silences et d’une courtoisie peut-être trop appuyé… Mais il était un acte qu’il s’était retenu de faire jusque là… Il aurait pu annoncer les fiançailles, officiellement, devant sa cour et il n’aurait plus eu besoin de se cacher, mais finalement, il avait fait le bon choix en attendant son heure. Jonas était un de ses proches et avait été violemment attaqué, demeurant encore en cet instant, alors si on avait su que Roxane était sa fiancée… Leirn aurait-elle suffit à la protéger ? Peut-être, mais s’aurait été divulgué le secret de son existence.

« En effet… Je prie les Cinq que j’en vienne à bout au plus tôt, que je puisse m’occuper de toi, de nous. »

Et il y avait dans ses mots aucune présence d’un poids que représenterait cette occupation, au contraire, chaque instant qu’il y investirait serait un moment de bonheur, il en était certain… Mais il lui faudrait d’abord se débarrasser des chouans, mais il avait décidé de s’occuper des troubles provoqués par la Déesse, laissant la défense et la gestion à quelques hommes compétents.

Quelques doux mots et le pardon obtenu, et la voici complimentant ces retrouvailles d’une bien curieuse manière, et il était malheureux qu’il doive encore la délaisser, pour une issue incertaine, cette fois. Mais les retrouvailles qu’il avait alors prévu seraient très différente, si elles avaient lieu.
Mais elle devait savoir, dans la situation, qu’il était autre raison que la simple tendresse d’une retrouvaille pour l’inviter à le rejoindre, et lui-même s’en voulait de ne pouvoir invoquer simple envie d’être avec elle plutôt que de pareilles circonstances.
Et il choisit de dévoiler son sac directement, ensuite, il lui offrirait ensuite sa soirée et une part de sa nuit, pour autre chose, juste pour eux, sans qu’aucun souci ne vienne troubler ces heures.

« Roxane… Justement… »

Et il prit un air grave, à regret, mais bientôt, il pourrait reprendre là où il avait choisit d’interrompre, il s’écarta sans la lâcher, son regard dans le sien.

« Tu dois avoir apprit, pour la procession… J’ignore où ça me mènera, mais je crois… Je crois que je dois y aller. »

C’était là un acte de foi, dangereux c’était certain, au vue des rapports, mais c’était cette absence qui avait conduit la Déesse à vouloir se venger, à mettre la Péninsule sans dessus-dessous, et c’était une manière de lui prouver qu’il continuait d’avoir confiance. Et il y trouvait également intérêt en d’autres aspects, plus politique ceux-là.

« C’est pour ça que… Et bien, je souhaitais passer cette soirée avec toi, que je voulais t’avoir et m’offrir à toi, ce soir, avant de me mettre en route. »

Il ignorait si elle avait l’intention de venir, il ne s’était pas tenu au courant des religieux qui avaient exprimé le désir de faire la route et tenter de rencontrer et d’apaiser la Déesse, mais cela n’aurait rien changé… Ce soir était celui de Roxane, et dans ce bureau, tandis que les autres festoyaient dans la grande salle, eux n’auraient rien pour troubler cette instant. Il n’était pas là question de rapport charnelle, promesse avait été fait qu’ils attendraient le mariage pour cela, et il comptait bien tenir parole jusqu’au bout.

Quand cette partie ci serait terminée, il prendrait les nouvelles qu’il n’avait plus eu depuis un long moment… Quelques brides au sujet de ses rapports avec le Culte de Primepreste, mais rien de plus…


Dernière édition par Arthur de Melasinir le Mer 1 Sep 2010 - 5:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mar 31 Aoû 2010 - 20:38

- "Je prie aussi pour cela."

Oh oui, de toute mon âme. Que tout cela s'arrête, qu'Ancenis soit pacifiée et qu'Arthur puisse enfin mettre ses projets à exécution. Mais hélas, la situation ne semblait pas prête de s'arrange,r les chouans demeurant en liberté et dangereux. Une poignée de mécontents, mais qui suffisait à empoisonner notre vie.

J'allégeai l'atmosphère en lui affirmant que se séparer encore pour de nouvelles retrouvailles de ce style ne me gênait pas. Je le vis alors reprendre un visage grave et mon sourire se figea, avant de disparaitre, tandis que mon regard traduisait l'incompréhension. Il voulait me dire quelque chose et quelque chose de peu réjouissant.

- "Arthur..."

Il voulait aller voir le mystère de ses yeux, alors même que cela pouvait être dangereux. La Déesse était bonne envers ses enfants, mais... mais quelque chose clochait. Elle était là oui, mais... incontrôlable?

- "Tu ne sais pas ce qui t'attends là bas, personne ne le sait, pas même le Haut Prêtre, j'en suis certaine."

Je secouai doucement la tête quand il parla de cette soirée en tête à tête avant son départ vers une inconnue. Y aurait-il seulement un retour? Je posai mon index sur ses lèvres.

- "Chut, s'il te plait, ne parle pas ainsi. Cela sonne comme des adieux."

Je n'aimais pas cela, pas du tout. Je n'avais pas songé à me joindre à la procession, ne voulant pas quitter Arthur.

- "Qui va s'occuper des chouans pendant ton absence?"

Je levais mes grands yeux violets vers lui, trahissant mon inquiétude, avant de reprendre :

- "Je n'ai pas réfléchis à cette procession, je ne comptais pas y aller et te laisser là... Mais si tu y vas, je t'accompagnerai."

Je ne voulais pas rester en arrière et mourir d'angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mer 1 Sep 2010 - 5:52

Elle tenta de le dissuader d’abord, arguant qu’il ignorait où il allait porter ses pas, ce qui l’y attendait, que personne ne savait, que celle qui avait animé cette chose, la Déesse. C’était vrai, et s’aurait dissuadé et fait fuir bien des hommes, par prudence ou par couardise justifiée, c’est vrai, mais peut-être était-il plus fou qu’eux, si leur décision était sagesse.

« Je sais cela… Je ne prétends pas savoir, mais je crois que ça reste le mieux à faire plutôt qu’attendre et prier. »

Mais seule la foi qu’il avait en la Déesse pouvait expliquer véritablement son raisonnement et sa confiance, car quand bien même elle était furieuse contre les hommes, ça ne datait pas d’hier, et déjà plusieurs fois au cours de l’an, et le laissa penser qu’il était homme de valeur à ses yeux… L’apparition de Roxane, l’intervention dans son dialogue avec la Gardienne, l’épreuve qu’avait pu constituer le couple Harkaas-Morphaie… Il voulait croire que tout ceci n’était pas qu’une série de coïncidence.

Elle le fit taire tandis qu’il semblait parler d’adieu, en la présentation de cette soirée… C’est vrai que c’est ainsi que ça sonnait, mais il aurait été compliqué dans son état d’esprit mitigé d’en faire autre chose… Il vacillait entre sa foi et sa confiance mais aussi en la peur d’être dans l’erreur et du prix que cela lui coûtera.

« Il y a ici et ailleurs des hommes dont j’ai obtenu la fidélité et auquel j’ai demandé service, capable de gérer ces terres autant que leurs défenses et la traque des chouans, ils seront suffisamment compétent pour traiter ce problème pendant ce voyage. »

Les chouans… Ces imbéciles fidèles d’un cadavre et d’une cause morte n’empêcheraient pas ce voyage, pas cette quête, cet acte de foi. C’était un danger moindre, quelques fous, comparé à ce danger qui s’épanouissait à l’horizon… La priorité allait au plus important.

Quand elle lui dit qu’elle l’accompagnerait, il eut d’abord une grande inquiétude, qui ne disparut finalement pas, mais il devait respecter sa conviction et l’idée que le choix de chacun était respecté, qu’il fut de rester et prier ou partir avec lui, malgré les dangers que cela comportaient.
Si l’idée que Roxane lui parut déplaisante, il n’en montra que des traits soucieux, mais il n’eut pas de réaction « violente » pour tenter de la convaincre de rester là et l’attendre… Il l’avait délaissé et laissé en arrière depuis leur arrivée à Ancenis, et aujourd’hui, il partait pour son plus dangereux voyage, il ne pouvait concevoir l’angoisse que cela représenterait.

« Si c’est ton choix et qu’il est réfléchit… D’accord, nous irons ensemble trouver la Déesse. »

Et il n’ajouta rien à ce sujet… Il la protègerait, et espérait finalement que Leirn puisse également le faire, d’une façon ou d’une autre, avec des possibilités plus étendues que les siennes. Sur cela, il décida de conclure cette partie fâcheuse de la discussion… Il ne voulait pas offrir à Roxane qu’une soirée de discussion tendue à propos du voyage du lendemain… Il avait fait ce qu’il fallait pour qu’ils puissent passer ces prochaines heures rien que tout les deux, c’était ces derniers temps une occasion rare.

« Si tu veux bien, parlons d’autre chose, de toi par exemple. Tu sais ce que je fais, mais à part quelques bruits qui me sont parvenus, j’ignore tout de tes activités depuis ton arrivée à Ancenis, à mon grand regret… On m’a rapporté que tu t’étais rapprochée du Culte ? »

Juste quelques bruits, il avait refusé qu’on l’observe, qu’on fasse rapport de ses activités, il aurait préféré avoir l’occasion de parler régulièrement, mais n’en avait jamais vraiment trouver le temps, entre ses cours de combat, de magie désormais, les doléances et les négociations avec les différents seigneurs, c’était un programme qui lui accaparait ses journées, et les soirées et les nuits revenaient au repos.

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mer 1 Sep 2010 - 19:42

- "Je ne te vois pas attendre et prier..."

J'avais esquissé un doux sourire. Non, il devait agir, l'inaction le rendrait fou. En tant qu'espion, il avait du rester dans l'ombre, observer, collecter les informations, parfois agir activement, mais jamais il n'était resté oisif. Et cela n'était pas prête d'arriver maintenant qu'il était baron. Elle posa une question d'un ordre pratique pour la gestion de la baronnie en son absence et il la rassura en quelques mots. Elle hocha gravement la tête : rien ne le retenait s'il savait ses terres entre de bonnes mains.

Je lui annonçai alors que je le suivrais. Parce que j'étais prêtresse et que Néera était présente sur Miradelphia, concrètement. Parce que celui que j'aimais allait risquer sa vie et que je ne pouvais pas rester là à me ronger les ongles d'angoisse en attendant chaque jour son retour sur son cheval... ou dans une boite. Non, je ne pouvais pas.

- "C'est mûrement réfléchi. J'y ai déjà songé, mais je ne voulais pas partir et te laisser tout gérer ici tout seul. Même si je ne peux pas t'aider, j'espérais au moins être ton havre de paix et ton réconfort face à tant de soucis. Mais si tu pars, je te suis, parce que je vénère Néera et qu'elle est présente, parce que je ne suis pas ce genre de demoiselle enamourée qui attend son preux chevalier en guettant son retour à la fenêtre tout en faisant une tapisserie."

J'avais souri à cette image qui ne collait pas du tout à mon profil. Je le savais inquiet pour moi et repris donc :

- "Leirn est toujours avec moi et même si elle n'en a pas l'air, elle est parfaitement apte à me protéger et à empêcher quiconque de me toucher ou de me faire du mal. Arthur, je te demande juste de ne pas prendre ma protection trop à cœur au risque de commettre des imprudences. Je ne voudrais pas être une distraction qui pourrait te nuire."

Les choses étaient dites. Je viendrai, mais il devrait se comporter comme si je n'étais pas là et ne pas se laisser distraire en veillant sur moi. Il voulut alors changer de sujet et parler de mes occupations quand il n'était pas là.

- "Oui, j'ai pris contact avec le Culte. Cela faisait un moment que je n'avais pas parlé théologie avec d'autres prêtres. Cela m'a fait du bien. J'ai aussi parlé de tes idées concernant le Culte et parlé de ta façon de reprendre la baronnie en main."

J'avais plaidé sa cause et dépeint le nouveau seigneur d'Ancenis sous un jour flatteur, évidemment. Je m'écartai d'Arthur et m'assis sur le bureau, comme une enfant.

- "Je me suis aussi rendue en ville pour voir un peu l'état d'esprit des Ancenois, qui voient ces chouans d'un mauvais œil et n'aspirent qu'à un peu de paix et de prospérité."

Je penchai la tête sur le côté, avant de demander :

- "Et toi, qu'as-tu fais de beau? Concrètement, je veux dire... Comment se débrouille le nouveau Seigneur d'Ancenis?"
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mer 1 Sep 2010 - 21:07

« En effet… Et ça n’arrangerait en rien là situation présente. » répondit-il à sa première remarque.

Oui, il ne lui apparaissait pas raisonnable d’attendre, et elle le savait plus homme d’action que de ceux qui subissent sans jamais réagir, espérant que les choses s’arrangeront d’elles-même, mais plus encore, c’était également dans l’optique de ses gens… Ils souffraient, avaient peur dans un tel cadre, pouvait-il les regarder sans rien faire ? Non, bien sûr que non.
Elle lui annonça sa décision de l’accompagner et ne la lui refusa pas, si bien sûr c’était une situation mûrement réfléchie, ce qu’elle expliqua. Elle en avait déjà l’intention et il était le seul élément qui l’avait retenu, jusqu’à ce qu’il annonce ses propres intentions. Elle aurait voulu être un havre de paix, selon ses propres mots, et les évènements les avaient éloignés l’empêchant alors qu’il l’aurait tant voulu.
Et comme si elle lisait dans ses pensées, elle mentionna Leirn, et sa protection, le rassurant plus qu’il n’en avait besoin avant de lui demander de ne pas trop la protéger, tout du moins, de ne pas négliger sa propre sécurité pour assurer la sienne.

« Oh… Moi qui me faisait une joie de revenir et de contempler la splendide tapisserie que tu nous aurais préparé… Quel dommage. »

Et il sourit, plaisantant bien entendu… Il la préférait comme elle était, plus actrice que spectatrice, comme lui, loin des allures de la pauvre petite princesse sans défense réclamant la venue et l’aide du chevalier servant… Elle en avait la beauté, elle leur faisait même ombrage, à ses yeux amoureux, mais il n’était pas foncièrement objectif, mais lui s’en contentait bien.

« Je m’en remets donc à Leirn, j’ai douté, je le confesse, mais je lui fais entièrement confiance et je veillerais à ma propre santé, je te le jure. »

Il écouta le récit de ce qu’elle avait fait depuis son arrivée à Ancenis… Il releva la mention de discussion, tant de pure théologie qu’à son propos… Il n’avait pas besoin de lui demander pour qu’elle l’aide auprès du Culte de Primepreste, il allait lui être redevable pour cette initiative plus que plaisante.
Elle s’assit sur le bureau, tel une gamine et il s’approcha, se tenant face à elle, écoutant également alors qu’elle rapportait quelques bruits venant du peuple, ce dont il était déjà au courant. Il avait ses oreilles et ses yeux, vieilles habitudes des plus utiles, plus encore en ces temps.

« Je suis heureux d’apprendre que tu ais pu t’intégrer dans un groupe de prêtres, et je te remercie de plaider en ma faveur… Je vais devoir te récompenser. »

Il s’approcha encore, un petit sourire sur les lèvres, et tandis qu’elle lui retournait sa question, il se tenait juste devant elle.

« Oh, le seigneur… Tu dois le savoir, par les bruits et les rumeurs. » répondit-il d’abord, se plaisant, avec elle, à distinguer le rang et l’homme. « Mais l’homme lui… Et bien, grâce à tes soins rapides et répétés, peut-être ne l’as-tu pas remarqué, mais je ne clopine plus… Ou bien si peu que s’en est plus handicapant. »

Et pour le prouver, il se recula, faisant démonstration d’une marche qui en était des plus normales, à un petit défaut près, mais insignifiant, et il revint à son point de départ. A cela il ajouta en réfléchissant, pour ne rien oublier.

« A part ça… Je m’améliore à l’épée, j’ai commencé un apprentissage magique, oh, rien de fabuleux, mais il y a au moins un sort qu’il me plairait de maitriser… Un dräke que tu as pu entrevoir en arrivant me colle depuis des semaines mais demeure silencieux… Ah et… J’ai consacré quelques heures à te préparer une surprise. »

Il voulait la mentionner, pour qu’elle s’interroge sans avoir plus d’indices, un brin taquin dans son air, dans son attitude. Et là-dessus, il posa ses mains de part et d’autre des cuisses de Roxane, sur le bureau, et se pencha pour l’embrasser.

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Jeu 2 Sep 2010 - 21:34

J'éclatai de rire alors qu'il se disait déçu de ne pouvoir contempler la tapisserie que j'aurais tissé en son absence.

- "Désolée de te gâcher ce plaisir, mais entre nous, elle aurait été affreuse, je suis nulle pour les travaux d'aiguille."

Je me fis un brin plus langoureuse, passant mes bras autour de son cou.

- "Je te ferais une autre surprise quand nous reviendrons. Cela te forcera à rester en vie."


Je disais cela en plaisantant, mais le fond était limpide : j'avais besoin de lui et il ne pouvait pas me lâcher maintenant. Il avait promis, jamais il ne m'abandonnerait et la mort était un abandon. Il serait alors parjure. C'était puéril comme raisonnement, je le savais bien, mais j'avais envie d'être infantile sur ce genre de chose, de m'accrocher à cette logique enfantine implacable.

- "Alors ne sois pas parjure Arthur, je ne me remettrais pas de ta disparition."

Cette fois je ne plaisantais plus. Mon regard reflétait les ombres du passé. Il savait ce que j'avais vécu, ce que j'avais enduré : les trahisons, la violence, les abandons, la mort... Tout, ou presque. J'avais même affronté ma propre mort, sauvée par un ange blanc qui passait par là et m'offrait une seconde chance. Sans lui, je ne serais plus là aujourd'hui.

Il me demanda ce que j'avais fait en son absence et je le lui appris, glissant que j'avais plaidé sa cause auprès de Culte. Il ne m'avait rien demandé, mais c'était la seule chose que je pouvais faire pour lui être utile.

J'avais retiré mes bras de son cou, m'animant et décrivant cela de gestes amples, avant de m'asseoir sur le bureau, espiègle.

- "Me récompenser?"

Une mine gourmande s'afficha sur mon visage alors que mon regard pétillait de plaisir anticipé. Je m'enquis de ses propres activités. Il resta évasif, avant de me faire remarquer qu'il ne boitait presque plus. Je portai une main à mes lèvres, étouffant un oh de surprise ravie.

- "Mais c'est vrai!"

Je n'étais pas peu fière de moi. J'avais réussi à le débarrasser de cet effet handicapant de sa blessure. Si je n'étais pas passée par là ce jour là, il serait mort. Je lui avais sauvé la vie et il avait donné un nouveau sens à la mienne. Il revint vers moi et enchaina. Je penchai la tête quand il parla de maniement de l'épée, de magie, de Dräke...

- "Olala, quel emploi du temps chargé! J'aimerais bien te regarder te battre, je trouve ça fascinant."

Comme j'aimerais bien le regarder user de magie.

- "Quel sort?"

Quant au Dräke, je l'avais remarqué oui, mais Arthur ne semblait pas savoir ce qu'il faisait là, ni ce qu'il voulait.

- "Méfie-toi de cet animal, on ne sait pas d'où il vient, il pourrait te nuire pour le compte de quelqu'un d'autre."

Mais ce qui retint davantage mon attention fut la fin de ses paroles. Une surprise? Arthur s'appuya sur le bureau et se pencha, s'emparant de mes lèvres. Mes bras retournèrent autour de son cou alors que je lui rendais son baiser, me pendant à son cou avec joie. J'y mis pourtant fin, demandant, suave :

- "Quelle surprise? Tu fais bien des mystères pour attiser la curiosité, c'est mal de me faire languir ainsi!"
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Ven 3 Sep 2010 - 6:06

Il oublia bien vite ses espoirs faussement présents, purs invention de plaisanteries devant l’aveu mais surtout, l’annonce d’une surprise. Etait-ce prémédité ou juste réponse à sa dite déception ? Dans tout les cas, l’un et l’autre semblait déjà avoir leur plan pour l’après, et plus qu’en aucune occasion depuis le début des évènements, Arthur sut qu’il devait réussir… Ou tout au moins, revenir en vie, sain d’esprit et avec elle, dans le même état.
Il avait un avenir à construire, des années encore à vivre avec elle.

Elle lui demanda de ne pas être parjure, vis-à-vis d’une promesse faite, et il ne comptait pas le devenir, non… Il n’est aucun serment, que celui d’un mariage tronqué et mensonger, qu’il n’ait pas tenu, et celui fait à Roxane, en attendant le plus officiel, ne ferait pas exception.

« Je tiendrais ma promesse Roxane… Ne t’en fais pas, nous reviendrons tout les deux, bien vivant. »

Il était des plus sérieux, et un instant, son esprit se tendit vers cette déesse qui attendait dans la lumière, il se demanda si dans sa colère, elle serait prête à tuer les quelques êtres qui étaient encore attaché sans condition à ses principes.
Elle lui raconta sur demande ce qu’elle avait fait depuis son arrivée à Ancenis, et à l’évocation d’une plaidoirie en ma faveur auprès du Culte, il évoqua la possibilité, non, le besoin de la récompenser, pour la remercier. Elle en fut attiré, mais il n’allait pas lui offrir réponse satisfaisante, malheureusement… Enfin, pas tout à fait.

« Pour m’aider, oui… Bon, je t’avouerais que je ne sais pas encore comment… Mais je trouverais… J’espère. »

Puis se fut à son tour de lui raconter, il passa brièvement sur chaque chose, l’évocation de ses tâches, mais surtout, des entrainements et des cours nombreux qu’il prenait, autant que des faits divers, tel l’apparition de ce dräke muet, mais pas sourd non… Juste muet.

« Tu en auras peut-être l’occasion… Ou bien alors, je te laisserais venir à l’un des entrainements, à notre retour. »

Il se plaisait à évoquer le retour… S’accrocher à l’idée qu’il existe et déjà planifier, ainsi ne sombrerait-il pas, ainsi aurait-il quelque chose auquel s’agripper fermement au cas où le désespoir tenterait de le submerger.

« Oh… Rien de bien spectaculaire… Du temps où je servais directement le roi, il usait d’un sort qui rendait inaudible à l’extérieur nos discussions. Ca peut-être parfois utile. »

Il avait toujours été fasciné par ce sort, et se sentait de pouvoir l’apprendre… Il n’avait guère besoin d’être un grand mage, mais cette discipline offrait quelques outils des plus intéressants. Vint alors le sujet du dräke… Elle eut la même idée que lui, mais bien qu’il réussisse parfois à lui échapper, le reptile semblait assez malin pour échapper à la capture et trouver moyen d’attendre le baron.

« Je sais… Mais cette petite bête et sacrément habile et maligne, c’est délicat… Mais j’y ai pensé oui… Peut-être que Leirn pourra m’aider avec ce petit curieux. »

Il n’en savait rien… Les deux étaient cousins, mais pouvaient-ils, voulaient-ils communiquer l’un avec l’autre ? Et que pourrait-y faire Leirn, l’effrayer ? Le contraindre à parler et à expliquer son attitude ? Il ne saurait le dire, mais cette idée avait au moins pour elle d’exister.
Mais elle fut attiré, comme il l’avait voulu, par l’évocation d’une surprise… Oui, il avait passé du temps à préparer quelques chose… Oh, normalement, ça aurait déjà du se faire, au moins commencer, mais le Voile et maintenant, Néera, retardaient et repoussaient le moment propice… Il voulait le jour, il voulait un climat tranquille, plus paisible que l’actuel.

« Ca ne serait plus une surprise si je le disais… Et saches que même sous la torture et la contrainte, je ne parlerais pas ! J’ai été formé à ça. »

Il disait cela avec un ton presque enfantin, la provoquant et la taquinant… Mais elle apprécierait, quand viendrait l’heure de la découvrir, il en était certain.

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mar 7 Sep 2010 - 18:00

- "J'y compte bien Messire de Melasinir."

Oui, revenir tous les deux, sains et sauf, que demander de plus? Je mettrais tout en œuvre pour honorer ma propre part du marché et je comptais bien pour qu'Arthur fasse de même.

- "Oh mince, moi qui pensais que tu avais déjà tout prévu, tout planifié..."

Apparemment non, il ne savait pas comment me récompenser et devait être en train de chercher comment me faire plaisir. Il m'avait manqué, vraiment manqué. Beaucoup trop et je m'en rendais compte alors que je le retrouvais et que nous devisions comme si nous nous étions toujours connus.

- "De toutes façons si tu ne m'en avais pas donné le droit, je me serais glissée en douce à l'entraînement pour le plaisir de t'observer."

Ah ça, oui, quand j'avais une idée en tête, difficile de m'en faire changer, ou de me freiner. En l'occurrence, c'était plutôt anodin, mais j'avouais être curieuse de voir mon Arthur se battre de façon très... virile. Oui, j'étais une midinette. Et je l'assumais totalement.

- "Oh, je vois, un sort de silence? Oui, très pratique, surtout maintenant que tu es baron, cela sera utile."

Il y avait tant de curieux et lui, en tant qu'ancien chef des SSR, devait savoir mieux que personne combien les murs pouvaient avoir des oreilles.

- "Oui, je vais lui demander d'approcher ton étrange petit admirateur. C'est étrange qu'il reste muet..."


Les Dräkes étaient télépathes, comme les dragons, qu'il ne se lie pas avec Arthur m'inquiétait. Épiait-il tous ses faits et gestes pour le compte de quelqu'un d'autre?

*Tu veux que j'y aille maintenant?*

*Non, ce n'est plus urgent.*

- "Leirn s'en occupera."

Il parla d'une surprise et, impatiente, je mordis à l'hameçon, lui demandant de quoi il s'agissait. Et il refusa de me le dire, même sous la menace d'une torture. Je pris une moue boudeuse, lui adressant une petite tape sur le torse et croisant les bras sur ma poitrine.

- "C'est déloyal de m'appâter pour me frustrer ensuite. Ça se paiera. Te rends-tu compte que tu viens de te condamner à une vengeance absolument terrible?"

Je rejetai mes cheveux en arrière, demandant alors timidement, redevenant câline :

- "Me laisseras-tu dormir dans tes bras cette nuit?"
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mar 7 Sep 2010 - 19:00

« Oh, j’aimerais tant… Mais non, surtout que tu viens de me l’apprendre. »

Il aimerait pouvoir planifier même les évènements dont il n’avait pas connaissance, le don de précognition du Roi, quoique… Certaines surprises doivent le demeurer, bien qu’il doute que Trystan sache à l’avance tout… Non… Des images lui apparaissent, seulement en quelques rares occasions. Un pouvoir erratique, instable, en somme.
Mais les voici, tout deux… Séparés par les évènements, par tant de jour, se retrouvant là, à bavarder, plaisanter, se comporter comme si aucun jour ne les avait séparé… Ils s’entendaient comme si ils s’étaient toujours connus, alchimie qui venait naturellement, et cela ne lui déplaisait pas le moins du monde.

« Alors comme ça, tu pourrais te comporter en petite fouineuse ? »

C’était bien sûr dit avec amusement, un sourire sur les lèvres, sans une once d’accusation. Il se ferait un plaisir de l’y inviter, ça ne lui poser aucun souci… Et puis, c’est à elle qu’il devait de pouvoir les faire, ces séances, et lui montrer qu’il était autre chose qu’un homme boiteux, incapable de se battre pour la protéger… Oui, il pourrait en profiter, simple orgueil ? Peut-être, mais quelle importance ?
Il n’ajouta rien quant à l’apprentissage magique, elle avait saisit l’idée, et son intérêt, il n’en doutait pas… mais cela prendrait du temps, des mois juste pour saisir les concepts et les principes fondamentaux, mais peu importe, il avait le temps… Oui, tout le temps qu’il lui fallait.

« Peut-être n’a-t-il pas envie de se lier… Mais remercie Leirn de ma part, son aide sera vraiment très précieuse pour le coup. »

Lui ne le pouvait pas… Du moins, pensait-il ne pas pouvoir le faire, mais s’il « tendait » ses pensées vers la dragonne, l’entendrait-elle ? Il ne saurait le dire… Peut-être essaiera t-il un jour.
Il évoqua une surprise, sans en dire plus, et la voila affichant sa mine boudeuse, les bras croisés, et lui toujours souriant, se refusant à en dire plus, elle verrait bien quand ils reviendraient et qu’il la lui offrirait, avant cela… Elle pouvait toujours courir pour avoir plus d’indice.

« Oh, je le sais, mais je braverais cette vengeance, j’y survivrais ! Tu ne m’effraies pas, Roxane. »

Il dit cela avec un air de défi, la provoquant presque, ne tremblant pas devant l’évocation d’une terrible vengeance. Qu’elle le torture, il ne dira rien !
Puis elle redevint bien soudainement câline, demandant tout timidement si elle pouvait dormir dans ses bras cette nuit… Il sourit tendrement, se penchant vers son oreille et susurra doucement.

« Je ne te voyais pas dormir ailleurs. »

Il recula la tête, l’embrassant et passa une main délicatement sur sa joue.

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Ven 17 Sep 2010 - 11:31

- "Indubitablement, si cela peut me permettre d'être ton ombre et de ne plus être séparée de toi, de tout savoir de tes activités quand je ne suis pas là..."

Non, je ne parlais pas de l'étouffer, de ne lui laisser aucune intimité, aucune liberté, même si mes paroles tendaient à faire penser le contraire. Je ne faisais qu'avouer mon besoin de lui, de sa présence, de son regard sur moi, de ses bras autour de moi, de ses mains sur ma peau. J'avais besoin de lui, d'être avec lui, d'être là pour lui...

- "Il me semble que j'ai une bonne influence sur tes performances... Ma faveur t'a été utile, ce me semble. Je suis certaine que de me savoir là, à t'admirer, ne fera que te rendre plus performant... Me trompe-je?"

Je lui adressai un sourire malicieux, sachant pertinemment qu'Arthur était du genre à se dépasser pour les beaux yeux de l'élue de son cœur et que ma présence le galvaniserait. Il avait le sens de l'honneur et du devoir et était un homme pour qui la chevalerie n'était pas un vain mot.

*Arthur te remercie.*

*De rien, c'est normal, si cet avatar de dragon est un danger pour lui, il en est aussi un pour toi et je ne le laisserais pas vous faire du mal.*

Une pensée d'amour pur engloba la dragonne à l'écoute de ses paroles si pleines d'assurance et de désir de protection.

- "Tu sais, tu pourras aussi la remercier de vive voix, elle te comprend."

Cela dit, il parla d'une surprise et devant son obstination à rien me dire, je tentai de l'amadouer avant de le menacer, mais rien n'y fit, je ne lui faisais pas peur disait-il...

- "Vraiment?"

Caressante, mes doigts coururent sur son visage, effleurant ses lèvres, tandis qu'un mince sourire ourlait mes lèvres.

- "Et pourtant, je pourrais te faire tant de mal..."

Ma voix n'était plus qu'un murmure, une réponse qui n'avait plus grand chose à voir avec la discussion légère que nous avions entamé. Je pouvais lui faire du mal, parce que j'étais sa faiblesse, parce qu'il m'aimait et que si je disparaissais, il en serait terriblement blessé. Parce que si l'on me faisait du mal, on pourrait l'atteindre. La réciproque était également vraie, plus fortement encore. Je ne supporterais pas qu'il me quitte. Qu'il me fasse souffrir, lui aussi.

Plus jamais.

Alors, dans un désir de protection de sa part, de pouvoir le toucher, je lui demandai si je pouvais dormir avec lui cette nuit, qu'importe le protocole, qu'importent les mauvaises langues, j'avais besoin de me sentir en sécurité, de ne plus être seule. Il m'embrassa et je murmurai doucement :

- "Je t'aime Arthur de Melasinir, totalement et irrémédiablement. Je suis à toi, je remets ma vie et mon cœur entre tes mains. Je me moque des commérages à notre propos, laisse-moi être à toi cette nuit."

Propos ambigus... Je voulais être à lui, cœur et âme... Corps également, si il l'acceptait. Mais je savais qu'il avait des idées bien arrêtées à ce sujet et je me demandais s'il accepterait ma proposition de nous unir cette nuit. Peut-être penserait-il que j'avais peur de demain et que je voulais savourer cela. Que j'étais perturbée et vulnérable et qu'accepter serait peu honorable et un abus de faiblesse. Peut-être voulait-il garder cela pour l'après, pour avoir une raison bien solide de revenir en vie...
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Dim 19 Sep 2010 - 19:54

« Mon ombre ? Mais voyons Roxane, tu es trop rayonnante pour un tel rôle. »

Il avait bien saisi le message et en tiendrait compte une fois cette crise passée, une fois que cette tempête se sera calmée… Alors, il consacrerait du temps à celle qu’il voulait voir devenir sa compagne, sa baronne, du repos, du plaisir nécessaire. Il sourit ensuite à ses propos… Bien sûr qu’elle avait un impact. C’était une démonstration de l’influence de l’égo et de la fierté, de cette volonté de faire le beau, comme on dit, devant sa partenaire.

« Tes faveurs m’ont donné des ailes, ma chère… Et tu me les offres chaque fois que tu es auprès de moi, avec moi. »

Il n’aurait su nier, comme il n’aurait pas pu refuser sa présence lors d’entrainement, tant qu’elle ne demandait pas à être présent dans des circonstances plus réelles, périlleuses, sauf cet évènement bien sûr.
Quand elle mentionna l’idée qu’il aurait pu remercier Leirn à vive voix, il savait, il en avait déjà fait l’expérience, mais en cet instant bien précis, elle n’était pas à portée, sans quoi c’est certain, il l’aurait fait.

« Je sais, mais là, elle n’est pas présente. »

Elle pouvait lui faire mal… C’était un murmure plus sérieux que la légèreté des propos précédents. En effet, elle le pouvait, c’était le risque de se découvrir, d’abaisser les défenses, les barrières et s’ouvrir, s’attacher aussi profondément, intimement à une femme.

« Tu pourrais, mais tu ne le ferais pas pour découvrir cette surprise, donc il n’y a pas de crainte à avoir. »

Dit-il avec tout de même moins de sérieux. Elle avait élargit le sujet de ses propos, lui décidait de le recadrer car c’était valable en un contexte bien particulier… Il préparait un cadeau, une surprise, elle voulait le découvrir, c’était tout… Point d’abandon, de cœur brisé, de volonté de faire mal… Juste une cachoterie bonne enfant pour préserver l’agréable découverte qu’elle vivra quand il la lui dévoilera.
Puis, après un baiser et une proximité retrouvée, elle éprouva le désir de passer la nuit avec lui, dans ses bras. Mais les propos suivants évoquèrent une toute autre idée qu’une nuit passée ensemble, dans les bras de l’autre. Jusqu’alors, il s’était mis en tête d’écarter ces désirs-ci, il ne voulait consumer un union qu’après un mariage officiel, bien que l’un et l’autre n’est plus de virginité à offrir… Et en cette heure, elle éprouvait l’envie d’aller à l’encontre de tout ceci…

« Tu es sûre ? »

Il voulait être certain, pour que l’un et l’autre ne commettent pas d’erreur, si on peut appeler ça ainsi, en passant à l’acte et en s’unissant ce soir, cette nuit.

« Je me fiche de ce qu’on pourra dire mais… Oh et puis… Si tu le désires, Roxane, je le veux et nous le ferons. »

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Lun 27 Sep 2010 - 20:46

- "Alors je serais ton soleil..."

Je souris, amusée de la façon dont il pouvait me voir... Trop rayonnante pour être son ombre. C'était trop touchant. Mais je n'allais quand même pas me mettre à pleurer d'émotion! Je n'étais pas ce genre de petite idiote qui pleurait pour un oui ou un non... Mais quand même, mon cœur me semblait trop gros pour ma poitrine soudain. Et davantage encore quand il me rétorqua que je lui portais chance, tant que j'étais à côté de lui. Est-ce que je rougis? C'était fort probable, et mon regard devait étinceler de larmes contenues d'émotion.

Il me demanda de remercier Leirn pour ses efforts afin de comprendre et de sonder le Dräke et je lui rétorquai qu'il pouvait le faire lui-même. Certes, elle n'était pas là présentement, mais plus tard... Elle n'était jamais bien loin de moi et puis...

- "Tu sais, nous sommes tellement liées qu'elle perçoit ce que tu me dis, comme je perçois ce qu'elle peut faire."

Pourquoi dérivais-je sur un sujet plus sérieux? Aucune idée, mais Arthur se fit un devoir de clore ce sujet rapidement et je ne m'entêtai pas. Bien sur que non je ne lui ferais pas de mal pour découvrir une surprise! Et même pour quoique ce soit d'autre d'ailleurs! J'étais incapable de faire du mal.

Le sujet dériva... par ma faute, mais j'avais besoin de sentir ses bras autour de moi, son souffler sur ma peau, ses mains sur mon corps... Je n'étais plus vierge, je savais ce qu'était l'amour physique. Après l'avoir craint longtemps, j'avais apprit à l'aimer grâce à Eldis et maintenant, j'avais très envie de faire ce cadeau à l'homme que mon cœur et mon âme avaient choisi. Je souris quand il me demanda si j'étais sûre de moi.

- "Mon amour, je n'ai jamais été aussi certaine de mon choix."

Je me pendais à son cou, l'attirant à moi, avant de susurrer :

- "Alors je suis à toi."

Mutine, je repris :

- "Tu m'emmènes? Je rêve que mon prince charmant me prenne dans ses bras et m'emmène dans son beau château... Bon, je suis déjà dans le château, mais la chambre, c'est encore mieux."
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mar 28 Sep 2010 - 17:14

Les mots s’écoulent tandis que les deux amoureux s’engouffrent, plongent dans les méandres agités et passionnés de l’expression charnelle des sentiments qui les animaient, les tourmentaient tendrement. Elle était rayonnante et désirable, plus encore en cet instant où elle s’offrait plus qu’en aucune autre occasion à lui, prête à faire le pas suivant, ensemble. Là, dans ce bureau, l’étreinte se renforça, si bien qu’il fut au bord d’un précipice délicieux, ne gardant son équilibre que par quelques miracles décents, retenu plus encore par les mots de son soleil nouvellement proclamé… Un bureau n’était pas le meilleur des endroits pour consommer l’union, non, pas du tout un bon endroit.

« Je vais vous emmener, belle princesse, je vous ai déjà conduit en mon château, je vous amènerais donc à mes appartements comme vous brûler de me voir le faire. »

Et désormais, il le pouvait… Il n’était plus le fragile homme clopinant à chaque pas qui n’aurait pu réussir à porter sa belle jusqu’à sa chambre, cet homme était derrière lui, aujourd’hui, il était remit, grâce à elle et à ses bons soins rapides et réguliers.
A peine l’avait-il dit qu’il la prenait dans ses bras, la laissant continuer à se pendre à son cou et ainsi, ils se mirent en route, Arthur remerciant le ciel que Roxane ne fut pas un poids monstrueux à porter, au contraire, sans quoi, sans doute, aurait-il souffert et n’aurait-il pas tenu la distance. Passer la porte du bureau, ils arpentèrent les couloirs, non sans croiser quelques serviteurs qui demeurèrent immobile autant que muet en voyant le couple se baladant ainsi, nul doute qu’ils se presseraient de colporter les rumeurs nouvelles, mais Arthur n’en avait pas cure, peu lui importait, désormais qu’on le considère officiel n’était pas un souci.

Il fallut quelques minutes pour atteindre la chambre du baron, où, de toute évidence, se terminerait la nuit, pour les deux, du moins, il y comptait bien… Elle ne le quitterait qu’au « matin », et à aucun autre moment. La dite chambre était plongée dans une pénombre agitée par les torches accrochées par des supports aux murs, agencées pour éclairer suffisamment toute la pièce. La décoration n’était pas à l’œuvre, un grand lit deux places en bois de chêne, dénué de baldaquin où reposait un matelas garni de coton et des draps propres, deux tables de chevet de chaque côté et une imposante armoire où était sans doute rangée les affaires et la garde-robe actuelle du baron. Du côté gauche du lit, au sol, reposait une épée dans son fourreau et sur la table de chevet, quelques parchemins, un livre, une plume et un encrier.
C’est là, à deux pas du lit, qu’il la déposa, sans pour autant lui permettre de se séparer, l’embrassant avec passion.

« Voici, princesse, ma modeste chambre. »

Ses mains parcoururent le corps de la belle, appréciant ses lignes et ses courbes au travers du tissu en une lente et délicate caresse tandis que ses lèvres retrouvaient les siennes avant de glisser dans le cou.

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mar 28 Sep 2010 - 19:51

Je retins un petit gloussement de joie quand il me souleva dans ses bras et me cramponnais à son cou, tentant de me faire la plus légère possible. Je savais quelle avait été sa blessure, je savais ses faiblesses, mais elles étaient désormais oubliées et Arthur pouvait de nouveau se déplacer sans gêne ou presque... Et me porter sur une petite distance sans en souffrir de trop. Heureusement que j'étais du genre petit gabarit, cela lui facilitait la tâche. Je n'avais jamais été très grosse. J'avais peu de formes, mon corps restant aussi mince que celui d'une liane. Mes fesses étaient légèrement rebondies, ma poitrine menue. Mais il semblait m'aimer ainsi et, en cet instant, j'étais heureuse d'être petite et mince.

Nous traversâmes ainsi quelques couloirs et je surpris de nombreux regards détournés des domestiques qui s'appliquaient à faire comme s'ils n'avaient rien vu alors qu'ils n'en perdaient pas une seule miette. Je savais déjà que demain, les langues se seraient déliés et que les suppositions iraient bon train concernant ce que nous avions fait Arthur et moi. J'en avais assez de sauvegarder les apparences. Je n'étais pas noble, je n'étais pas vierge, je n'avais pas à me livrer à ce petit jeu de chasteté. Nous ne savions pas de quoi demain serait fait et j'avais envie de goûter à Arthur au moins une fois...

Il avait promit de ne pas mourir et j'avais fait de même, mais il est des promesses que nous ne pouvons pas tenir. Comment tenir celle là quand l'adversaire était une déesse?

Nous pénétrâmes dans sa chambre et j'observai l'agencement minimaliste et martial. Une chambre d'homme, pratique, sans être personnalisée. J'aimais bien, même si c'était dépouillé. Ou peut-être à cause de cela? Cela reflétait bien la personnalité d'Arthur finalement.

Il me déposa par terre, m'embrassant avec une ardeur nouvelle. Il semblait avoir accepté le fait que je serais sienne cette nuit et je sentais son envie de me posséder enfin. De sceller ainsi notre relation. Il se retenait, mais ce n'était pas la retenue polie qu'il avait affiché jusqu'à maintenant. Mon corps frémit d'excitation en réponse à son baiser qui déversa de la lave bouillante dans les veines. Mes mains se glissèrent sous sa chemise, effleurant les muscles élastiques de son torse avec avidité.

- "Laisse moi découvrir ta modeste personne maintenant."

Je souris, lui ôtant sa chemise, avec son aide, avant de le pousser doucement sur le lit. Debout devant lui, mon regard détailla avec gourmandise son torse et je murmurai avec une certaine fierté :

- "Cette nuit, tu seras à moi Arthur de Melasinir... Il est encore temps de reculer."

Un sourire presque machiavélique éclaire mon visage, tandis que mes yeux pétillaient de malice. Cette nuit, nous serions l'un à l'autre et pour moi, cela avait valeur d'engagement inviolable.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mer 29 Sep 2010 - 19:04

Le baiser est consommé, trouvant réponse avide à l’ardeur dévoilée, prélude d’une nuit passionnée qui saurait satisfaire les désirs depuis longtemps refoulés, repoussés, retardés pour qu’une image demeure sans défaut, sans qu’une rumeur ne retentisse… Ce soir, le voile de silence est déchiré, lambeau sombrant dans l’oubli, éclipsé par l’amour qui les dévore.
Cette nuit, il serait à elle, en effet, ainsi que chaque journée de vie après celle-ci, sans qu’aucune barrière, aucun rempart ne puisse s’y dresser, écartant et empêchant cette histoire de s’écrire, à Roxane de jouir de sa propriété. Il sourit, réponse au défi suggéré par la belle… Reculer ? Elle savait qu’il ne fuirait pas, et pour toute réponse, il se redressa, assit sur le lit où elle l’avait poussé.

« Reculer ? Belle princesse, me pensez-vous couard ? »

Et se faisant, il se pencha pour se saisir de ses bras, l’attirant brusquement vers lui, sur lui, la laissant reposer sur ses cuisses, assise ainsi tandis qu’il retrouvait ses lèvres, ses mains se glissant sans plus attendre dans son dos. Il délaça les fils qu’il y trouva, seule retenue à cette superbe robe certes, mais qui lui cachait le corps de la belle, tant à son regard qu’à son propre corps. Il ne lui fallut que peu de temps pour en venir à bout, cela fait, ses lèvres quittèrent les siennes et ses mains remontèrent aux épaules, il en dénuda une, embrassant délicatement la peau, puis l’autre, et réitéra alors que la robe glissait pour choir à la taille.

« Pareille récompense saurait encourager quiconque à la bravoure »

Il apprécia la vue nouvellement offerte de ce corps à demi dénudé, de ces courbes et ces formes fines que ses mains effleurèrent un instant d’abord. Ses lèvres rencontrèrent la commissure des siennes, le cou et glissèrent jusqu’à la naissance de la douce poitrine, ses mains reprenant quelques délicates et lentes caresses dans le dos.

La danse voyait là ses premiers pas, accélération qui trouverait bientôt son rythme le plus endiablé, passionné.

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Lun 4 Oct 2010 - 20:32

- "Oh non mon preux chevalier, jamais encore je n'ai pensé cela de vous. Mais reculer devant un danger n'est pas toujours signe de lâcheté... cela peut-être signe de sagesse."

Mais en l'occurrence, je ne voulais pas qu'il soit sage, je voulais qu'il parte à l'assaut de la forteresse offerte que j'étais. Il prit mon poignet et m'attira à lui, si bien que je me retrouvai assise sur ses cuisses. Je ris légèrement, avant que mes mains ne viennent s'emparer de son visage pour l'embrasser, de façon beaucoup moins chaste. Mon envie de lui était grandissante. Je sentis ses mains dans mon dos, ses doigts cherchant les lacets et les dénouant savamment. Doucement, il dénuda une épaule, ses lèvres baisant la chair dénudée. Puis il en fut de même pour l'autre. Je frissonnai. Bientôt, mes seins furent totalement dénudés et offerts à sa vue. Je souris à ses paroles.

- "Et ce n'est que le début, une autre récompense, attend les plus hardis."

Un petit gémissement s'échappa de mes lèvres alors qu'il parcourait des siennes ma poitrine gonflée de désir. Je me cambrai pour lui en offrir davantage, avant de reprendre mes esprits. un sourire malicieux sur les lèvres, je posai une main à plat sur sa poitrine et le forçai à s'allonger, avant de glisser mes mains sous sa chemise.

- "Chacun son tour monseigneur... Bien qu'il n'y ai rien de vous que je n'ai pas encore vu."

Je l'avais soigné après la prise du château de Diantra... J'avais tout vu de lui, mais il n'était pas très en forme à ce moment là. Alors que là... Mon regard luisait de convoitise.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Mar 5 Oct 2010 - 9:17

« Je ne peux penser sagement ce soir, aussi, je ferais fi de tout danger. »

Et puis, quel danger y avait-il à s’offrir à Roxane, et à s’unir à elle, physiquement désormais ? Pas un seul ne lui venait à l’esprit, si bien qu’il douta qu’il en existe le moindre. Après l’avoir attiré vers lui, déliant sa robe pour la laisser reposer sur ses hanches, découvrant quelques paysages de ce corps qu’il n’avait jusqu’alors jamais aperçu, mais sa patience payait et il pouvait désormais apprécier plus encore la beauté de sa dame.
Il apprécia de ses lèvres toute la douceur de sa gorge, la délicieuse saveur de sa poitrine, récompensé par les gémissements de la belle qui se cambrait pour lui offrir davantage, ce qu’il ne manqua pas de prendre, répondant à l’invitation et à la demande avec le plus grand plaisir.

Elle reprit ses esprits, posant une main sur sa poitrine, le forçant à quitter ces monts fabuleux pour s’allonger sur le lit avant qu’elle ne glisse ses mains sous la chemise, contact de ses mains douces sur sa peau qui fut agréable, si bien qu’il désirait déjà trouver davantage que cette main sur sa peau, il la voulait elle.

« Je le sais bien, ma dame, et justement… Chacun son tour, comme vous dites, de découvrir l’autre… Vous m’avez déjà vu, je n’en suis qu’à la moitié. »

Et sur ses mots, il se redressa, la reprenant contre lui, mais cette fois, il l’amena avec lui alors qu’il se relevait, pour que debout, la robe glisse des hanches pour reposer à ses pieds, découvrant encore la jeune femme alors qu’Arthur demeurait habillé, ainsi les rôles étaient échangés, et c’est Roxane qui finirait nue sous ses yeux… Chacun son tour avait-elle dit.
Gardant l’initiative, ses lèvres glissèrent à nouveau dans le cou, puis sur la poitrine, puis, s’accroupissant au fur et à mesure, ses lèvres baisèrent le ventre jusqu’à ce qu’elle parvienne au dernier baston, au porte de ce jardin où serait proclamé leur union, pour l’instant couvert d’un genre de culotte, mais qu’importe, elle ne tarderait pas à rejoindre la robe. Ses lèvres s’abaissèrent encore, effleurant, embrassant les cuisses de la belle jusqu’à ce que ses mains caressent un instant les fesses pour glisser jusqu’aux hanches où elles se saisirent du tissu, le tirant vers le bas, le long des cuisses, des jambes jusqu’à reposer à ses pieds. Des baisers effleurèrent ce territoire nouvellement découvert puis remontèrent en même temps qu’il se relevait, la faisant reculer d’un pas pour se séparer définitivement de ses vêtements.
Il retrouva ses lèvres après l’avoir contemplé ainsi découverte un instant avant d’aller titiller une oreille, soufflant avec amusement.

« Chacun son tour… Et je dois dire que comme je le pressentais, vous êtes joliment faite, ma Princesse. »

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Jeu 7 Oct 2010 - 17:32

- "Hum, il me semblerait que votre sang ai définitivement cesser d'irriguer votre tête monseigneur, prenez garde."

Je ris à mes paroles, comme si je valais mieux que lui. Je laissai donc là ce sujet de conversation, totalement hypothétique. Nous voulions être ensemble, pas besoin de se casser la tête et bien vite, nous cessâmes de discuter pour nous découvrir. Ou plutôt pour qu'il me découvre. J'étais assise sur ses genoux et il s'amusait à découvrir une épaule et la baiser, et faire de même avec l'autre, avant de découvrir ma poitrine offerte et de me faire gémir au rythme de ses lèvres. Je ne voulais pas être en reste et je pris les choses en main et le repoussai, glissant mes doigts sous sa chemise, à la découverte des muscles fermes de son torse.

Mais il n'était pas dit qu'Arthur n'en profiterait pas et bien vite, il retourna mes paroles contre moi pour se lever, m'entrainant avec lui et me forçant ainsi à me tenir debout devant lui. Je sentis le tissu léger glisser le long de mon corps et s'étaler en corolle à mes pieds, mais cela ne dura pas, car une vague de chaleur naquit au creux de mon ventre quand il repartit à l'assaut de ma peau. D'abord le cou, puis les seins... Le ventre... Mon ventre qui se contracta sous ce délice. Mes cuisses... Ses mains caressèrent mes fesses, avant de décider de me mettre totalement à nu. Je reculai pour m'échapper de la corolle de vêtements et il m'embrassa de nouveau, avant de me complimenter.

- "Oh vraiment?"

Je le repoussai doucement, m'échappant de son étreinte en virevoltant, mes cheveux blancs cascadant jusqu'à mes fesses, seul apparat à ma nudité. Ma peau était blanche, voire diaphane, mais pas maladive, oh que non, mes yeux violets luisaient de malice et de tendresse. J'offrais ma nudité à sa vue, telle une nymphe effrontée. Je repoussai une longue mèche de cheveux, la rejetant derrière mon épaule, avant de revenir vers lui, de caresser son torse d'un index mutin et de me saisir de sa nuque fermement.

- "Maintenant que tu m'as vue, que tu m'as touché... Fais moi tout oublier... Ma vie, mon être... Laisse moi me perdre dans ton amour."
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1352
Âge : 28
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 42 ans (42ème jour de Bàrkios, de l'an 967 du Xème Cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Ven 8 Oct 2010 - 10:35

« Définitivement ? Peut-être pas... Mais disons qu'il semblerait qu'actuellement, le sang soit occupé avec une autre zone, plus basse... »

Il eut un petit sourire des plus évocateur, ne laissant pas de doute quant à la région irriguée en question.

La discussion cessa bientôt et il commença à se mettre à découvrir celle qu'il voulait voir auprès de lui le restant de ses jours, qui l'avait conquis et le possédait, autant qu'il voulait la posséder. D'abord la robe reposa sur les hanches, découvrant la poitrine qu'il gratifia de quelques attentions, et quand Roxane voulu reprendre un peu de contrôle, glissant ses doigts sous sa chemise, sur l'instant, il le lui refusa, l'entrainant avec lui tandis qu'il se levait, faisant tomber la robe à ses pieds avant de la débarrasser du dernier rempart de tissu, cachant l'intimité qu'il ne tarderait pas à visiter et honorer comme il se doit.


Après cela, elle reprit la main, s'échappant de son étreinte, virevoltant et laissant au regard d'Arthur un spectacle sublime, qui ne souffrait pas de rival à la mémoire du baron dans ce domaine. Elle était à ses yeux parfaites, délicates dans ses courbes, angélique, quasi-surnaturelle, divine nymphe qui ne laissait place à de l'hésitation quant à la suite... Il la désirait, plus encore alors qu'elle s'épanouissait sous ses yeux.

Elle revint près de lui, caressant son torse au travers de sa chemise, se saisissant de sa nuque.

« A vos ordres, princesse. » dit-il avec un sourire à ses derniers propos.

Se faisant, il la dirigea avec lui vers le lit, la faisant s'allonger puis enleva sa chemise avant de la rejoindre, retrouvant et savourant plus encore la douceur de sa peau, l'embrassant avec passion alors que ses mains glissaient et appréciaient à nouveau ses formes, les courbes de son corps, les caressant avec tendresse, glissant ses lèvres à nouveau jusqu'à sa poitrine, dévorant ces monts délicieux, s'appliquant plus encore sur leur sommet.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Amras
Humain
avatar

Nombre de messages : 712
Âge : 25
Date d'inscription : 16/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Religieux
MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   Lun 22 Nov 2010 - 20:06

Un doux soupir s'échappa de mes lèvres alors qu'il me renversait sur le lit et que sa bouche effleurait ma peau. Je le désirais, j'avais besoin de lui. De le sentir m'aimer, me vénérer. Qu'il efface la souillure d'Evan. Cela avait été une erreur. Je n'avais pas compris ce qui m'arrivait. J'avais été incapable de retenir les instincts de Leirn, qui avaient déteint sur moi.

J'avais été souillée par des soldats.
J'avais été souillée par Evan.

Eldis m'avait lavé de ma première souillure. Je désirais tellement qu'Arthur me lave de celle laissée par Evan. Je désirais qu'il me lave de toutes mes erreurs, que je renaisse pure pour lui. Oh, j'aurais tellement adoré lui offrir ma virginité, mais je ne l'avais offerte à aucun des deux hommes que j'avais aimé. Ils avaient du se contenter des restes. Et de mon amour, de ma folle envie d'être à eux.

Si j'avais été timide lors de mon premier rapport avec Eldis, je l'étais nettement moins pour cette première fois avec Arthur. Je m'agrippai à ses larges épaules, mes mains caressant les muscles de ses épaules, épousant les contours de son torse, s'attardant sur certaines cicatrices que je chérissais. Je l'avais déjà vu nu, mais dans un autre contexte... Il était mourant alors et je l'avais sauvé. Et moi, j'étais trop affligée pour penser à l'admirer. Aujourd'hui, enfin, je profitais de ce qui était à moi. Je haletai et gémis alors que sa langue jouait sur ma poitrine et je réprimai un cri de surprise quand il s'aventura plus bas. J'étais à lui.

J'étais irrémédiablement et totalement à sa merci et je n'avais pas peur. Il ne trahirait pas ma confiance, il ne me ferait pas souffrir. S'il mourrait sur la route menant aux mystères de Néera, je le suivrais, je m'en fis la promesse.

Caresses après caresses, baisers après baisers, il me fit perdre la tête et je ne trouvai la délivrance que quand je le sentis enfin en moi. Mes jambes se resserrèrent autour de sa taille, l'empêchant de fuir, le forçant à se coller davantage à moi encore.

Enfin, nous étions liés pour l'éternité.

Et la nuit accueillit nos soupirs d'extase, nos murmures tremblants, notre passion... Plusieurs fois.

Comme si cette nuit devait être la dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques mots échangés avant de partir. [Roxane]
» Avant de partir en cavale (PV Nico)
» Quelques mots couchés sur le papier. Ni plus ni moins.
» Objets magiques ? La sorcellerie au sein des objets
» ? juste quelques mots d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché du Médian :: Baronnie d'Ancenis-
Sauter vers: