AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre souvenir et réalité ! Rencontre ou retrouvaille ? [Viktor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solenne de la Courcelle
Humain
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 26
Date d'inscription : 20/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Entre souvenir et réalité ! Rencontre ou retrouvaille ? [Viktor]   Dim 24 Oct 2010 - 19:58

    Adieu mon Ybaen natale, tes paysages, tes paysans, ton lac me manqueront.

    De silencieux adieux, que dire de plus ? Solenne n'avait jamais quitté pour une aussi longue durée ses terres... Les rebords du lac avaient connue sa conception, tout ici était un souvenir d'enfance et elle devait le quitter pour rejoindre une ville qu'elle n'avait vue. On l'arrachait en quelque sorte du ventre de sa mère à nouveau, tout ici lui manquerait, sa chambre, les cuisines, sa nourrisse, la meute, le jardin. Tout ceci semblait si insignifiant pour les personnes qui l'amenait à Missède, et tout les serviteurs du château lui disait et lui répétait sans cesse qu'elle serait bien à Missède. Non, mais non nulle part ailleurs qu'ici elle ne se sentirait bien. Assise sur son lit c'est avec peu de conviction qu'elle se dirige vers la porte, la chambre à déjà était vidée de toute ses affaires, même le lit n'a déjà plus de drap, elle regarde une dernière fois la pièce avant de soupirer et de refermer la porte sur ses souvenirs, et toute sa vie dans ses murs. La demoiselle parcourait lentement les couloirs, elle avait impression d'entendre encore les éclats de rire, les siens, et quand elle croisait une fenêtre elle s'attarder sur le paysage pendant quelque seconde avant de reprendre sa lente marche. La tête toujours haute, le visage laissant à peine à percevoir son chagrin. Bon nombre des serviteurs lui avaient déjà dit au revoir, mais dire au revoir ainsi au seul endroit qu'on a connue durant toute sa vie c'était une chose très dure. Le cœur de la belle demoiselle se serrait dans sa poitrine, elle n'allait pas si loin c'est vrai, mais elle ne connaissait personne là bas, à qui allait-elle se confier ? Sans doute une question très bête que celle-ci, car Solenne n'était pas du genre à se plaindre, ou beaucoup parler d'elle. Mais son pincement au cœur était bien réel et comment l'expliquer elle l'ignorait, elle allait revenir c'était obligé, c'était la terre de sa famille et elle ne les laisserait pas aux mains d'Ysera c'était hors de question. Cette peste n'aurait rien et encore moins le droit de résider là bas en son absence, elle c'était bien mise d'accord sur se point avec le chambellan.

    Elle descendait les marches du perron une à une sans même regarder où elle mettait les pieds, elle connaissait ce lieu dans ses moindres détails et tomber était impossible, ses pieds avait monté et descendu tant de fois ses marches et arpentait tant de fois se jardin que rien n'était capable de la faire chuter. Héraclès l'attendais aux pieds des marche bien droit tête haute, son pelage était noir très dense, la gueule du chien était énorme un animal devant lequel on n’avait pas réellement envie de s'arrêter. La meute se trouvait à quelque pas de lui, il était le mâle dominant, un chien de guerre très puissant son père en était tombé amoureux lors de son passage à Hautval, il en avait acheté sept don Héraclès le chouchou de Solenne. Elle caressa l'énorme tête de l'animal qui ne broncha pas, elle continua d'avancer, le chien la suivit jusqu'au carrosse, on lui tenait la porte elle monta sans un mot et s'installa, le chien bondit à l'intérieure la porte se referma dans un claquement qui serra encore plus le cœur de la jeune femme. Assise près de la fenêtre elle regardait défiler le paysage ballotée de droite à gauche, la tête de son chien posée sur ses genoux et sa main lui grattant machinalement derrière l'oreille. Un lourd silence pesait à l'intérieure de l'habitacle seul la respiration du chien et le son des sabots frappant le sol perturbait les songes de la demoiselle. Une larme perla sur sa joue dans ils passèrent près du lac, larme qu'elle essuya bien vite avant de tirer les rideaux.

    Elle gratta avec plus de conviction la tête de son chien qui grogna de plaisir, il fallait sortir la tête de l'eau maintenant elle avait trop longtemps retenu sa respiration. Un sourire commença à réapparaitre sur son doux visage, l'animal se mit alors à remuer la queue, sa voulait dire pour lui plus de caresse et peut être un biscuit. Biscuit que la demoiselle piquait discrètement en cuisine et cachait dans son décolleté pour lui offrir un peu plus tard, malheureusement il n'y avait plus de biscuit en cuisine elle n'avait donc rien rapporté avec elle, il dut se contenter de caresse et d'embrassade durant tout le voyage. Celui-ci dura deux ou trois heures, le trajet n'était pas très long, une fois arrivée à bon port on lui ouvrit la porte et la jeune femme descendit. Elle remercia le valet de pied et avança jusqu'au grille tête haute, dans sa robe en soie bleu clair, elle leva les yeux sur l'immense demeure du baron plutôt déconcertée. Héraclès, suivait toujours de très près sa maitresse le regard malveillant du chien dissuadant les gardes d'approcher de trop près. Elle s'annonça au garde et on la laissa passer elle et son chien suivit par les serviteurs qui déchargeaient ses affaires. Le Majordome se tenait devant la porte principal de la demeure du baron, il semblait l'attendre, elle pressa le pas le chien en fit autant les serviteurs eux prenaient leurs temps. Elle salua le vieil homme d’une courte révérence.

    « Solenne de la Courcelle, je dois rencontrer le baron. »
    « Oui mademoiselle, il vous attend, suivez moi. »

    Il pénétra dans la maison, suivit par la demoiselle et son chien.

    « Messieurs nous n’avons plus besoin de vous, laissez donc les affaires de la mademoiselle ici, les domestiques sans chargerons. »

    Les jeunes hommes posèrent les valises de la dame et repartir, elle les regarda s’éloigner un moment avant de se remettre à suivre le majordome jusqu’au bureau du baron.


Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre souvenir et réalité ! Rencontre ou retrouvaille ? [Viktor]   Mer 27 Oct 2010 - 10:10

Viktor se massait les tempes avec...insistance dirons nous.

Tout était devenu si compliqué. Pourquoi avait-il fallut que cet espèce de gourde entre dans la chambre du Régent de Scylla. Ou même lui parle de se qu'elle avait fait? Ça aurait été tellement plus simple si elle avait continuer à se taire et à faire l'autruche. Mais non. Il avait fallut qu'elle lui donne cette saleté de journal.

Des tempes, les mains de Viktor finirent par défier et il se frotta les yeux. Bon sang qu'est-ce qu'il pouvait avoir sommeil. Intérieurement, il maudit son cousin Amédée de Missède. Qu'est-ce qui lui avait prit de disparaître comme ça lors du tournoi royal de Diantra? C'était vraiment n'importe quoi. Résultat des courses, voilà que c'était lui qui se retrouvait à devoir jouer les barons. Mais rien ne l'avait vraiment préparé à ça. Il avait voulut suivre la voie de la chevalerie. Les ronds de jambes politiques lui échappaient en grande partie. Même s'il apprenait vite et avait veillé à ne pas trop commettre d'erreur en compagnie des autre grands nobles qu'il avait rencontré.

Bon sang, la politique, c'était vraiment pas son truc. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que son expérience récente ne l'incitait pas à apprécier cela. Entre le Régent d'Alonna qui venait lui taper dessus, celui de Scylla qui couchait avec sa promise et le comte d'Arétria qui s'en prenait à ses demeures, on pouvait dire que rien ne lui était épargné.

Enfin. D'un autre côté, certains aspects de la politique n'étaient pas désagréable. Le souvenir de la peau douce d'une charmante odélianne qui s'était allongé sur le bureau. Miam. Appétissant petit souvenir.

Quelqu'un vint le tirer de ses pensées en frappant à la porte.


« Entrez, dit mollement le baron, un peu agacé d'être dérangé dans un des rares moment agréable de ses journées. »

Son intendant, un grand échalas à l'air de fil de fer entra dans le bureau.

« Excusez moi monseigneur. Solenne de la Courcelle est arrivée. Elle demande à vous voir. »

Déjà? Il ne l'attendait pas aussi vite. Tant mieux. Cela bousculait un peu le quotidien. Se n'était pas un mal en ce moment à vrai dire. Il s'était attendu à se que cette jeune femme veuille rester encore un peu à Ybaen. Peut-être même qu'il aurait dut lui envoyer une missive pour lui rappeler qu'elle devait se présenter à Missède comme étant sous sa tutelle depuis l'étrange disparition de ses parents.

« Dite lui que je la recevrais dans un instant dans le salon des oranges. »

L'intendant hocha la tête et quitta la pièce.

Viktor quant à lui y demeura encore quelques minutes pendant lesquels, il tenta de se concentrer sur les différents rapports qui étaient étalé devant lui.

Renonçant finalement, il quitta son bureau pour se rendre dans le salon des oranges. Celui-ci était un confortables salon aux ton chaud. Mais se qui lui valait ce nom, c'était sa proximité avec l'orangerie des jardins du palais. Cela avait en effet pour effet de parfumer de façon continu le petit salon qui sentait toujours l'agrume.

Solenne de la Courcelle l'y attendait. Il se souvenait avoir croiser la jeune femme voilà plusieurs années. Elle n'avait encore que douze ans et n'était guère plus qu'une gamine. Mais c'était à présent une sublime jeune femme qui se tenait devant lui. Elle allait faire tourner des têtes à Missède.


« Bonjour mademoiselle de la Courcelle. »

Le jeune baron s'approcha d'elle et déposa un baiser sur sa main en se fendant d'une galante révérence.

« Vous avez changé depuis notre rencontre. Toutes les dames du royaumes doivent envier la beauté qui est la votre. »
Revenir en haut Aller en bas
Solenne de la Courcelle
Humain
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 26
Date d'inscription : 20/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: Entre souvenir et réalité ! Rencontre ou retrouvaille ? [Viktor]   Jeu 28 Oct 2010 - 7:17

    Quel immense château, bien plus grand que le château d'Ybaen elle se demandait comment c'était possible de ne pas se perdre dans ses immenses couloirs qui semblaient ne plus avoir de fin. Elle suivait en silence le majordome détaillant chaque partie de la demeure devant lequel elle passait pour ne pas se perdre plus tard dans se labyrinthe. Tout semblait démesuré dans le château du baron, sans doute pour marquer la richesse de la famille, Ybaen n'était pas mal dans son genre d'ailleurs, tout était fait pour que l'on voit le prestige de la famille : des tableaux immense accroché aux murs représentant les précédents barons et baronne, des portes pouvant laisser passer des géants elle était en bois de chêne sculpté avec minutie tout était d'une rare beauté. Du moins au yeux de la jeune femme qui ne connaissait pas grand chose au monde du baron sauf que son feu père faisait tout pour le protéger et le servir, car tel était le prestige de leur famille. Ils arrivèrent au bureau du baron le majordome frappa et entre-ouvrit la porte pour l'annoncer elle n'entendit rien de ce qui venait de l'intérieure et elle ne chercha pas à comprendre non plus, il n'était pas bien d'écouter aux portes.

    Le majordome referma la porte lentement et en silence, la demoiselle se demandait alors soudainement si elle était lourde ? Car elle n'avait émit aucun grincement à son ouverture et aucun son ne fit entendre lorsqu'il la referma sur le baron. Elle devait être bien graissée supposa la jeune fille qui fixait les gonds de métal noir de la porte eux aussi était très bien travaillés et il était avait gros pour supporter le poids total de la porte ce qui était impressionnant, il n'y avait pas de porte aussi énorme dans le château d'Ybaen sauf peut être la porte d'entrer à deux battants. Les autres portes étaient de taille plus modeste. Le majordome la sortie de ses expertise en lui annonçant d'une voie assez forte et bien articulé :

    « Le baron vous recevra dans le salon orange, suivez moi. »

    Elle n'émit aucune opposition de toute façon elle n'était pas réellement en position de refuser, elle n'était pas chez elle après tout, le baron devait avoir fort à faire avant de la recevoir. Elle hocha de la tête silencieusement et le majordome se mit en marche, les tableaux de la famille piquèrent la curiosité de la jeune femme et comme le majordome semblait assez âgé il devait en savoir des choses sur la famille. Elle osa une petite question sur les tableaux qui lui passa sous les yeux et le vieil homme assez heureux qu'on lui permette de partager son savoir lui raconta plus ou moins l'histoire de la famille du baron, sa mémoire était bonne pour un homme aussi âgé dire qu'on croit qu'avec l'âge on devient impotent et sénile lui semblait en pleine forme comme un jeune faon qui venait de naitre.

    Au file des couloirs l'histoire s'allongeait de plus en plus ce qui avait tendance à passionnée la jeune demoiselle amoureuse des histoires plus ou moins fantastique et elle trouvait l'histoire de la famille raconté par se vieux monsieur tout à fait intéressante. Elle ne connaissait pas grand chose au baron et maintenant elle découvrait l'histoire de Missède tout entier. Elle en avait lu des livres au cour de sa vie, mais aucun d'eux ne parler de l'histoire de Missède jusque aujourd'hui, son père lui avait toujours été bien trop occupé pour lui raconter des histoires. Elle ne connaissait le nom du baron que depuis une semaine peut être et encore il avait fallut attendre la disparition de ses parents pour qu'elle en sache quelque chose, le majordome s'arrêter pour fois pour lui montrer une toile précise et lui conter de petite anecdote sur des diner ou des soirées qui c'était déroulé ici même.

    La demoiselle souriait appréciant ce que le majordome avait à lui dire, elle engloutissait tout comme une éponge mais il fallait bien que se petit moment s'arrête. Arrivée au salon orange le vieil lui ouvrit la porte elle si engouffra suivit de son chien qui avait très calme tout le long de la balade, elle le remercia pour tout ce qu'il venait de lui apprendre et le majordome referma lentement la porte en lui stipulant qu'il restait à sa disposition en cas de soucis ou d'une besoin particulier. Quand il fut partit elle inspecta les lieux, les murs étaient peint de ton chaud et agréable à l'œil, il y avait une légère odeur d'agrume qui arrivait au nez de la jeune femme ce qui était fort agréable. Elle s'installa sagement sur le canapé, Héraclès s'installa près d'elle posant son imposante tête sur ses genoux elle le caressa longuement sans émettre le moindre mot.

    Oui, elle aurait voulue rester en Ybaen mais elle préféra venir ici le plus tôt possible en songeant qu'elle repartirait chez elle tout aussi rapidement. Des bruits pas se firent entendre dans le couloir elle se leva c'était peut être lui, le baron la demoiselle inspira profondément se tenant bien droite elle fixa la porte qui finit par s'ouvrir sur un jeune homme, grand, mince, les épaules large et son visage... se visage c'était lui... Dans sa surprise elle laissa échapper un :

    « TOI... Vous... pardonnez moi mon seigneur... »

    Elle tomba dénue, ses joue déjà rose c'était alors empourprée, elle rougissait alors de honte après ce qu'elle avait dit. Quand il lui prit la main pour y déposer un baiser elle était deux fois plus perturbée, elle lui fit une souple et élégante révérence.

    « Vous aussi mon seigneur, vous avez fort changé, vous étiez déjà un bien bel homme à l'époque mais aujourd'hui toute les dames de la cour doivent être après vous. »

Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Entre souvenir et réalité ! Rencontre ou retrouvaille ? [Viktor]   Dim 31 Oct 2010 - 7:48

Apparemment, l'entrée du baron avait quelque peu surpris la jeune demoiselle qui ne s'attendait pas à retrouver face à elle celui qui l'avait incité à rentrer chez elle quelques cinq années plus tôt. Manifestation sonore de cette surprise, la jeune femme ne tarda pas à lâcher une phrase hésitante en bafouillant quelque chose d'incompréhensible. Ne sachant trop comment elle devait nommer la personne en face d'elle.

« TOI... Vous... pardonnez moi mon seigneur... »

Cela fit sourire Viktor. Se n'était pas arriver depuis un certain temps déjà.

Les joues de la jeune femme prenaient une teinte rose assez amusante. Sans doute avait-elle été un peu trop bien élevée. C'était le problème des filles de la noblesse. Aucune spontanéité dans leurs actions publiques. Elles étaient toujours désespérément là ou on les attendaient.

Solenne fini par se dégager légèrement et esquissa une souple et parfaite référence devant lui. Moyen de cacher son trouble et de reprendre un peu de contenance? Possible.


« Vous aussi mon seigneur, vous avez fort changé, vous étiez déjà un bien bel homme à l'époque mais aujourd'hui toute les dames de la cour doivent être après vous. »

Viktor eu une légère crispation.

*Sans doute. Mais la seule dame que je voudrais avoir s'offre avant à d'autres.*

Désireux de changer rapidement de sujet, Viktor lui adressa un grand sourire. Et l'invita à s'assoir dans l'un des grands canapé qui meublait le salon. Il sortit également une théière d'eau chaude qu'il avait demandé qu'on leur apporte. Il servit à la jeune femme une infusion avant de prendre quelque chose...d'un peu plus fort.

Prenant place face à elle, il l'observa quelques secondes. Elle était plutôt belle, jeune et bien pourvue en terre. Ybaen n'était pas une vulgaire petite châtelainie de rien du tout. C'était une des grandes places de la baronnie. La seconde place après Missède elle même. Les demandes en mariage allaient sans le moindre doute affluer vers lui. En tant que tuteur, il allait falloir réguler tout ça. Pas se qu'il pouvait y avoir de plus simple malheureusement.

Surtout qu'en fin de compte, c'était juste une gamine qui venait de perdre ses parents dans des circonstances quelque peu mystérieuses.

Et puis, il y avait cette affaire avec Anseric de la Rochepont. Hummm. Il allait devoir quelque peu embêter la jeune femme.


« Je suis navré de se qui est arrivé, mais je vais devoir rajouter quelque peu à la peine que tu dois ressentir. Je pense qu'il serait plus sage que dans l'immédiat, tu demeure quelques temps à Missède. J'ai un différent avec un comte éloigné d'ici qui s'est permis plus que son titre ne l'y autorise et tentera sans doute de me faire porter le chapeau. Malheureusement, cette affaire s'étant déroulé à proximité d'Ybaen, je crains qu'il ne tente quelque chose d'idiot. Pour ta propre sécurité, mieux vaudrait que tu demeure à Missède le temps pour que cette regrettable affaire se calme. »
Revenir en haut Aller en bas
Solenne de la Courcelle
Humain
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 26
Date d'inscription : 20/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: Entre souvenir et réalité ! Rencontre ou retrouvaille ? [Viktor]   Dim 31 Oct 2010 - 16:10

    Le baron sembla s’amuser de la perte de moyen de la jeune fille, ce qui était un peu vexant pour elle le faisait des lors rougir encore plus. Elle resta néanmoins silencieuse un moment le temps que le baron lui servit une infusion, la demoiselle n’était pas amoureuse de l’eau chaud au gout étrange que les femmes de la cour avaient pour habitude de boire à tour de bras et dont-elles vantaient plus que possible les vertus. Quand lui baron lui fit de s’asseoir la demoiselle n’en fit rien elle avait passé deux heures assise dans un carrosse bien que sa paraisse peut elle avait les jambes engourdit et rester debout lui faisait le plus grand bien. Elle but une maigre gorgée du liquide chaud ça n’avait aucun gout enfin si mais il était si mince qu’elle avait l’impression de boire de l’eau chaud non vraiment les infusions très peu pour elle, délaissant la tasse encore à moitié pleine sur la table. Quand le baron prit place elle en fit de même pour ne pas paraitre grossière, elle se tenait bien droite plongeant son regard mit bleu, mit violet dans le siens.

    Ses mains qu’elle avait sagement posées sur ses genoux furent délogées par l’énorme museau de son compagnon à quatre pattes. Héraclès posa sa tête lourde à la place de ses mains réclamant des caresses silencieusement, ce que la demoiselle lui offrit avec un sourire bienveillant, elle était amoureuse de cet animal depuis le jour ou son père l’avait ramené de Hautval. La demoiselle ne retoucha pas à sa tasse, c’était vraiment un liquide qui ne lui plaisait pas un verre de lait de chèvre aurait eu plus de gout. Les femmes de la cour et leur avis sur ce qui était bon ou mauvais l’intéressait très peu à dire vrai elle avait été bien élevée, mais elle n’avait pas moins ses propres opinions sur divers sujet.

    La jeune femme ne permit pas de prendre la parole tant que le baron n’ouvrit pas un sujet, car en effet le sujet des femmes n’avait pas l’air de beaucoup lui plaire. Il avait d’ailleurs répondu à ses paroles que par un simple sourire, une technique basique pour éviter les sujets qui fâchent. Elle n’insistât pas plus sur le sujet d’ailleurs, elle n’était comment la plus par des femmes de la cour qui voulait tout savoir sur la vie intime du baron. Ses femmes qui se nourrissent de cancan les plus infâme sur les sujets les plus divers, histoire d’avoir toujours quelque chose à dire, pas des choses les plus intéressantes du monde, mais bien assez pour avoir simplement quelque chose à dire.

    L’enfant n’avait pourtant l’instant reçu aucune demande en mariage, de toute façon elle ne se sentait guerre prête à épouser un homme. S’engager à vie était une lourde responsabilité, et comme toutes les jeunes femmes elle voulait se marier par amour et non par obligation.

    « Je suis navré de se qui est arrivé, mais je vais devoir rajouter quelque peu à la peine que tu dois ressentir. Je pense qu'il serait plus sage que dans l'immédiat, tu demeure quelques temps à Missède. J'ai un différent avec un comte éloigné d'ici qui s'est permis plus que son titre ne l'y autorise et tentera sans doute de me faire porter le chapeau. Malheureusement, cette affaire s'étant déroulé à proximité d'Ybaen, je crains qu'il ne tente quelque chose d'idiot. Pour ta propre sécurité, mieux vaudrait que tu demeure à Missède le temps pour que cette regrettable affaire se calme. »


    Solenne écouta avec attention les dires de son baron sans l’interrompre. Elle avait entendu parler de cette affaire son père avait quitté en pleine le domaine pour rejoindre la seconde demeure du baron dans le but de chasser un intrus. Son père avait escorté lui-même l’homme hors des terres du baron accompagné de quelques autres gardes et homme. La jeune femme acquiesça d’un signe de tête, son visage était sérieux, on y lisait aucune peine elle ne ferait point l’enfant et réservait ses larmes pour ses moments de solitude.

    « Je comprends vos craintes mon seigneur, et je resterais ici tant que le danger ne sera pas totalement écarté, si cela puis vous aider à ne pas vous inquiéter d’autre chose. Mon père m’a parlé quelque peu parlé de cet affaire, je n’y connais pas grand-chose, mais je crois bien que mon père dans le souci de me protéger après cette intervention a donné quelques ordres avant sa mystérieuse disparition. »

    Son père et sa mère avait toujours mit un point d'honneur à protéger leur fille, c'était des parents aimant qui n'avait pas désiré avoir d'autre enfant, car il voulait un enfant et en faire un enfant parfait. De plus les souci de jalousie et d'héritage il ne voulait pas voir leurs enfants se battre ils n'en eurent donc qu'un seul. La demoiselle dans ce même souci de sécurité et de protection, elle avait amené avec elle Héraclès, elle n'était pas faite pour le combat et étant a un niveau magique très bas elle préféra la compagnie de son chien à celui d'un garde du corps encombrant et qui serait sans doute parfois un peu trop indiscret à son gout.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre souvenir et réalité ! Rencontre ou retrouvaille ? [Viktor]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre souvenir et réalité ! Rencontre ou retrouvaille ? [Viktor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre cauchemar et réalité (prio' Howahkan)
» [1748 - 1754] Ω Entre mythes et réalité Ω (Icarus)
» Entre Illusion et Réalité.
» Retrouvaille entre frère et soeur feat Rebekah
» Retrouvaille entre soeurs...|feat Rhéa-Gaïa O'Brain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: