Partagez
 

 Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]

Aller en bas 
AuteurMessage
Pierrick Savoran
Humain
Pierrick Savoran

Nombre de messages : 114
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeMer 22 Déc 2010 - 19:13

Éternelle est la quête pour la connaissance, plus encore quand celle-ci change et grossit à mesure que les rumeurs et les évènements s'accumulent et se répandent dans les terres, mais Pierrick, lui, ne se lassait guère de s'en aller quérir nouvelles du monde dans quelques lieux où il pourrait tendre l'oreille et recueillir les mots et les paroles qu'il recherchait.

Il s'était d'abord rendu dans quelques tavernes, devant quelques étales, partageant et interrogeant quelques humbles gens au sujet de ce Prophète qui déjà pendant le Voile avait fait grand bruit, s'entourant d'une troupe de fidèles dévouée et attentive, pendue au moindre son qui s'échapperait de ses lèvres.
Le calme était revenu, mais il entendu parler des récoltes mise à mal par l'obscurité permanente, la chose n'avait rien de surprenant mais... Une période de disette était-elle à venir ? L'Hiver serait alors des plus rudes et des plus difficiles à passer pour les plus humbles, plus encore si le climat s'y prêtait... Il ne fallait pas manquer d'en avertir sa sœur, prendre les devants quand approchera la plus froide saison.

Après qu'il estima avoir assez collecté d'informations, il se rendit à l'un des établissements réservé aux bains, où il prit un bain dans une cuve pour une personne, où il put se laver, non sans continuer à discuter de sujets et d'autres, en toute innocence, avec ses voisins, en apprenant sur le quotidien de certains, des faits divers sans grande importance, mais au détour de ces discussions, il y avait toujours matières à trouver des trésors.

Son bain terminé, non sans avoir refusé les faveurs d'une jeune demoiselle au demeurant charmante, il se rendit à la salle d'étuve, une simple serviette nouée autour de la taille, et il s'installa dans un gradin, s'y relaxant, n'échangeant plus un mot avec quiconque...
Une personne toutefois attira son regard, un homme à l'allure sauvage, apparaissant redoutable, dangereux... Un mercenaire ? Un guerrier de passage ? Il n'aurait pas su le dire, une chose était certaine, il se détachait fortement du reste des humbles gens déjà présent dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Hamaÿeb
Humain
Hamaÿeb

Nombre de messages : 27
Âge : 59
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeVen 24 Déc 2010 - 0:26

C’était bien Hamaÿeb qui était installé sur un humide coussin de plume d’oie au milieu du reste des badauds fatigués par la chaleur abrutissante. Entièrement nu, il restait immobile, collé au mur de pierre froide contre lequel il était adossé. Même la vapeur qui envahissait la pièce n’arrivait à cacher sa peau bronzée et les cicatrices qui couturaient son corps trempé. Effectivement, l’étranger détonnait au milieu des individus gras qui suintaient toxines et exténuation à une vitesse affolante. Et malgré les effluves de fleuries et les filles de rien, on pouvait sentir une certaine gêne de la part des voisins d’Hamaÿeb. On n’avait pas l’habitude de voir un barbare infréquentable dans ces thermes, et celui-là avait plus l’air d’être sorti d’un charnier que d’une honorable guilde de courtiers.

Mais que faisait donc ce maroufle dans ce lieu respectable ? Il attendait, patiemment. Et ce qu’il attendait venait d’entrer dans l’étuve bouillante. Il avait repéré la cible quelques jours auparavant et s’était résolu à le neutraliser dans le lieu idoine. Les bains n’étaient pas vraiment faits pour une rencontre de type discrète mais ils avaient l’avantage de désarmer toutes les personnes qui s’y trouvaient. Et même si la cible n’était pas un combattant, d’après son employeur, le Zurthan préférait prendre le moins de risques possibles et d’éviter que des Odélians s’en mêlent. Un homicide en pleine ville aurait des conséquences qu’il valait mieux éviter et en cas de difficulté, la bâtisse prendrait facilement feu. La milice aurait alors des soucis plus importants que la traque du meurtrier.

Une fois qu’il fut sûr qu’il ne se trompait pas de proie, il fit un signe à l’enfant qui lui servait de cicérone et lui chuchota un ordre à l’oreille. Le garçon opina du chef et courut hors de l’étuve pour revenir un peu plus tard avec du vin. Vin qui fut suivi, quelques minutes plus tard, par trois portent-glaives. Ces derniers, vêtus et armés, barbus et patibulaires, embrassèrent d’un regard la pièce et jetèrent un coup d’œil en direction d’Hamaÿeb. Ce dernier leur indiqua du nez Pierrick, vers qui ils tournèrent leurs visages peu affables. Qui étaient-ils et comment avaient-ils pu s’associer à un barbare ? A bien y penser, ils avaient l’allure de n’importe quel soldat. Peut-être étaient-ce des miliciens désoeuvrés et sans le sou, peut-être des sicaires des bas quartiers voire des soldats du comte qui arrondissaient leur fin de mois en exécutant des sales tâches. En tout cas, on ne devait pas leur chercher d’ennuis et leur attitude gouailleuse laissait penser qu’ils le savaient. L’un des trois ruffians, après avoir fait quelque messe basse à ses acolytes, prit la parole. C’était le plus barbu, et son sourire intéressé dévoilait deux rangées de dents irrégulières et pourries. Il désigna Pierrick et le héla.
« Hé là ! Ouais, toi, suis-nous sans faire d’histoire. »





Revenir en haut Aller en bas
Pierrick Savoran
Humain
Pierrick Savoran

Nombre de messages : 114
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeDim 26 Déc 2010 - 10:50

Pendant un temps qu'il ne put mesurer, détaché de l'écoulement normal, il fut plongé dans une profonde et complète obscurité, ses pensées lui échappant, s'éparpillant alors qu'il cherchait à en retracer le fil exacte pour comprendre, savoir comment il en était arrivé là, dans cette noirceur. Il finit par renoncer à l'idée même de réfléchir et penser, il préféra la patience à l'effort vain et inutile et attendit...

Un temps s'écoula avant qu'une lumière le tire de l'obscur, ses pensées bien qu'encore des plus troubles retrouvaient la consistance nécessaire pour s'en saisir, sans craindre de les voir se déchirer, s'étirer et se perdre encore, glissant loin, hors de son attention. Il ouvrit les yeux, s'accordant quelques instants pour s'acclimater à la lueur d'un feu, éveillant ses sens les uns après les autres, les attelant à la taille de saisir l'entier du lieu où il était, seulement ensuite, il pourrait chercher à comprendre...

C'était une pièce aveugle, simplement éclairée par un feu au crépuscule de son existence, mal entretenu par ceux qui l'ont fait naître, volontairement ou non, étroite et de pierre, une seule porte se dressait devant lui, renforcée par quelques planches de bois... On ne voulait pas qu'il sorte, non sans peine en tout cas. Il y avait également quelques hommes, dont l'effroyable des étuves, qu'il avait remarqué, tandis que sa mémoire remontait doucement et repassait le film qui précédait l'obscurité.
Ses sens continuèrent de lui livrer quelques informations... La corde qui le liait par exemple, un peu trop serrée, mordait ses chairs directement, et il prit conscience, grâce à cela, de sa semi-nudité, il ne portait encore que cette serviette, c'était encore un détail essentiel.

Puis le fil des souvenirs vint enfin au moment qui l'intéressait, où ces hommes étaient entrés, vêtus et armés, s'offrant toute l'attention qu'il avait pu donner à cet instant, mais il était alors désarmé, du moins, dépourvu d'armes régulières, et se promit dès lors de ne plus jamais visiter les étuves et les bains publics, c'était imprudent et cela l'éloignait des outils qui faisaient autant sa sécurité que sa survie. Ces hommes étaient venus pour quelques chose, quelqu'un mais quand leurs regards s'adressèrent à l'homme à l'allure effroyable, il comprit qu'ils n'étaient qu'hommes de mains, mercenaires peut-être, ça ne serait pas surprenant. Plus encore l'inquiétude fut grande quand le regard de l'homme lui fut adressé... Il était la cible.

Il ne les connaissait pas, autant qu'il ne pouvait, lui, le connaître, du moins, n'en avait-il pas mémoire... Un balayage rapide de ses souvenirs le confirma d'ailleurs, c'était un étranger, mais à un certain degrés, il savait des choses à son propos, rapport à son rôle de serviteur peut-être... On lui ordonna de les suivre sans faire d'histoire, et si il put hésiter un instant, il ne tarda pas trop à s'exécuter... Présentement, il ne pouvait rien faire, rien d'autre en tout cas, et il n'était pas nécessaire de leur donner plus de raison de le rudoyer alors même qu'ils décidaient de s'occuper de lui.

De là, il n'y eut que l'obscurité, jusqu'à cet éveil, et son regard se posa directement sur celui qui avait apparemment commandé les autres, le plus effroyable des quatre. Il s'adressa à lui, préférant exprimer crainte et incompréhension, tant dans la voix que sur son visage, tant qu'il n'en savait pas plus, il valait mieux demeurer simple serviteur.

« Que me voulez-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Hamaÿeb
Humain
Hamaÿeb

Nombre de messages : 27
Âge : 59
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeMer 29 Déc 2010 - 2:31

Aux premiers signes de vie du serviteur, les hommes s’étaient levés. Le petit manège de Pierrick attira leur attention. Le timbre paniqué de sa voix les fit tous ricaner, à part le grand barbare qui considéra un instant l’otage avant de se replonger dans l’affûtage de l’un de ses poignards. Les autres hommes s’approchèrent de leur proie, un sourire entendu sur les lèvres, et dans la main de l’un d’eux, Pierrick pouvait voir une fine et souple baguette de bois qu’il s’amusait à courber avec ses mains. Celui-ci avait l’air d’être le plus heureux, car le travail serait rapide face au petit serviteur. Le sourire carnassier s’approcha encore de Pierrick et, au lieu de répondre à la question du bonhomme, décida de se lancer dans une diatribe terrifiante où l’accent assarien se partageait la vedette avec tout un champ lexical basé sur les mots « souffrance », « plante des pieds », « extrême sensibilité » et « coups de verge aussi multiples que douloureux ». L’Assarien expliquait d’un air docte que les grands savants de l’art délicat de la torture avaient découvert, passé quelques expériences, que le pied était effectivement un membre fort commode mais également très sensible quand on savait s’y prendre. Certes sentir des cailloux sous la chaussure peut parfois servir, mais force était de constater que cet utile outil deviendrait le pire ennemi de l’homme qui mettrait son pied entre de mauvaises mains.

Et son pied, le brave entravé n’allait pas le prendre, si vous me passez l’expression – et ce contrairement à ses hôtes, qui savouraient les perspectives les plus horrifiantes si on se fiait à l’étincelle qui avait embrasé leurs regards torves. Se saisissant des épaules et du cou de l’agneau, les loups le levèrent sans douceur pour le mettre debout. Mais la corde se raidissait trop vite et l’entrave forçait Pierrick à se tenir courbé dans une position qui risquait de devenir particulièrement douloureuse si les fiers-à-bras se décidaient à pousser le vice pendant quelques heures. Fort heureusement (sic), les hommes se contentaient de s’amuser avec la victime. La terreur feinte de ce dernier nourrissait l’orgueil des portent-épée, qui se contentaient de le renifler, de ricaner et de l’agonir d’insultes où l’image des métaphores tenait la dragée haute à la noblesse des thèmes évoqués. Le jeu continua encore un peu jusqu’à ce que le grand maroufle qui aiguisait ses lames ne se lève. Les Assariens jetèrent un regard en arrière sans fixer vraiment l’oriental et se calmèrent. L’atmosphère reprenant un caractère plus professionnel, l’un des spadassins retourna Pierrick sur le ventre et un autre vint se placer non loin de lui. L’homme à la verge continuait à la torde avec art ou se contentant de la faire claquer contre ses épaisses bottes de cavaliers, comme pour rappeler une sinistre promesse qu’il aurait faite au serviteur.

« Tu es un serviteur de la maison d’Escault, n’est-ce pas ? » souffla l’Assarien qui s’était placé à côté de son oreille.


Revenir en haut Aller en bas
Pierrick Savoran
Humain
Pierrick Savoran

Nombre de messages : 114
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeVen 31 Déc 2010 - 18:31

Des mots... Simplement des mots, se suivant, succédant au précédent en une diatribe à la fonction se voulant des plus précises... Le terroriser, qu'il craigne, pour sa vie, son intégrité et parle, offre à son tortionnaire les réponses, les informations qu'il désirait tirer de lui. La manière aurait pu être audacieuse, quoiqu'assez commune, si la victime n'était pas familière d'un tel procédé, qu'elle ne connaissait pas manœuvre aussi bien que celui qui la mène. Il releva surtout l'accent et son origine, au cas où il sortirait vivant de cette pénible galère, la chose et l'information n'en serait que plus utile... Assar donc... Était-ce là une initiative du seigneur dont l'intérêt déjà se portait bien souvent sur la Dame d'Escault, sa maîtresse, sa sœur ? Trop tôt pour des conclusions, et surtout, trop peu d'indices.

D'abord effrayé, donnant le ton qu'attendait ses ravisseurs, il prit le parti de ne pas les satisfaire d'avantage... Car à la porte qu'ouvriraient la soumission et à l'obéissance, la peur, s'inviteraient tant et tant de questions, osés par l'assurance qu'une peur offrira la réponse, qu'il ne pouvait y répondre... Aussi, tandis qu'on tendait à le mettre en souffrance, le faisant se lever, contraint à demeurer courber, dans une position des plus inconfortables, il prit sa décision de résister, d'encaisser sans broncher, sans offrir satisfaction, attendant l'heure, l'instant précis où user de sa magie saura détourner la situation de son chemin initial.
Ils jouèrent, le titillèrent, et il reçu, sans donner plus de réaction à présent, jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent, le mettant à terre, sur le ventre, et tandis qu'il entendait encore fouetté l'objet qui servirait à quelques sévices à venir, il répondit dans un souffle, sans crainte à présent, sans pour autant les défier de manière franche.

« Que me voulez-vous ? »

En disant cela, il savait les coups ne pas tarder à arriver, mais c'était un prix qu'il savait devoir payer pour ne trahir ni son serment, ni son propre sang...
Revenir en haut Aller en bas
Hamaÿeb
Humain
Hamaÿeb

Nombre de messages : 27
Âge : 59
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeVen 7 Jan 2011 - 4:01

L’insolence du serviteur plut immédiatement aux tortionnaires. Certains bougres donnaient leur maître plus facilement. Il suffisait de quelques mots, une exposition des différents outils de travail des bandits et une petite brimade pour que les hommes comprennent qu’ils parleraient dans tous cas, mais qu’ils pouvaient s’éviter beaucoup de douleur voire la perte d’un œil, d’une oreille ou d’une main. Ces gens-là n’en sortaient que rarement vivants, bien que leurs chances de survie soient moins maigres que celles des autres. Et ces autres, les Assariens qui faisaient face à Pierrick les appréciaient particulièrement. Pierrick pourrait constater toute l’étendue de leur connaissance et de leur passion pour les cris et la souffrance.

L’homme de main qui se tenait tout près du visage de Pierrick feinta un soupir d’agacement et fit un geste à son acolyte. Les hommes saisirent les pieds nus du serviteur d’Escault et la verge s’abattit. Le premier coup cingla, la première sensation de douleur s’éveillait soudainement. Et encore, le pied n’était que surpris, pour l’instant. L’inflammation de la peau finirait pas faire accroître la douleur de façon exponentielle. Ainsi la fustigation commençait, les coups tombaient avec une régularité professionnelle et désespérante, distribuant du bâton à intervalle régulier. Les coups ne pleuvaient pas, ils étaient distribués après un certain temps, afin que la vague de douleur dégagée chaque fois ait le temps de se propager, d’écraser l’esprit de Pierrick sans pour autant lui permettre de s’évanouir ou d’oublier qu’un prochain coup arriverait bientôt.

Le torturé tint bon un moment. Son visage était d’abord crispé par la douleur, mais à force, la verge brûla tant la plante de ses pieds que son souffle devenu rapide et irrégulier était à présent ponctué par des cris qu’il essayait tant bien de contenir. L’homme à côté de lui, le fixant avec un sourire indifférent sur le visage, lui répétait de temps en temps qu’il devrait mieux parler avant que ses pieds ne tombent en lambeaux. La séance dura plusieurs dizaines de coups, et parfois l’Assarien le félicitait de façon ironique, lui demandait comment il se sentait. Il remarquait que la verge commençait à être couverte de sang. Il ne perdait pas patience. Il se contentait de jouer avec Pierrick. Ce n’était qu’une préparation et un test. Une façon de montrer qui était le loup et qui l’agneau.
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick Savoran
Humain
Pierrick Savoran

Nombre de messages : 114
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeVen 14 Jan 2011 - 10:41

Il avait choisi la voie la plus douloureuse, se refusant à parler, car il savait... Il savait que parler n'apportait pas l'assurance d'une libération auprès de quelqu'un qui vous torture. On parle, on parle, et lui aspire ses informations comme une sangsue suce le sang, et lorsqu'ils en ont tiré suffisamment, il l'élimine. Aussi avait-il choisi la loyauté à la peur, ne trahissant ni son serment, ni sa sœur et il ne parlerait pas... Il patienterait tant qu'il pourra, et à la moindre occasion, ses ombres les emporteraient.

Ce sont ses pieds qui, les premiers, furent l'objet des sévices de ses tortionnaires. Nus, ils durent subir la répétition les coups de verge à intervalles réguliers, ne laissant à aucun moment la douleur s'estomper, mais les vagues de douleur pouvaient librement parcourir son corps sans lui donner le plaisir d'un évanouissement... C'était du beau travail, c'était évident, ils savaient s'y prendre, pour son plus grand malheur, et il devait pour l'heure faire taire l'envie qui le dévorait doucement... Tôt ou tard, ne pouvant s'attendre à cela, ils commettraient une erreur, et il leur ferait payer chèrement.

Il souffrait, criait parfois, mais s'accrochait uniquement à ces deux choses, son devoir de silence et surtout, la patience... L'attente d'une ouverture, d'une simple opportunité, une brèche dans laquelle ses ombres se glisseraient pour mettre en pièce ces hommes... Mais avant qu'elle ne se présente, il devrait subir... Simplement subir.
Revenir en haut Aller en bas
Hamaÿeb
Humain
Hamaÿeb

Nombre de messages : 27
Âge : 59
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeMer 26 Jan 2011 - 21:50

La pluie continuait de tomber avec une lenteur et une régularité horrifiantes. Alors qu’on entamait une nouvelle série de cent coups de verge, l’Assarien qui se trouvait aux côtés de Pierrick commença à lui susurrer les différentes tortures qu’ils allaient lui procurer. Les formules étaient belles et glissaient sur la langue de miel de l’homme de mains, qui ne cessaient de décrire et d’expliquer les différentes méthodes potentielles et les différentes sources de douleur provoquées par chacune d’elles. Les pires touchaient aux domaines intimes de l’homme, que ce soient les organes qui permettaient à ces derniers de déféquer ou prendre un peu de plaisir. Et dans l’esprit embrumé par la douleur diffuse de Pierrick, les images de barres de fer, d’épée, d’épines, d’insectes venant détruire ces parties de son corps se succédèrent en formant une ronde macabre. Les mots étaient choisis avec minutie et susurrés avec une verve à vous glacer le sang. Repu de sa longue diatribe et concluant celle-ci en disant qu’il espérait que Pierrick préférerait se contenter de l’aspect théorique et éviter la mise en pratique, le poète assarien fit un signe à l’un de ses compagnons qui sortit du feu une pince lourde, dont le fer avait blanchi sous l’effet du brasier. Les coups de verges s’étaient arrêtés depuis quelques minutes ou peut-être quelques heures, à moins que ce ne fût des secondes.

« Veux-tu parler un peu pour te reposer ou préfères-tu que nous continuions un peu ta préparation ? »
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick Savoran
Humain
Pierrick Savoran

Nombre de messages : 114
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeDim 30 Jan 2011 - 19:17

Le corps souffre, perdant depuis longtemps le compte des coups reçus, l'esprit s'embrume, s'égare, ne cherchant même plus à se concentrer sur autres choses, sur quelques problèmes de logiques, exercice mental dont il se servait souvent dans ses méditations, ou quand sa magie provoquait quelques petites crises, lors d'usage trop important... C'était un bon moyen de concentrer les pensées sur autre chose que la douleur. Mais en cet instant, il ne faisait même plus cela, elles vagabondaient simplement, si bien que les mots que prononcèrent l'Assarien glissèrent sur lui comme le vent sur la roche, peut-être l'affecteront-elles à un moment, mais il lui faudrait faire force de beaucoup de patience et d'imagination. Seul une part de son esprit demeurait là, dans cette pièce, attentive à la position de chacun des hommes, alerte, prête à faire surgir les ombres assassines à la première erreur, qui tardait malheureusement à venir.

Les mots... Manière de déballer les outils de tortures pour faire parler, mais il n'était pas dupe, dès lors qu'il aurait suffisamment parlé, il serait tué, alors autant mourir sans être devenu parjure, en ayant tenu sa langue jusqu'au bout. Les lasser, et alors, soit ils commettront l'erreur, soit il mourra plus vite, l'une ou l'autre de ses issues lui convenaient tout à fait. A la question qui lui fut posée, il décida de changer de stratégie... Plutôt que d'attendre, il fallait provoquer l'erreur, ou la mort, peu importe... Et pour ça, il répondit, un sourire amusé sur les lèvres, l'air moqueur.

« C'est tout ? »

Et là-dessus, il leva les yeux vers eux, les défiant du regard, affichant toujours avec arrogance ce sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Hamaÿeb
Humain
Hamaÿeb

Nombre de messages : 27
Âge : 59
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeMer 2 Fév 2011 - 2:18

L’Assarien prit un air contrit, comme s’il était désolé d’entendre le serviteur se rebiffer encore. Il fit de nouveau un geste vers l’un de ses acolytes, qui s’en vint armé d’une pince chauffée à blanc. Le fer, qui rougeoyait sinistrement, s’approchait toujours plus près du visage de Pierrick qu’un des hommes maintenait à l’aide d’un bras musculeux. Il put sentir la chaleur que dégageait l’outil ardent et ses yeux voyaient l’air se déformer au dessus de lui. L’acolyte fit claquer une ou deux fois la pince et ses collègues de s’épancher d’un long rire gras. Tous les yeux étaient rivés vers l’instrument, et on pouvait se douter que certains avaient déjà dû subir cet infâme traitement, à l’armée ou ailleurs. L’un des sbires, semble-t-il, réfréna même un frisson qui tentait de lui parcourir l’échine avant de rire presque nerveusement.

Ce soleil de souffrance, promettant la douleur du feu et la défiguration du faciès, luisait dans ce repaire chichement éclairé. Le rouge s’approcha encore un peu, Pierrick entraperçut la géhenne un instant. On attendait la décision de l’Assarien à la langue mielleuse. Ce dernier scruta l’outil ardente, reporta son regard vers le regard malicieux du serviteur et laissa échapper un soupir de lassitude.

« Un si beau sourire. » Il hocha la tête en direction de l’homme qui tenait l’acier fait lave. La pince s’ouvrit, s’avança et mordit la lèvre supérieure de Pierrick qui cracha un hurlement de douleur sous l’effet de la pince. Le bruit de la chair qui fondait fut étouffé par le cri, mais une odeur de viande grillée se dégagea rapidement pour venir faire frémir les narines des tortionnaires. Enfin, la pince s’écarta, Langue-de-miel fit un nouveau geste de la tête, et l’outil s’abaissa au niveau du torse.

« Encore ? »
Revenir en haut Aller en bas
Pierrick Savoran
Humain
Pierrick Savoran

Nombre de messages : 114
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeSam 5 Fév 2011 - 2:49

Plus encore à l'approche de cette pince rougeoyante, le tiraillement qui divisait l'esprit de l'homme lige d'Escault, partager d'un côté avec l'anticipation d'une douleur terrible qui, il le savait, lui arracherait des hurlements, et de l'autre par l'espoir de perdre conscience, quoique cette idée, il voulait l'écarter, il devait rester pleinement concentré si il voulait mettre à mal leur si grande assurance par quelques tours, atouts non négligeable dans sa manche, pourtant ignorée, et pourquoi pas, se tirer de là, d'une manière ou d'une autre, sans avoir dit le moindre mot.

Et au sourire de défi, à cette lueur combattive qu'il offrit, réponse à ces phrases, à ces mots susurrer qui devaient l'effrayer et le faire parler, ses tortionnaires répondirent en le lui retirant, l'ardente pince vint fermer sa machoire de feu sur sa lèvre supérieure, lui arrachant un hurlement et le fit vaciller, son esprit si proche de la rupture tant la douleur était grande, insupportable même, mais il tint bon, pourtant.

La pince fut retirée, abaissée et une question fut posée... Quelques instants s'écoulèrent, et le serviteur tentait de gagner un peu de temps, bien que la douleur, et il le savait, ne s'estomperait pas si facilement, mais il voulait retrouver ses esprits, rassembler ce qui pouvait l'être pour tenir bon face à la prochaine vague, car il y en aurait d'autres... Combien avant qu'il puisse réagir ? Il l'ignorait, et c'est pourquoi il devait être prêt à en braver autant que possible.

Et enfin, pour toute réponse, il cracha au visage de celui qui avait posé la question...
Revenir en haut Aller en bas
Hamaÿeb
Humain
Hamaÿeb

Nombre de messages : 27
Âge : 59
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeLun 7 Fév 2011 - 23:56

Le glaviot sanguinolent fit l’effet d’une gifle au tortionnaire. Son sourire disparut immédiatement et son visage se raidit. On a beau être un reître, le passé de soldat ne s’oublie pas si facilement. Perdant toute contenance, Langue-de-miel laissa le naturel reprendre le dessus et il se jeta sur le torturé comme un se jette sur un fat de taverne qui lui aurait manqué de respect. Son poing vint fracasser la joue du prisonnier avec violence. La douceur de sa voix avait laissé la place à une sauvagerie colérique qu’aucun de ses pairs n’essaya de calmer, pensant tous comme lui que les relations torturé-tortionnaires devaient rester courtoises (?). Les anciens soldats, ne semblaient guère apprécier cette nouvelle démonstration d’arrogance de Pierrick. Aussi laissaient-ils leur compagnon réparer l’affront, sans voir l’absurdité d’une telle réaction à un tel moment. Ils n’esquissèrent d’ailleurs pas un seul geste lorsque Langue-de-miel, saisissant la pince ardente, la dirigea vers le front du serviteur.

Son geste s’arrêta lorsque le barbare qui était installé au fond du repaire borgne fit crisser la pierre de lame sur son sabre court. L’avertissement de la pierre refroidit incontinent le soldat, qui tourna un regard lourd de reproche au Zurthan avant de rendre la pince à son compagnon de torture. A ce moment-là seulement, il s’écarta de Pierrick comme s’il n’existait plus et passa sa manche sur son visage souillé par le crachat.

« Continue le travail et lorsque la pince sera froide, arrache-lui les amandes d’Arkam. »

Et de nouveau, la pince vint mordre la peau nue de Pierrick au milieu du torse. Plusieurs morsures se succédèrent avant que Pierrick ne tomba dans une inconscience salutaire.

*

Il se réveilla dans une situation tout autre et beaucoup plus agréable. Le ventre, cette fois-ci recouvert d’une couverture miteuse et puante qui les enroulaient, lui et ses liens, dans une chaleur réconfortante au milieu de la nuit noire, était installé sur un âne qui cahotait non loin d’autres montures que montaient les ladres qui l’avaient enlevé et torturé. Les deux mercenaires les plus proches parlaient à voix basse et le clapotis des sabots sur la route tannée rendait la conversation quasi inaudible.
« Pourquoi on est parti ? »
« Je sais pas, je dormais aussi quand le basané a levé le camp. »
« On a dû rester trop longtemps au même endroit. »
« Oui, qui eût cru que ce petit enfant de putain tiendrait aussi longtemps. »
« Ouaip, le seigneur…
(Hennissements.) ne sera pas heureux si on n’apprend rien sur la dame d’Escault. »

Et les deux hommes de converser tranquillement sur le sujet tandis que le gros des portent-épée disparaissaient dans la brume qui se levait tranquillement.



Revenir en haut Aller en bas
Pierrick Savoran
Humain
Pierrick Savoran

Nombre de messages : 114
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitimeVen 18 Fév 2011 - 11:09

Dans ce duel, cette guerre psychologique que menaient Langue-de-miel et Pierrick, se fut l'homme lige d'Escault qui empocha la victoire, faisant craquer le tortionnaire qui sortit finalement de ses gonds et en termina avec ses petites minauderies, le récit des supplices et souffrances qui suivraient... Ou pas, finalement. La récompense de sa victoire fut douloureuse, rué de coups, loin de la subtilités d'un instant auparavant. Ainsi avait-il davantage de chance de succomber sous la rage, sans être interrogé et donc, sans avoir à échouer, par une langue trop pendue par la douleur, dans le silence des secrets qu'il gardait dans sa caboche pour le moins abîmer par l'assarien. Coups de poings, morsures de la pince se succédèrent jusqu'à ce que le silencieux barbare n'avertisse, appelant à plus de modération et de retenue, de maîtrise l'idiot qui avait cédé à ses pulsions. Pour le reste, il ne s'en souvient plus, sombrant dans les noirceurs d'une inconscience... Au moins en ce pays obscur, il ne risquait pas de parler ou bien de souffrir, c'était un réconfort plus que bienvenu.

Quand il se réveilla, reprenant conscience, il sentait l'air frais battre sur son visage, les odeurs d'une nature et tout les bruits, les sensations d'une route, les montures voisines qui se déplaçaient dans le plus grand secret, la nuit venue, ainsi avaient-ils décidé de bouger... C'était sa chance, plus qu'en aucune autre occasion, il pouvait s'échapper, peut-être même faire regretter à ses tortionnaires tant l'erreur de l'avoir sous estimé, mais plus encore d'avoir accepté ce boulot... Il n'aurait aucune pitié, pas plus d'égard qu'eux pour obtenir ce qu'il voulait... Vengeance et un nom, celui de ce seigneur que l'un des deux évoqua, car il ne devait pas mettre trop en avant son désir de rendre leur pareille à ces vilains, il lui fallait également penser à sa sœur, au danger peut-être qui la guette.

Dans le plus grand des silences, de son Art, il fit naître dans une de ses mains une petite lame des plus grossières mais au tranchant affuté, et s'employa à profiter de la nuit pour se débarrasser de ses liens aux poignets, une fois cela fait, et gardant pour lui cette précieuse information, il jeta un coup d'œil autour de lui pour estimer les forces en présence, et il constata qu'à part les deux derrière lui, le reste de la troupe était parti plus en avant, s'évanouissant dans les brumes matinales... Sa chance revenait, et même dans son état, il estimait les possibilités de s'enfuir haute... Peut-être moins celle d'obtenir un nom, car il ne pouvait s'attarder, il ne pouvait risquer de voir revenir les hommes d'armes, car contre deux, il était de taille, mais contre davantage...

Il du donc concéder à remettre à plus tard les recherches sur la nature et l'identité du commanditaire pour agir pour sa survie... Vivre plus longtemps lui permettra de trouver alors que si il insistait trop et prenait des risques, il pouvait mourir, même en l'ayant apprit.

Il glissa de l'âne, sous les yeux des deux hommes qui cessèrent leur bavardage, et tandis qu'il se débarrassait rapidement de la couverture, se pencha pour trancher les liens des chevilles, il vit les deux hommes approcher, et bien qu'il ne prit pas la peine de lire la surprise, l'étonnement ou les dieux seuls savent quels autres sentiments, il les laissa d'abord mettre à mal la distance entre lui et eux, avant de se fondre, par son Art, dans la nuit noire, s'éclipsant à leurs regards avant de passer à l'attaque, s'attaquant, tel un ennemi invisible à l'un d'eux et frappa à la gorge, sans autre forme d'hésitation, avant d'envoyer la lame d'ombre en direction de la cuisse du second avant de se glisser, le plus rapidement et le plus silencieusement possible dans son dos, émergeant des ombres, une nouvelle lame dans une main, celle ci glissant sous la gorge de l'homme qu'il trancha nette, l'autre main sur la bouche, pour éviter le moindre cri qui aurait alerté trop tôt le reste de la compagnie.

Aussi vite qu'il put, il débarrassa le second corps de ses vêtements, il ne pouvait se permettre de déambuler dans ses terres nu comme un ver, et lorsqu'il fut habillé, qu'il eut récupérées et dissipées les armes fait d'ombre, ne laissant ainsi aucune trace, aucun soupçon possible sur cette magie, il s'engouffra dans la nuit, dans une direction différente du reste de la troupe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] Empty
MessageSujet: Re: Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]   Duel d'Ombres. [Hamaÿeb] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les ombres (pv Sai)
» Duel de Défense contre les Forces du Mal : équipe n°1 [Maeja et Victoria]
» Ne laisse jamais les ombres d'hier obscurcir la lumière de demain (Narcisse)
» 2010-11, le duel entre Lavalassien/ Duvalieriste
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Serramire :: Marquisat d'Odélian-
Sauter vers: