AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De surprise en surprise [Kathleen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: De surprise en surprise [Kathleen]   Dim 23 Jan 2011 - 19:46

Par où pouvait-on commencer?

Viktor était en train d'observer la petite pile de lettres qui se trouvait devant lui en cherchant à trouver la plus ancienne. Tâche relativement difficile mais à laquelle il devait pourtant s'atteler. Cela pouvait avoir une importance capitale. Enfin, capitale, c'était assez vite dit.

En ayant assez rapidement assez de tout ça et puisqu'il avait dut se lever tôt pour travailler un peu et surtout écrire une missive qu'on pouvait qualifier d'incendiaire à l'encontre du seigneur de Chirad. La situation avec les pirates était bien loin d'évoluer dans le bon sens et cela ne plaisait guère au jeune seigneur de Missède. Il avait confié à son amiral tout les moyen nécessaire à la mise en pièce de cette maudite bande sans pourtant obtenir une progression autre que trois navires de Missède bien malmené et de cuisantes humiliations. Se n'était pas une bande de pirate qui allait faire la loi dans les eaux missédienne et le jeune baron entendait bien faire comprendre à son vassal qu'il attendait des résultats, et des résultats rapides.

Sa lettre rédigée, relue et une fois l'encre sèche, Viktor regarda la pile conséquente des autres papier qui s'étalait un peu partout sur son bureau et se massa les paupière. De si bon matin, la migraine le guêtait déjà. Cette journée serait longue.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Dim 23 Jan 2011 - 20:47

    Belle matinée à Missède. Le temps s’était légèrement rafraichit et quelques nuages traversaient le ciel, poussait par une brise légère, mais le temps n’en restait pas moins sec et relativement agréable. En se levant, Kathleen avait eut une envie irrépressible de se rendre dans les cuisines. Lorsqu’elle était à la Roseraie, elle avait l’habitude de se préparer son petit déjeuner pendant que Merwan le cuisinier lui raconter le prochain repas qu’il allait préparer et comment il allait s’y prendre. Bien sur à Missède, les cuisines étaient loin d’être aussi accueillante. Il y avait un nombre incalculable de domestiques qui couraient à droite et à gauche et le cuisinier était loin d’être aimable ! Cependant lorsqu’il reconnut la jeune fille qui venait de pénétrer dans sa cuisine, il sursauta et retrouva par la même un langage poli et amical. Cependant ses traits se tendirent lorsqu’il entendit les paroles de la jeune femme. Bredouillant quelques mots apeurés, Kathleen finit par le rassurer en lui assurant qu’elle ne l’ennuierait pas davantage.

    Vous vous demandez ce que manigance la jeune Ydrilaine ? Et bien vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Car une fois sa petite visite aux cuisines terminées, elle prit la direction des quartiers des domestiques. Elle croisa par un heureux hasard sa chambrière, Anna, qu’elle avait plaisir de côtoyer chaque matin et de temps en temps le soir.


    - Puis-je te demander un petit service Anna ?

    Sans même hésiter une seule seconde, la jeune domestique fit tout ce que lui demanda la future baronne, même si elle était loin de comprendre son petit jeu. Il fallut quelques longues minutes pour que tout soit près et ce fut environ une heure et demie après le levé du soleil, que Kathleen quitta la petite chambrette d’Anna, habillée comme une simple habitante de Missède. Voir même une villageoise des hameaux proches de la grande ville. Et aussi étrange que cela puisse paraître, elle avait presque l’impression de se retrouver à la Roseraie, lorsqu’elle s’habillait avec les vêtements de sa domestique et qu’elle quittait le château discrètement.
    Lorsqu’elle regagna les couloirs personnes ne s’intéressa à la jeune fille insignifiante qu’elle était devenue en laissant sa belle robe dans la chambre d’Anna. Kathleen avait passé une longue minute à remercier la jeune fille de lui prêter sa plus belle robe. Elle se rendait compte de l’importance du geste pour une fille aux faibles revenus.

    Un garde la suivit du regard mais ne sembla pas reconnaître la baronne. Elle crut d’ailleurs qu’on ne la laisserait pas se rendre au bureau de Viktor mais elle eut la chance de passer au moment de la relève de la garde et personne ne fit attention à la jeune fille vêtue d’une simple jupe marron, d’une chemise blanche et un corset noir lacé devant. Le petit foulard rouge qui retenait ses longs cheveux blonds derrière ses épaules et le petit panier en osier qu’elle tenait entre ses mains venaient compléter son déguisement.

    Ses pas la guidèrent vers le bureau de Viktor. Elle frappa légèrement et attendit qu’elle fût invitée à entrer. Lorsque ce fut le cas, elle poussa la porte et entra. Elle s’arrêta sur le tapis devant le bureau de son fiancé et lui adressa un grand sourire. Pendant un bref instant il sembla ne pas la reconnaître et elle fut amusée de voir à quel point l’habit faisait le moine ! Lorsque la lumière se fit dans l’esprit du baron, elle se permit enfin à parler.


    - Auriez-vous quelques heures de votre temps à m’accorder ? J’aimerais visiter Missède avec vous. Mais…. Mais j’aurais voulu m’y rendre sans escorte, ni domestique, juste vous et moi en simple Missédiens. J’ai entendu dire que le marché de Missède est très réputé pour la beauté de ses étals et la fraîcheur de ses denrées.

    La jeune fille fit une pause en faisant le tour du bureau pour se rapprocher de Viktor. Depuis qu’ils passaient certaines de leurs nuits ensemble, la jeune fille ne pouvait presque plus supporter de se tenir loin de lui lorsqu’ils étaient dans la même pièce. Elle avait besoin de le toucher, de se sentir près de lui, de l’embrasser même.

    - Et puis, peut-être que si vous me le permettez je pourrais également vous montrer mes talents de cuisinière ! Cela pourrait être amusant.

    Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle se laissait glisser sur les genoux de Viktor et qu’elle passait ses bras autour de son cou. En cet instant elle ne redoutait même plus que quelqu’un les surprenne après tout, elle était presque méconnaissable !
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Lun 24 Jan 2011 - 14:28

Viktor avait fermé les yeux, se reposant contre le dossier de son fauteuil. Il en avait assez de sa tâche de baron. Comme ça aurait été reposant pendant quelques heures de ne plus être que le chevalier anonyme qu'il avait été dans le passé.

Viktor d'Esquèlette.

C'était comme ça qu'il se faisait appeler à une époque. Non pas parce qu'il avait honte de son nom. Mais c'était toujours mieux et plus discret de porter un simple nom sans réel importance plutôt que celui d'une famille comme les Missède.

Ah, que c'était bien cette époque. Sans tout ces courtisans et ces vavasseurs. Et surtout sans cette saleté de politique et ces saloperies de lettres qui s'accumulaient sur votre bureau et vous engloutissait littéralement.

Bon sang, où était passé Amédé? Lui au moins il avait été élevé et éduqué pour remplir cette tâche. Se n'était pas son cas à lui. Il n'était jamais née pour être baron de Missède.

Quelqu'un frappa à la porte. Encore des papiers sans doute.


« Entrez. »

Se ne fut pas une montagne de lettre qui entra dans son bureau, mais une jeune servante. Robe marron, chemise blanche, corset noir et un foulard rouge retenant se longs cheveux blond. Qu'est-ce qu'elle pouvait faire là? Elle lui apportait quelque...

Le baron eu un temps d'arrêt et écarquilla les yeux de surprise. C'était...Kathleen !!!

Mais... mais... mais...

Sa jeune fiancée se mit à parler avant qu'une idée cohérente ait put germer dans l'esprit du baron. Se qui en soit n'était pas forcément une mauvaise chose puisqu'il aurait put rester un certain temps comme ça à la regarder sans savoir quoi faire.


- Auriez-vous quelques heures de votre temps à m’accorder ? J’aimerais visiter Missède avec vous. Mais…. Mais j’aurais voulu m’y rendre sans escorte, ni domestique, juste vous et moi en simple Missédiens. J’ai entendu dire que le marché de Missède est très réputé pour la beauté de ses étals et la fraîcheur de ses denrées.

Et hop, un petit tour du bureau pour retirer se vilain obstacle qui se trouvait entre eux. Il savait que Kathleen cherchait toujours un contact avec lui depuis cette fameuse nuit. Et les quelques autres qui avaient suivit. Elle ne voulait jamais être bien loin de lui. Et il était bien forcé d'avouer que cela ne lui déplaisait pas. Bien au contraire. Il aimait la tenir dans ses bras. La sensation de son corps contre le sien était devenue tout aussi nécessaire pour lui que pour elle.

- Et puis, peut-être que si vous me le permettez je pourrais également vous montrer mes talents de cuisinière ! Cela pourrait être amusant.

Un sourire ravageur qui se dessina sur ses lèvres de la jeune femme. Et en un rien de temps, elle fut sur les genoux de Viktor. Ben voyons. Et avec les bras autour de son cou en plus. Concurrence déloyale. C'est pas du jeu tout ça. Non. Vraiment pas du jeu. Elle ne lui laissait pas la moindre chance de résister la coquine. Comment vous vouliez pouvoir résister à ça hein?

Viktor prit la jeune femme par la taille et la serra contre lui. Déposant quelques baisers aux creux de son coup.


« Comment veux-tu que je puisse résister? »

Il souriait à la jeune femme.

« Il vas juste falloir me trouver des vêtements. »

Et quelques baisers de plus avant finalement qu'il n'unisse leur lèvres, faisant danser leurs langues.

« Si quelqu'un entrait, il se dirait que le baron est bien idiot de tromper une jeune femme aussi sublime que sa fiancée. »

Que c'était bon de la tenir contre lui, de la sentir dans ses bras. Le baron était conquis et son coeur autrefois saignant avait été guéris d'une main de maître par la jeune Ydrilaine.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mar 25 Jan 2011 - 12:55

    Hum, qu’il était bon de se retrouver à nouveau dans ses bras. Elle n’aimait pas le voir s’enfermer jour après jour dans son bureau avec pour seule compagnie son tas de lettre qui ne semblait pas diminuer. Elle avait de la peine pour lui. Il devait traiter tous les problèmes de la baronnie tout seul. Bien sur elle deviendrait bientôt Baronne et son rôle serait de l’épauler dans toutes ces tracasseries quotidiennes. Mais pourquoi perdre du temps, elle pouvait mettre son temps libre à profit, ainsi elle passerait plus de temps avec Viktor et elle pourrait également l’aider. Cette pensée la fit sourire tandis qu’elle le regarder accepter sa demande. Une petite ballade ne lui ferait pas de mal.

    - Vous devez bien avoir dans vos valets, un jeune homme de confiance qui saura taire notre absence.

    Un nouveau sourire et un baiser. Mais s’ils continuaient comme ça, elle ne pourrait plus se décoller de lui et son idée de promenade tomberait à l’eau. Hors de question, ils auraient toute leur vie pour s’embrasser et se câliner, ils pouvaient donc patienter un peu. La dernière phrase de Viktor la fit rire. En effet, on aurait tout de suite pensé que le Baron trompait sa future femme sans la moindre gêne. Heureuse que s’était elle qui se trouvait sur ses genoux !
    Se relevant presque à regret Kathleen fit à nouveau le tour du bureau et attendit que Viktor se lève pour la suivre. Elle ne savait pas s’il voulait aller se changer dans sa chambre, s’il comptait faire appeler un valet ici, bref elle attendait de voir ce qu’il comptait faire.

    Et en patientant son regard se posa sur la pile de document qui s’entassait sur le bureau. D’un geste elle prit l’une des lettres et regarda la fine écriture. Elle ne voulait pas s’immiscer dans les affaires de Viktor aussi reposa-t-elle la lettre là où elle l’avait prise avant même d’en avoir lu le moindre mot. Après une seconde de réflexion, elle se tourna vers Viktor


    - Vous savez, je pourrais vous aider un peu. A la Roseraie j’aidais mon père à rédiger certains de ses courriers et je m’occupais de lui lire les missives qu’il recevait. Je pourrais faire pareil ici avec vous….enfin si vous êtes d’accord

    Bien qu’ils soient devenus extrêmement proches, ils n’avaient encore eut aucune vraie discussion sérieuse sur les futures fonctions qu’elle aurait lorsqu’elle serait nommée Baronne. Devrait-elle seulement gérer ses demoiselles de compagnie ? S’occuperait-elle des menus lors des bals et banquets ? Ou finirait-elle ses jours dans l’inutilité et l’oisiveté ?
    Elle refusait d’imaginer qu’elle resterait près de Viktor à sourire et à ne rien faire, mais de là à le mettre devant le fait accompli, non merci. Elle n’imposerait pas sa présence et prendrait ce qu’on lui donnerait. Elle ne voulait pas perdre la confiance et l’amour qu’il lui portait.

    Ponctuant sa phrase d’un timide sourire, Kathleen détourna son regard vers la fenêtre. Le soleil continuait à monter dans le ciel. Il ne fallait plus attendre pour quitter le palais discrètement et faire un tour au marché. Elle avait une idée en tête et peu de temps pour la réaliser. Le cuisinier lui avait promis de lui faire une petite place si elle arrivait au moins une heure avant le repas du midi. Et la surprise qu’elle réservait à Viktor demandait au moins une heure de préparation ! Nane ne lui avait-elle pas dit que son futur époux affectionné tout particulièrement les tartes aux citrons ?
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mar 25 Jan 2011 - 17:53

- Vous devez bien avoir dans vos valets, un jeune homme de confiance qui saura taire notre absence.

Hum. Oui. Ça devait pouvoir se trouver en effet. Et sans trop de difficulté même. Mais il avait une bien meilleure idée que cela. La perspective de cette balade lui plaisait beaucoup. Laisser tout ça de côté pour quelques heures et reprendre cet incognito qu'il avait avant de devoir prendre les rênes de cette maudite baronnie.

Kathleen se leva et fit à nouveau le tour du bureau. Sans doute pour éviter qu'il ne reste ici toute la journée et ne se lancent pas dans leur petite expédition des marchés de Missède. C'est vrai que si elle était resté dans ses bras, Viktor doutait du fait qu'il finisse par la lâcher. Le baron se leva à son tour et rejoignit la jeune femme qui avait jeté un petit coup d'œil aux lettres qui se trouvaient sur le bureau.

Le baron palis légèrement alors qu'elle prenait une des lettres et y jetait un rapide coup d'œil avant de la reposer sans avoir de toute évidence prit le temps de lire se qui était écrit. Cette lettre qu'elle avait brièvement tenu entre ses mains, c'était l'une de celle qu'Agniezka lui avait envoyé quant elle était en exil sur le lac. Viktor les dissimula autant qu'il put sous d'autres missives. Mais craignit que sa tentative ne soit pas très discrète. Il ne souhaitait pas que Kathleen lise les fameuses lettres. C'était mieux s'il pouvait l'éviter en tout cas.


- Vous savez, je pourrais vous aider un peu. A la Roseraie j’aidais mon père à rédiger certains de ses courriers et je m’occupais de lui lire les missives qu’il recevait. Je pourrais faire pareil ici avec vous….enfin si vous êtes d’accord…

Oh. C'est vrai qu'il n'avait jamais aborder avec elle quel serait son futur rôle dans la baronnie. Et pour être tout à fait clair, il ne le savait pas très bien elle même. À chaque baronne il y avait eu une façon de faire en quelque sorte. Certaine baronnes avaient servit de principale conseiller pour leurs époux, d'intendante ou de potiche pondeuse d'héritier. Il n'y avait pas vraiment de façon de faire clairement définie.

Se serait donc un peut à Kathleen de choisir la façon dont elle elle ferait.


« Si tu souhaite passer tes journées plongée dans les livres de comptes, les missives et rapports qu'on m'envoie quotidiennement, je ne dirais pas non, assura Viktor avec un sourire. Je reviens. »

Et hop. En un rien de temps, le baron ouvrit un des murs de la pièce et se faufila dans le passage secret. C'était tout à fait pratique et bien plus simple de passer par là. Il doutait que les gardes laissent entrer dans le bureau du baron un simple gueux. En tout cas, à se qu'ils penseraient. Viktor ainsi héviterait les questions. Et puis, se que ce passage secret avait de bien, c'est qu'il menait à la fois aux appartements du baron, mais aussi à l'extérieur. C'était André de Missède qui l'avait fait aménagé. Le baron aimant échapper à son travail quotidien pour aller retrouver sa femme dans leur lit conjugal sans que tout le palais ne soit au courant. Cocasse anecdote si se n'était pas qu'André de Missède avait laissé la baronnie dans un état financier assez déplorable et donné un pouvoir incommensurable à ses conseillers si bien que presque un siècle plus tard, ces derniers avaient réussi à forcer Viktor au mariage avec Kathleen.

Viktor fila donc enfiler une très vieille tenue qu'il avait gardé du temps où il parcourait le monde. Avec un accoutrement pareil, il ressemblerait à n'importe quel vagabond.

Impatient et le sourire aux lèvres comme quelqu'un qui viens de faire une bonne blague, il redescendit dans son bureau.


« Je suis prêt. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mar 25 Jan 2011 - 20:20

    Après une courte phrase et un bref sourire, Viktor s’éclipsa par un passage dans le mur qu’elle n’aurait jamais deviné. Pour patienter la jeune fille posa son panier en osier sur le bureau de son fiancé. Certes, elle aurait peut-être pu éviter le tas de missives que venaient de ranger soigneusement Viktor, car à peine eut-elle eut le temps de se retourner que le panier tombait sur le tapis, entrainant à sa suite les multiples papiers. Kathleen retint un juron et se pencha aussitôt pour rattraper sa bêtise avant que Viktor ne revienne. Inutile de lui montrer à quel point sa future épouse est maladroite. Précipitamment, elle tapota le gros tas de papier pour aligner les feuilles correctement. C’est alors que la signature au pied de la première page attira son attention. Elle crut d’abord s’être trompée, mais après avoir relu elle sentit son sang geler dans ses veines. « Votre dévouée, Agniezka ».
    La stupeur de trouver une lettre de la main de la précédente fiancée du Baron, mêlait à sa curiosité…elle ne put se retenir de lire. Du moins les premières lignes. Elle avait conscience qu’elle n’agissait pas correctement. Ce courrier ne lui était pas adressé, elle aurait du le reposer immédiatement. Pourtant ses doigts restés crispés sur le papier et presque aussitôt une question clignota dans son esprit. Pourquoi gardait-il ces lettres ?
    D’autant qu’au vue de la date, elle n’était pas toute récente… Une pointe de jalousie lui fit se demander ce qu’il avait bien pu lui répondre, s’il était retourné près d’elle, s’il l’aimait encore.
    La plupart des questions qui se bousculaient dans sa tête étaient complètement stupides, pourtant elle ne pouvait les empêcher. Elle, elle n’avait jamais rien eut à lui taire, pas d’anciens amants, pas d’amoureux transits avec qui elle se serait cachée derrière un buisson pour échanger de tendres baisers. Rien.
    Mais lui il avait été fiancé et il avait été plus que silencieux à ce sujet. Les seules informations qu’elle avait réussit à glaner elle les avait eut grâce à Nane et récemment, à Cassiopée. Elle n’aurait jamais cru que le souvenir de cette femme hantée encore Viktor… Lui arrivait-il de relire ces lettres lorsqu’il était seul le soir ? Pensait-il à Agniezka lorsqu’il la serrait dans ses bras ? Elle se rendit compte que ses pensées la rongée douloureusement lorsqu’elle vit sa main trembler. Elle avait deux options, fondre en larmes, ou ne pas réagir. Mais l’un comme l’autre lui était difficile…

    Lentement elle reposa la lettre sur le haut de la pile, à l’instant même ou Viktor revenait. Elle mit une longue minute à se tourner vers lui. Elle avait besoin se donner un peu de courage pour dessiner un masque souriant sur son visage. Elle était loin de se sentir aussi joviale que quelques instants plus tôt et cela devait sûrement se voir mais tant pis, c’était bien fait pour elle…. Cela punirait sa curiosité…et nourrirait sa peine et sa jalousie.
    Cette lettre qu’elle venait de lâcher révélait beaucoup de choses qu’elle ignorait au sujet de l’affaire Agniezka. Elle ne savait rien à part qu’elle était partie, qu’elle avait prit la fuite… elle était également au courant de son comportement léger et insultant mais elle ne connaissait rien de plus. Avait-elle fuie après une dispute avec Viktor à ce sujet ? Avait-il tenté de la récupérer ?
    Soudain elle avait retrouvé cette désagréable sensation d’être du second choix… et pas le meilleur… un peu comme des œufs de lymphes au lieu de caviar, du cidre à la place du champagne…

    Un pauvre sourire se dessina sur ses lèvres. Elle attrapa l’anse de son panier qui était resté par terre et elle le passa à son bras. Elle aurait sûrement du mal à se remettre de cette lettre.


    - Je serais heureuse de vous aider à trier vos papiers…mais j’ai bien peur que certains me fassent plus de mal qu’il n’est nécessaire….il n’est peut-être pas….utile que je me mêle de certaines de vos affaires. Y allons-nous ?

    Et là, elle n’avait trouvé qu’une pauvre lettre… Mais une lettre dans laquelle perçait la souffrance d’une femme mise à l’écart. Une lettre remplit d’amour… A farfouillait dans les affaires de son fiancé sur quoi d’autre aurait-elle pu tomber ?
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mer 26 Jan 2011 - 9:47

Le sourire de Kathleen était moins heureux et jovial que quant il était partit. Elle attrapa l’anse de son panier et le passa à son bras. Il se demandait se qui avait bien put lui causer cette peine. Mais, d'un autre côté, elle ne paraissait pas vraiment avoir envie d'en parler. Alors il se demandait si c'était bien utile de le faire. Si elle voulait en discuter, elle pouvait le faire. Il serait là pour l'écouter. Mais si elle préférais garder pour elle se qui pouvait la tracasser, il ne pouvait en revanche pas faire grand chose dans ce cas là.

- Je serais heureuse de vous aider à trier vos papiers…mais j’ai bien peur que certains me fassent plus de mal qu’il n’est nécessaire….il n’est peut-être pas….utile que je me mêle de certaines de vos affaires. Y allons-nous ?

Viktor fronça les sourcils en se demandant se qu'elle pouvait bien vouloir dire. Voilà quelques minutes, elle avait elle même réclamé à venir pour l'aider à dépiauter le courrier et voilà qu'elle lui disait qu'elle préférait éviter de le faire pour éviter d'avoir à souffrir. Qu'est-ce qu'elle allait encore inventer et surtout, pourquoi ce changement d'attitude aussi soudain? Il avait dut se passer quelque chose. Mais quoi? C'était une bonne question.

En tout cas, il ne voyait pas vraiment se qu'il pouvait y faire en réalité.

Prenant Kathleen par la main, il l'entraina dans le passage qu'il referma derrière lui. Il y avait un escalier, puis un couloir à franchir. On sortait du passage dans les jardins de Missède. Partant de là, il n'était pas particulièrement difficile au vu de leurs tenue de sortir l'air de rien et d'aller se promener un petit peu dans les rues.

Il regardait Kathleen du coin de l'œil. Malgré que se soit elle qui ait souhaité cette promenade et tout se qui s'en suivait, elle était loin d'avoir l'air d'y prendre aussi goût qu'il le pensais. Elle avait la tête ailleurs. Et cela se voyait de façon assez flagrante.

Doucement, le baron se rapprocha d'elle et lui prit la main.

Ils pouvaient se permettre ce genre de choses. Après tout, ils n'étaient plus le baron et la future baronne pour quelques heures maintenant. Ils étaient simplement un couple de jeunes gens du peuple. Qui pourrait savoir qu'ils n'étaient pas marié? Et même si c'était le cas, on ne demande pas aux gens du peuple de suivre les mêmes rêgles de bienséance que les nobles. Et heureusement d'ailleurs. Se serait invivable dans le cas contraire.


« Il y a quelque chose qui te tracasse? Tu sais que tu peu tout me dire. Je ne
risque pas de te manger. Tu n'es pas une tarte au citron. »


Un petit trait d'humour qu'il ponctua d'un sourire sans vraiment savoir si cela allait fonctionner ou pas. Allez savoir se qu'elle allait dire. Peut-être qu'il n'y avait rien même et qu'il se faisait du soucis pour rien.

Mais ça, il ne pouvait pas le savoir si elle décidait de ne rien lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Jeu 27 Jan 2011 - 11:51

    Viktor ne semblait pas connaître la cause de sa soudaine…hum…perte de jovialité dirons nous, et tant mieux. Elle n’avait pas envie d’être questionnée jusqu’à devoir céder et dire la raison stupide qui avait terni son sourire. Car il fallait bien l’avouer, il s’agissait d’une raison tout à fait stupide. Ce devait être la première fois qu’elle ressentait ainsi les méfaits de la jalousie, et elle n’avait pas envie que cela continue. Après tout il avait le droit de conserver des lettres de Dame Agniezka, ou plutôt Dame Iseult, puisque tel était son nom. Il fallait bien qu’elle se fasse une raison sur les sentiments amoureux qu’avaient nourris Viktor pour cette femme. Alors qu’elle réfléchissait à tout cela, Viktor prit sa main et l’entraîna à sa suite dans le passage secret. Ils descendirent une volée de marches, mais elle ne fit pas bien attention au temps que cela prit. Elle était ailleurs. Et cela ne manqua pas d’échapper au Baron qui l’interrogea sur les tracasseries qui semblaient la ronger. C’est à ce moment là qu’elle se rendit compte qu’ils étaient dans les jardins du palais, bras dessus bras dessous et qu’ils avançaient d’un pas plein d’entrain vers la ville en contrebas du palais.

    Les derniers mots de Viktor la fit sourire et elle décida alors de chasser les mauvaises pensées qu’elle avait. Elle ne pouvait pas lui en vouloir ou lui faire passer un mauvais moment alors que c’était elle qui l’avait tiré de ses livres de comptes et de ses lettres…..et voilà qu’elle y repensait. Arrgggghhh. Zen….On respire… et on sourit ! Son rire cristallin s’échappa de ses lèvres alors qu’il la comparait à une tarte au citron.


    - Seriez-vous devin ? demanda-t-elle amusait. Où vous a-t-on informé de ce que je mijotais pour vous faire plaisir ?

    Devant le regard septique qu’il lui lança elle ne put s’empêcher de sourire davantage. Comme elle aimait passer du temps avec lui. Ainsi vêtu il n’avait plus la même allure que lorsqu’il portait sa tenue de baron, et bizarrement elle appréciait énormément de le voir ainsi habillé. Il paraissait plus simple et s’accordait mieux à l’homme qu’elle connaissait.

    - Maintenant que nous sommes dehors je peux vous révéler ma petite surprise !

    En effet, ils venaient de passer devant les gardes de la grande porte. Les rues de Missède leur tendaient les bras et sans même échanger un mot pour discuter de la direction, Kathleen se laissa guider par Viktor. Il devait bien savoir où se trouvait le marché, même s’il était devenu rare qu’il y mette le nez.

    - Nane m’a dit que vous raffoliez de tarte aux citrons ! Le cuisinier de la Roseraie m’avait enseigné la recette et je voulais vous en faire une. Moi-même !

    Bien sur que Viktor aurait pu commander au chef de ses cuisines de lui faire autant de tarte aux citrons qu’il voulait, mais que ce soit elle qui la prépare devait être un minimum différent aux yeux du baron non ? C’était une gentille petite attention, juste pour lui faire plaisir à lui.
    Après une bonne dizaine de minutes de marché, ils arrivèrent au marché. Il y avait beaucoup de monde qui déambulait autour des étals et Kathleen fut ravie de respirer cet air familier. Un marché ne diffère pas vraiment d’un autre et une seconde elle crut être revenue chez elle, en Ydril.
    D’abord un peu méfiant, ils finirent par se fondre dans la masse. Il était évident que personne ne les reconnaîtrait et dans le cas contraire que pouvait-il bien leur arriver, Viktor était loin d’être détesté du peuple.
    Ils s’arrêtèrent d’abord à l’étalage d’un maraîcher pour acheter des citrons et des œufs, elle avait pris juste assez pour payer ses petites courses. Un peu plus loin ils trouvèrent de la crème et du sucre. Une fois son panier rempli de tout ce dont elle avait besoin pour faire la pâte et la tarte, Kathleen se tourna vers Viktor toute souriante
    .

    - Je pense que nous avons tout ! Oh non, j’oublie quelque chose !

    Avec un sourire amusé, elle s’approcha, se leva sur la pointe des pieds et déposa un petit baiser sur les lèvres de Viktor. C’était tellement différent de l’embrasser ainsi, devant tant de gens…habituellement ils ne réservaient leurs gestes pleins d’affection et d’amour que lorsqu’ils étaient seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Sam 29 Jan 2011 - 10:07

Un rire cristallin jaillit comme une source des lèvres de Kathleen et Viktor se demanda se qui pouvait bien être en train de se passer. Sa plaisanterie lui paraissait si douteuse qu'il n'imaginait même pas que se soit lui qui ait put la faire rire. Il fallait être honnête. On ne peut pas dire que le sens de l'humour soit la principale caractéristique du baron de Missède. Loin de là. Les plaisanteries qu'il était capable de faire était en général relativement pitoyable et celle-ci ne faisait pas exception à la règle.

Alors pourquoi Kathleen était-elle en train de rire de bon cœur? Peut-être était-elle très bon publique...ou très polie.


- Seriez-vous devin ? demanda-t-elle amusait. Où vous a-t-on informé de ce que je mijotais pour vous faire plaisir ?

Viktor afficha un air plus que septique devant se qu'elle était en train de dire. Qu'est-ce qu'elle lui avait encore mijoté? Oh, pas qu'il n'appréciait pas les surprise de sa jeune épouse, bien au contraire. C'était plutôt le fait qu'il ne comprenait pas du tout où elle pouvait vouloir en venir en fait.

Ils passèrent sans la moindre difficulté les portes du palais alors qu'ils discutaient tout à fait tranquillement. Ces vêtements allaient bien à Kathleen. Voir même très bien. En tout cas, elle était tout à fait ravissante avec. Même si d'ailleurs, elle était toujours ravissante (et même que c'est la plus belle).


- Maintenant que nous sommes dehors je peux vous révéler ma petite surprise !

Ah? Une surprise? Qu'est-ce que cela pouvait bien être? Elle venait d'éveiller sa curiosité. D'un coup, il avait envie de savoir se qui allait se passer.

Instinctivement, il avait commencé à les diriger afin de trouver le marché. Bien entendu, il n'y avait jamais ou presque posé les pieds. Mais il savait tout de même où il se trouvait et comment s'y rendre. Pendant ce temps, il était toujours tranquillement en train de se demander qu'elle allait bien lui révéler sur une surprise qu'elle lui avait proposé.


- Nane m’a dit que vous raffoliez de tarte aux citrons ! Le cuisinier de la Roseraie m’avait enseigné la recette et je voulais vous en faire une. Moi-même !

Holà. Une tarte au citron. Et cuisinée par Kathleen en plus. Viktor se demanda brièvement quant il avait bien put mourir pour se retrouver dans ce paradis. Il allait apprécié très à sa juste valeur et allait vraiment pouvoir se régaler. Il pouvait certes commander toutes les tartes aux citrons qu'il voulait dans les cuisines. Se n'était pas vraiment pareil ici. Se serait Kathleen qui la ferait elle même et ça, ça faisait une grosse différence.

Se serait sa tarte au citron, faite rien que pour lui.

Une fois arrivé au marché et tout sourire, le baron laissa à la jeune femme le soin de choisir les produits dont elle avait envie. Après tout, c'était elle qui était la cuisinière. Mais ne la perdant pas de vue une seule seconde. Elle était magnifique ainsi. Souriante, joyeuse, rayonnante en quelque sorte. Il ne l'avait pas encore vu comme ça et c'était tout à fait rafraichissant. Elle était vraiment magnifique.

Ils furent tout deux au départ un peut méfiant tout les deux. Ayant peur qu'on puisse les reconnaître. Mais au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient et que rien n'était en train de se passer, ils s'étaient tout les deux détendu.

Le panier ne tarda pas à être remplis de tout se qui pouvait être utilisé afin de préparer cette fameuse tarte au citron. Kathleen se tourna alors vers le baron déguisé, toute souriante.


- Je pense que nous avons tout ! Oh non, j’oublie quelque chose !

Et hop, elle se dressa sur la pointe de ses pieds et lui déposa un baiser sur les lèvres.

Viktor eu un moment d'arrêt. Mais... devant tout ces gens elle... oui. Devant tout ces gens. Ils pouvaient vivre tranquillement et montrer tout les signes d'affections qu'ils voulaient. Ils n'étaient pas le baron et la future baronne de Missède. Ils n'étaient que deux jeunes gens parmis tant d'autres. Il n'y avait ici personne pour leur reprocher leur conduite. Ils étaient libre.

Un court instant, Viktor pensa à proposer à Kathleen de ne pas rentrer au palais. De laisser tout ça derrière eux et de vivre une vie simple et sans tout ces ornements de cour. Mais c'était un rêve qui ne pouvait durer que quelques heures. Quoi qu'on en dise et qu'il y paraisse, le pouvoir à Missède vacillait de plus en plus sur sa base. Viktor était l'un des dernier héritiers légitime. S'il venait à disparaître, se serait une catastrophe pour la baronnie. Et lui ne se pardonnerait jamais cette lâcheté d'avoir laissé tout ces gens. Alors ils allaient rentrer au palais.

Se forçant un peu à sourire, le baron se pencha sur Kathleen et l'embrassa brièvement à son tour.


« Finalement, je retire se que j'ai dit. Je vais peut-être te manger toute crue. Tu es bien meilleure qu'une tarte aux citrons, dit-il en riant à moitié. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mer 2 Fév 2011 - 12:17

    Le moment de tendresse que venait d’échanger le couple faisait accroître le sentiment de bonheur que ressentait Kathleen depuis plusieurs jours maintenant. On était loin de se douter en la voyant qu’elle était en train de subir le choix qu'avait son père sans tenir compte de son avis. Elle allait épouser un homme qu’elle n’avait pas choisi elle-même, et pourtant elle l’aimait aujourd’hui comme si c’était le cas ! Les mots qu’il prononça la firent d’autant plus rire. Elle aimait être avec lui et cela elle se l’expliquait facilement : elle était amoureuse ! Et quel doux sentiment, jamais elle n’aurait cru se sentir aussi bien, les tracasseries du quotidien ne l’atteignaient plus lorsqu’elle savait qu’elle retrouverait Viktor quelques heures après.
    Un nouveau baiser et le couple se remit en route. Il était tant qu’elle passe à la préparation de son gâteau. Sa main dans celle de Viktor, Kathleen le suivit à travers les ruelles de la cité. Les gens ne faisaient guère attention à eux et cela lui convenait parfaitement. Elle n’aimait pas vraiment voir toute une fourmilière se presser autour d’elle chaque matin.

    Les gardes ne firent pas plus attention à eux qu’à leur sortie et sans éveiller le moindre soupçon, ils purent rejoindre le passage secret et retourner dans le bureau de Viktor. On aurait presque pu croire que rien ne s’était passé. Posant son panier sur le bureau de son fiancé, Kathleen sentit son regard glisser sur la fameuse lettre qu’elle avait lu moins d’une heure plus tôt. Mais sans que cela se vit, elle pivota vers Viktor et lui adressa un grand sourire.


    - Je vais me changer et je reviens vous chercher…enfin, si vous souhaitez venir avec moi en cuisine. Si vous préférez reprendre votre travail je le comprendrais aussi. Je vous ai fait perdre un temps précieux ce matin !

    Mais elle avait tout de même adoré qu’il le perde avec elle ! Quittant la pièce, Kathleen se surprit à avoir envie de courir et elle ne se gêna pas pour le faire. A la Roseraie il n’était pas rare de voir sa petite tête blonde gambader dans le château lorsque son père était ailleurs. Elle regagna donc les appartements d’Anna rapidement. La servante était visiblement très anxieuse. Elle était restée assise sur son lit à se tortiller les doigts en attendant patiemment le retour de sa maîtresse. Quand elle vit le visage de Kathleen, elle eut du mal à contenir un soupir de soulagement.

    - Peux-tu m’aider à enfiler ma robe, je suis pressée !

    Les deux femmes s’activèrent et en un temps record, Kathleen avait retrouvé les soieries de sa robe et les broderies d’or. Elle remercia encore une fois Anna puis quitta la petite chambre de bonne pour retourner dans les bureaux de Viktor. La course la laissait essoufflée sur le tapis en face du bureau de son fiancé. Mais elle avait un grand sourire aux lèvres, heureuse d’avoir pu l’espace d’une minute retrouver ses habitudes d’adolescente de la Roseraie. Le panier était toujours sur le bureau et elle attendait Viktor, en tâchant de se tenir le plus correctement possible et de calmer sa respiration haletante.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mer 2 Fév 2011 - 20:09

C'était agréable de temps à autre de ne pas se cacher et de dissimuler se qu'on ressentait. Oui. Ça avait quelque chose de vraiment très agréable. Ici, avec Kathleen, il n'y avait rien à prouver ni rien à dissimuler. Il pouvait être lui même. Simplement lui même. On ne lui demandait rien de plus. Ils était juste heureux. Kathleen eu un petit rire quant elle entendit la plaisanterie de Viktor. Le jeune baron goutait avec délice les moments qu'il passait avec sa future épouse. Plus il en passait et plus l'envie lui prenait que ce maudit mariage soit célébré aussi vite que possible. Il avait envie de s'unir à elle. De passer le restant de ses jours avec elle à ses côtés.

Le couple échangea à nouveau baiser avant de reprendre la route du palais. Ils se tenaient tendrement la main. Dans une position si proche que la bonne morale l'aurait dans le moindre doute récusé. Mais d'un autre côté, elle aurait sans doute également récusé se qui s'était passé entre eux la première nuit que Kathleen avait passé à Missède... et quelques autres depuis. Alors vu où ils en était avec les règles de bienséance, on pouvait dire qu'on s'en fichait pas mal du fait qu'ils étaient tranquillement en train de se tenir la main.

Ils passèrent sans trop de difficulté les grilles du palais. Une fois de plus, les gardes ne firent pas vraiment attention à eux. Ils les avaient vu sortir, les voilà qui revenait avec un panier remplis. Fin de l'histoire. En un rien de temps, ils furent de retour dans le bureau du baron et se fut comme si rien ne s'était passé. Personne ne s'était visiblement aperçut de leur absence. Viktor souriait comme un gamin qui viens de faire une bêtise et sait qu'il ne se fera pas prendre.

Kathleen posa son panier sur le bureau du baron avant de se tourner vers lui, souriant elle aussi de toutes ses dents avec ses jolies focettes. Oui. Pas de doute. Il allait la manger toute crue. Soudain, il comprit vraiment pourquoi un de ses prédécesseur avait fait installé ce passage secret entre son bureau de travail et sa chambre.

L'envie d'ailleurs d'attraper Kathleen et de l'emmener dans sa chambre la maintenant tout de suit fit légèrement plus que lui traverser l'esprit. Depuis qu'il lui avait prit sa virginité, Viktor devait se faire violence pour ne pas lui sauter dessus à chaque instant de la journée et... hum. Je m'égare quelque peu.


- Je vais me changer et je reviens vous chercher…enfin, si vous souhaitez venir avec moi en cuisine. Si vous préférez reprendre votre travail je le comprendrais aussi. Je vous ai fait perdre un temps précieux ce matin !

Du temps passé avec Kathleen n'était jamais vraiment du temps perdu du point de vue du baron de toute façon. Et puis, cela lui avait fait plaisir et il avait put la voir rayonnante et réjouie. La jeune femme ne tarda pas à quitter la pièce, le laissant dans son bureau. Viktor emprunta le chemin de sa chambre par le passage secret. Seul. Un peu dommage, mais bon tout de même un peu de tenue.

Repasser son vêtement de baron fut plus difficile qu'il ne l'avait penser. Il n'en avait pas vraiment envie. Mais il fallait bien que quelqu'un la porte cette maudite couronne. Et c'était à lui qu'on avait confié cette tâche.

Lorsqu'il fini enfin par redescendre, Kathleen l'attendait déjà dans le bureau. Elle avait retrouvé ses belles robes et tentait de calmer une respiration quelque peu saccadée. Elle avait sans doute courut.

Le baron prit le panier sur son bureau.


« Nous allons aux cuisines. »

Une petite voix dans sa tête lui criait que se n'était pas raisonnable et que la paperasserie et l'intendance ce Missède lui ferait chèrement payer cette mâtiné de fainéantise, mais honnêtement, après ce moment en compagnie de Kathleen dans le marché, Viktor n'avait pas la moindre envie de se remettre au travail. Il voulait continuer à profiter de ce moment avec elle. Et puis, la voir avec de la farine barbouillée sur le visage en train de se démener pour lui faire une tarte au citron, c'était un spectacle qu'il n'avait pas l'intention de manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Jeu 3 Fév 2011 - 11:55

    Viktor avait retrouvé ses habits de Baron. Il était d’ailleurs fort beau dedans, mais elle eut un léger pincement au cœur en repensant au couple d’inconnu qu’ils avaient été quelques minutes plus tôt. Cette sensation avait été si agréable. Mais les bonnes choses ont une fin et puis, après tout, même vêtu ainsi, elle l’aimait tout autant. Avec un sourire et un ton plein d’entrain, il prit le panier et lui fit fasse près à partir. Ravie de savoir qu’il l’accompagnerait dans les cuisines, Kathleen lui adressa son plus beau sourire avant d’ouvrir la porte et de quitter le bureau. Plus question de se tenir la main maintenant qu’ils avaient reprit leur place dans la société. Cependant il lui était permis de passer sa main sur le bras de son fiancé, cela n’avait rien de choquant, bien au contraire.
    Les gardes inclinèrent légèrement la tête à leur passage et chaque personne qu’ils croisaient s’arrêtait pour les saluer. Ce qui était bien différent de leur promenade au marché. Lorsqu’ils franchirent enfin les portes des cuisines, tout le petit monde sembla surprit de voir le Baron suivre sa future épouse. Plus tôt dans la matinée elle était venue demandée un petit coin de table au cuisinier, mais celui-ci ne s’était certes pas attendu à voir Viktor entrer dans ses cuisines. Il bafouilla quelques salutations respectueuses et tenta maladroitement de masquer les tâches qui maculaient son tablier. D’un ordre sec il fit nettoyer un coin de la cuisine et se mit à l’entière disposition de Kathleen.


    - Merci, dit-elle souriante, je pense pouvoir m’en sortir toute seule. Vous pouvez nous laisser, je vous appellerai au besoin.

    Le cuisinier sembla hésiter, il semblait même sur le point de dire quelque chose, mais il changea d’avis et tourna les talons pour retourner donner des ordres aux marmitons et aux serviteurs tout en jetant de temps à autre des coups d’œil inquiets. Avait-il peur qu’elle se fasse mal dans sa cuisine ? Où qu’elle salisse son lieu de travail ? Aucune idée et elle ne voulait pas le savoir.
    Prenant le panier des mains de Viktor, elle effleura volontairement ses doigts d’une légère caresse avant de se saisir de la anse. Même s’ils étaient de retour au palais, cela n’empêchait pas qu’elle cherchait toujours à le toucher lorsqu’elle était proche de lui.


    - Souhaitez-vous m’aider ? Je pourrais vous nommer…hum…. Assistant préparateur de tarte aux citrons ! Je suis sûre que vous serez parfait dans ce rôle là !

    Sortie d’on ne sait où, une domestique déposa près du panier deux tabliers blanc et deux torchons. Kathleen n’eut même pas le temps de la remercier qu’elle avait déjà filée ! Sans plus attendre, elle noua l’un d’eux à sa taille et vida le panier sur la table. Un marmiton rouge pivoine vint lui demander de quels ustensiles elle avait besoin et bientôt elle eut tout ce qu’elle désirait sur la large table.

    - Que diriez-vous de casser les œufs pendant que je presse les citrons ?

    Le tableau que devait représenter le couple aux yeux des domestiques était sûrement des plus singuliers. Ils n’avaient probablement jamais vu un baron et son épouse venir faire la cuisine ensemble. Ils apparaissaient comme des gens simples, capable de se faire à manger et peut-être plus sympathique que l’image d’un baron austère et d’une baronne dépensière !
    Kathleen se sentait plus proche de Viktor maintenant qu’ils étaient côte à côte, l’un les mains dégoulinantes de jus de citron, l’autre essayant de casser les œufs en douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Dim 6 Fév 2011 - 9:09

Kathleen lui adressa son plus beau sourire quant il fut question qu'il l'accompagne en cuisine. C'est vrai que cela pouvait paraître surprenant. Mais cette matinée avait été parfaite en tout point jusqu'à maintenant, alors il n'y avait pas vraiment de raison de s'arrêter là. Autant continuer à en profiter.

Kathleen ouvrit la porte pour quitter le bureau. S'il n'était plus un seul instant question de se tenir la main comme le couple d'anonyme qu'ils avaient été quelques minutes plus tôt. Mais ils pouvaient tout de même être en contact l'un avec l'autre. Viktor lui tendit donc son bras pour qu'elle y dépose sa main. Il savait à quel point elle affectionnait le fait de le toucher. Et lui aussi aimait ce contact. Alors pourquoi s'en priver si on pouvait le faire sans enfreindre les règles de la bienséance?

Cette foix-ci, les gardes et courtisans s'inclinaient devant le couple qui passait devant eux. L'habit fait le moine. C'était tout à fait certain maintenant.

La tête du cuisiner et de tout ceux qui se trouvait aux cuisine quant ils arrivèrent était tout à fait impayable. Ça valait à ça tout seul le déplacement il fallait l'avouer. Le pauvre hommes se retrouva en un rien de temps dans tout ses états parce qu'il avait face à lui les deux personnalités les plus importante de la baronnie qui venaient d'entrer dans sa cuisines. Bon, la future baronne était bien venue ce matin pour lui demander si elle pouvait avoir un petit coin de table. Il lui avait accordé d'abord pour être polis, et puis aussi en se disant que c'était peut-être bien une lubie de gamine. Mais...heum...voilà qu'elle arrivait en compagnie du baron. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'un coin de la table fut rapidement dégagé pour permettre à Kathleen et à Viktor de faire leur petite tambouille.

Toujours souriante et aimable, Kathleen ne manqua pas de le remercier. Le cuisiner semblait être à deux doigts de dire quelque chose quant il se ravisa et retourna distribuer ses ordres dans tout les sens en leur jetant des regards un peu inquiet. C'est sur qu'il était en face de deux dangereux terroristes culinaires qui s'apprêtaient à faire sauter sa cuisine à l'aide d'œufs, de sucre, de citron de farine et de crème. C'était le plan démoniaque qu'ils avaient mis en place ce matin. Saboter les cuisines de Missède.

Kathleen ne resta pas très longtemps inactive et hop, elle se mit au travail avec le panier. Effleurant volontairement ses mains. Si Viktor avait été un chat, il aurait sans le moindre doute émis un ronronnement de satisfaction avant de s'étirer et d'aller tranquillement se blottir contre Kathleen. Mais il y avait un obstacle majeur à cela. Il n'était pas un chat.


- Souhaitez-vous m’aider ? Je pourrais vous nommer…hum…. Assistant préparateur de tarte aux citrons ! Je suis sûre que vous serez parfait dans ce rôle là !

Alors il y avait une chose qu'il fallait faire. Il allait à tout prix falloir qu'elle finisse par l'éloigner de la tarte en préparation. Sinon il ne répondait de rien.

« A vos ordres capitaine, fit Viktor avec le sourire. »

Une jeune servante qui déposa deux tabliers pour le couple ainsi qu'une paire de torchons... et fila plus vite encore qu'elle n'était venue. Allé hop, il était temps de passer aux choses sérieuse maintenant. Kathleen enfila un des deux tablier. À croquer cette nouvelle cuisinière. Maim. Kathleen, une tarte au citron...que du bonheur. Un marmiton tout rouge vint lui demander de dont elle allait avoir besoin.

- Que diriez-vous de casser les œufs pendant que je presse les citrons ?

Viktor hocha la tête et en un rien de temps, les mains de Kathleen furent pleine de jus de citron pendant que celles du baron se couvraient de blanc d'œuf. Bon, pour être honnête, c'était plus la galère qu'autre chose pour le jeune homme. Casser un œuf n'avait jamais vraiment fait partit des choses qu'il avait apprit. C'était le moins qu'on puisse dire. Donc du coup, très souvent, le blanc était mélangé avec le jaune. Il y avait aussi le cas de figure ou soit en tapant l'œuf contre le plat il ne parvenait pas à le casser, soit il tapait trop fort et l'œuf se rependait en partie sur la table.

Un vrai massacre.

Se fut au bout de longues minutes que Viktor avec de l'œuf un peut partout que Viktor présenta son résultat discutable à Kathleen.


« Je suis nul en cuisine, s'excusa-t-il. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Ven 11 Fév 2011 - 12:33

    Kathleen adressa un sourire amusé à son fiancé. Le résultat qu’il lui présenta n’était pas des plus excellent mais il ferait parfaitement l’affaire. Elle prit le récipient dans ses mains et elle s’occupa elle-même de mélanger les œufs, le sucre, la crème et tout le reste. Bien sur elle demandait constamment l’aide de Viktor pour qu’il verse les différents ingrédients lorsqu’elle le lui demandait. Au bout d’une dizaine de minute la pâte fut prête et ils purent la faire couler dans le moule à tarte. La pâte à tarte avait été légèrement cuite au préalable du coup il ne restait plus qu’à mettre la dernière touche finale !
    Le cuisinier se porta à nouveau à son secours pour mettre lui-même le gâteau dans le four. Il voulait visiblement éviter que la future baronne soit marquée à vie par un incident qui aurait eu lieu dans ses cuisines. Faisant face à Vitkor, Kathleen se rappela suffisamment vite qu’ils étaient dans une pièce grouillante de domestiques et de marmitons, croiser le regard de son fiancé provoqué toujours chez elle c’est irrésistible envie de l’embrasser. Mais pas là. Ils étaient redevenus Viktor de Missède et Kathleen de la Roseraie.
    Mais cette pensée ne lui fit pas perdre son sourire, loin de là même
    .

    - Pourrez-vous nous faire prévenir lorsque la tarte sera prête ?
    - Bien sur Ma Dame, on vous la fera même monter… Mais laissez cela voyons

    Le cuisinier venait de prendre les plats vides des mains de Kathleen. S’il pouvait tolérer sans rechigner sa présence dans ses cuisines, il n’était pas décidé à la laisser laver la vaisselle comme une simple domestique. Kathleen voulut protester mais elle se rappela que bientôt elle ne tiendrait plus le rôle de fille de châtelain mais celui de Baronne. Il serait certainement mal vu qu’on apprenne qu’elle faisait elle-même sa vaisselle. Peut-être même que Viktor réprouverait cela…
    Retournant près de lui, elle prit à nouveau son bras et ils quittèrent la cuisine comme s’ils n’y avaient jamais mis les pieds. Cependant aux sourires qu’on lisait sur leurs lèvres, on ne pouvait douter de leur amusement
    .

    - Souhaitez-vous retourner à votre travail ? Je pourrais vous rejoindre un peu plus tard pour déguster notre tarte aux citrons si vous le souhaitez.

    Elle savait depuis bien longtemps, depuis sa première nuit à Missède en fait, qu’elle n’avait plus vraiment besoin de demander la permission pour passer un peu de temps avec lui. Elle était heureuse de voir qu’il semblait lui-même ravi de la voir. Mais par politesse et bienséance elle continuait à le faire. Histoire de ne pas bousculer toutes les règles d’un coup !

    - On m’a dit qu’il y a une petite bibliothèque près de ma chambre, j’aimerai bien voir les livres qu’il y a. Je vous rejoins après, cela vous convient-il ?

    Ils avançaient lentement, suivant le chemin qui les ramenait dans le bureau de Viktor. Elle avait subitement envie d’attirer Viktor dans un de ses passages secrets et de trouver une chambre… Cette pensée quelque peu inconvenante la fit légèrement rougir et elle dut concentrer son regard sur le tapis qu’ils suivaient pour retrouver ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Sam 12 Fév 2011 - 15:08

Malgré le résultat que l'on peut considéré comme quelque peu aléatoire de l'opération de cassage d'oeuf de la part de Viktor, Kathleen ne manqua pourtant pas de saluer cette ''performance'' par un joli sourire. Peut-être un peut moqueur ledit sourire. Mais bon. Il fallait bien dire se qui était, Viktor était bien loin d'être un bon cuisinier. C'était Kathleen qui faisait l'essentiel de la tarte. En revanche, elle lui demandait sans arrêt de verser ceci ou cela dans tel ou tel récipient. Ce n'était pas des plus folichon, mais ça avait au moins l'intéret d'occuper un peut le baron qui réfléchissait à autre chose qu'à l'envie de plus en plus forte d'embrasser la jolie cuisinière qui se trouvait devant lui. Il devrait faire plus attention aux personnes qui travaillaient pour lui. Cette petite jeune femme qui travaillait en ce moment à la réalisation d'une tarte au citron était tout à fait à croquer. Miam. Et puis, cette odeur qui flottait dans l'air lui donnait faim. Si ça continuait, il allait manger la tarte et la cuisinière toute crue. Quoi qu'il allait peut-être réserver un traitement particulier à la cuisinière.

Il ne falut qu'une dizaine de minutes en tout pour que cette pâte à tarte soit tout à fait prête. Viktor en avait déjà les papilles qui frétillaient d'excitation.

Le cuisinier opposa tout de même son refus à se que Kathleen place elle même la tarte dans le four brulant. Sans doute histoire d'éviter qu'elle ne se blesse dans sa cuisine et sous les yeux du baron qui plus est. Un instant alors qu'elle le regardait en face, Viktor eu comme la sensation que Kathleen allait lui sauter au cou pour l'embrasser. Il n'aurait pas dit non en tout cas. Mais il y avait là beaucoup de monde et ça n'aurait pas été très convenable. Ils n'étaient plus le couple anonyme qu'ils avaient put être quelques heures plus tôt. Loin de là. Mais un couple de seigneurs de haut rang dans les cuisines de leurs palais. C'était quelque chose de totalement différent. Même si, comme Kathleen, Viktor avait très envie de lui sauter au coup pour avoir le goût de ses lèvres sur les siennes.

Une fois que le cuisinier eu promis à Kathleen de l'avertir des que la tarte serait prête et qu'il lui eu presque interdit de faire elle même la vaisselle, ils sortirent des cuisines, notant presque le grand soupire de soulagement de la part des employer du palais qui se sentaient soudain soulagé de ne pas avoir à côté d'eux les deux plus grands responsables de la baronnie. C'est bon, ils pouvaient souffler et se détendre un petit peu. Leurs deux ôtes de marque n'étaient plus dans la cuisine. Enfin, se détendre, façon de parler. Il fallait toujours qu'ils finissent de préparer les repas.

Kathleen était à nouveau à son bras et Viktor devait se faire violence pour ne pas la serrer contre lui. Mais ils étaient tout les deux tout à fait souriant et heureux. Une excellente matinée à n'en pas douter.


- Souhaitez-vous retourner à votre travail ? Je pourrais vous rejoindre un peu plus tard pour déguster notre tarte aux citrons si vous le souhaitez.

Honnêtement, Viktor n'avais pas la moindre envie de retourner travailler. Loin de là même. Il aurait très largement préféré pouvoir passer le reste de la journée en sa compagnie. Malheureusement, se n'était pas possible.

- On m’a dit qu’il y a une petite bibliothèque près de ma chambre, j’aimerai bien voir les livres qu’il y a. Je vous rejoins après, cela vous convient-il ?

Viktor eu une légère grimasse quant à se que venait de dire la jeune femme. Il n'avait pas envie de retourner au travail après leur escapade en ville ou cette séance de cuisine. Non. Vraiment pas. Il avait plutôt envie de prendre le premier passage secret qui se trouvait dans les parages et de l'utiliser pour attirer Kathleen dans une chambre.

RRRRRRRRRRRRRRRR

L'idée était plus que séduisante.

Hum.

Mais malheureusement, il avait du travail.


« Dés que la tarte est cuite, je suis à toi, promis le baron en entrant dans son bureau. »

Bon. Il avait des choses à faire. Pas mal de choses à faire même.

Passant devant la lettre qu'il avait laissé, il y jeta un petit coup d'oeil.


Agniezka a écrit:
Mon seigneur.

Je n'ignore pas le fait que je sois en disgrâce à vos yeux et cela me peine énormément de savoir que c'est le cas. Cette lettre ne sera probablement jamais lue comme les autres à venir mais je tiens quand même vous les écrire car c'est mon seul réconfort dans l'espoir de vous revoir.
Je reconnais avoir péché et avoir trahi votre confiance par mon acte mais cela n'était point mon attention, je peux vous le jurer sur ma vie s'il le faut et les Cinq peuvent m'en être témoin. Je me suis retrouvée bien malgré moi dans cette chambre sans trop savoir pourquoi ni même comment. L'alcool distille la raison et altère la vision que l'on se fait de la réalité, ainsi donc je peux vous gager je ne me suis point offerte délibérément à votre voisin mais que mon esprit très grandement embrumé y a contribué.
Je suis à présent bien punie pour la faute qui est mienne. Et j'en assumerai les conséquences si tel est votre désir. Mais sachez que vous êtes un bien plus cruel bourreau que je ne le fus en vous avouant ma traitrise. Cette robe que vous m'avez faite parvenir m'a déchirée le coeur et l'âme. Aussi je demande votre clémence de bien vouloir ne pas m'affliger plus que cela. Je ne supporterai pas un autre présent de la sorte de votre part, je préférerai alors me donner la mort.
Cependant, j'éprouve toujours de tendres sentiments à votre égard et j'espère que des lendemains meilleurs verront le jour et que vous m'accorderez votre pardon. Ne pensez pas que je me joue de vous car je vous ai aimé et je vous aime toujours malgré cet éloignement.

Votre dévouée Agniezka.

Posant la lettre à un autre endroit, il prit une autre missive. Le seigneur d'Ethin lui demandait l'envoi de matériels et d'argent afin de procéder à la restaurations de plusieurs anciennes places fortes qui commençaient à tomber en rideau. Et qu'il fallait restaurer.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Sam 12 Fév 2011 - 22:55

    Une fois seule Kathleen regagna tranquillement sa chambre. Elle voulait d’abord se débarbouiller un peu, elle imaginait que son petit tour dans les cuisines avaient du laisser des traces de farine sur son visage et sur ses mains. Visiblement Viktor avait eut la décence de ne faire aucune remarque car une fois devant son miroir, Kathleen éclata de rire. Elle en avait partout ! Dans les cheveux, sur le visage, même sa pauvre robe avait souffert durant la bataille. Bref une toilette s’imposait et elle ne m’y que quelques minutes. C’était l’une des rares fois où elle avait pu s’habiller, se coiffer et se nettoyer le visage sans l’assistance de personne, un vrai soulagement. Maintenant qu’elle était prête, elle pouvait se mettre en quête de cette fameuse bibliothèque. Nane lui avait vanté le nombre incroyable de livres quelle contenait et elle avait même parié que la moitié d’entre eux la passionnerait. Maintenant que sa curiosité était piquée au vif, elle n’avait d’autre choix que de trouver cette caverne au trésor.

    Ce fut plus dur qu’elle ne l’aurait cru. Dans ce palais, toutes les portes se ressemblaient et à mesure qu’elle avançait elle n’était plus bien sure de l’endroit où elle était. Quelle idée de faire construire un si grand palais ! Mais bref, continuons l’exploration. Légèrement agacée, Kathleen finit par ouvrir une porte qui menait visiblement dans une grande pièce lumineuse. Le soleil de midi faisait baigner la salle dans une lumière orangé merveilleuse. Le sol était recouvert de tapis et la décoration était des plus raffinée. Rien à voir avec le reste des pièces du palais. Ici on voyait bien que tout avait été refait à neuf. Sur sa gauche une rangée d’étagère remplie de livres. Certes il y en avait bien peu comparé à ce que lui avait fait miroiter Nane, mais c’était largement suffisant pour l’instant. Lorsqu’elle pénétra dans la pièce, elle vit sur sa droite, un lit. Il aurait pu ressembler à n’importe quel autre lit mais il avait une allure enchanteresse avec ses longs rideaux suspendus au baldaquin, ses petites marches en bois clair pour monter sur le matelas recouvert d’un épais édredon coloré.

    Quelque chose sur ce lit attira son attention lui faisant délaisser la petite bibliothèque qu’elle avait remarquée en entrant. Peut-être que cette chambre appartenait à quelqu’un … peut-être avait-elle pénétrée dans des appartements privés… Que dirait le propriétaire des lieux s’il la voyait ici ? Elle n’en avait aucune idée, et elle ne comprenait pas non plus ce qui l’empêchait de partir. Peut-être était-ce cette chose qu’elle fixait des yeux.
    Une fois au pied du lit, son regard balaya une magnifique robe blanche. Elle avait été confectionné avec soin cela était évident et sa propriétaire possédait une taille fine et élancée à n’en pas douter. Cette robe était très belle, de très bon goût et bien qu’il lui sembla évident qu’il s’agisse d’une robe de mariée, Kathleen n’en fut certaine qu’une fois que ses yeux se posèrent sur deux petits anneaux posés négligemment près du tissu blanc. Sa main se tendit et l’instant d’après elle tenait les deux alliances dans le creux de sa main.

    Tout ce passait comme si elle était elle-même spectatrice de ses gestes, comme un automate vide que l’on aurait actionné. Son autre main attrapa un tas de papier toujours posé sur le matelas et elle reconnut immédiatement l’écriture fine et délicate. C’était la même que celle qu’elle avait lu une heure plus tôt dans le bureau de Viktor. Ainsi donc cette robe et ces alliances avaient appartenues à Dame Iseult…
    Cette constatation faite, Kathleen sentit un froid glacial l’envahir. Le même que plus tôt. Cette magnifique chambre, visiblement entretenue tous les jours, ses lettres, cette robe….ces alliances… Espérait-il toujours qu’elle revienne ?

    Son cœur lui fit soudain très mal et son ventre se noua pour faire écho à la douleur qu’elle ressentait dans sa poitrine. Elle en eut d’ailleurs le souffle coupé. Etait-ce cela la jalousie ? Sûrement. En attendant une chose était sure, elle détestait ressentir pareille émotion. Tout se bousculait dans sa tête sans qu’elle ne puisse cesser tout simplement de réfléchir. Elle avait le sentiment que si elle arrêtait de penser, elle n’aurait plus mal… pourtant cela lui était impossible. Elle se sentait blessée, trahie… humiliée même. Elle n’avait pas eut droit à tout ceci… elle n’avait pas eu droit à une magnifique chambre, à une armoire remplie d’une quantité étonnante de robe, à une boite remplie de bijou scintillant…
    Certes elle n’en aurait peut-être pas voulu, car elle n’était pas vaniteuse mais le simple fait de voir les deux alliances dans sa main lui faisait plus de mal que les mots qu’elle pouvait lire sur les lettres qu’elle tenait dans son autre main tremblante. Cela ne faisait que lui rappeler qu’elle n’était que du second choix. Les larmes coulèrent lorsque cette pensée fut claire dans son esprit. Elle recula, lâcha les lettres et serra le poing sur les deux petits anneaux. Elle se dirigea vers la porte qu’elle ouvrit à la volée pour quitter cette chambre. La prochaine fois qu’elle voudrait de la lecture elle demanderait qu’on la conduise à la bibliothèque…
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mar 15 Fév 2011 - 10:57

Bon alors, ça c'était fait.

La pile des missives et des choses dont Viktor devait s'occuper commençait tout doucement à diminuer. Mais bon. Au niveau des choses à faire, il lui en restait bien assez pour s'occuper jusqu'au lendemain...lendemain où une nouvelle pile de choses à faire viendrait aimablement s'étaler sur son bureau. Ô rage. Ô désespoirs. Ô papelars ennemis. N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie?... hum... bon, il fallait passer à la suite hein. S'il voulait pouvoir dormir un petit peu ce soir ou rejoindre Kathleen et ne pas avoir à déguster cette tarte au citron avec elle, il allait falloir qu'il s'y mette sérieusement plutôt que de se lancer dans des grandes phrases dont personne n'avait grand chose à faire.

Viktor attrapa au hasard une nouvelle missive et la tira de la pile.

Mauvaise pioche. Sans dire que le bureau du baron était tout à fait bordélique...pas tout à fait. En tout cas, Viktor n'aurait pas aimé qu'on lui dise que son bureau était très mal rangé et manquait complètement d'autorisation...mais bon. Au bout d'un moment, il faut tout de même faire preuve de réalisme. C'était carrément le bordel.

Résultat, quant Viktor tira sur la lettre pour la prendre, il y eu le malheureux problème qui se passe quant on entasse des choses de façon assez désorganisée et tout s'effondra.

Sa lettre en main, Viktor poussa un soupire de profonde lassitude avant de commencer son rangement. Il fini par tomber sur un petit paquet de lettres. Viktor se redressa en les faisant tourner les lettres entre ses doigts. Jetant un regard à son bureau, il haussa les épaules et quitta son cabinet de travail. Il n'était plus à ça prêt. Ça ne lui prendrait pas longtemps de remettre ça en place. Emprintant rapidement les couloirs, Viktor sentait le sang vider son visage pourtant. Il n'avait jamais aimé retourner à cet endroit. Non. Jamais. Mais cela était nécessaire. Il ne pouvait pas laisser les choses se faire toutes seules. Il avait besoin de se qui se trouvait là bas.

Mais malheureusement, il y avait toujours ce spectre désincarné qui le suivait quoi qu'il fasse. Ce spectre qui ne le lâchait pas d'une seule semelle et le rongeait de l'intérieur comme une gangrène à chaque fois qu'il y repensait. Quel gâchis.

Mais il avait Kathleen. Kathleen qui a elle seule valait bien qu'il ait enduré tout cela. Peut-être qu'Arcam s'était bien amusé avec le cœur du baron. Mais avec Kathleen, Viktor se sentait un peu comme... renaitre.

Rien que ce matin. Cette promenade. Ces petits baisers qu'elle venait chercher. Jamais Agniezka ne se serait permis ce genre de choses. Elle serait restée irrémédiablement et désespérément là où il l'attendait. Kathleen avait peur de n'être qu'une potiche avec une couronne sur la tête, Agniezka l'aurait sans doute été. Mais c'était différent pour Kathleen.

Viktor avait quelque peu retrouvé le sourire. Mais il hésita tout de même avant d'entrer dans la chambre d'Angiezka. Il n'aimait pas y revenir et il fallait urgemment trouvé quelque chose à faire de cette pièce pour en effacer définitivement le souvenir de cette gourde muette.

La main de Viktor se posa sur la poignée quant la porte s'ouvrit et qu'il se retrouva nez à nez avec Kathleen.

Sa bonne humeur se figea soudainement.


« Qu'est-ce que tu fais ici? Il me semblait t'avoir interdit l'accès à cette pièce, demanda le baron d'un ton glacial. »

Non, il y avait une seule et unique salle de tout le palais où il ne voulait pas la voir trainer et il fallait bien sur qu'elle vienne y fourrer le nez.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mar 15 Fév 2011 - 11:48

    Alors qu’elle sentait de fines larmes couler sur ses joues, Kathleen se retrouva plantée devant la seule personne de tout le palais qu’elle ne voulait pas voir. Il avait adopté une posture distante, un regard glacial, une voix sèche et froide. Elle aurait presque pu croire qu’elle se trompait de personne. Au lieu de faire comme toute jeune fille bien élevée : s’excuser platement et filer en rasant les murs, elle plongea son regard dans celui de Viktor.
    Pourquoi venait-il donc dans cette chambre ? Il se trouvait devant la porte donc il avait eut l’intention d’y entrer… son cœur se serra encore un peu plus et une nouvelle vague de petites larmes s’échappèrent de ses yeux. Donc il venait ici… Peut-être pas souvent… peut-être tous les jours. Elle n’en savait rien et elle ne voulait pas savoir.
    En revanche ce qu’elle supporta assez mal ce furent les mots qu’il employa. Ainsi donc il lui avait interdit l’accès à cette pièce. Elle n’en avait guère souvenir. Il lui avait juste dit de ne pas se rendre dans une certaine aile du palais… l’aile ouest de mémoire. Mais était-ce sa faute à elle s’il n’y avait aucun panneau pour l’aider à se repérer dans ce dédale de couloir. Et puis il ne lui avait pas dit qu’en fait c’était la chambre de Dame Iseult qu’il lui interdisait. La non plus il n’y avait pas de panneau pour l’informer.


    - J’ai vu des livres en ouvrant la porte, murmura-t-elle en sentant la colère et la peine percer dans sa voix.

    C’était la stricte vérité. S’il s’attendait à l’entendre dire qu’elle cherchait depuis des jours les anciens appartements de sa première fiancée, il risquait d’attendre longtemps. Elle n’aurait jamais pu imaginer que de mettre les pieds dans cette chambre éveillerait en elle des sentiments aussi douloureux. Et maintenant lorsqu’elle posait les yeux sur l’homme qui lui faisait face, elle en venait presque à avoir peur de lui. Pourquoi ? Parce qu’elle voyait bien dans son regard que ce n’était plus pareil. Où était passé l’homme avec qui elle était allée au marché tôt le matin ? Et celui avec qui elle avait passé une heure à cuisiner ?
    Celui qu’elle avait sous les yeux était bien trop froid pour être son Viktor
    .

    - J’ignorais à qui appartenait ces appartements. Mais visiblement ce n’est pas la seule chose que j’ignore ici.

    Son regard se posa sur le petit tas de lettre qu’il tenait dans ses mains. Les avait-il reçu aujourd’hui ? Hier ? En tout cas il venait certainement les ranger avec les autres. Elle n’aurait jamais pensé qu’il continuait à entretenir une correspondance avec elle… Depuis qu’elle était à Missède elle avait l’impression qu’il avait finit par oublier cette femme, ou du moins que c’était elle qu’il aimait maintenant. Mais le voir ainsi la fusiller du regard parce qu’elle avait mis les pieds dans la chambre de Dame Iseult… et voir ce tas de lettres qu’il serrait dans sa main. Cela la faisait frissonner.
    Levant le poing qu’elle avait gardé serré, elle le posa presque avec douceur sur le torse de Viktor. Elle dut lutter contre les larmes qui menaçaient de suivre les précédentes. Ses doigts se dénouèrent et elle libéra les deux petits anneaux qui tombèrent et roulèrent aux pieds du Baron.


    - Ne vous inquiétez pas, je doute vouloir un jour retourner dans cette chambre, vous n’aurez plus à souffrir de ma présence, à l’avenir je tâcherai de respecter vos ordres à la lettre et de ne plus vous déranger. Pardonnez moi d’avoir oublié que je n’étais que du second choix ici.

    Sans un regard vers son fiancé, Kathleen passa près de lui et rejoignit le couloir. Elle n’avait aucune idée du chemin qu’elle devait prendre mais peu lui importait. De toute façon avec les larmes qui embuaient sa vue, elle n’avait qu’une hâte trouver un endroit familier et s’y enfermer.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mer 16 Fév 2011 - 6:25

La main de Viktor était crispé sur les lettres qu'il tenait et quant à ses lèvres quelques heures plus tôt souriante et avenantes, elles étaient à présent réduite à un simple trait. Il foudroyait Kathleen du regard alors que ses grands yeux bleu versaient des larmes. Elle ressemblait à Agniezka ainsi. Elle lui ressemblait et cela rendait Viktor tout à fait dingue et hors de lui.

Il lui avait demandé une choses. Une et une seule. C'était pourtant pas bien compliqué non plus. Il lui avait demandé. Ne pas entrer dans cette pièce. De toute façon, c'était simple. Personne à part lui n'avait le droit d'y entrer. Même les larbins avaient comprit cette consigne. Pourquoi est-ce qu'elle était tout à fait incapable de l'enregistrer elle.

Ça le mettait hors de lui qu'elle soit entrée dans cette chambre. Oui. Tout à fait hors de lui parce qu'il ne voulait pas que cela ''contamine'' cette vie heureuse qu'il avait. Il voulait tout enfermer dans cette maudite pièce. L'y enfermer pour que plus jamais rien n'en sorte. Toute sa peine toute sa rage enfermée ici. Là où personne n'irait jamais chercher. Mais il avait valut que Kathleen y vienne. Qu'elle ouvre cette porte. POURQUOI EST-CE QU'ELLE AVAIT OUVERT CETTE PORTE ?!?


- J’ai vu des livres en ouvrant la porte, murmura-t-elle, un rien de colère dans sa voix.

Oui et elle n'aurait pas put demander son chemin vers la bibliothèque ou lui demander à lui comment on pouvait s'y rendre? Qu'elle n'aimait pas être tout le temps assistée, Viktor le comprenait. Mais quant même. Il ne fallait pas être bien malin pour se dire qu'on avait peut de chance de tomber sur une pièce particulière en se promenant dans les palais au hasard.

- J’ignorais à qui appartenait ces appartements. Mais visiblement ce n’est pas la seule chose que j’ignore ici.

Levant le poing, elle le posa presque doucement sur la poitrine de Viktor. Le baron ne bougea pas d'un sil. Lorsque les doigts s'ouvrirent, les deux alliances tombèrent au sol et roulèrent par terre au pied du jeune homme. Viktor ferma les yeux. Est-ce qu'elle se rendait compte de se qu'elle était en train de faire ou n'en avait-elle pas la moindre idée? Était-elle totalement aveuglée par son envie de lui faire mal à lui aussi? De le faire souffrir comme elle devait souffrir de se qu'elle croyait avoir découvert ici?

- Ne vous inquiétez pas, je doute vouloir un jour retourner dans cette chambre, vous n’aurez plus à souffrir de ma présence, à l’avenir je tâcherai de respecter vos ordres à la lettre et de ne plus vous déranger. Pardonnez moi d’avoir oublié que je n’étais que du second choix ici.

Kathleen partit. Le laissant planter là sans même un regard. Sans rien. Le laissant juste avec ses lettres et ses alliances qui sans doute jamais ne seraient portées. Aurait-elle jeté un dernier regard à son fiancé qu'elle aurait vu de la douleur sur son visage et quelques trace d'humidité aux coins de ses yeux. Mais non. Elle ne vit rien et le laissa dans le couloir.

* * *

Cible repérée.

Prêt à lancer l'assaut.

Roger.

Le gros-qui-sens-la-viande-cuite-et-les-vieux-fonds-de-sauce ne regarde pas. Parfait. Le raide est prêt à être lancé.

Objectif loccalisé. Cible en mouvement. Le grand-fil-de-fer apporte le plateau.

Roger.

En avant.

Progression vers objectif.

Attention. Le gros-qui-sens-la-viande-cuite-et-les-vieux-fonds-de-sauce se tourne. Vite. Camouflage.

Voie libérée.

Objectif atteint.

Finalisation du raide et évasion.

3

2

1

MAOW.

* * *

Bondissant sur la table de la cuisine comme un diable hors de sa boite, Edelweiss se réceptionna parfaitement devant le plat de saumon. Le chaton l'huma un instant avant de saisir un joli morceau dans sa gueule.


« AH NON !!! PAS ENCORE CE MAUDIT CHAT!!! »

Le gros-qui-sens-la-viande-cuite-et-les-vieux-fonds-de-sauce venait de le repérer. En un rien de temps, la minuscule boule de poils blanc et noir quitta la cuisine comme une fusée.

Deux minutes de courses et le matou adopta une allure plus tranquille, se baladant avec son trophée en travers de la bouche, tout fier de sa réussite.

Restait à trouver un coin tranquille pour pouvoir le dégusté. Et voilà que la Belle-dame-qui-sens-la-rose passe. Tien. Ça c'était intéressant. Il était confortable son lit.

Edelweiss se mit donc tranquillement à trottiner derrière elle. Elle ne paraissait pas contente. Voir même triste. Quant la jeune femme ouvrit la porte de sa chambre, le chaton s'engouffra à l'intérieur et en trois bons dignes d'une balle sautante, il se retrouva sur le lit de Kathleen.

A TAAAAAAAAAAAAAAAAAAABLE !!!

Et le petit glouton commença à mordre dans son poisson.

Sauf que la Belle-dame-qui-sens-la-rose à côté de lui pleurait. Ça vous coupe l'appétit. Doucement, Edelweiss alla poser son poisson sur les genoux de Kathleen et le poussa doucement de la tête comme pour l'inciter à manger.

Mais un poisson à peine cuit ne semblait pas beaucoup l'intéresser. Edelweiss reprit son trophée et se résolut à aller manger ailleurs. Ça tombe bien, il y avait un passage. Au bout d'une dizaine de minutes à tapoter contre le mur et sur l'étagère, le matou fini par ouvrir le passage secret.

* * *

Viktor fut assez surpris de voir débarquer Edelweiss par le pasage secret qui reliait sa chambre à celle de Kathleen.

Le baron ne mit pas longtemps à attraper Edelweiss et de l'installer sur sa poitrine où le chaton entreprit de dévorer se qui restait de son poisson tout en se faisant caresser par un Viktor au vin triste.


« Elle veut pas comprendre...je l'aime moi. Mais non elle veut pas. Et...et moi je fais quoi?... je vais aller la voir. Il faut que je lui parle. »

Pedant ce temps, peletonner sur la poitrine de Viktor, Edelweiss roupillait du sommeil du juste, le ventre rebondit par un saumon qu'il venait de terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mer 16 Fév 2011 - 19:23

    Ce qui se passa après qu’elle eut quittée Viktor était flou dans son esprit. Kathleen se rendit compte qu’elle était dans sa chambre lorsqu’elle s’installa sur son lit. Les mains de chaque coté d’elle posées à plat sur le lit, la jeune femme baissa la tête et laissa aller son chagrin. Bientôt elle vit quelque chose bouger près d’elle et ses yeux se posèrent sur le petit chaton qui mâchouillait tranquillement un large morceau de saumon. Mais cette image ne la fit même pas réagir. Même pas lorsque Edelweiss vint poser le poisson sur ses genoux, comme s’il s’agissait d’un cadeau qu’il lui faisait. Un faible sourire éclaira son visage. Visiblement très affamé le chaton reprit son morceau de saumon et quitta le lit pour traverser la pièce. Kathleen s’était alors recentrée sur elle, pensant à ses malheurs, à sa souffrance, bref elle se renfermait sur elle-même. Un instant elle pensait que plus jamais elle ne voudrait quitter cette chambre, même si pour cela elle devait jouer les malades jusqu’à la fin de sa vie, la minute suivante elle en venait à se dire qu’elle pouvait devait sortir de cette pièce la tête haute. Après tout elle n’avait rien à se reprocher sinon de s’être perdu et d’être entrée dans la mauvaise pièce, d’avoir vu les mauvaises choses et d’avoir provoqué la colère de son fiancé. De toute cette liste qu’elle énumérait c’était bien elle qui souffrait le plus de la situation présente, elle en était certaine.

    Un grattement attira son attention. Levant les yeux rougis de larmes, elle vit Edelweiss griffer le mur en face d’elle. Fronçant légèrement les sourcils Kathleen voulut d’abord réprimander l’animal mais elle renonça avant même d’avoir fait un mouvement. Elle risquait encore de se faire fusiller du regard pour avoir gronder le chaton du Baron.
    Et soudain ses pensées se firent plus nettes, moins larmoyante. Après tout elle n’avait pas à endurer les fantômes d’un homme qu’on voulait lui faire épouser. Elle l’aimait profondément, sincèrement même, mais elle était loin d’avoir envie de le partager. Même avec un souvenir. Et puis zut, elle n’avait pas à endurer ça. Se levant d’un bond, elle traversa la pièce, ouvrit sa penderie à la volée et tira les quatre robes qu’elle contenait. D’un geste rageur elle les jeta sur le lit et continua à vider son armoire.

    Dans un coin de son esprit elle se rendit compte qu’Edelweiss avait disparut. Où pouvait-il bien être passé celui là ? Oh et puis tant pis, elle avait autre chose à faire. Ses valises. Lorsqu’elle retourna prendre ses robes pour les mettre dans la malle qui trônait toujours près de la porte, comme une invitation à s’en aller, elle resta pétrifiée sur place. Mais qu’était-elle en train de faire ? Exactement ce qu’elle avait promis à Viktor de ne pas faire, ici même, sur ce lit… elle se souvenait parfaitement des paroles qu’ils avaient échangé, de ce qui avait suivit ses mots… Sa colère s’envola et sa peine revint plus violente qu’avant. Elle avait réellement pensé à s’enfuir… Alors elle ne valait pas mieux que cette Agniezka… elle ne méritait peut-être pas Viktor après tout. Se laissant tomber sur le bord du matelas, Kathleen resta là sans bouger, comme vidée de toute émotion. Jusqu’à se que ses yeux se posent sur une chose fort étonnante.

    Le mur en face d’elle était entrouvert ! Oui oui ! Entrouvert. Mais pas dans toute sa hauteur, seulement une ouverture un peu plus petite que la taille d’un homme. S’en approchant, Kathleen put voir un long couloir sombre, et une fine raie de lumière au bout. Sans même y avoir réfléchit davantage elle s’était engagée dans le passage. Tant pis si on devait encore la traiter de fouineuse.
    Après quelques pas elle se retrouva devant une fine porte entrouverte. La poussant légèrement, elle se figea en croisant le regard de Viktor. Visiblement aussi surprit qu’elle.

    Après les derniers mots qu’ils avaient échangés, elle ne s’était pas attendue à le revoir si tôt. Elle n’avait même pas cherché à cacher les larmes sur ses joues, ni à essayer ses yeux rougis. Elle ne devait plus ressembler à grand-chose.


    - Je suis désolée….je ne voulais pas….

    Tournant les talons sans plus attendre, elle retourna dans le couloir pour masquer le rouge qui montait à ses joues. Comme elle avait honte. Il avait fallut qu’elle tombe sur lui…. Il allait croire qu’elle faisait exprès de fouiner à droite et à gauche…. alors qu’elle n’avait fait que suivre Edelweiss…
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Lun 21 Fév 2011 - 6:06

Pour être honnête, Viktor ne s'attendait pas à voir débarquer Kathleen. Non, vraiment pas. C'était même plutôt le contraire. Il savait que les deux chambres communiquaient. C'était même pour cela qu'il l'avait fait installée dans celle-ci en particulier. C'était aussi un petit peut une surprise qu'il aurait aimé faire à la jeune femme. Mais il n'avait pas pensé qu'elle puisse être dans sa chambre ni même qu'elle ferait le trajet de si longues minutes après le passage d'Edelweiss. Alors oui, le jeune homme fut assez surprit de se retrouver ainsi face à sa fiancée.

Et maintenant? Qu'est-ce qu'il pouvait bien être sensé faire? En tout cas, la jeune femme n'hésita pas très longtemps avant de tourner les talons et de repartir directement dans ce passage secret.

Viktor hésita une seconde, puis une autre et il bondit derrière la jeune femme. Bousculant le repos du petit Edelweiss qui émis un ''maow'' particulièrement mécontent d'être ainsi secoué. Le baron s'engouffra dans le passage secret à la suite de sa fiancée.


« Kathleen. »

Il la rattrapa à la sortie du passage.

« Kathleen s'il te plait. »

Attrapant la main de la jeune femme, Viktor l'attira à lui.

« Je suis désolé de m'être emporté. Désolé de t'avoir fait souffrir. Tu ne mérite pas ça... »

Il y eu un instant de battement et Viktor remarqua la malle grande ouverte et les robes en vrac. La jeune femme allait partir elle aussi. Elle allait le laisser là comme Agniezka l'avait fait avant elle. Mais... mais elle lui avait promis de ne pas l'abandonner pourtant. Tout ceci devait être de sa faute. Très largement de sa faute même. Il devait y avoir quelque chose chez lui qui rebutait toutes les fiancées possibles. Toutes celles qui n'était pas particulièrement intéressée par un titre en tout cas. D'abord Agniezka. Maintenant Kathleen.

« Je crois que je ne te mérite pas, murmura-t-il la tête basse. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Lun 21 Fév 2011 - 11:26

    Plus que trois…deux…un….et voilà elle avait les pieds dans sa chambre. Elle avait encore l’esprit tellement embrumé par la vision de Viktor qu’elle ne l’entendit même pas alors qu’il avait pris sa suite dans le petit couloir. La réalité la frappa alors brutalement lorsqu’il lui saisit le poignet pour l’arrêter. D’ailleurs pourquoi était-elle lancée comme une fusée ? Avant de sentir ses doigts se resserrer sur elle, elle était en train de marcher droit vers la fenêtre menant à son petit balcon. Ah oui voilà, elle avait soudain eut besoin de prendre l’air. Mais il venait de l’attirer vers lui et emportait par son élan elle s’était retrouvée bien plus proche qu’elle ne l’aurait pensé. A quelques centimètres de son visage pour être exact. D’ailleurs ce point ne sembla pas le perturber outre mesure, mais elle vit son regard se poser sur la malle ouverte près de l’entrée. Kathleen regretta alors son emportement quelques minutes plus tôt. Elle voyait dans sur le visage de Viktor, combien cette image le faisait souffrir. Elle s’en voulait tant…

    D’ailleurs pour soulager sa conscience et apaiser légèrement son fiancé, elle aurait pu inventer toutes sortes de mensonges. Une besoin urgent de bien ranger sa penderie, ou alors avouer un côté désordonné qu’elle ne possédait pas. Mais à quoi bon lui mentir, elle le respectait trop pour ça. Elle allait s’expliquer, lui dire qu’elle n’avait pas voulu partir, mais il parla avant elle et ses mots la transpercèrent. Comment pouvait-il penser une chose pareille. C’était elle qui avait faillit se comporter avec autant de lâcheté que sa précédente fiancée, c’était elle qui n’était pas capable de se tenir alors qu’elle serait bientôt titrée, c’était elle qui en faisait voir de toutes les couleurs à Viktor. Elle n’avait jamais eu l’intention de farfouiller à droite et à gauche pour déterrer des choses qui ne la regardait pas et elle pouvait comprendre son emportement en la trouvant, le nez dans des affaires qu’il aurait préféré ne pas la voir toucher…


    - Je….Vous ne pouvez pas dire une chose pareille….

    Sa voix était hésitante, on sentait dans le ton de sa voix qu’elle s’en voulait terriblement. Elle souffrait de le voir ainsi. Baissant à son tour la tête, elle posa son regard sur la main qui retenait son poignet. Elle n’avait plus envie de s’enfuir en courant, il aurait très bien pu la lâcher, mais elle avait besoin qu’il la touche.

    - Je suis tellement désolée …. J’ai été si surprise tout à l’heure… je vous jure que je ne voulais pas me retrouver là bas, je ne savais pas qu’il s’agissait de sa chambre…. Et vous m’avez….fait si peur que ….

    Elle n’avait pas vraiment envie de remuer à nouveau le couteau dans la plaie, par contre il y avait une chose qu’elle devait lui dire tant qu’il était là devant elle. Elle ne pouvait pas le laisser partir sans lui avoir expliquée cette fichue malle et ces satanées robes.

    - J’étais en colère….contre vous…. Je ne sais pas ce qui m’a prit…je ne veux pas partir. Je suis bien à Missède… Mais comprenez moi, ici je n’ai que vous….vous êtes la seule personne que je connaisse, les autres ils sont seulement polis avec moi je le sais bien.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Lun 21 Fév 2011 - 19:53

Viktor se sentait mal. On allait à nouveau l'abandonner. Remarquez, se n'était pas la première fois au bout d'un moment, il n'y avait plus vraiment de quoi s'attrister. C'est vrai quoi. Pourquoi fallait-il toujours qu'on soit déçus quant on se retrouve avec quelqu'un qu'on aime et qui vous a promis de rester toujours avec vous sur le départ pour fuir votre compagnie. Au bout d'un moment, il y a de quoi être légèrement blasé tout de même. Au bout d'un moment, il ne servait à rien non plus de s'attacher à qui que se soit. On finirait toujours par vous laisser tomber. Le mieux était encore d'être seul. Ainsi au moins, on ne pouvait pas être déçus par les désertions de son entourage.

Les mots que Viktor prononça parurent profondément choquer Kathleen qui resta un moment pantoise à ne pas bouger et à se demander sans doute se qu'elle allait bien pouvoir faire. Pour sa part, le seigneur de Missède semblait résigné. À la manière d'un condamné qu'on amène à la potence. Il comprenait que Kathleen ne veuille pas entendre parler de cette ancienne fiancée et que se qu'elle avait bien put découvrir lui avait fait mal. Mais il ne s'attendait pas à se qu'elle puisse comprendre se qu'il avait fait ni pourquoi il l'avait fait. Lui non plus n'en était pas tout à fait certains parfois.


- Je….Vous ne pouvez pas dire une chose pareille….

Elle hésitait et culpabilisait de la situation devant laquelle ils se retrouvaient tout les deux à présent. Tout les deux avaient la tête basse. Viktor se sentait un peu vide. Si Kathleen souhaitait partir, il la laisserait faire. Après tout, comme pour Agniezka, il ne pouvait considérer Missède comme une prison pour la jeune femme. Kathleen valait bien mieux qu'Agniezka. Elle méritait au moins d'être traitée de la même façon sur ce point. Et puis, cela restait un mariage arrangé. C'était monnaie courante, mais il comprenait qu'on puisse ne pas vouloir de ce type d'union que lui même trouvait d'un sordide absolut.

- Je suis tellement désolée …. J’ai été si surprise tout à l’heure… je vous jure que je ne voulais pas me retrouver là bas, je ne savais pas qu’il s’agissait de sa chambre…. Et vous m’avez….fait si peur que …. J’étais en colère….contre vous…. Je ne sais pas ce qui m’a prit…je ne veux pas partir. Je suis bien à Missède… Mais comprenez moi, ici je n’ai que vous….vous êtes la seule personne que je connaisse, les autres ils sont seulement polis avec moi je le sais bien.

Viktor baissa la tête. Oui, il savait qu'elle était seule à Missède et qu'il n'y avait personne qu'elle connaisse vraiment ici. Il était le seul. Kathleen avait bien commencé à sympatiser avec Cassiopée. Mais cette dernière était partit Ybaen avec Solenne. Kathleen était seule.

« Désolé Kathleen...je ne peux pas être partout. Je... je t'aime. Mais... je... je ne sais pas se qui m'a pris. »

Ils étaient proche mais il se rapprochèrent soudain quant Viktor la pris dans ses bras et la serra contre lui.

« Ne pars pas. Pas toi. Crois moi. Je t'aime. »

Il caressait doucement ses cheveux tout en la serrant dans ses bras. Il ne voulait pas qu'elle parte. Il voulait qu'elle reste.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Lun 21 Fév 2011 - 20:29

    Lorsqu’elle se retrouva enfin dans ses bras, Kathleen sentit toute sa tristesse s’envoler. Elle ne voulait pas s’en aller parce que l’endroit où elle se sentait le mieux c’était là, au creux de ses bras. Elle n’aurait pu l’avouer ouvertement, car elle n’aurait pas du connaître cette étreinte avant le jour de son mariage, et cela la faisait penser à la première nuit qu’elle avait passé à Missède. Elle ne regrettait pas ce qui s’était passé cette nuit là….ni les quelques autres qui avaient suivies depuis ! Elle avait appris à découvrir son fiancé, peut-être un peu trop tôt, mais cela n’avait fait qu’accroître l’amour qu’elle lui portait.
    Même dans ses bras elle sentait la tension qui parcourait Viktor, il était sincèrement attristé, il avait peur qu’elle parte et cette constatation fit naître un petit sourire sur ses lèvres alors qu’elle se reculait légèrement pour pouvoir fixer ses yeux dans ceux de son fiancé
    .

    - Je ne partirai pas. Jamais.

    Bon d’accord elle avait jeté ses robes dans sa valise et elle avait, l’espace d’une seconde, réellement pensé à l’idée de partir, mais maintenant qu’elle avait recouvrait ses esprits il était hors de question qu’elle abandonne le seul homme qu’elle aimait de tout son cœur.

    - Je vous aime et je sais que votre travail vous accapare. Je comprends que vous puissiez me consacrer plus de temps….j’ai juste du mal à accepter l’idée que vous perdiez encore du temps pour elle.

    Réduisant encore une fois la distance qui les séparait, Kathleen profita des bras de son fiancé et posa la tête contre le torse du jeune homme. Serrée contre lui elle se sentait réellement mieux. Peut-être pas lui, peut-être que les dernières paroles qu’elle venait de prononcer l’avait peiné, mais elle était ainsi, préférant la franchise aux faux semblants et aux mensonges. Relevant le menton elle croisa le regard de Viktor et tenta de lui sourire avec tendresse.

    - Je m’en veux d’avoir réagit ainsi…. Je n’ai pas envie que vous me voyiez comme une gamine émotionnellement instable !

    Kathleen ponctua sa phrase d’un léger rire, elle en avait assez de cette atmosphère pesante. Maintenant qu’elle avait retrouvé l’étreinte de Viktor elle voulait le voir effacer cette mine morose et tourmentée.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   Mar 22 Fév 2011 - 21:30

Se que Kathleen prenait pour une légère tension chez son fiancé était bien plus grave que cela. Le jeune homme était crispé. Qu'est-ce qu'il allait faire? Il n'en savait rien lui même. Il avait même peur de se qu'il se sentait capable de faire. Vraiment peur. Les rêves qu'il avait fait quant Agniezka l'avait abandonné n'étaient pas pour le rassurer. Que ferait-il si Kathleen lui disait qu'elle voulait partir? Il espérait ne jamais avoir à se retrouver dans cette situation. Il avait peur de devenir violent. Voir très volent. Et vraiment peur que cela arrive.

Elle se recula légèrement pour plonger ses yeux dans les siens, un léger sourire peint sur ses lèvres.


- Je ne partirai pas. Jamais.

Elle avait tout de même jeté toutes ses affaires dans la valise. Du point de vu de Viktor, cela ressemblait tout de même vachement à une tentative pour s'enfuir et s'éloigner de lui. Mais il préférait garder un minimum d'espoir et la croire. Se serait toujours mieux que rien. Et puis, de toute façon, il ne se sentait pas capable de rester à jamais sur le qui vive à attendre que les choses tournes mal. C'était un coup à entrainer vraiment une catastrophe qu'on chercherait à tout prix à éviter.

- Je vous aime et je sais que votre travail vous accapare. Je comprends que vous puissiez me consacrer plus de temps….j’ai juste du mal à accepter l’idée que vous perdiez encore du temps pour elle.

Viktor eu une grimasse de douleur et de colère mêlée. Pourquoi avait-elle besoin de remuer le couteau dans la plaie? Est-ce qu'elle s'imaginait que se n'était pas assez douloureux comme cela? Qu'il fallait en rajouter en plus? Elle le serra dans ses bras et Viktor dut prendre sur lui pour ne pas la repousser. Elle n'y était pour rien, mais il avait mal. Et quant il souffrait, il le faisait seul. Se n'était pas contre Kathleen. Mais juste parce qu'il ne savait pas le faire autrement. Il se fit violence pour la garder contre lui. Elle n'avait pas à payer pour Agniezka.

La jeune femme releva le visage en lui adressant un sourire qui se voulait plein de tendresse. Viktor réussi à lui rendre un faible sourire bien moins convaincant. Il avait toujours mal quant on parlait de cette jeune femme. Son ancienne fiancée. Kathleen était tellement plus agréable, plus aimable, plus aimante. Elle elle était amoureuse de lui et n'avait pas peur de le lui montrer.

Mais le souvenir d'Agniezka n'en restait pas moins douloureux. Et lui, il ne connaissait qu'une façon de traiter cette douleur. C'était seul. C'était aussi pour cette raison qu'il avait interdit l'accès de cette chambre à Kathleen. Que lui souffre de cette histoire était bien suffisant.


- Je m’en veux d’avoir réagit ainsi…. Je n’ai pas envie que vous me voyiez comme une gamine émotionnellement instable !

Le léger rire qu'elle émis alors réussi à débrider Viktor qui parvint à sourire plus largement à la jeune femme. Le baron ne résista pas très longtemps à passer ses doigts dans la longue cascade blonde qui tombait dans le dos de la jeune femme. Il avait toujours aimé ces magnifiques cheveux blonds. Et là, il voulait à tout prix éviter de repenser à se qui venait de se passer. Il voulait juste la tenir dans ses bras. Doucement, le jeune homme se pencha sur elle, déposant de petits baisers sur son visage. Ce visage qu'il aimait tant. Alors qu'une main glissait dans les cheveux de la jeune femme, il caressa ses lèvres du bout des doigts avant d'y déposer un long et tendre baiser.

Il souhaitait laisser ce passé derrière lui. Cela ne servait à rien. Il préférait regarder vers son futur et son avenir, c'était Kathleen.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De surprise en surprise [Kathleen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De surprise en surprise [Kathleen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» De surprise en surprise [Kathleen]
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: