Partagez | 
 

 [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mafraya Dureroche
Nain
avatar

Nombre de messages : 119
Âge : 32
Date d'inscription : 27/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 113
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mar 1 Fév 2011 - 23:17

A la suite de son arrivée à Lante et de sa rencontre avec le Général IronWrist.

Mafraya fut un peu soulagée. Finalement, son aide, dans son domaine de prédilection, était la bienvenue. Effectivement la population avait l’air plutôt affamée et la mission que le Général lui confiait était des plus respectables.

Mafraya réagit au mot « cuisinier en titre » et à la pique du Général. Elle répondit :

« Ha ! Un nain cuisinier ? Laissez-moi rire ! La taverne du « Ménestrel » ? J’en prends bien note, il va y avoir du boulot. Je vous propose ceci : trois jours ! Trois jours pour m’occuper de tout ça et instruire votre soi-disant cuisinier pour le rendre capable de nourrir correctement une armée avec trois fois rien, après quoi, si vous me le permettez, je reprendrai la route pour continuer ma quête, car même en ces temps de crise, je ne peux me permettre de perdre d’avantage de temps, j’en ai déjà perdu beaucoup trop jusqu’à présent… »

Sur ce, Mafraya s’inclina légèrement pour saluer le Général puis tourna les talons. Elle récupéra son sac à dos à l’entrée de la pièce puis le hissa dans un élan d’habitude mais quelque peu « arraché » à cause de la fatigue. Direction : la taverne du Ménestrel. « L’autre côté de la place, derrière le bâtiment du trésor… »

Pas très difficile à trouver comme endroit… C’était d’ailleurs à peu près l’heure du repas et il y avait déjà une file d’attente devant la porte : une bonne majorité de soldats. Mafraya les devança sans écouter les protestations et entra sans se gêner. La queue se prolongeait à l’intérieur. Toutes les tables étaient déjà occupées et les consommateurs patientaient pour l’ensemble avec un pichet de bière… Le bruit était insupportable surtout à cause des protestations de tous les gens qui perdaient patiente à attendre (car comme vous le savez sans doutes, la patience n’est pas une qualité très répandue chez les nains). Une « gamine » d’une 40aine d’années (probablement la fille du propriétaire) traversa la salle avec des pichets (un peu trop à la fois) pour les porter à leurs destinataires qui manifestèrent alors leur joie par des cris -qu’on aurait pu croire- de triomphe. Mafraya fut un peu interloquée : elle n’était, littéralement, pas sortie de l’auberge…

Sans se poser de questions, elle se dirigea à la suite de la petite naine qui s’engouffrait dans la cuisine à l’arrière dont une porte se trouvait à côté du comptoir. Le « cuisinier », un nain d’âge moyen, se trouvait là, avachi sur une chaise, la tête dans les mains et attendant qu’une sorte de ragoût préparé dans une immense marmite finisse de mijoter tout seul (sans le remuer tiens !). La fille n’avait pas remarqué que Mafraya était entrée à sa suite et invectiva son père :

« Papa ! Ils sont déjà une centaine ! J’ai du mal à distribuer les choppes, tu fais quoi ? Je t’ai dit de remuer ! Sinon ca va attacher ! Et la biquette… je veux dire, la blanquette, tu l’as mise dans le four ? Et puis… ! Mais qu’est-ce que vous faites là vous ? Attendez dehors comme tout le monde ! »

Elle avait enfin remarqué la présence de Mafraya qui venait de déposer lourdement son sac sur le sol de pierre. Son père leva alors la tête.

« Je vois que vous avez besoin d’aide par ici ! Ca tombe bien, la cuisine, c’est mon rayon ! »

« Et qui vous a sonné ? C’est toi qui l’as faite venir celle-là papa ? Mêlez vous de ce qui vous regarde ! »

« C’est le Général Ironwrist en personne qui a requis ma présence ici. Il parait, et je le constate, que vous manquez d’une bonne main d’œuvre. »

« Qui c’est ça le gérénal Irondwarf ? Ici c’est moi qui m’occupe de la taverne tandis que maman n’est pas là, elle va revenir, sa caravane a été retardée ! »

C’est là que le père se leva d’un bond et se mit à hurler d’une voix mal assurée :

« Bougre d’écervelée ! Tu n’as donc pas encore compris qu’elle ne revendra pas ?! Sa caravane n’a pas été re-tar-dée, elle a été at-ta-quée ! Ta mère n’est pas en retard, elle est morte, MOR-TE ! »

Sur ces mots il émit une sorte de ronflement (un reniflement sonore camouflé) avant de retomber brutalement sur sa chaise pour retrouver sa position prostrée. Mafraya réfléchit un court instant mais la gamine parla la première :

« Excusez-le, il est comme ça depuis trois jours que nous avons appris la nouvelle. Ma mère s’était portée volontaire pour aller au devant d’une caravane de réfugiés et leur apporter des vivres lorsqu’ils se sont fait attaquer par je ne sais pas trop quoi, des brigands sans doute. Pendant que les soldats les protégeaient, certains se sont enfuis et ont pu rejoindre la ville et nous raconter ce qu’il s’était passé, mais nous n’avons pas de nouvelles depuis… »

« Elle est morte j’te dis… » Grommela son père dans sa barbe.

Mafraya réagit à son tour :

« Allons Monsieur ! Du nerf ! Êtes-vous un nain ou une biquette… je veux dire une mauviette ? A gémir ainsi ? Seriez-vous sobre ma parole ?! Vous ne devez pas vous désespérer ainsi et hurler sur cette pauvre enfant qui donne tout ce qu’elle a ! Regardez-la comme elle est optimiste et courageuse ! C’est ce qu’il faut en ces temps tragiques ! Voilà la fierté naine, voilà le cœur de notre peuple, voilà ce qui nous fera remonter la montagne ! Alors maintenant, si vous le voulez bien, je vais vous donner un coup de main, nous avons des bouches à nourrir ! Qu’en dis-tu jeune fille ? »

Alors que le père réagissait par un haussement d’épaule et un fort soupir, la gamine avait baissé la tête et légèrement rougi des paroles élogieuses de Mafraya. Elle croisa ses bras en signe de défis et répondit :

« D’accord, j’accepte ! »

Elle ne laissait pas le mot à son père. Elle avait du caractère et de la détermination dans les yeux. Trois jours seraient largement suffisant…



Dernière édition par Mafraya Dureroche le Sam 30 Juil 2011 - 11:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ulrick
Nain
avatar

Nombre de messages : 38
Âge : 36
Date d'inscription : 14/12/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mar 8 Fév 2011 - 10:38

- PLACE OU JE VOUS COUPE EN RONDELLES TAS DE VERMINE!

Le nain pénètre dans les lieux comme en territoire conquit. Derrière lui un groupe de 17 nains arrive tous en armes. Ce sont visiblement des soldats qui rentre de patrouille. Certains d'entre eux semble d'ailleur blesser et viennent donc quérir assitance à la taverne... Rien ne vaut un bon sirop de houblon pour soigner un nain!

Le groupe entre donc dans la salle commune poussant ceux qui faisaient déjà la queue depuis peut être quelque heures. Une fois à l'intérieur ils libérèrent une table (ou deux) pour se réunir et à peine assis voilà qu'il bavassent sur le combat de la journée.

- T'a vu ce qu'on leur à mis à ces humains!
- Ouais j'pense pas qu'il revienne d'si tôt dans le coin!
- Je me demande encore quel est l'imbécile qui à mis le feu à c'te grange!
- Ouais il aurait fallu le pendre haut et cour aux poutre s'il en avait resté encore en place après l'incendie!...


Alors que les nains s'installaient dans le plus grand silence possible, celui qui était entré en tête s'approcha du bar. Il attendit un instant puis s'impatienta au bout de se qui devra durer une trop longue attente (environ 5 seconde et demi) tapant fermement du poing sur le bar!

- TAVERNIER! DE LA BIÈRE POUR MES BRAVES!

Les nains reprirent en coeur le cris de leur "chef" pour faire avancer les choses.

- DE LA BIÈRE! DE LA BIÈRE! DE LA BIÈRE! DE LA BIÈRE! ....
Revenir en haut Aller en bas
Mafraya Dureroche
Nain
avatar

Nombre de messages : 119
Âge : 32
Date d'inscription : 27/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 113
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mar 8 Fév 2011 - 23:45

« D’accord, jeune Becky, moi c’est Mafraya. On va commencer par aller voir ce que vous avez en réserve si ça ne vous dérange pas. »

La petite naine ouvrit la porte de la cave et invita Mafraya à y descendre. Avant de la rejoindre, elle enfourna la biquette euh… (Décidément) la blanquette au four et ordonna à son père de remplir d’autres chopes de bière pour les clients (pas pour lui !).

Mafraya examina le contenu de la cave en s’aidant d’une lampe à huile qu’elle décrocha du mur. Il y avait des sacs de farine, des sacs de grains non moulus, un tonneau d’eau (oui un tonneau, comme si l’eau « fermentée » pouvait avoir meilleur goût…), De petits tonneaux de bières en quantité limitée, un grand bac à sel rempli à ras bord de morceaux de viande, -au moins ça ça ne manquerait pas-, un certain nombre de jambons et autres viandes séchées suspendus au plafond –histoire de-, et enfin plusieurs cageots remplis d’un tas de trucs « comestibles » mais apparemment laissés en plan car une partie était en train de s’abimer. Il y avait également des grands pots remplis de substances non identifiées de type liqueur, sirop ou bien miel…
Fait incroyable : l’eau n’était pas croupie ! A croire que le tonneau n’avait jamais été ouvert… D’ailleurs, il était équipé d’un robinet comme les tonneaux de bière, c’est comme ça que Mafraya remarqua son contenu ! A croire même que le propriétaire de la taverne s’était fait arnaquer et l’avait acheté sans savoir que ce n’était pas de l’alcool.

« Bon bah, c’est déjà ça… »

L’adolescente la rejoignit l’instant d’après en disant :

« Ouai, je sais, on a plus d’eau que de bière, mais mon père a acheté ce tonneau l’autre jour à un humain sans vérifier la marchandise. Je ne sais pas quoi en faire, y a que dans le biberon des bébés qu’on met de l’eau pour diluer la bière… et encore… Du coup on aura jamais assez de bière pour plusieurs jours si ça continu d’affluer là haut, et ils en réclament tous avant même de commander à manger…»

« Tu te trompes, dans les biberons on met du lait de Vughtan ou de brebis ou encore de Layädas pour les plus riches… Et on le coupe avec de la bière certes… Je n’ai jamais entendu parler de diluer de la bière… Mais ce n’est pas une mauvaise idée ! »

« Quoi ? Vous voulez servir de la bière diluée à des nains ? Vous êtes folle ? »

« Ah pardon ! Mais ce n’est pas ce que j’ai dit ! … On ne va plus servir de la bière pure, mais une sorte d’hydromel ! »

« De l’hybro… quoi ? C’est pas de l’alcool d’humain ça ? »

« Je vois que vous avez de l’eau, du miel, de la bière et probablement des aromates dans un de ces cageots, et vue la quantité, on a de quoi en faire beaucoup ! »

« Mais personne n’en voudra de c’truc ! »

« Les rations sont limitées. Les clients devront se contenter d’un seul pichet de bière, et un petit ! Sinon, comme tu me l’as fait remarquer, ça ne tiendra pas deux jours. Et ils auront le choix ! De la bière seulement s’ils prennent un repas. Y a pas vraiment de concurrence dans les parages alors il n’y a pas trop à s’inquiéter, mais ils doivent comprendre que les stocks sont limités, et que s’ils préfèrent mourir de soif c’est leur problème ! »

« Vous avez raison ! On va pas se laisser faire ! »

« Bon, écoute bien, je vais te confier ma recette !... »


En haut, le père avait repris quelque peu ses esprits, mais agissait tel un zombie. Son teint était blême, son visage sans expression, ses yeux creusés, il faisait de lents allez-retours pour porter les dernières chopes de bière qu’il avait préparée pour les clients impatients qui n’en avait pas eu. Malheur aux autres qui rouspétaient et qui croisaient son regard noir lentement tourné vers eux… Il plombait quelque peu l’ambiance, le pauvre bougre !

Mafraya avait ajusté le goût et la cuisson de la bi… blanquette pour la rattraper car elle en avait bien besoin, mais ça aurait pu être meilleur. Des morceaux de viande avaient déjà été servis après une touche de mijotage dans un bouillon spécial Mafraya qui avait expliqué à sa jeune apprentie que la viande sèche ne se faisait pas réchauffer ou recuire simplement dans de la bière car ça ne l’aidait pas à se réhydrater et le sel brut mélangé à l’alcool ce n’était pas non plus ce qui se faisait de meilleur, loin de là… Au contraire, c’est là où l’eau devenait utile, car elle permettait au sel de se dissoudre tout en réhydratant la viande avant de faire mijoter celle-ci dans la sauce à la bière. Sauce qui, d’ailleurs avait été revue et corrigée par Mafraya, car il ne suffisait pas de verser simplement de la bière dans la marmite, oh non ! En plus la bière était limitée alors il fallait éviter de la laisser s’évaporer durant la cuisson, -d’où l’intérêt des couvercles n’est-ce pas-.

Bref, le retard était difficilement rattrapable en si peu de temps et la queue était toujours aussi grande et longue avant d’avoir une table (les nains qui avaient terminé leur plat étaient expressément priés de quitter les lieux pour laisser la place… De toute façon, on n’a jamais vu un nain siroter sa bière –quoique-, et puis ceux qui attendaient ne se gênaient pas pour faire le ménage ! La grande courtoisie naine est bien connue !)… Et là, soudain, un militaire gradé accompagné de sa petite troupe entra en bousculant tout le monde. Il s’appropria une (ou plusieurs) table en en chassant les occupants qui n’étaient même pas encore servis. Le temps que tout le monde s’installe « joyeusement » (je comprends pourquoi on n’a jamais vu d’Elfes trainer dans une taverne remplie de Nains…), le chef alla au comptoir, jeta un coup d’œil par derrière et ne voyant personne arriver dans l’instant, se mit à hurler.

Tandis que Mafraya était à la cave en train de remonter des ingrédients, Becky, qui était occupée à courir un peu partout pour surveiller la cuisson des divers plats (en fait très peu variés mais tout de même) invita son père à aller à la rencontre des clients pour leur expliquer la situation (grave erreur ?!)…

Le tavernier en titre (parce qu’il n’avait que ça de tavernier en fait…), sortit de la cuisine pour faire face au militaire avec sa mine de déterré… D’une voix sobre (…sérieux ?) et forte (assez pour se faire entendre dans un rayon de trois mètre au milieu du chahut tout de même), il déclara :

« Ok, les gars maintenant on se calme ! Alors comme ça tu veux d’la bière ? Mais comme tu l’entends, tout le monde ici veut d’la bière, et la bière, et bah, elle sort pas d’la pie des vughtans. Donc si tu veux de la bière, va falloir commander à manger d’abord, parce que la bière, elle commence à s’faire rare, alors ce sera au compte-goutte… Par contre ! Et j’insiste ! On a cocktail maison très spécial si vous avez trop soif pour patienter ! Celui-là, vous m’en direz des nouvelles, et je suis sûr que vous en redemanderez ! La première tournée est offerte ! Allez ! Haut les cœurs mes amis ! »

Fichtre, malgré son abattement et sa mine déconfite, il n’avait pas perdu le sens des affaires le patron ! Mais il avait intérêt, car sortir comme ça que « la bière elle commence à s’faire rare » face à une bonne centaine de nains (en comptants tous ceux qui faisaient la queue jusqu’à dehors), ça risquait d’être assez dur à avaler…
Revenir en haut Aller en bas
Eldabarak
Nain
avatar

Nombre de messages : 1270
Âge : 18
Date d'inscription : 16/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mer 9 Fév 2011 - 19:06

Les nains arrivèrent devant la porte Trokh sauta et défonça la porte.
Heu...Merde. Je crois qu'avec les réparation que l'on devra payer on va se contenter d'eau et de lamelle de jambon.....
Les vingt nains s’engouffrèrent dans l'auberge et prirent quelques tables encore libres, ils étaient un peut serré mais, c'était mieux que rien! Elgrirg lui, sortit son luth et joua pour "détendre l’atmosphère"... Tout les nains crièrent "Une chanson, Une chanson!" alors, l'intrépide musicien se mis sur la table, tout les autres se cachèrent le visage...

VOICI! L'histoire d'un nain capable, de courir vite et de voyager loin, dans son épopée formidable, nous le suivrons une bière a la main! Les nains poussèrent des "OUAIS". Nous sommes nains sous la montagne, on creuse le jour! On boit la nuit! Et on aime pas ceux d'la surface! Un joouur! Mon ancêtre Gurdil, fut envoyer creuser dans la foret! Y avait! Soi disant du mithril, si y en avait, on sait pas où y s'trouvé! Il fit, sa cabane en bordure, d'un bois touffu! Peuplé d'elfe sylvains! Des gens qui bouffe de la verdure évidement sa ne fait pas de bon voisin! Nous sommes, les nains sous la montagne! On creuse le jour! On boit la nuit! Et on aime pas ceux d'la surface! "Arrière! Tu n'es pas bien venu!" Lui dire les elfes en lui jetant des pierres! Voyant que tout été foutu! Il pris la fuite, en suivant la rivière. Il fut, recueillit par les fées! Ondines bleus, bullant sur le rivage! De l'eau de pluie lui fut donné, il recracha "POUHA" tout sur leur visage. Nous sommes, les nains sous la montagne! On creuse le jour! On boit la nuit! Et on aime pas ceux d'là surface! Courant! A travers les fougères, il arriva, près d'un village humain! Bien sur, qu'on y vendait d'là bière, mais aucun homme ne voulait servir un nain! Gurdil, massacra le patron d'une taverne, a coup de tabouret! Puis il rentra a la maison! Et de la mine il ne ressortit jamais! Nous sommes les nains sous la montagne! On creuse le jour! On boit la nuit! Et on aime pas ceux d'là surface! Amis... Restons bien a l'abris, mangeons buvons dans nos maisons de pierre, la haut, c'est peuplé d'abrutis... Aller patron! Ressers-donc une bière!!!

Il salua tout le monde et s'assis. On l’applaudit très fort puis, les nains retournèrent a leurs affaires.
Pfooou.... Patrons! 20 verres d'eau et 20 lamelles de jambons...
Revenir en haut Aller en bas
Mafraya Dureroche
Nain
avatar

Nombre de messages : 119
Âge : 32
Date d'inscription : 27/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 113
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mer 9 Fév 2011 - 22:32

En comprenant qu’ils n’auraient pas de bière s’ils ne consommaient pas autre chose, les nains qui n’avaient pas l’intention de manger sur place et encore moins de perdre leur temps à attendre pour du « bouillon » -caractérisant chez les nains la majorité des liquides (à base d’eau en général) autres que la bière- partirent de la taverne. (Ils y reviendraient plus tard quand ils auraient trop soif). Comme « prévu », l’annonce avait plutôt mal été accueillie ce qui créa soudainement un vide à mesure que les nains partaient et que la queue se désagrègeait à mesure que l’information mal retransmise atteignait son extrémité.

« Ah ! Tant pis pour eux ! Qu’ils partent : ça en fera plus pour les autres ! » Cria un nain attablé, rapidement approuvé par ses camarades.

Sur l’ardoise extérieure, la nouvelle consigne avait été clairement inscrite, ainsi que le nouveau « plat du jour ». Et après quelques minutes, l’ambiance avait repris de l’entrain. Ceux qui avaient goûtés du cocktail spécial semblaient plutôt satisfaits et partaient dans des commentaires descriptifs très vagues mais très fournis…

« C’pas mauvais ! On dirait du… euh… d’la… enfin ça a un p’tit goût qui… mais j’arrive pas à savoir c’qu’y a là d’dans… »

« Ouai t’as raison, y a un p’tit que’qu’chose… Mais on sent quand même la bière c’est sûr qu’y en a ! Ca m’rappelle c’que nous préparait ma grand-mère quand j’étais mioche… »

« Quand t’étais moche ? Mais j’te signale que tu l’es toujours mon vieux !… »

« Répète un peu ça pour voir ? »


Etc, etc…

Dans la cuisine, Mafraya expliquait les rudiments culinaires à son apprentie tout étant entrain de terminer de concocter le « plat du jour » nommé tout simplement « Vughtan en sauce » : du Vughtan attendrit (un gros morceau dessalé, frappé au maillet et ramolli dans de l’eau) coupé en morceaux à peu près équitables puis mijoté en ragoût avec une sauce brune au champignon (un roux avec de la farine, du miel et du broyat de champignon, avec ensuite un œuf pour épaissir, puis de l’eau et de la bière pour diluer avec le reste de champignon, sans oublier l’ingrédient secret !)

Pendant ce temps là, alors que le patron remplissait des choppes de « cocktail spécial », un autre soldat arriva à la tête d’une petite troupe pour prendre littéralement d’assaut la taverne à coup de « Trokh » un nouveau type de bélier…

Après s’être installés comme si de rien n’était, l’un des nains, un dénommé Elgrirg se mit à chanter une chanson traditionnelle histoire de réchauffer l’ambiance (on se demande toujours comment les Nains, en particulier les mâles qui n’ont pas absolument pas l’oreille musicale, arrivent à apprécier de tels hymnes massacrés !…)

Finalement, pas sûr que l’ambiance fut rehaussée, car après avoir applaudit la performance de leur camarade, le final sur la « bière » provoqua après coup un court instant de silence dans la salle. Laissant ainsi le temps à Eldabarak de passer commande au patron qui était sorti de la cuisine pour à l’entente des premières notes de musique.

Il faut préciser une chose avant de continuer : lorsqu’un nain commande de l’eau, ça ne veut pas dire que c’est ce qu’il veut (tout le monde le prendrait pour un fou !!), ça signifie seulement qu’il veut un breuvage alcoolisé à base d’eau (une liqueur diluée en gros, comme on demanderait une grenadine ou un soda). En revanche, commander ce genre de chose dans une taverne revenait presque à passer pour un ringard, comme quelqu’un qui commanderait un thé dans un bar à l’heure de l’apéritif ou en pleine soirée…

« Eh bah, en voilà des courageux ! (Mais c’est qu’il fait de l’ironie en plus, le patron !) C’est parti ! Becky : 20 lamelles de jambon et 20 bouillons pour les nouveaux venus ! Puis se tournant vers de nouveaux clients : Et à ces messieurs qu’est-ce qu’on leur sert ? »

Quelques minutes plus tard, la petite Becky arriva en portant un grand (et lourd) plateau sur lequel était posé sept petites choppes (plus aurait été dangereux).

« Et voilà ! De l’eau pour ces messieurs, et j’arrive tout de suite avec le reste. Ah oui euh… Au fait : c’est vous qui avez abîmé la porte comme ça par hasard ? Non parce que si c’est le cas, ça serait sympa d’aller dire à votre gérénal, quand vous aurez fini de manger bien sûr, d’envoyer quelqu’un nous la réparer parce que comme vous voyez, on n’a pas trop le temps ici et si je devais y aller moi-même pour rouspéter, je ne pense pas qu’il apprécierait ce que je lui dirais…

Le plateau à la main, ayant parlé tout en répartissant les choppes, elle pivota ensuite rapidement pour filer chercher le reste de la commande à la cuisine comme si de rien n’était. Mais de vagues « Ooooh ! » « Ouh là là ! » « Elle rigole pas la gamine ! » furent marmonnés tout autour de la table d’Eldabarak…
Revenir en haut Aller en bas
Hardrek Poing-de-Fer
Nain
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 240 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Jeu 10 Fév 2011 - 12:55

[pnj]

Par les couilles de Mogar ! Si j’attrape ce fumier je lui arrache le cœur en passant par la gorge !

Ce cri de rage jaillit d’un bâtiment adjacent à la taverne du Ménestrel, attirant l’attention des passants. Quelle que soit la cause de la colère de l’auteur de ces paroles, elle devrait à l’avenir se méfier car se faire arracher le cœur ne serait, au vu de la suite de jurons et de menaces qui continuaient de s’échapper, que le début de ses problèmes. La curiosité risquant de tuer le chat, personne ne s’attarda outre mesure devant la porte.

Porte justement qui s’ouvrit pour laisser passer un nain furieux. Aussi large que haut, le visage presque entièrement mangé par une épaisse barbe, ses yeux enfoncés brûlaient d’une lueur rougeâtre de fort mauvais augure. Un nain grommelant des menaces est quasiment un nain normal, mais celui là sortait de la norme. On sentait en lui une tension nerveuse pouvant servir de source d’énergie portable… mais présentons donc notre petit être mécontent avant de continuer le récit.

Korgan Redaxe était un expert dans son domaine. Expert, en armes de sièges naines, l’un des rares à maîtriser les subtilités des rouages d’un LNSA (Lanceur de Nains Semi Automatique pour ceux qui ne connaitraient pas encore cette arme redoutable). Aucun mécanisme existant sur une arme de siège ne lui était inconnu, raison pour laquelle il se retrouvait en charge à Fort Mithral de la fabrication de telles armes, qui manquaient pour le moment à la défense de la ville.

Sa robe brune indiquait qu’il faisait partie de la caste des ingénieurs, et ses épaules semblaient assez massives pour supporter le poids de ses équipements de siège. Mais là n’était pas l’élément le plus remarquable du personnage. Non, l’élément le plus remarquable de Korgan n’était autre que sa barbe verte.

Verte !

Une explication s’impose je crois pour que le lecteur comprenne d’où venait cette étrange coloration du système pileux. Peu de temps avant que les derniers humains ne soient exclus de Lante, Korgan avait commis l’erreur d’acheter un élixir auprès d’un charlatan, élixir censé tonifier et redonner du lustre à sa barbe. Ce maudit humain lui avait affirmé être un grand docteur connaisseur des techniques ancestrales de renforcement du poil.

Comment s’appelait-il déjà ? Ah oui, Farbal, le Grand Docteur Farbal comme il l’annonçait fièrement lui-même. Bien que sceptique, le nain avait acheté cet élixir, le baratin marchand de l’humain réussissant à la noyer complètement. Désireux de vérifier la qualité de l’élixir, Korgan venait donc de s’en asperger la barbe afin de lui redonner le lustre de sa jeunesse, quand il plaisait fort aux naines et aux biquettes.

L’élixir du docteur Farbal renforçait peut être le poil, bien que ce point restera un mystère qu’il nous importe peu de résoudre. Mais surtout… la teinture verte incorporée au produit colorait fort artistiquement la barbe de la malheureuse victime. Voilà d’où venait la fureur de l’ingénieur, qui se retrouvait défiguré et honteux de s’être ainsi laissé arnaquer. Afin de calmer un peu sa rage, il décida de se rendre dans la taverne du Ménestrel, où il déjeunait régulièrement. Il y verrait surement plus clair avec l’estomac plein…

L’existence d’une file d’attente manqua complètement son cerveau, et personne n’osa rien dire lorsqu’il rentra en grommelant sur les meilleures façons de tuer un humain et vint s’asseoir sur un tabouret au comptoir. Fusillant la salle du regard, y compris les deux groupes de soldats, celui qui voulait boire de la bière et l’autre qui chantait, il rugit :

Je conseille à tout le monde d’éviter les remarques subtiles sur un certaine couleur liée aux salades !

Jetant un regard penaud à une Becky qui retenait son hilarité (Korgan ne se sentait pas de lui hurler dessus, d’un part car il l’aimait bien, d’autre part car elle risquait de ne pas le servir sinon), il passa sa commande.

Une biquette aux oignons, Becky. Et une choppe de bière !
Revenir en haut Aller en bas
Mafraya Dureroche
Nain
avatar

Nombre de messages : 119
Âge : 32
Date d'inscription : 27/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 113
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Jeu 10 Fév 2011 - 17:53

Devant la taverne du Ménestrel, une queue s’était vite réorganisée à la vue appétissante des plats du jour : Vughtan en sauce, biquette aux oignons et blanquette assaisonnée (blanquette de quoi ? Là était la question…)

« Tu vois, Becky, il y a trois choses importantes en cuisines : le goût, le potentiel nutritif, et le recyclage des ingrédients, très important ce dernier surtout dans des situations de rationnement comme maintenant. »

Becky regardait attentivement et acquiesçait alors que Mafraya lui partageait ses connaissances culinaires.

« Par conséquent vois-tu, moi je fais un classement des aliments suivant ces trois catégories. Par exemple la viande de Vuhgtan qu’on a utilisé tout à l’heure : je lui mets 1 en potentiel nutritif, 2 en goût, parce que tel c’est plutôt fort, puis 3 en recyclage car c’est un ingrédient principal. En revanche, tu as par exemple les oignons qu’on a utilisés pour la biquette. Eux je leur mets 1 en recyclage car la moindre miette peu servir, associé à leur 1 en goût cuits ou crus, c’est un ingrédient très utile. Par contre, je leur mets évidemment 3 en potentiel nutritif, car c’est presque de la salade… Tu comprends mon raisonnement ? »

La jeune naine, son plateau rempli de bols de ragout posé sur la tête répondit :

« Oui, c’est logique. Mais, par contre je n’ai pas encore bien compris l’histoire des pelures et des déchets de viande. Enfin, je ne vois pas trop comment on peut encore en faire quelque chose… »

« Ah ça ! Je t’expliquerai tout à l’heure, tu as des plats à porter pour le moment, les clients vont s’impatienter »
(s’impatienter pour un nain c’était, en moyenne attendre plus d’une minute)

Becky repartit donc dans la salle livrer sa commande ragoutante de ragout. C’est là qu’un drôle d’individu, un ingénieur, entra furibond dans la taverne avec une étrange couleur de barbe (décidément on en voit passer des phénomènes par ici !). De loin, avec sa robe brune et sa barbe verte, on aurait pu le prendre pour un drôle de buisson ou une grosse souche mousseuse ! Heureusement pour lui, son aura de colère évita à l’assemblée surprise de partir en un fou rire général mais plutôt en murmures inquisiteurs et en insultes envers les humains. Becky, les lèvres crispées pour ne pas éclater de rire, lui fit un clin d’œil pour lui signaler qu’elle avait bien reçu sa commande puis se dépêcha de s’engouffrer dans la cuisine afin de pouvoir glousser en toute sécurité. Bien évidemment, elle ne put résister à l’envie de tout raconter à Mafraya qui l’interrogeait sur cette humeur soudaine. Riant à son tour elle commenta :

« Pffff le pauvre ! Je ne suis même pas sure qu’un bain soit efficace sur ce genre de coloration ha, ha, ha ! Si, hi hi, -mais je doute qu’il en trouve et encore moins qu’il essaie, hi hi hi-, n’arrive pas à décolorer sa barbe avec de l’urine de bélier de guerre, connue pour son agressivité, alors là, je pense qu’il n’y a que les elfes qui pourront l’aider, ha ha ha !

« Hi hi hi ! Je vais lui en souffler un mot ! Je pense qu’il fera n’importe quoi pour se débarrasser de cette couleur honteuse avant de penser une seconde à se raser la barbe, ce qui serait peut-être moins humiliant, ha ha !


Becky remplit son plateau avec un morceau de biquette aux oignons découpé par Mafraya, une petite choppe de bière et quelques choppes du « cocktail spécial » pour d’autres clients, puis repartit dans la salle. Elle servit d’abord les choppes de cocktail pour finir par la commande de l’ingénieur afin d’en profiter pour lui glisser à l’oreille le « précieux ? » conseil et de filer en flèche se réfugier dans la cuisine histoire d’éviter la réaction probablement hilarante du nain le temps que le nain qu’il intègre l’information…
Revenir en haut Aller en bas
Hardrek Poing-de-Fer
Nain
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 240 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Ven 11 Fév 2011 - 9:29

[pnj]

De l’urine de bélier de guerre ? Becky était-elle sérieuse ? Certes la puissance d’un tel liquide aurait peut être une chance de contrer les dévastations causées par l’élixir de Farbal, mais tout de même cela ressemblait légèrement à un canular. La petite naine se moquait-elle de ses déboires pilaires ? Le nain jeta un regard écœuré à sa barbe, qui ressemblait vraiment à un gros buisson forestier… pour un peu il risquait de voir des oiseaux venir y nicher.

Tout en méditant, l’ingénieur s’attaqua à sa portion de biquette aux oignons, miam ! Voilà un vrai plat nain, puissant en bouche et gouteux sur les papilles. Avec l’ours à la bière, il s’agissait des repas préférés de Korgan. Le rude travail effectué à fort Mithral nécessitait de la viande, encore de la viande et toujours de la viande. Un bon feu, une bière brassé, une belle pièce de viande, voilà ce que l’ingénieur appelait l’hospitalité naine dans toute sa splendeur.

Pourtant, il n’avait guère le choix. Korgan frissonna en s’imaginant être convoqué par le général Ironwrist et devoir se présenter avec cette « jolie » barbe verte. Cela ferait peut être beaucoup rire son supérieur, mais difficile ensuite d’être pris au sérieux le jour où il expliquerait les subtilités du retour de force dans le bras d’un trébuchet. Faire disparaître cette teinture ne constituait donc pas qu’un devoir envers son honneur, mais également envers son travail et son amour des machineries de siège.

Tandis que Berky s’occupait des autres clients, l’ingénieur ruminait son triste sort, ce qui ne l’empêchait pas de faire son affaire du plat de biquettes et de sa choppe. Même désabusé et fort soucieux, l’estomac nain continue de fonctionner à plein régime. Lorsqu’un nain chipote sur la nourriture, là situation devient vraiment grave, car peu de choses peuvent l’amener à une si cruelle extrémité.
Revenir en haut Aller en bas
Hogan Foth
Nain
avatar

Nombre de messages : 51
Âge : 26
Date d'inscription : 12/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Ven 11 Fév 2011 - 13:14

" Salut à toi, frère nain ! Pourrais-tu m'indiquer une taverne conviviale et tranquille pour noyer ma peine ? "
Hogan avait apostrophé un type en armure, une hallebarde à la main.

" Y'en a partout à Lante des tavernes, bouffons !" Lui avait craché l'autre, après avoir jaugé le jeune Foth comme faible et sale.
Notre héros n'avait reprendre son confrère pour son manque de politesse, à moins de se faire casser la gueule. Le type était deux fois plus baraque que lui, et son arme était effrayante !

Baissant la tête, soumis, Hogan continua à arpenter la grande rue. La mission n'avait pas été un franc succès. Il avait tué un gosse humain, piqué du grain, s'était battu avec un docteur à la musculature impressionnante (du moins dans ses souvenirs), un accident de charrette abominable, et une fuite courageuse. Bref, c'était un echec. Le soldat qui venait tout juste de rentrer à Lante, avait fait plusieurs détours pour éviter les nombreuses bâtisses militaires, et surtout le général.
Si ce dernier le retrouvait... Mieux ne valait pas y penser ! La raison pour laquelle une bonne bière lui ferait oublier tout ça !

Une longue file s'étendant sur quelques mètres, était prostré devant un bâtiment à l'allure familière.
" Bon sang, une taverne !" S'exclama t-il, comme un aventurier privé d'eau en plein désert. Le nain sentait couler sa bave, noyé par la satisfaction d'avoir trouvé son but.

" Je vais me boire trois chopes ! Que dis-je, cinq ! Et puis pourquoi pas un baril tout entier ! "
La masse de nains dans la rue était en vérité une file d'attente. Mais pas question d'attendre avec ces imbéciles ! C'est dans ce genre de moments que l'on peut percevoir le courage de notre nain !
Attrapant un pavé, Hogan visa la fenêtre et lança le projectile. Passer par la sera bien plus rapide. Et tout le monde sait que le mobilier d'une taverne est fait pour être cassé !
Malheureusement la brique dévia, faute du vent, de trois bons mètres pour atterrir sur la caboche d'un nain.

Sonné, le type fut projeté au sol. Un silence accueillit l'action insensée. Hogan, le bras tiré devant lui, et le nain à terre, une main saignante sur son front. La masse s'écarta lentement devant le conflit qui allait éclater.
Le nain à terre se releva, et jeta un oeil en l'air.

" Par Mogar, il pleut de la roche ! "
S'exclama ce dernier en prenant ses jambes à son cou. Sa course suivie par le regard d'une vingtaine de personnes.
Second grand silence.
Puis l'émeute se fit. Des exclamations en tout sens surgissaient, chamboulant la tranquillité de la grande avenue.
" La montagne nous tombe dessus !"
" Les pierres tombent ! Les pierres tombent ! "
" Maman, pourquoi le monsieur il a lancé le pavé ?!"
" Fuyez ! "


L'agitation couvrit la rue pendant une dizaine de minutes. Les passants se réfugiaient, alertes, sous leur toit, d'autres entraient de force dans la taverne. Certains même allèrent jusqu'à se jeter dans les égouts.
Hogan, resté seul dans la rue maintenant déserte, en profita pour entrer dans la taverne.

Poussant discrètement la porte, celle ci étrangement éclatée, Hogan ne fit pas prier pour se dissimuler dans la masse. Un groupe d'une vingtaine de nains en armure, attablés à une immense table, festoyaient gaiement.
S'en prendre compte du reste, le soldat Foth se dirigea d'un bond pas en direction de la table.

" Hola, fiers nains ! Que votre musique est agréable, et vos bières bien remplies ! Puis-je me joindre à vous ? Je me nomme Hogan, soldat solitaire au nom de l'armée ! Je rentre tout juste d'une dangereuse mission et il est temps pour moi de me remplir la bedaine ! "
Revenir en haut Aller en bas
Eldabarak
Nain
avatar

Nombre de messages : 1270
Âge : 18
Date d'inscription : 16/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Ven 11 Fév 2011 - 16:47

Salut Hogan! Moi , je suis Eldabarak, il y a Trokh, Dwarkan.... Bref, trêve de présentation! Nous t’accueillons avec joie a notre table! Sa va te décevoir mais, il n'y a presque plus de bière, et comme ce cher Trokh a casser la porte "par accident médité" nous devons nous contenter de bouillons et de jambons pour pouvoir réparer la porte... Enfin, bref! Nous aussi nous étions aller au alentours de Lante pour y chasser les gredins, nous étions avec ce groupe là bas! Il montra du doigt le groupe d'Ulrick. Notre histoire importe peu, quel air veux-tu écouter? Elgrir se fera une joies de le jouer!

Quand soudain une personne arriva en rouspétant :

« Et voilà ! De l’eau pour ces messieurs, et j’arrive tout de suite avec le reste. Ah oui euh… Au fait : c’est vous qui avez abîmé la porte comme ça par hasard ? Non parce que si c’est le cas, ça serait sympa d’aller dire à votre gérénal, quand vous aurez fini de manger bien sûr, d’envoyer quelqu’un nous la réparer parce que comme vous voyez, on n’a pas trop le temps ici et si je devais y aller moi-même pour rouspéter, je ne pense pas qu’il apprécierait ce que je lui dirais…

Ah oui... Heu, bha je vais en toucher deux mots au capitaine....
Dwarkan partit pour avertir le chef des dégâts causé par Trokh.

Kartaq regarda le nouveau venu et se grata la barbe pour suivre de ces paroles :

Toi..Toi aussi tu a eu a faire au général IronWrist? Car nous aussi on l'a eu, et c'est pas d'là tarte ses missions...


Krak sourit : Mais, il faut avouer que nous sommes des petits veinards! Le groupe de Ulrick a essuyé 3 pertes, et pas des novice a la moirmoileneux! Du lourd! Et faut dire qui sont mort affreusement, bref, je ne vais pas rentrer dans les détails...
Revenir en haut Aller en bas
Ulrick
Nain
avatar

Nombre de messages : 38
Âge : 36
Date d'inscription : 14/12/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Sam 12 Fév 2011 - 6:23

[Désolé pour le retard]


Le nain se pencha vers le patron pour lui parler doucement à l'oreille.

- Ecoute moi l'ami. Tous mes gars se sont fièrement battus aujourd'hui. Et certains sont mort pour qu'on puisse ramener de quoi manger à Lante. Je veux qu'ils aient de quoi se rassasier et de quoi lever un verre à la mémoire de ceux qui sont tombés. Et je veux aussi un verre de ta meilleur bière pour celui-ci.

Le nain désigne un nain qui semble fort content de lui. Ulrick posera par ailleurs un collier d'oreilles humaines sur le bar. Il se tournera vers l'assemblée.

- Aujourd'hui nous avons vaillamment repoussé une incursion humaine sur nos terres. Et ce nain à tuer 8 humains à lui seul! Il mérite une bonne choppe de bière!

A cette déclaration tous les nains qui avaient suivit Ulrick tapèrent du poing sur la table en poussant de grand OUHA! Puis le nain se tourne de nouveau vers l'aubrgiste.

- Qu'ils aient de quoi boire et de quoi manger car ils l'ont mérité...

L'atmosphère pouvait elle être plus lourde? Oui car au moment ou les nains d'Eldabarak firent leur entrée, Ulrick et ses nains stopèrent tous commentaires ou tout bruit. Lançant au groupe un regard noir. Si on pouvait leur donner une image on aurait dit que l'on aurait vu 18 volcans assis à une table prêts à entrer en éruption. Certain d'entre eux posèrent la main sur leurs armes.
Ulrick était bien conscient ce qu'il se passait. S'il ne faisait rien celà finirait à coup sur en bagarre général et les nains n'avaient pas besoin de celà en ce moment. Rejoignant ses soldats Ulrick se permis une petit pique.

- Soldats! Vous avez combattus comme des Lions. Continuez comme ça et on arrivera peut être à faire de notre armée une vrai armée... Pas comme certains que l'on devra excuser car ils doivent surement avoir du sang d'elfe dans les veines....

Les soldat rirent à cette dernière pique faisant référence à une très ancienne blague naine concernant un vieux nain lubrique qui donna naissance à un enfant plus qu'idiot...

Ulrick reprit donc place au milieu de son groupe attendant qu'on les servent.
Revenir en haut Aller en bas
Eldabarak
Nain
avatar

Nombre de messages : 1270
Âge : 18
Date d'inscription : 16/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Sam 12 Fév 2011 - 12:19

Ouai, j'en est buté 10 j'en fais pas un fromage... râla Holnrak. Attendez?! Du sang elfe! Je n'accepterais pas une telle insulte!!! Holnrak pris sa hache et leva le bras, mais il se fit vite stopper par Jordung :

Ne t'abaisse pas a un tel niveau Holnrak, laissons-les dans leur folie... Nous, nous nous contentons de bouillons et de jambons car notre humilité remporte sur notre maigre vanité. Nous aussi avons vaincus bon nombre d'humain, mais nous ne clamons pas de bière a ce patron fatigué qui aimerais avoir moins de pressions...

Jordung a raison, nous ne devons pas nous emporter sur de telle bêtises. dit Trokh.
Rhaaaa! Mais ces foutu nains m'énervent, ils croient avoir battu une armée drow, mais ce n'est rien qu'un petit groupe de brigands! Et dans son râle, Orth arrêta de couper son jambon et regarda l'autre groupe qui festoyait pour pas grand choses...

Ils me coupe l'appétit... Leur orgueil me noue l'estomac... dit repu Silnark
C'est nous qui devrons festoyer de n'avoir eu aucune perte! Eux, ils ont eu trois perte! Et pas des moindres!
Dit Orth.

Mais enfin, calmez-vous...

Bon? Il fout quoi Dwarkan! Sa fait une heure qu'il est partit! Cria Eldabarak.
Puis, sous le pied d'Halggir, il y avait une vielle annonce qui montrait une vielle auberge abandonné... il y avait de vieux tonneaux dessiner. Halggir la ramassa et la montra au groupe.

Regardez se qu'il y avait sous mon pied!
Hmmm... C'est fort intéressant... Marmonna Holrnlarkos.

Eldabarak regarda l'annonce. Mais c'est génial! Venez les gars! on va trouver ces tonneaux et les ramener a l'auberge!
Tout les nains poussèrent des "Ouai!"

Tu viens avec nous Hogan?
Revenir en haut Aller en bas
Mafraya Dureroche
Nain
avatar

Nombre de messages : 119
Âge : 32
Date d'inscription : 27/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 113
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Sam 12 Fév 2011 - 22:41

« C’est bien ce que j’ai dit ! Vous aurez d’la bière si vous commandez à manger, et vu qu’apparemment c’est le cas, je ne vois pas ce qui vous pose problème ? Qu’ils l’aient mérités ou non ne m’intéresse pas : chacun son boulot ! Alors soyez gentil, enlevez-moi cette cochonnerie de mon comptoir (il parlait des oreilles d’humains) et retournez à votre place si vous voulez être servi. »

Le regard du patron était sans équivoque : son interlocuteur avait beau être un soldat armé, lui, comme tout bon chef d’établissement qui se respecte, était prêt à virer à coup de pied au derrière tout individu qui cherchait la bagarre. Son établissement était réputé pour être un lieu de convivialité et de rires. Certes, depuis les derniers incidents et depuis que sa femme était partie et portée disparue, cette réalité était loin d’être vraie, mais c’était une question d’honneur de tout faire pour la retrouver, surtout en ces temps difficiles.

D’une certaine manière, l’arrivée d’Eldabarak changea complètement l’ambiance dans la taverne : sans pour autant l’améliorer, elle permit une sorte de statuquo.

Dans la cuisine, Mafraya s’était mise à fredonner (ce n’était pas une réussite) :

« Hum huuuuum hu-huuuum !…Biquette, ô ma biquette ! Quelleuh belleuh silhouette ! Biquette ô ma biquette, je te couperais la têteuh ! Hum huuuum hu-huuuum ! Biquette, ô ma biquette ! Tu iras dans mon assietteuh ! La laaa laaaa ! »

« Mafraya arrêtez s’il vous plait, vous chantez comme une casserole ! »

Et faire remarquer cela à une naine de la part d’une autre, c’était pour dire si Mafraya chantait faux ! Mais elle le savait et ne s’en offusqua pas, elle répondit simplement, toujours la voix guillerette.

« Désolée, désolée. Mais tu sais, une casserole de plus dans une cuisine ce n’est pas forcément inutile ! »

« Aaah ! Que voulez-vous répondre à ça ?! »

Et la jeune Becky repartit en soupirant dans la salle pour continuer de servir les clients…
Revenir en haut Aller en bas
Hogan Foth
Nain
avatar

Nombre de messages : 51
Âge : 26
Date d'inscription : 12/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Lun 14 Fév 2011 - 18:01

Plusieurs mains l'avaient attrapé pour l'asseoir sur un tabouret. Son postérieur avait morflé, mais il ne devait se dégonfler, sinon ses nouveaux compagnons le considéreraient comme une lavette...

" Merci les gars... Je, euh... "

Une seconde plus tard, Hogan se retrouvait avec un fond de bière entre les mains, le dos éclaté par les tapes amicales et les oreilles cuisantes.
Quel accueil ! Dommage qu'ils soient aussi nombreux se disait le nain en dévisageant la petite troupe, en cercle autour de la table.
Puis vinrent quelques tensions non négligeable entre les deux tables. Le soldat en déduit que les escouades ne s'appréciaient pas l'une l'autre, en particulier avec les quelques provocations échangées.

Puis le regard du nain dévia sur plusieurs postérieurs féminins, examinant les moindres lignes des amas de graisses sublimes, dont celui d'un homme à l'allure plutôt virile.

" Tu viens avec nous Hogan ? "
La parole décrocha la dite personne de cette monstrueuse image.

" Bien sur que oui ! " Répondit instinctivement Hogan, pensant qu'il s'agissait d'un simple aller retour en direction du comptoir. Une quête où récupérer une tournée de bière serait le graal. Bref, il était à côté de la plaque. Enfin le comprit-il quand il suivit ses compagnons en direction de la sortie.

" Et les bières ?" S'étonna ce dernier, en pointant du doigt les illustres barils qui ornaient le mur du fond.
Revenir en haut Aller en bas
Hardrek Poing-de-Fer
Nain
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 240 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mar 15 Fév 2011 - 12:48

[pnj]

Notre ami Korgan avait fini son plat mais continuait de ruminer sur son triste sort. L’estomac plein, son cerveau réussissait de nouveau à tourner à plein régime, et vous allez voir ce que vous allez voir ! Un nain en pleine forme, en pleine possession de ses moyens, est capable d’inventer les plans les plus catastrophiques qui soient. Et le pire… dès fois ces plans fonctionnent. Donc, tout en dessinant du bout du doigt des motifs dans les restes de sauce de son assiette, Korgan réfléchissait.

Non, vraiment, le coup de l’urine de bélier sentait l’arnaque. Et surtout l’ingénieur ne voyait pas comment récupérer « discrètement » ladite urine. Aller dans les fermes des environs et demander poliment à un fermier ? Mouais, dans les deux heures la ville entière serait au courant et là, il serait vraiment la risée de tous. Brusquement, la vue de Becky allant nettoyer des assiettes sales fut comme l’éclat de lumière dans l’obscurité.

A ce stade, il faut expliquer quelques notions d’hygiène naine. Trop de rigolos affirment que les nains ne se lavent qu’une fois par an au mieux, et que le savon peut leur être mortel en forte quantité. Fadaises que tout cela, si les nains ne sont pas des dandys parfumés de la cour de Diantra, ils connaissent les notions minimum en termes d’hygiène. Voilà pourquoi Becky flanquait les assiettes sales dans un grand tonneau d’eau mousseuse.

Les yeux de Korgan se fixaient sur le tonneau comme s’il s’était agi d’un diamant de la plus pure eau. Du savon ! Là serait peut être sa libération ! Profitant que Becky retournait en cuisines pour aller chercher des choppes de bière, le nain se faufila discrètement près du tonneau et y plongea sa barbe. Sans se soucier des éclaboussures sur le sol ou sur sa robe, il frotta vigoureusement les poils, maudissant une énième fois Farbal qui l’obligeait à de telles indignités.

La main tremblante, Korgan sortit lentement sa barbe de la mousse. Au fur et à mesure que le poil apparaissait, son regard se mit à briller et sa bouche se décrispa. Brune ! Sa belle barbe brune était de retour ! La teinture dans l’élixir se diluait ! Pendant de longues secondes, il resta fièrement à s’admirer sa barbe, comme s’il s’agissait de la toison d’or. Bon, de la toison de bronze plutôt. Mais qui eut cru qu’un si grand mal, qu’une telle indignité, pouvait se dissiper aussi aisément ?

Fier comme un paon, Korgan se resserra la ceinture et tenta de sortir les pectoraux, ce qui eut surtout pour effet de faire déborder sa bedaine. Mais peu importait, l’indignité et la honte ne le marqueraient plus au front, et ce fut d’un pas noble et altier qu’il s’en retourna dans la salle. Aurait-il été plus attentif qu’il se serait rendu compte que la teinture verte dans le tonneau se déposait sur les plats et les colorait... le ménestrel allait-il devenir une taverne elfique ?
Revenir en haut Aller en bas
Eldabarak
Nain
avatar

Nombre de messages : 1270
Âge : 18
Date d'inscription : 16/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mar 15 Fév 2011 - 19:20

Mais je déconne mon p'tit! gloussa Eldabarak
Tu crois pas que je vais aller péter a Kirgan pour 2/3 maudits tonnelet de bières!

Tout les nains se mirent a rire. Non sérieux, ils allaient pas faire des heures et des heures de routes pour chercher deux tonneaux de bière fendus a moitié plein... (et oui, pas a moitié vide, les nains ne connaissent pas ce terme quand il s'agit de bière!)

Si tu veux de la bière. Dit Jordung . Il te faut prendre un repas copieux avec de la bonne bidoche!

Tout les nains se décontractèrent et commencèrent a enlever leur casque, (les jets de brique, d'assiettes et autre choses "jetable" pour les nains étaient enfin fini), ils avaient finis leur maigre repas, et commencèrent a taper la causette.

{Très court je sais, mais je ne suis pas inspiré...}
Revenir en haut Aller en bas
Mafraya Dureroche
Nain
avatar

Nombre de messages : 119
Âge : 32
Date d'inscription : 27/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 113
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mar 15 Fév 2011 - 21:08

« IIIIIIIIIIIIIIIIIIIHHH !! MAIS QU’EST-CE QUE C’EST QUE… !!! KOOORGAAAN !!!! »

Après être retournée en cuisine récupérer quelques plats, Becky avait débarrassé d’autres clients pour ensuite repartir les mettre à laver. Trop occupée, elle n’avait pas remarqué la manœuvre de Korgan (un rapide ce gaillard !) et revint donc devant le tonneau de vaisselle pour déposer ses couverts. C’est distraitement qu’elle plongea la première assiette dans le liquide suspect avant de ressortir sa main… C’est là qu’elle remarqua la teinture verdâtre que l’eau avait prise (et qui dégoulinait de sa main après avoir déposé un voile vert pâle sur celle-ci. Il ne lui fallut pas plus de quelques fractions de seconde pour comprendre. Korgan avait préféré nettoyer sa barbe « proprement » au lieu de suivre son conseil. Bon, ce n’était pas une mauvaise idée pour lui-même si l’opération s’était soldée par un succès (relatif il faudrait dire), ce qui était loin d’être évident, mais pourquoi, POURQUOI, cette espèce de gros empoté était venue faire ça dans CETTE arrière salle, dans CE tonneau de vaisselle, dans SA taverne et dans SON propre dos ?! Qu’est-ce qu’elle avait bien pu faire, ou bien lui faire, pour mériter ça ?

Becky, miraculeusement, n’avait pas lâché son plateau qu’elle tenait d’une seule main, tendis que l’autre était fermement agrippée au rebord du tonneau. Son puissant cri de stupéfaction et de colère avait été entendu dans toute la taverne, couvrant et faisant cesser temporairement la plupart des bruits de la salle. D’instinct, Mafraya et son père s’étaient précipités pour voir de quoi il retournait. Becky, tétanisée de colère, ne bougeait plus, c’était probablement l’excès de pression et de fatigue et ça : la goutte d’eau, ou plutôt de teinture, qui avait fait déborder le vase, (l’expression exacte étant bien évidemment : la goutte de bière qui avait fait déborder le tonneau)…

Tenant fortement à la main la poignée d’une casserole chaude dont le contenu avait été violemment renversé dans la précipitation, Mafraya s’inquiéta de la situation avant de remarquer à son tour la couleur plus que suspecte de l’eau. Le patron posa sa main sur l’épaule de sa fille en essayant de la calmer.

« Becky, dit-moi ce qu’il se passe ! Oooh !! Du vert, quelle horreur !

« Allons ma fille du calme ! C’est pas bien grave !

« Becky, dit-nous qui est ce Korgan qu’on s’occupe de son cas !!

Quoique, ce n’était pas utile car un nain avec une barbe humide et mousseuse avec des reflets verts ne devait pas passer inaperçu. D’ailleurs, le père savait probablement de qui il s’agissait.

Aaaah non !! … Et voilà ! Il l’avait fait ! Des larmes coulaient à présent sur les joues de Becky qui lâcha son plateau pour aller trouver la large épaule de son père. Prions pour que Korgan ne soit pas encore sorti de l’auberge ! Euh… (Enfin peu importe).

[b]« J’en peux plus papa ! J’veux qu’maman revienne !

« Celui-là il ne m’échappera pas ! »
Grommela Mafraya dans sa barbe avant de se tourner vers la porte donnant sur la salle, tandis que le patron tentait de consoler sa fille.

On ne savait pas ce qu’il se passait dans cette salle d’ailleurs : quelle avait été la réaction des clients ? Korgan avait-il eu le temps de fuir ou quoi ? Mais c’est d’un air décidé que Mafraya, armée de sa casserole encore brûlante, pénétra soudainement dans la pièce avec un regard noir : elle était passée en mode « berserker », il n’était plus temps pour les biquettes de rigoler !

« QUI EST LE DENOME KORGAN ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ulrick
Nain
avatar

Nombre de messages : 38
Âge : 36
Date d'inscription : 14/12/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mer 16 Fév 2011 - 8:14

Le nain avait repris sa place parmi ses soldats. Ces derniers avaient été à deux doigts de tout retourner dans l'auberge à l'arrivé du nouveau groupe. Mais Ulrick avait désamorçait la colère de ses hommes en humiliant l'autre groupe. Certes ce n'était peut être pas très polis de sa part mais depuis quand les nains devaient-ils se faire des politesse à la façon elfe??

Alors que le repas été servis il se mis à penser qu'effectivement chacun devais faire ce qu'il avait à faire, le guerrier guerroyer et le tavernier faire son travail. Le nain savait qu'il n'y avait plus grand chose dans la ville pour pouvoir remplir dignement la panse mais à chacun son métier. Et un aubergiste digne de ce nom à toujours ce qu'il faut dans sa cave même par temps de disette...

Le nain pose sont regard sur la salle commune. Chacun y allant bon train en buvant et mangeant avec allégresse. Il n'avait pas de rancune particulière envers tout ces nains qui essayaient tant bien que mal de gérer au mieux leur existence mais lui même se demandait s'il avait une réelle place ici. Ses hommes se mettent à chanter et rire mangeant et buvant ce qu'on leur à servit. Le nain qui a rapporté le plus d'oreille offre à la serveuse son plus large sourire quand celle-ci vient lui donne sa choppe. Bien sur il n'y a pas la meilleur bière de la taverne à l'intérieur mais le principale étant qu'ils le pensent. Qu'il fête dignement leur première victoire, boivent à la mémoire de leur frères tombés et qu'ils soient prêt à y retourner le lendemain... Commander un groupe dont les membre n'ont jamais combattu ensemble et qui ne se connaissent pas est une autre paire de manche de d'avoir un groupe déjà soudé... Mais Ulrick ne s'en plaint pas loin de la. Parfois recommencer à zéro est aussi une très bonne expérience.

La salle était animée et ses soldats s'amusent pour le mieux. Et c'est tout ce qui compte pour le nain. Il se fichait pas mal au fond de ce que pouvait penser les autres pour ce que cela pouvait bien valoir de tout façon. Il fini rapidement sa choppe puis se leva.

- Les gars amusez vous se soir! Vous l'avez mérité mais demain je vous veux tous en ordre de marche aux premières heures.!

Alors qu'il se dirige vers la sortie pour regagner un certain endroit. Il entend derrière lui la porte s'ouvrir brusquement découvrant une naine enragée tenant une poêle dans la main et désireuse de s'en servir. Si tous les guerriers nains pouvaient plus ressembler à ça ils auraient dors et déjà la main basse sur Miradelphia et mis les elfes a la mer...

« QUI EST LE DENOME KORGAN ? »

Ulrick ne connaissait pas ce Korgan et ne voulait pas le connaitre de peur se se retrouver sur la route de cette furie avec une poêle... Fumante?? En plus d'assommer le malheureux elle risquait bien de le brûler au 3eme degrés... Mais celà n'était pas de son ressort. D'une si le dénommé Korgan avait fait une connerie méritant la colère de la naine, lui même comprenant parfaitement le besoin de "vengeance", c'était son problème et de deux on ne lui avait pas confier la tache de maintenir l'ordre dans la cîté. Et de trois cela mettrais surement de l'ambiance dans l'établissement...

Le nain prit donc la direction de la sortie. Il avait d'autres biquettes à fouetter. Une fois la porte de la taverne fermée il se dirigea droit vers le quartier général...
Revenir en haut Aller en bas
Hardrek Poing-de-Fer
Nain
avatar

Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 240 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mer 16 Fév 2011 - 12:39

La lâcheté en art de vivre, une mentalité permettant de se perpétuer dans un monde en perpétuel évolution. Alors que nombres de philosophe arguent de la nécessité de vivre et de perdurer par le combat, Kroulant le Docte s’est fermement opposé à cette doctrine dans son ouvrage culte « maximes naines à usage agricole dans un monde multipolaire ». Je ne peux m’empêcher de vous parler de ces grandioses envolées lyriques propres à Kroulant !

Car qu’est-ce que le conflit ? Une activité permettant aux plus forts de s’élever par-dessus les faibles ? Cette idéologie existe dans bien des organisations qui arguent de la nécessité d’être dirigé par le meilleur. Pour cela des gars bizarres équipés de grandes épées rouges vous affirment de la nécessité d’avoir un maître et un apprenti, le maître pour détenir le pouvoir et l’apprenti pour le désirer. Le conflit est alors le dogme naturel, la fondation métaphysique cristallisant la nature profonde de l’humanité.

Dès lors il ne peut s’agir pour le guerrier, pour l’adepte du conflit, de vivre sa nature avec les autres autrement que par une analyse méthodique et comportementale des failles mentales ou physiques. De même qu’une lame mal forgée dispose d’un point de rupture, l’imperfection des créatures divines ne peut empêcher l’existence de ces points. Prenez en le contrôle, maitrisez les entrées, et alors vous pourrez forcer les résultats.

Alors pourquoi nier l’absolu nécessité de prouver sa vaillance et son intelligence, de s’élever au dessus de la mêlée afin de s’épanouir au soleil moral de l’ordre nouveau ? Par la hache ou l’épée sera forgé un monde niant la faiblesse et permettant à tous de démontrer leurs talents. Dès lors le courage devient le ciment assemblant cet édifice, la force cachée qui soutiendra cet ensemble de pragmatisme et d’illusion. Ou en résumé, comme le disait Kroulant : « situs musculus, tus puera degommera l’autri idiota ! ».

Le problème c’est que Kroulant racontait pas mal de bêtises lorsqu’il avait trop bu (c’est-à-dire de son réveil à son coucher). La lâcheté et la paresse sont des qualités fortes qu’il ne faut pas nier. Les vrais héros de la guerre sont ceux qui en reviennent… donc les lâches, car les courageux sont montés en première ligne et sont morts. De même les grands inventeurs sont tous des paresseux qui ne désirent pas se fatiguer à suivre les théories établies et doivent en inventer d’autres pour satisfaire leur vice.

Or Krogan ne se sentait pas vraiment l’âme d’un disciple de Kroulant ce jour là. Jugeant que prudence est mère de sureté, et se souvenant brutalement qu’il avait plein plein plein de travail à Fort Mithral, le nain fila discrètement par la porte de derrière avant que la cuisinière berserker ne vienne tenter d’accomplir sa vengeance. Lâche ? Oui, sans doute, mais au moins sa caboche ne sera pas ratatinée à grand coup de poêle à frire !
Revenir en haut Aller en bas
Eldabarak
Nain
avatar

Nombre de messages : 1270
Âge : 18
Date d'inscription : 16/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Mer 16 Fév 2011 - 12:52

Les nains commencèrent a se lever en saluant Hogan qui était encore attablé.

Eldabarak remis son casque, tout les autres firent de même, il toussota et regarda son groupe : Bon, les gars, on avait pas remis cela sur le tapis depuis quelques temps, mais, cette contré me déprime et je ne dirais qu'une seule chose...: ALLONS A DIANTRA!

Le groupe leva les mains très haut et rirent, Dwarkan était arrivé depuis cinq bonnes minutes et avait donné l'argent nécessaire pour réparer la porte, tout le monde était là, en avant pour Diantra!

Ils serrèrent la main de Hogan et remercièrent le tavernier et sortirent de l'auberge. Ils humèrent l'air frais (frais... bon, tout est relatif!) et partirent a... a pied, oui je sais...

Chante nous quelque chose pour la route Elgrir! gloussa Balvkok.

D'accord! C'est partit! Nous étions quatre assis dans l'auberge... Buvant une chope! De nos maigres deniers... La bourse était vide tout comme notre sac à dos... La compagnie, attend un boulot... Un magicien! Une guerrière farouche... Un voleur du nord, et un elfe noir... C'était notre groupe au nom déjà éloquent... La compagnie du chien rugissant... Il est sortit, des ombres mouvantes, grande silhouette encapuchonné, avec l'air méfiant de ceux qui sont avisé, la compagnie salue l'étranger... " Braves amis, cherchez-vous l’escapade?" Dit-il en se joignant a notre tablé...J'ai besoin urgent d'un parti d'aventuriers... La compagnie, commence a l'aimer... " Je vous envois chercher mon grimoire, chez les brigands, vous irez le chercher." L'affaire et plaisante, payé seront nos gagnant, la compagnie, a besoin d'argent... " Trente pièces d'or, pour le groupe entier, vous ne semblez pas d'un bon niveau..." Pour qui nous prit-il, cet espèce de sac a main? La compagnie, va lui mettre un pain... "Fils de chien!" rugie la guerrière, et son épée, lui mis dans l'oeil droit... A dieu l'étranger, rendez-vous dans l'haut de là... La compagnie, doit quitter l'endroit... Nous étions quatre, assis dans la neige..." Mais qu'ai-je fais?!" Nous dit la guerrière, notre première quête, expédié dans le ruisseau , la compagnie, attend un boulot...

Tout les nains sautèrent de joie, ils adoraient cette chanson. Les nains venaient de quitter Lante, ils étaient sur une grande route boueuse qui au fur et a mesure s’effaça, il y avait beaucoup de choses qui bougeait dans les buisson, ils y trouvèrent un petit écureuil de Lante, désormais, c'était snapy...
Revenir en haut Aller en bas
Gwylin Magnus
Nain
avatar

Nombre de messages : 43
Âge : 26
Date d'inscription : 13/04/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Jeu 17 Fév 2011 - 16:55

D'un pas lourd,Gwylin pressa le pas pour aller dans la taverne du Menestrel a Lante ou il avait rendez-vous avec ces congènères,tout en ronchonnant dans sa barbe contre le vent qui s'etais levé,il repensa en chemin,a la bataille contre leur dieu,Mogar, qui s'etais retourné contre eux, il s'etais battu contre les gobelins avec le rassemblement,comme un forcené pour proteger ces idéaux et ces rèves, proteger son peuple.

Il arriva bientot a la taverne du Menestrel,taverne ou il aimait bien aller pour boire avec ces congènères et chanter des chansons a boire tandis qu'ils étaient bourrés.Comme tout son peuple, le nain était un bon vivant, aimant la bière bien mousseuse et la bonne nourriture bien dégoulinante, ce qui ne l'empechait pas d'ètre un guerrier colérique,impulsif et TRES rancunier quand on l'insultait ou bien qu'on osait s'en prendre a un ami ou a un membre de son peuple.

Bientot,il vit la porte de la taverne, il l'ouvrit et un coup de vent passa dans la pièce,tous les nains présent se retournèrent,interrompant au passage une vieille chanson d'ivrogne nain,Gwylin les salua:

-Bonjour a vous nobles guerriers,je crois que je suis en retard,ce fichu vent m'a donner bien du souci!Satané vent finit t'il en grommelant dans sa barbe

Il se dirigea vers le comptoir et commanda:

-une bière bien moussue et beaucoup de viande s'il vous plait!

Tandis que le tavernier s'occupait de la commande du nain,celui-ci s'assit a une table avec ces compagnons de race,dont un était très musclé.
Revenir en haut Aller en bas
Mafraya Dureroche
Nain
avatar

Nombre de messages : 119
Âge : 32
Date d'inscription : 27/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 113
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   Jeu 24 Fév 2011 - 21:16

Devant les mines étonnées des convives et leur silence, Mafraya en déduisit que le fourbe Korgan avait déjà pris la fuite. Elle fonça immédiatement dehors à la recherche du mécréant. Celui-ci n’ayant pas particulièrement séché sa barbe, des gouttes étaient tombées sur son chemin : on pouvait donc le suivre à la trace !

Mafraya courut dans la ville à la recherche de Korgan, demandant aux nains qu’elle croisait s’ils n’avaient pas vu un type à la barbe mouillée passer par là. Mais devant la poêle brandie et le visage rouge de Mafraya, les réponses étaient toutes négatives.

Après de longues minutes, finalement, Mafraya perdit sa trace. La barbe avait peut-être suffisamment séché pour ne plus goutter. Dépitée, la naine frappa le sol d’un violent coup de pied avant de reprendre la direction de la taverne en marchant.

Pendant ce temps, d’autres clients étaient entrés, généralement des guerriers, et le patron avait dû prendre sur lui pour, enfin, faire un peu son travail, laissant sa fille se remettre de ses émotions et sécher ses larmes avec l’aide de la chaleur des fourneaux. D’ailleurs, les réserves de bois commençaient à diminuer, il serait temps de le signaler ! Sans bois pour faire le feu : pas de cuisine… Difficile pour une taverne.

Mafraya revint déçue de sa traque et repartit directement en cuisine sans laisser le temps à personne de savoir si elle avait effectivement pu défoncer le crâne de Korgan ou pas… Quoi que la forme de la poêle semblait confirmer que non…

La cuisinière posa sa main sur l’épaule de la jeune Becky qui reprenait du poil de la bête. Elle la laissa surveiller les cuissons en cours et alla s’occuper de vider doucement le tonneau « contaminé » et d’aller chercher de l’eau au puits (situé tout de même assez loin) pour remplir un nouveau tonneau.

Après les taches ménagères qui lui prirent un certain temps (Tout ce gâchis à rattraper ! Car il fallait bien réutiliser les plats pour les nouveaux clients), Mafraya fit le service à la place de Becky qui était fatiguée.

Elle arriva à la table des nouveaux arrivants avec son plateau à la main et leur demanda :

« Messieurs qu’est-ce que je vous sers ? »



Les heures tournaient et ce premier service de la journée allait bientôt toucher à sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [Taverne] Mais que fait-il là ? [PV : Gabarel] [Terminé]
» Obama en chute libre ...
» La Taverne du Nain Joyeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ZAGAZORN :: Terres de Lante :: Cité de Lante-
Sauter vers: