Partagez | 
 

 Une aventure de plus, une rencontre de plus. [PV Eliwa]

Aller en bas 
AuteurMessage
Fhärel Naughäl
Humain
avatar

Nombre de messages : 8
Âge : 24
Date d'inscription : 06/11/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Une aventure de plus, une rencontre de plus. [PV Eliwa]   Sam 16 Nov 2013 - 23:02

Cela faisait maintenant un petit moment qu'il n'avait plus gambadé ailleurs qu'à Odélian, certes c'était une petite ville agréable, peuplée et avec une bonne taverne. C'est quand même l'essentiel de pouvoir admirer les effets positifs et négatifs qu'avait la bière sur un homme, surtout cet homme. Mais ce soir là, il avait un tout autre projet. Effectivement, l'envie pressente de retourner à Aduram le démangeait. Non pas qu'il comptait se suicider ni même pleurer son ancienne demeure tel un petit cœur brisé, non, l'aventure lui manquait. Grimper au sommet des montagnes en allant chasser pour survivre à des semaines de voyages à pied dans le froid c'était une chose. Mais se confronter à l'inconnu en était une autre. Car le chasseur avait beau avoir vécu dans cette région dangereuse pendant une vingtaine d'années, tout ce qu'il en avait retenu était :

-Quelle région de merde sérieusement..

Son pied venait d'écraser un oiseau mort.. Ne pouvait-il pas mourir ailleurs que devant son porche ? Lâchant un soupire qui montait doucement son sentiment de lassitude, il était temps de partir un peu d'ici. Car effectivement, Fhärel était réputé pour être un Hermite d'Odélian, mais en réalité il entreprenait souvent de longs voyages. Tantôt pour des affaires, tantôt par goût de l'inconnu et l'envie de découverte. Malgré son air de roublard et d'ivrogne sans-sous, c'était un aventurier. Son fermier aussi nommé Kobal rentrait avec le chien de Fhärel, tous deux avaient attrapés deux lapins pour ce soir, un peu faiblard et cela sera son dernier repas avant son voyage vers l'Aduram.

Attrapant la viande qu'il dépeça, la préparant sur le feu en expliquant à Kobal que son voyage allait encore une fois durer quelques semaines, il serait peut-être temps d'engager un garde pour cette demeure. Tcher était combatif mais restait un chien, rien de bien impressionnant à part pour les voisins qui voulaient tuer quelqu'un avec des fourches.
Repas terminé, une nuit de sommeil n'était pas conseillé, autant marcher la nuit et dormir le jour car plus on se rapprocher de cette région infâme, plus il fallait être vigilant. Attrapant son arc, carquois épée et dague, un sac de quelques provisions juste de quoi tenir en urgence, il laissait ici toutes ses autres affaires, le chien et le fermier pour surveiller la bâtisse puis rien de plus le tracassait. Attrapant une torche dans la cheminé qui brûlait sans arrêt, il franchit alors sa porte, serein et confiant dans sa nouvelle connerie ce qui ne le changeait pas de d'habitude.

Très proche d'Aduram, Odélian était bien placé pour faire le trajet rapidement et de façon sure, traversant le bois de pelanchom pour se rendre à Alonna. Cette forêt était connue et reconnue de Fhärel, passant de longues journées à chasser à l'intérieur, des ses pièges parsemés un peu partout, il la traversa relativement vite sans prendre le temps d'admirer le paysage qu'il connaissait par cœur, même de nuit. Traversant donc Alonna, il n'avait pas les moyens de payer un lit pour la nuit dans l'auberge et allait donc camper à la lisière de la ville. Allumant rapidement un feu de camp en se plaçant tout près, le milieu de la nuit était calme, semblait tranquille, autant finir ce bout de chemin avant d'entrer en territoire dangereux.

Et dangereux c'est le cas de le dire, arc en main gauche, la droite tenant une flèche artisanale tout en tripotant la corde, sur ses gardes il avançait le long d'un sentier de terre battu. Il faisait néanmoins beau, pas de neige encore à cette saison mais les arbres pour la plus part avait encore leur revêtement jaune, rouge et vert. Un spectacle magnifique dans une forêt aussi dense et grande. Un bruit. Le chasseur les reconnait ceux-là. Néanmoins ce n'est pas une créature de sa région tranquille, non ici pour craquer une branche aussi solide, la bestiole devait être bien plus grosse, bien plus affamée pour ne pas prendre le temps d'utiliser sa discrétion au maxime. L'animal chassait le chasseur, quelques bruits semblables à des grognements mais rien, il n'y avait rien autour de lui.  

Une branche craqua dans son dos, instinctivement il se tourna en bandant la ficelle de son arc mais rien.. Non, c'était un leurre. L'animal sauta dans le dos de l'humain, une masse impressionnante qui empêcha l'archer d'effectuer le moindre mouvement. Utilisant toutes ses forces, l'incapacité de bouger le faisait paniquer, son cœur s’accélérait en sentant la salive chaude et visqueuse de l'animal lui couler dans la nuque, son halène sans doute dégoûtante qui s'écrasait également sur sa nuque, il allait se délecter de la chair fraîche de cet incapable d'humain. Le tout pour le tout il attrapa alors sa flèche qui était tombé au sol, la plantant dans la créature qui était sur lui, mais celle-ci ne semblait que plus enragé et était suffisamment robuste pour ne pas daigner bouger.  

-Bordel de merde tu vas bouger ton gros cul et laisser mon corps en paix !
Revenir en haut Aller en bas
Eliwa
Elfe
avatar

Nombre de messages : 1691
Âge : 22
Date d'inscription : 10/08/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Une aventure de plus, une rencontre de plus. [PV Eliwa]   Mer 20 Nov 2013 - 20:59

Elle avait poussé bien loin sa ballade. Peut-être trop même, mais qu'importait, elle appréciait marcher dans cette forêt. Enfin, tant qu'elle n'y restait pas trop longtemps. Les plaintes des arbres devenaient trop fortes et sa tête n'allait alors guère mieux que lorsqu'elle buvait un peu trop. Bon, non pas que ce soit fréquent, mais la fois où elle l'avait fait, elle avait ressentit à peu près la même chose que si elle était restée en Aduram trop de temps. Mais ça ne faisait qu'une petite semaine qu'elle déambulait entre les arbres, ressassant ses souvenirs et entretenant sa forme physique. Non qu'elle en ai réellement besoin aujourd'hui, mais plutôt parce que l'exercice de ses muscles lui faisait du bien. Elle aimait sentir l'air entrer dans ses poumons, elle aimait pouvoir suivre son chemin dans sa gorge puis dans sa cage thoracique. Elle aimait sentir ses muscles crier sous ses sollicitations. Il était étrange de courir ainsi sans but, de danser jusqu'à l'épuisement entre les arbres et de lancer ses dagues contre des arbres. Oui, parce qu'elle ne l'avait pas fait pour le simple plaisir depuis un moment. Elle ne l'avait pas fait pour elle depuis qu'elle avait quitté sa mère. Où à l'époque, il fallait le reconnaître, elle ne faisait pas grand chose pour gagner en forme physique, à la vue de son jeune âge.

Mais ce qu'elle aimait le plus, c'était de courir en compagnie de sa louve. Elle avait cette impression de parfaite symbiose entre elle, tandis qu'elle lui donnait du courage, tandis qu'elle la poussait, l'elfe lui offrait une compagne, une meute. Ce jusque dans l'effort. Et elle adorait ça. Parce que si elle était déjà si proche d'Aralaurë, aujourd'hui, elle l'était encore plus. Elle s'était même remise à jouer avec elle comme lorsqu'elle n'était encore qu'un louveteau. Parfois, elle lui donnait de tels coups de pattes que l'elfe voyait naître un bleu sur sa peau claire. Ce dont elle ne se plaignait jamais. Elle savait que ce n'était qu'un jeu, et rien d'autre. Elle savait d'où il venait et elle en était plutôt fière. Et chaque soir, elle grimpait dans un arbre, s'y réfugiant pour la nuit. Elle ne craignait que très peu pour ses deux compagnons. Après tout, ils étaient animaux, et ils avaient cet instinct formidable qui les prévenaient du danger. Alors elle savait que si le danger arrivait, ils allaient fuir sans demander leur reste.

Aujourd'hui, son entraînement avait été relativement doux, et elle n'avait que très peu de courbatures, ce qui était assez rare pour être noté. L'elfe ne s'était pas forcée, pensant déjà au retour. Oui, elle se disait qu'il était peut-être temps de repartir vers des contrées plus sûre, de reprendre son chemin et de trouver ce qu'elle voulait faire de demain. L'air déjà frais en journée était désormais froid. La nuit était belle et bien tombée. Elle apercevait quelques étoiles, et surtout, elle voyait les deux lunes briller de toute leur splendeur. Serait-ce une nuit de pleines lunes ? Peut-être oui. Elle aimait cette couleur argentée que donnait la lumière des lune aux objets, aux arbres, au paysage. Presque comme dans un rêve. Un rêve qui fut briser par une bordée d'injures. Elle tendis l'oreille pour localiser la source du bruit, mais l'autre s'était tu, et elle descendit de l'arbre avec, en tête, l'idée de se guider à l'instinct. Elle passait au dessus des branches mortes tombées au sol sans réel souci, et elle accéléra le pas lorsqu'elle entendit un grognement étouffé. Proche. Trop proche peut-être. Elle avait tiré une de ses lames de son fourreau, parce qu'on ne savait jamais. Et aux vues de ce que ses sens lui indiquaient, elle savait qu'elle en aurait besoin.

Un instant plus tard, elle faisait face à Myynark, sorte de singe dont elle connaissait parfaitement l'existence, mais qu'elle n'avait jamais rencontré réellement. Apparemment, il était temps que ça change. Mais elle hésitait encore sur la provenance du son qui l'avait alerté. Bon, soit c'était lui, soit c'était celui qui se débattait en dessous. Et qui avait visiblement grand besoin d'aide. Eliwa n'avait aucune envie de tuer la bête, d'abord parce qu'elle n'en avait jamais vu, et qu'elle aurait aimé l'admirer plus longtemps, et ensuite parce qu'elle savait que ces singes n'avaient pas un caractère très agressif, sauf s'ils se sentaient menacés. Elle prit un instant pour réfléchir, à couvert des arbres, puis sorti des fourrées, se rapprochant de la bête. La regardant droit dans les yeux, l'elfe continua d'avancer, ralentissant un peu plus à chaque pas. Elle restait droite, le torse bombé, et finalement, elle adressa la parole à l'humain, sans quitter le singe des yeux :

- Surtout, ne bougez pas. Ne bougez plus.

Elle avait parlé doucement, presque en chuchotant, avec une voix assez grave qu'elle n'avait pas l'habitude d'employer. Mais si elle voulait calmer l'animal, qui en plus était blessé, elle se devait de ne pas l'énerver plus encore. Elle allait lui voler sa proie. Parce que finalement, il n'était pas réellement une proie, la touffe de poils ne le chassait pas. Elle défendait seulement son territoire. Et il n'était qu'un intrus. Bon, le risque qu'elle prenait là, c'était d'être elle aussi considérée comme une intruse, mais elle n'allait pas pouvoir fermer l'oeil de la nuit si elle ne sortait pas l'homme de là. Entre temps, il avait cessé d'hurler et de montrer tout signe d'agressivité, et le singe s'était relativement calmé. Quand elle sentit qu'elle pouvait avancer de nouveau, elle fit presque glisser son pied sur le sol tant elle alla lentement. Et oh miracle, l'animal recula. D'abord doucement, retirant une patte, puis l'autre, et finit par s'en aller lentement, sans jamais quitter l'elfe des yeux. Quand ils perdirent le contact visuel, elle s'accroupit auprès de l'humain qui s'était assis entre temps.

- Ces singes ne sont pas agressifs d'ordinaire, vous avez du le contrarier, ou bien, il a du se sentir menacé pour vous attaquez ainsi. Vous allez bien ?

Revenir en haut Aller en bas
Fhärel Naughäl
Humain
avatar

Nombre de messages : 8
Âge : 24
Date d'inscription : 06/11/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Une aventure de plus, une rencontre de plus. [PV Eliwa]   Sam 23 Nov 2013 - 1:22

Il en avait mal, ne pas réussir à se redresser, forçant du mieux possible sur ses bras, les muscles tendus et les goûtes de sueur parlant sur son front dégoulinant lentement jusqu'à son menton pour finir dans une terre sèche. Abandonner sa vie lâchement à un créature inconnu et aussi sauvage, laisser une créature tuer un chasseur était inadmissible. Ses doigts s'enfonçaient dans le sol, arrachant l'herbe au passage mais ses bras lâchèrent, il retomba lourdement au sol après les quelques centimètres qu'il avait réussis à séparer du sol de son torse. Et comme tout espoir semblait perdu, un miracle arriva, un pas très léger, lent et équilibré. Ayant une connaissance accru de pistage, il semblait entendre les pas d'un homme, mais bien plus agile ou du moins gracieux dans sa démarche.

- Surtout, ne bougez pas. Ne bougez plus.

Il n'aimait pas vraiment l'idée de faire confiance à n'importe qui, mais dans cette circonstance il n'avait guère le choix. C'était une voix de femme, une voix douce et très calme, peut-être un peu stressée mais semblant apaisante. Sans doute avait-elle parlée de cette façon pour ne pas rendre la bête sur lui plus agressive. Et soudainement, le poids de l'animal semblait moins lourd, l'animal n'était plus près à le dévorer mais utilisait l'homme simplement comme repose pattes. Plusieurs idées fusaient dans la tête du chasseur, la plus forte était bien sûr de se tourner brusquement et d’abattre la bête, mais qu’adviendrait-il de lui s'il se loupait ? Si cette inconnue décidait de le tuer pour cet acte ? Ici rien n'était sûr, Aturam n'était pas sûr, maudite forêt.

Alors que l'Homme réfléchissait longuement, la créature se leva finalement de sa proie, laissant le loisir au chasseur de l'observer. Ses prunelles vertes le fixait froidement, un sentiment de colère qui l’inondait de s'être fait prendre en traître ainsi et donc humilier par un animal. Tcher aurait été d'un très grand secoure ici, il fallait qu'il pense à le ramener avec lui lors de sa prochaine aventure dans des zones éloignées ici. Mais prendre quelqu'un avec soit c'est également prendre des risques supplémentaires, il y a une contrainte à toute amélioration faut-il croire.

Le macaque s'en alla alors avec son conjoint animal, disparaissant dans la forêt dense et obscure alentours. Se redressant légèrement pour se mettre assis sur une branche assez robuste d'un arbre, il observa son arc fait maison détruit en deux pauvres branches de cerisier qui ne ressemblait plus à rien. Soupirant longuement en frottant ses habits tâché de la terre et de l'herbe, se détachant les cheveux en les secouants pour faire tomber toutes les saletés avant de frotter sa barbe pour aboutir au même résultat.

- Ces singes ne sont pas agressifs d'ordinaire, vous avez du le contrarier, ou bien, il a du se sentir menacé pour vous attaquez ainsi. Vous allez bien ?

Il n'avait pas encore observé qui était celle qui l'avait sauvé, plus occupé à régler ses petites affaires d'abord, mais cette voix douce et réconfortante lui résonnait de façon fort sympathique et malgré lui il observa une femme à la carrure frêle s'accroupie près de lui. Vêtue d'une tunique légère, aucune armure.. Ce n'était déjà pas une chieuse de la cour. Louchant sur le décolleté de la dame il remonta finalement ses yeux vers son visage qui lui semblait si étranger et pourtant si beau. Déglutissant sa salive, les oreilles pointues de l'inconnue l'avait choqué et pourtant ça ne le dérangeait pas, elle semblait humaine.. Mais tellement plus belle. L'homme la fixa longuement dans les yeux, fronçant légèrement les sourcils avant de baisser le regard sur son arc brisé en deux un peu plus loin. Lui répondant alors finalement d'une voix un peu rauque comme s'il venait de se lever le matin et qu'il ne voulait que se rendormir.

-Je ne faisais que me protéger d'une éventuelle attaque, mais ces enfoirés de macaques ont étés plus rapide..
Il regarda alors à nouveau l'inconnue en penchant la tête de côté, laissant quelques mèches de ses cheveux lui brouiller la vue tout en prenant sa voix habituelle. Tu es une Elfe ? Je n'en ai jamais vu de ma vie, c'est incroyable comme ces créatures peuvent être magnifique, enfin euh je m'excuse si je devrais plutôt me la fermer parce que je connais pas vos coutumes et enfin bref..  

Lâchant un long soupire, il était à la fois gêné de raconter n'importe quoi tout en cachant le fait qu'il devait être redevable à cette inconnue. Ne connaissant pas du tout les Elfes et ne possédant malheureusement pas grand chose, il ne désirer pas vraiment donner quoi que ce soit à l'Inconnue, mais la moindre des choses était au moins de se présenter.

-Sinon moi c'est Fhärel, je vois d'Odelian au cas ou tu connaîtrais.. Enfin je vis seul pas loin plutôt, dans une forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Eliwa
Elfe
avatar

Nombre de messages : 1691
Âge : 22
Date d'inscription : 10/08/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Une aventure de plus, une rencontre de plus. [PV Eliwa]   Lun 9 Déc 2013 - 22:12

Eliwa sourit lorsqu'elle entendit les explications et les questions de Fhärel. Il se perdait dans ses remarques, et cela la fit rire. Elle adorait sa maladresse, et lorsqu'il eut finit de ses présenter, elle alla s’asseoir à côté de lui. Quand elle ouvrit la bouche, elle sut qu'elle n'allait pas se reposer cette nuit.

- Je pense que tu as du t'approcher bien trop près d'un de leurs petits, sans le savoir, et la mère n'a pas du apprécier du tout. Et je suis bien une elfe, si tu en doutais encore !


Les mains sur ses cuisses, elle l'écouta décliner son identité. Tout ça lui rappelait ses rencontres lorsqu'elle était enfant. Pour connaître quelqu'un, seul suffisait son prénom et l'endroit où il habitait. Et ce singe lui en avait rappelé un autre. Enfin, qu'importait, elle appréciait la manière dont il lui parlait et elle se faisait une joie de l'écouter. Même si au final, il ne parla pas très longtemps. Elle laissa volontairement un moment de silence entre la fin de sa phrase et le début de la sienne. Elle voulait choisir sa réponse, elle voulait penser ce qu'elle allait dire. Et pas seulement balancer une réponse dans les airs, sans se soucier des mots. D'abord parce qu'elle ne le connaissait pas, ensuite parce qu'elle ne voulait pas dire n'importe quoi. Ses cheveux mi-longs tombaient devant ses yeux d'un vert clair charmant.

- Très heureuse de faire ta connaissance, Fhärel ! Il faut dire que je connais bien mal la Péninsule, ce n'est pas un endroit très sûr pour moi et pour le reste de mon peuple, alors, bien que j'apprécie les humains, je ne m'y risque qu'en de très rares cas. On me nomme Eliwa. Et je vis loin. Très loin d'ici. Entre Alëandir et le lac d'Uraal, si jamais tu connaissais.

Ce fut en lui disant qu'elle prit réellement conscience de la distance qui la séparait de sa cabane. Jusqu'à aujourd'hui, elle avait voyagé loin, longtemps et sans regarder derrière elle. Mais là, là elle prit conscience de l'éloignement de son refuge. Elle sut avec certitude, et sans aucun doute qu'elle ne pouvait y être demain. Etrangement, c'était une chose qui lui avait totalement échappé. Entièrement et complètement. Comme si, jusque là, ça n'avait eu aucune importance. Peut-être que d'ailleurs, ça n'en avait pas eu. Enfin, l'important n'était pas là. Maintenant qu'ils avaient cordialement échangés leurs prénoms, elle se demandait ce qu'il venait faire par ici. Parce que mine de rien, Aduram était dangereuse. Et pas des plus recommandée pour faire une promenade de santé.

- Pardonne moi d'avance si la question est idiote, mais je ne connais pas la région. Odélian n'a pas de forêt ? Parce que si c'est le cas, il faut être sacrément courageux pour s'aventurer ici, en terre inconnue, seul et seulement avec un arc ! A moins que vous ne sachiez chasser ?

Oui, ce devait être cela. Vu comme il regardait son arc, brisé en deux, au sol, un peu plus loin. Elle ne connaissait pas ce regard, le reconnaissait seulement. Pour l'avoir déjà vu dans d'autres yeux, pour l'avoir déjà rencontrer chez d'autres gens. Ce mélange de déception et de tristesse. Très peu présent, mais tout de même. Cela suffit à Eliwa pour se lever et aller chercher les débris. Revenant s'asseoir à côté de Fhärel, elle fit reposer l'arme sur ses mains, et la regarda un instant.

- Je ne m'y connais pas réellement en confection d'arc, mais je pense pouvoir faire quelque chose pour toi à ce niveau. Si jamais tu me le permets bien sûr.

Elle lui sourit en attendant sa réponse. Après tout, elle avait bien vu son Père en fabriquer, et ce ne devait pas être si compliqué. Elle avait même confectionné en partie le sien. Beaucoup plus élaboré que celui qu'elle faisait reposer sur ses paumes. Et puis, un bon chasseur devient excellent avec une bonne arme. Autant lui éviter un autre Myynark sur le chemin du retour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une aventure de plus, une rencontre de plus. [PV Eliwa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une aventure de plus, une rencontre de plus. [PV Eliwa]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partons à l'aventure !
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» Event RP "aventure"
» Aventure des mercenaires du sable
» « Prête pour une première aventure ! ♥. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Les Terres Sauvages :: La Forêt d'Aduram-
Sauter vers: