AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Jeu 13 Mar 2008 - 21:31

[Chambre de Révérie]



L'elfe avait fait une drôle de grimace alors que Révérie lui faisait comprendre qu'elle était bien au courant de ses frasques. Fort heureusement, elle ne lui en avait pas tenu rigueur, bien qu'il ai compris à son ton que tant qu'il serait avec elle, il avait intêret à ne pas jouer le joli coeur. Mais si Dragan avait compté fleurette à droite et à gauche jusqu'ici, c'était tout simplement parce qu'il n'avait jamais rien éproiuvé d'autre que de la tendresse et de l'affection. Avec Révérie, c'était bien plus fort.

C'est vrai qu'ils étaient beaux tous les deux alors qu'il quittaient la chambre de la jeune fille. Vêtus de leurs plus beaux atours, ils faisaient un très beau couple, parfaitement assortit et beaucoup qui le virent passer bras dessus, bras dessous, ne s'y trompèrent pas. Evidemment, le Comte sentit aussi les regards bien moins admiratifs de ceux qui ne faisaient pas abstraction du sang drow de la jeune elfe, mais il les igora superbement, les écrasant de sa majesté.

Silencieux, ils se dirigèrent vers la salle à manger. L'esprit du Comte fonctionnait à toute allure malgré son air calme. les paroles de Révérie tournoyaient dans son esprit. Laisser parler son sang drow pour se jouer du poison, au risque de ne jamais revenir... Il n'était pas prêt à prendre ce risque et elle lui avait dit de ne plus s'en faire à ce sujet. Cependant, il était inquiet. Il partirait le lendemain, très tôt et ne pourrait donc pas veiller sur elle. C'est ainsi qu'il prit une décision importante : à la fin du dîner, il solliciterait une entrevue en privé avec Rima-Marcil, afin de lui parler de l'empoisonnement de Révérie et du risque qu'elle change radicalement pour s'en débarasser. Ce n'était pas un manque de confiance en elle, mais il suffisait de peu de choses pour que tout bascule. Il demanderait au marquis de veiller particulièrement sur sa fille, lui expliquerait toute l'histoire et lui laisserait Laurëa pour prévenir le Comte. C'était tout ce qu'il pouvait faire.

Ils entrèrent dans la grande salle et prirent place. Rév à droite de Rima, Dragan à gauche, si bien qu'il se retrouvait face à Révérie... Il allait devoir faire preuve de tout son sang froid pour ne pas la regarder manger de cette façon sensuelle qui lui était propre. Le maître des lieux n'était pas encore présent. Il n'y avait plus qu'à l'attendre. Avec un brin d'humour, il souffla à l'héritière :

- "J'aime beaucoup ces tables discrètes qui sied particulièrement à la convivialité entre une poignée d'invités."

Il lui fit un petit clin d'oeil et jeta un regard à la dame de compagnie.


Dernière édition par Dragan le Jeu 10 Avr 2008 - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Jeu 13 Mar 2008 - 21:57

Révérie était assise, ses coudes sur la table et ses mains liées mise sous son menton. Elle regardait Dragan tendrement, même si son visage était totalement neutre et sans la moindre expression. La dame de compagnie avait prise place a son coté et regardait la belle avant envie. Oui la dame de compagnie était jalouse de la beauté indéfinissable de l’ange a son coté jusqu’as ce que ses yeux dérive sur sa nuque mise a nue et grimace a la vue de l’horrible cicatrice. Doucement elle passa ses mains sur son cou, replaçant les cheveux de la belle pour en cacher la cicatrice.

Révérie soupira, elle en avait assez de devoir se laisser faire mais ne dit rien, amusée par ce que Dragan lui chuchotait elle lui répondit.

« Oui, les premiers temps je les trouvais gênante, habituée à manger trop nombreux dans une même salle, avec un manque de place, enfant sur les genoux de mon père et plus grande simplement assise au sol en compagnie de mes frères. Mais j’ai appris qu’avant ses tables était toujours pleines de convive a la belle époque du marquis, mon père. »

Un valet apporta une coupe de fruit, un autre de légume, et dans une assiette a part, un morceau de viande si sanglant que la dame de compagnie porta un mouchoir a ses lèvres. De son coté le valet portant le morceau d’animal détournât le visage avec dégout en le posant devant la jeune femme et s’écarter pour retourner en cuisine. Doucement la jeune femme a coté de Révérie lui demanda.

« Dire que vous raffolez de cela maitresse, je ne vous comprends vraiment pas. »

Doucement elle en déroba un morceau, le glissa entre ses lèvres en frissonnant. Le gout du sang lui faisait toujours un certains effet, et d’ailleurs, une fois le morceau avalée elle se lécha félinement les doigts en se tournant vers Dragan. Bien sur elle l’avait de manière a réchauffé l’homme le plus frigide du monde mais elle n’y pouvait guère grand-chose.

La dame de Compagnie regarda outrée et dit l’air indignée.

« Madame ! Vous devriez manger avec vos couverts ! Et attendre votre père… tentez aussi pour une fois de vous tenir convenablement… »

Elle fit une moue boudeuse, regardant la viande de ses yeux… Rouge ? Oui, son regard avait changé, ses yeux étaient rouge sang, sans la moindre lueur folle, non, juste une envie de satisfaire son envie d’hémoglobine. Puis ses yeux repassèrent tout aussi vite au bleu en se reposant sur Dragan, aurait’ il rêvé ?
Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 05/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Dim 16 Mar 2008 - 15:58

Rima-Marcil entra dans la salle à manger, lavé, peigné et vêtu de vêtements plus convenables que ceux qu’il portait tout à l’heure. Plus tôt il ressemblait plus à un simple soldat qu’autre chose avec ses vêtements d’entraînements mouillés par la transpiration, ses cheveux en bataille, et son corps luisant de sueur. Maintenant il avait vraiment l’air de ce qu’il était, le Marquis de l’épine dorée dans toute sa splendeur. Quand il avait appris que sa fille avait invité le Comte Tiril à manger, Fine-Lame n’avait pas été surpris. Il se doutait bien qu’elle allait le lui proposer. Il l’aurait fait à sa place de toute manière, n’allant pas laisser le Comte s’en aller si tard. La nuit allait tomber et il n’aurait pas été convenable de laisser une personne du rang de Dragan partir en pleine nuit. Aussi avait-il donné des ordres pour qu’on lui prépare une chambre. Il repartirait le lendemain.

Aglarer et le Comte étaient déjà là, assis l’un en face de l’autre. La dame de compagnie de sa fille était assise à coté d’elle. Des coupes de fruits et de légumes avaient été posées sur la table, ainsi qu’une assiette avec de la viande pour sa fille. Bien qu’il ait voulu qu’elle se nourrisse comme n’importe qu’elle elfe, il savait qu’elle avait besoin de cet apport de matière animale et ne pouvait rien faire pour qu’elle change d’alimentation. Il s’y était habitué et apparemment Dragan n’avait pas l’air choqué par cela. Sa fille avait du le mettre au courant.

" Seigneur Dragan, ravi que vous ayez pu vous joindre à nous. Je vous ait préparé une chambre pour domir cette nuit. Vous n'allez certainement pas repartir au beau mileu de la nuit."

Le Marquis sourit et s’assit au bout de la table, trônant entre les deux jeunes gens. Quoi qu’il y ait entre eux, ils devraient être sages. Les serviteurs leur amenèrent des serviettes qu’ils déposèrent sur leurs genoux, puis déposèrent des légumes pris dans les coupes, dans leurs assiettes et on leur servit du vin. Une fois cela fait, les serviteurs se reculèrent attendant la fin du dîner pour débarrasser la table. Le Marquis leva son verre.

" Comte Tiril, Aglarer, je vous souhaite un bon appétit."

Il but une gorgée puis entreprit de manger ce que les serviteurs avaient mis dans son assiette, un assortiment divers et varié de légumes cultivés dans les champs du domaine. Leur gout savoureux fondait sous le palais du Marquis. Durant son apathie rares étaient ceux qui étaient restés loyal envers Fine-Lame. Beaucoup étaient partis, ne voulant rester aux ordres d'un traitre, ou rester aux ordres d'un être devenu le symbole de la déchéance. Pourtant certains étaient restés, s'occupant du domaine, des plantations, des champs, attendant et espérant que le Marquis sorte de son état misérable. Ce geste de loyauté envers lui l'avait touché et il avait su récompenser ceux qui lui étaient restés fidèles durant toutes ses années. C'était grâce à eux s'ils goûtaient à l'excellent repas présent dans leurs assiettes.

" Dites-moi Comte, quelles sont les dernières nouvelles? J'ai rattrapé le temps que j'ai perdu en apprenant tout ce qui s'était passé ces dernières années, mais étant relativement isolé, j'aurai aimé savoir ce qui se passait en ce moment dans le royaume et au dehors. Alors dites-moi, que se passe-t'il en Miradelphia ces derniers temps?"
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Lun 17 Mar 2008 - 12:32

Rien n'échappait au jeune noble... Il remarqua la façon dont Révérie le regardait, même si sa dame de compagnie ne pouvait le voir. Cette façon de se tenir était totalement incorrecte alors qu'ils allaient manger, mais cela le charmait. Et le regard que lançait la sylvaine à sa maîtresse ne lui échappa pas non plus. C'était un mélange d'envie et d'admiration... Qui se mua en dégoût ou horreur quand le regard de l'elfe se porta sur la nuque scarifiée de sa maîtresse. Elle se fit alors un devoir de la dissimuler... Comme si cela avait une réelle importance. Et puis, cette horrible marque n'était-elle pas la preuve que Révérie n'était définitivement pas drow? En pensant ainsi, il se remémora leur conversation et son estomac se contracta... En était-il si certain?

La réponse de Révérie à sa boutade le sortit de ces pensées désagréables. Il sourit, imaginant sans peine le tableau dépeint. Une petite Révérie avec ses frères les moines... Ou bien un Marquis dans toute sa gloire présidant l'assemblée des convives...

- "Personnellement, je préfère l'intimité à une grande réception... C'est terriblement impersonnel, mais on ne peut pas toujours se soustraire à ses devoirs."

Dragan aussi connaissait ces longs diners impersonnels. En fait, c'était surtout à l'initiative de ses soeurs qui adoraient mettre les petits plats dans les grands. Lui, il y assistait par devoir, se pliant à la corvée sans trop faire la tête.

Un valet apporta alors les plats et celui de Révérie attira l'attention du jeune Noble. Un peu surprit par la viande sanguinolente, il remarqua la mine dégoutée des autres et retint un sourire devant la remarque de la demoiselle de compagnie. Mais son sourire disparut instantanément quand elle se lécha les doigts langoureusement en le regardant. Ahum... Il se racla la gorge et détourna le regard alors que la sylvaine gourmandait Révérie pour ses manières. Il y avait encore du boulot pour en faire une dame. L'espace d'un instant, il crut voir un rouge carmn remplacer le regard bleu... Instant fugace aussi vite disparu...

L'arrivée du marquis l'empêcha de se poser des questions sur sa santé mentale. Rima Marcil les rejoignit, vêtu richement comme il se devait. Dragan se leva alors pour saluer son entrée et s'inclina, selon le protocole.

- "Merci de votre chaleureux acceuil. Il me faudra hélas repartir demain à la première heure, mes obligations ne sauraient attendre davantage."

Il devait s'acquitter de la mission confiée par la Reine. Il s'assit quand le Marquis fit de même et leur souhaite un bon appétit. Ni lui, ni Dragan ne faisaient cas de l'assiette de Révérie au contenu si peu ragoûtant pour eux. Dragan se fit un devoir d'honorer la cuisine de ses hôtes et dut admettre que le repas était savoureux. Il se régala et cela se vit sur son visage à l'expression gourmande et satisfaite.

Mais les questions du Comte mirent un terme à cet état de grâce. Il émit un petit soupir et répliqua d'un ton badin :

- "On peut dire que ça bouge en Miradelphia justement. Le vieux roi nain est mort, mais la succession est déjà assurée. Hélas je n'en sais pas plus à ce sujet... La Reine Orelindë va bientôt céder sa place... Illytril va épouser Anàrion, pour éviter aux elfes une scission dont nous n'avons vraiment pas besoin. Les deux futurs époux ne sont guère réjouis par cette nouvelle, mais j'ai bon espoir que cela évolue."

Il eut un petit sourire fin qui montrait au marquis et à sa fille qu'il n'était pas étranger à l'affaire et y jouait même un rôle certain. Après tout, n'était-ce pas lui qui avait convaincu Illydril de se plier à la décision de ses pairs? N'était-ce pas lui qui l'avait rassuré? Quand à Anàrion, il ne payait rien pour attendre à ce sujet. Mais cette entreprise bon enfant était gâché par les récents évènements qui accaparaient toute l'attention du jeune noble.

- "Cependant, le temps n'est pas à la liesse. Les elfes tombent malades, empoisonnés par je ne sais quelle substance et nous cherchons actuellement un remède contre ce mal. C'est pour cela que je dois repartir demain matin, la Reine m'a chargé des recherches et de l'enquête, ainsi que de l'aide aux victimes et à leurs familles."

Il ne parla pas du pourquoi de cette mission, de son inconscience. Ni de l'empoisonnement de Révérie. Il ne la regarda même pas, rivant son regard à celui de Rima-Marcil, pour ne rien trahir.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Jeu 20 Mar 2008 - 15:53

Rima se joignit rapidement a eux, peux être trop rapidement a son gout. Mais en même temps cela ne lui était pas désagréable de pouvoir se repaitre de cette viande qu’aucune cuisson n’avait souillée. Laissant son père et son amant se délecter de fruit et de légume a qui la jeune femme ne portait pas grand intérêt, elle se mit en devoir de dévorer sa viande avec ses couverts… Bonne idée me direz vous ? Pas si sur que cela je le crains, surtout pour Dragan qui, rappelons le, lui faisait pour le moment face.

De sa fourchette, elle transperça la viande, laissant son liquide rouge s’étirer sur le métal froid de l’assiette, puis, doucement et d’un mouvement de poignet souple glissa le morceau de chair entre ses dents de manière tellement suave et sensuel que la jeune femme en fit rougir un de Valet qui se tenait debout non loin de Dragan pour lui servir du vin elfique. Il déglutit même difficilement en se redressant et en filant a nouveau vers la cuisine pour éviter le courroux de son maitre ou alors celui de la dame de compagnie qui ne semblait rien avoir remarquée, occupée qu’elle était à déverser du miel sur sa salade ou de fine framboises semblaient jouer a cache-cache parmi la verdure qui se teintait doucement de jaune transparent.

Elle n’avait pas relevée le fait que Dragan passerait la nuit dans le palais, elle ne le savait déjà que trop. Mais ce qui la rassurait c’était que l’initiative vienne de son père. Il ne s’opposerait pas à leurs relations même si il ne savait rien de tout ce qui se tramait entre les deux amants. Prenant un morceau d’un fruit rond, orangé mais a l’intérieur rouge sang, elle laissa quelque morceau de grena venir recouvrir la chair et le sang et se joua de se mélange terriblement étrange pour éveillée ses papille une nouvelle fois a ses étranges gouts de fruit et de viande.

Une fois encore son sang se battait, le drow voulait une viande crue et l’elfe des fruits, la belle Révérie se donnait pour mission de satisfaire ses deux origines sans jamais laisser une seule des deux dicter sa loi pour une fois. C’était un coté drow qu’elle acceptait totalement, elle ne voyait pas se que cette viande pouvait bien changer en elle et bien au contraire, son corps ne supportait pas ce manque d’apport animal.

Doucement elle releva ses yeux bleu presque blanc et les déposa interrogateur sur son père, que se passait’ il en Miradelphia ? Ainsi donc il se tenait au courant du monde dehors. Elle avait du mal déjà a avoir acceptée que le monastère n’était pas le centre du monde mais le centre de son monde, alors de la a penser au autres peuples et races et de leurs petits soucis respectif, cela lui passait loin au dessus de la tête.

Ses yeux se portèrent ensuite sur son melindo, elle le regarda en glissa un morceau de viande restant entre ses lèvres sans se rendre compte que c’était terriblement indécent de la façon qu’elle le faisait. Les yeux pendu aux lèvres du noble elle ne perdit pas le moindre mot et faillit se laisser aller a la panique quand il parla du poison mais personne ne sembla réagir sur le coup. Doucement elle se penchant pour attraper un morceau de pain elfe, le brisant pour y déposer du miel et par simple gourmandise s’en délecter. Sa gouvernante émit un sourire satisfait de la voir ainsi manger et pris la parole pour préciser a Dragan.

« Hum ainsi donc le prince et la princesse sont peu enchanter de devoir s’unir ? Voila qui complique les choses. Enfin, si vous avez su charmer ma jeune maitresse je ne doute point que votre charisme soit assez grande pour jouer de diplomatie et tenter de faire que cette union soit, ils sont tout deux notre plus grand espoir il ne faudrait pas qu’ils l’oublient. »

Révérie faillit s’étouffer sur le coup en entendant sa dame de compagnie parler ainsi, c’était une noble, de la famille de son père, une cousine si elle ne se trompait pas, lointaine mais qui avait acceptée d’aider Rima dans le dur tache d’éduquer la jeune femme qui s’empourprait a vu d’œil et lui répondit d’une voix sèche.

« On parle d’un poison qui semble déjà décimer notre peuple et tout ce que tu trouve à dire ce sont des âneries sans fondement et un intérêt pour les batifolages des personnes de haut rang comme le prince et la princesse ! Tu devrais avoir honte et revoir sérieusement tes priorités. »

Elle avait sans doute un peu trop hâtivement régit et préféra ne rien dire de plus, embrochant un morceau de fruit dans l’assiette de sa dame de compagnie et l’engloutissant l’air fier et noble, laissant la jeune femme les yeux rond et la bouche entrouverte de surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 05/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Sam 22 Mar 2008 - 19:19

Rima-Marcil écoutait Dragan avec intérêt, enregistrant tout ce qu’il disait. Il avait bien entendu les rumeurs qui couraient sur le mariage entre Anàrion et Illydril, mais le sourire qu’affichait le comte révélait au marquis qu’il n’était pas étranger à cette histoire. Ce serait donc lui qui avait convaincu les deux jeunes gens de se marier ? Intéressant. Pouvoir réussir ce coup de force montrait combien Dragan avait de l’influence sur le possible futur roi des elfes. Ainsi que sur la princesse Illydril apparemment. Les deux futurs époux n’étaient guère ravis de cette alliance, mais ils n’avaient pas le choix. Il fallait éviter de diviser leur peuple, et c’était le seul moyen. Ils le savaient.

Pendant que Dragan parlait, Fine-Lame ne put s’empêcher de regarder sa fille du coin de l’œil. Elle se débattait avec sa viande, faisant couler le sang qu’elle contenait dans son assiette. La façon qu’elle avait de manger fit sourire doucement le marquis. Elle ne s’en rendait pas compte, mais elle avait une manière sensuelle et parfois indécente de manger, si bien que la plupart des serviteurs ne pouvait supporter la vision qui s’offrait à eux et s’enfuyaient. Cela amusait Rima-Marcil, sachant qu’elle ne le faisait pas exprès, mais il faudrait quand même qu’elle apprenne à mieux se tenir. Dragan ne semblait pas choquer par son attitude. Sans doute l’avait-il déjà vu manger avant et ne se formalisait plus. Ou bien il avait un grand contrôle de soi.

Le marquis revint à la conversation, intéressé par sujet dont parlait Dragan. Ainsi donc, des elfes tombaient malades partout dans le royaume ? Et personne ne savait encore pourquoi. Etait-ce le même mal qui touchait sa fille ? Comment une telle chose pouvait-elle se produire ? Dragan n’avait pas mentionné comment les gens avaient été empoisonnés. Mais peut-être l’ignorait-il. Ou bien ne voulait-il partager cette information avec eux.

L’intervention d’Alduyra détourna l’attention de Fine-Lame. Il nota le sous-entendu dans ses paroles. Soit elle aussi avait remarqué quelque chose, soit elle savait quelque chose que lui-même ignorait. Dans les deux cas il faudrait qu’il lui parle. La réaction d’Aglarer surprit tout le monde. Elle s’était emportée d’un coup, s’en prenant à sa dame de compagnie. Cette dernière ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait. Mais Rima n’était pas dupe. Sa fille s’était sentie visée, attaquée par la remarque d’Alduyra et pour détourner le fâcheux sujet de conversation, elle ne trouva rien de mieux que réprimander sa dame de compagnie de sa frivolité.

Un silence gênant était tombé sur la table. Personne n’osait dire un mot après cette intervention véhémente. Rima-Marcil se demandait s’il devait intervenir sur ce sujet. Il ne pouvait laisser passer cela, mais devait-il relancer ce sujet lancé insidieusement par Aldyura ? A la réflexion non. Il attendrait encore. Vu la réaction de sa fille cela n’aurait servit à rien. Il n’obtiendrait rien d’elle. Mais de Dragan par contre…

« Aglarer, je te prierais d’être plus modéré dans tes propos. Le poison qui attaque notre peuple est certes très préoccupant, mais le mariage entre le seigneur Anàrion et la princesse Illydril l’est aussi. S’il n’a pas lieu, notre peuple sera divisé, déchiré, et nous n’aurons pas besoin de ce poison pour nous détruire. »

Fine-Lame avait dit cela d’une voix douce et calme, si bien que c’en était déconcertant. Mais cela n’enlevait en rien la gravité des paroles qu’il avait dite, ni le reproche qu’il avait fait à sa fille. Cela le rendait plus fort encore. Jusqu’à ce jour, rares étaient les personnes qui avait vu un jour Rima-Marcil en colère. C’était un phénomène rare. Le marquis se contrôlait, ne montrant pas sa colère, mais de légères traces dans sa voix trahissaient son état, et cela suffisait à impressionner. Mais là, même dans sa voix rien ne trahissait qu’il puisse être en colère. S’en était déroutant.

« Veuillez pardonner ma fille pour cet éclat Comte Tiril, mais elle a la fâcheuse manie de ne pas pouvoir contrôler son tempérament, ni taire ses pensées. Mais vous avez du déjà vous en rendre compte par vous-même n’est-ce pas ? »

Il ponctua sa remarque d’un de ses rares sourires. Il risquait de se poser des questions sur la raison de ce sourire, mais Rima-Marcil s'en fichait, ou plutôt, il voulait qu'il se pose des questions. En ce moment, il essayait de torturer un peu le pauvre comte. Cela l'amusait. Puis d’un ton plus grave, il reprit.

« Je suppose qu’il est inutile de demander qui sont les instigateurs de l’ignominie qui frappe notre peuple, n'est-ce pas? Ce que j’aimerais plutôt savoir, c’est si vous savez comment notre peuple a été empoisonné ? Où bien si vous en avez une idée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Mar 25 Mar 2008 - 12:23

Evidemment, le Comte avait quelques difficultés à se concentrer sur ce qu'il disait alors qu'en face de lui Révérie exécutait avec sensualité un véritable appel à l'amour. Il jeta un coup d'oeil à l'échansonn près de lui qui eut un hoquet étranglé devant le spectacle et eut tout le mal du monde à se maîtriser. Dragan faisait de son mieux pour ne regarder que Rima-Marcil, mais ses yeux traîtres ne pouvaient s'empêcher de jeter des regards furtifs à la jeune femme. Jeune femme qui semblait facnée par ses lèvres... Si avec tout ça, Rima-Marcil ne voyait rien, c'est qu'il était aveugle...

Heureusement, la dame de compagnie intervint au sujet du futur mariage royal, rompant un peu l'enchantement sensuel. Mais ce fut Révérie qui y mit un terme brutal en s'emportant contre la frivolité de sa Dame de Compagnie. Un instant interloqué par un tel éclat, Dragan se composa une mine de circonstance, soit soigneusement exempte de tout sentiment, en se rappelant qu'elle n'avait fait cela que parce qu'elle était elle-même touchée.

Il allait ouvrir la bouche, quand le marquis le devança en exprimant exactement sa pensée. Oui, le mariage d'Anàrion et Illydril semblait bien frivole et pourtant, les enjeux étaient terriblement lourds de conséquences! mais la politique semblait passer loin au dessus de la tête de Révérie. Il hocha la tête pour appuyer les propos de Rima-Marcil et précisa :

- "L'un comme l'autre ont de sérieuses prétentions au trône et la même légitimité. Anàrion est le fils de l'héritier légitime qui a abdiqué. Mais il est demi elfe. Beaucoup des notres pensent que cela ne le rend pas digne de régner. Beaucoup d'elfes sont très attachés à la pureté de la race et répugnent à accepter les bâtards."

Il avait dit le mot insultant avec un mépris manifeste. Mais mépris pour ceux qui pensaient ainsi et non pour ceux qui étaient nommés ainsi. Révérie répugnait elle-même à prononcer le mot infamant.

- "Quand à Illydril, elle est la cadette du cadet. Son frère a renoncé au trône et il lui revient donc. Mais certains préfèrent voir un homme au pouvoir qu'une femme. La solution est donc simple : les unir et ainsi unir le peuple. Sauf qu'ils sont aussi têtus l'un que l'autre..."

Il eut un petit soupir agacé en parlant ainsi des deux futurs monarques. Il savait bien de quoi il parlait après tout. Rima-marcil le pria alors de pardonner sa fille, avant de lui lancer un sous entendu qui avait pour but de le malmener un peu. Si il cilla intérieurement, extérieurement, il se contenta d'un petit sourire amusé.

- "Effectivement, j'ai pu m'en rendre compte. La franchise et la spontanéité sont des qualités trop rares. Mais il est des situations où il faut savoir les étouffer."

Il jeta un regard lourd de sous entendus à Révérie. Il adorait ces qualités chez elle, mais était conscient qu'elles lui joueraient des tours un jour. Rima-Marcil reparla alors du poison.

- "Empoisonner les sources d'eau est un moyen infaillible de faire énormément de victimes. Affaiblir un peuple pour mieux le frapper ensuite... Tebryn est décidément un peu trop rusé à mon goût."

Il soupira et ajouté à mi-voix :

- "Et en plus, comme par un funeste hasard, la peste semble envahir Diantra, faisant des centaines de victimes... Seuls les nains et les Sombres semblent épargnés par le malheur."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Mer 26 Mar 2008 - 12:25

A table elle se fit réprimandée par deux fois, a la fois par son père et a la fois par son tendre amour. Son regard se fit neutre mais ses doigts se crispaient sur la fourchette qu’elle tenait. Les muscles de son bras se bandaient et se dessinait, dévoilant qu’elle n’avait rien d’une douce et délicate marquise qui hurlerait au secours a la première menace et tournerait de l’œil a la première goute de sang. Rima connaissait sa poigne, sa force, et quand elle lâcha le morceau de métal, il était si tordu et contorsionné qu’il ne faisait aucun doute que se couvert ne servirait plus jamais.

Le simple fait d’avoir broyé l’objet dans sa main lui suffit a se contenir totalement et donc a ne rien dévoiler ce le fait que le sermon lui avait été insupportable Elle prit donc une ample respiration, et avec un sourire finit, pris la parole.

« Je vois, pardonnez mon ignorance, j’avais oubliez combien les intrigues du palais étaient important pour les hauts placé. Les fais et gestes des futurs successeurs sot capital de toute évidence. »

Elle n’en dit pas plus, laissant les hommes parler entre eux, de toute façon dans se monde les femmes nobles s’effaçaient pour uniquement ou presque servir de jolie bibelot qui tenaient compagnie. Elle était trop intelligente pour ça mais pas assez diplomate pour réussir à faire taire ses idées et pensées. Sa dame de compagnie dit simplement a la jeune femme, a voix basse.

« Ma douce Aglarer, votre père ne disait point méchamment, tu es trop fougueuse et entière. Ne t’en fais pas belle Aglarer. Tu sais bien que je te pardonne tes humeurs. »
« Tu me les pardonnes mais je m’en veux de m’emporter si facilement… Le monastère me manque tellement. J’en ai assez de devoir suivre des préceptes en lesquelles je n’ai aucune croyance. Votre monde est trop compliqué. »
« Tu y arrive très bien Aglarer et tu apprend vite. Il y a de cela une semaine a ton arrivée c’était a peine si tu savais te tenir convenablement, a présent tu es une jeune marquise et même si tes mots dépasse ta pensée il te faudra toujours être digne et noble comme tu l’es a présent. Pour le moment calme toi et mange. Une fois le repas terminée je te ferais préparer un bain. »


Elle se préparait à répondre à sa chère nourrice quand elle apprit pour la peste chez les humains. Alors son regard sembla paniqué. Eldis ! Il était à Diantra ! La peste, non, c’était impossible. Se regard inquiet avait de quoi rendre jaloux Dragan peut être mais elle demanda.

« La peste ? En sais t’on plus ? Se propage-t-elle vite ? »

Elle pouvait tres bien s’inquiéter pour son monastère après tout… oui si on lui demandait elle prétexterait cela.
Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 05/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Jeu 27 Mar 2008 - 11:15

Aglarer avait beau vouloir le cacher, les paroles de Fine-Lame et de Dragan l’avaient blessée. N’ayant pas été élevée au sein de la noblesse comme eux, elle ne pouvait comprendre l’importance de certaines choses, comme le mariage entre Anàrion et Illydril. Elle ne pouvait saisir l’importance capitale qu’avait le mariage pour toute la nation elfe. Elle n’avait jamais eu à se soucier du monde extérieur, enfermée dans son monastère. Apprendre qu’un mariage était aussi, voire plus important qu’un poison qui décimait tout un peuple, pouvait être incompréhensible pour qui n’avait pas baigné dans le monde de la politique et de la noblesse. Mais pour Rima-Marcil et Dragan, l’importance était plus qu’évidente.

Aglarer lâcha la fourchette qu’elle avait à la main. Elle était complètement pliée, tordue, ayant ployée sous la force de la poigne de sa fille. Rima-Marcil ne dit rien, se contentant d’arquer un sourcil. Elle n’aimait pas qu’on la critique, ça, il l’avait compris depuis longtemps, lorsqu’Aldyura lui racontait toutes les réactions de sa fille face à son enseignement de marquise. Combien de fois s’était-elle emportée contre sa dame de compagnie ? Il ne se le rappelait plus. Rien qu’en une semaine, le palais avait paru plus vivant que depuis la mort de la mère du Marquis.

Sa fille prit la parole, les priant de bien vouloir lui pardonner son ignorance. Fine-Lame n’était pas en colère contre elle, mais elle était si innocente et ignorante de certaines choses que cela risquait de lui jouer des tours plus tard. Si elle devenait marquise de l’épine dorée, il deviendrait urgent pour elle d’apprendre tout de la politique et de savoir modérer ses propos. La franchise pouvait être une qualité, mais il fallait savoir l’oublier par moments, comme l’avait si bien dit Dragan. Elle pouvait apporter de gros ennuis dans certaines situations.


« Certaines choses d’allures frivoles sont en vérité d’une importance capitale. Il te faudra apprendre cela bien vite, mon enfant, quand tu deviendras marquise. Cela te sera vital, crois-moi. »

Fine-Lame la gratifia d’un sourire, afin de lui montrer qu’il ne lui en voulait pas. Certes ils n’étaient pas seuls, Dragan étant présent, mais après la discussion qu’ils avaient eue dans la chambre, le marquis avait confiance envers le comte, et se permettait donc de ne pas conserver certaines apparences en sa présence. En temps normal, il aurait du être plus sévère avec sa fille, mais il ne le serait pas. Il n’avait pas à prouver son autorité à une personne telle que le Comte Tiril.

Puis il se tourna de nouveau vers Dragan, reportant son attention sur cette préoccupante histoire de poison. Oui, effectivement, Tebryn était bien trop rusé. C’était par l’eau qu’il avait réussi à empoisonner autant de monde. Un moyen sûr et efficace. Empoisonner les elfes afin de les affaiblir, lui ouvrait la voie pour frapper ses ennemis sans qu’ils opposent de résistance, ou du moins, de sérieuse résistance. Malheureusement il fallait trouver un remède et rapidement, sans quoi ils ne pourraient empêcher les Drows de les massacrer. Ne pouvant se passer d’eau, bientôt tout le monde risquait de tomber malade. L’épine dorée se trouvait, fort heureusement, sur un lac indépendant. Si jamais des Drows s’étaient aventurés dans le coin, avec tous les gardes autour du palais, ils auraient été repérés. Voila pourquoi ils avaient été épargnés par cette tragédie.


« Si jamais l’eau qui coule dans toute notre nation a été empoisonnée, alors notre peuple est condamné si nous ne trouvons pas un remède rapidement. Par chance, notre domaine se trouve situé sur un lac totalement indépendant. C’est pour cela que nous n’avons pas été touchés par le poison. Aussi, sachez que je suis prêt à fournir toute l’eau que je pourrais pour éviter que d’autres personnes tombent malades. »


Rima-Marcil fut intrigué par la suite. La peste ? Cette maladie ancienne et mortelle qui ne touchait que les humains était donc revenue. Le marquis n’appréciait pas beaucoup les humains, les trouvant brutaux, grossiers et barbares, mais il ne pouvait s’empêcher d’être peinés par ce qu’il apprenait. Voila que leurs alliés aussi était touchés par un mal mystérieux. Coïncidence ? Il n’y croyait pas trop. A coup sûr Tebryn, était derrière tout ça aussi. Préparait-il une attaque ? Allait-il lancer ses troupes alors que les deux grandes nations de la Communauté de la Lumière étaient ainsi désorganisées ? Ou bien s’amusait-il juste pour montrer que rien ni personne ne pouvait l’arrêter ?

« Je doute que ce soit un hasard. Une maladie ancienne et disparue qui refait surface au moment où nous sommes touchés par un poison ? Je doute que cela soit une coïncidence. A coup sûr, les Drows sont responsables de cela aussi. »

La réaction de sa fille surprit le marquis. Elle semblait paniquée et effrayée. Son regard montrait qu’elle s’inquiétait. Pas pour elle, mais pour quelqu’un d’autre.

« Qu’y a-t-il Aglarer ? On dirait que tu es effrayée. Connais-tu quelqu’un là-bas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Jeu 27 Mar 2008 - 20:04

Dragan jeta un regard prudemment dénué d'émotions à la main de Révérie qui martyrisait cette pauvre fourchette sans défenses pour passer ses nerfs. Mieux valait la fourchette que sa tête... Il ne l'avait pas vraiment réprimandé... Il avait juste donné son point de vue, qui n'allait pas dans le sens de celui de la jeune fille. mais Dragan n'allait pas se taire parce que cela lui déplaisait. Révérie allait devoir apprendre à accepter la critique, même si cela lui était désagréable. Au vu de son futur rôle de marquise, elle allait y être confrontée sans cesse. et elle ne pouvat pas s'amuser à frapper dans un mur pour passer ses nerfs à chaque fois qu'on lui ferait une remarque où le palais allait se transformer en gruyère. Elle ne put s'empêcher d'une remarque sarcastique qui eut le don de hérisser Dragan, qui répondit un peu brusquement :

- "De toute évidence, oui."

Il se retint de lancer une remarque acide concernant ses lacunes et les nombreuses choses qu'il lui restait à apprendre pour ne pas envenimer les choses, mais elle pouvait clairement voir que les mots lui brûlaient la langue.

Mais comme Rima-Marcil se montrait indulgent et bienveillant, Dragan tint sa langue. Cependant, qu'elle ne pense pas qu'il dirait amen à toutes ses paroles. Le jeune Comte avait du caractère, et même au risque de se fâcher avec elle, il ne s'inclinerait pas pour lui faire plaisir. Mais le sujet était clos et la dame de compagnie adoucit un peu l'atmosphère en expliquant à sa jeune maîtresse qu'elle lui pardonnait. Incident clos.

Ils en revinrent alors au poison et à l'eau et le Marquis apprit à Dragan que l'eau de son domaine était pure et prête à servir à la polpulation.

- "Je vous remercie de cette offre et vais prendre les mesures nécessaires dans ce sens."

Il enchaina sur la peste et jeta un regard surpris à Révérie alors qu'elle semblait à la limite de la panique. Puis, il regarda Rima-Marcil :

- "La question est : comment les drows auraient-ils pu introduire la peste? Ce n'est pas aussi malléable qu'un poison..."

Il jeta alors un regard pénétrant à Révérie alors que son père lui demandat si elle connaissait quelqu'un chez les hommes pour être dans cet état.

- "Oui, cela va vite et des quartiers entiers sont décimés. Et aucun réel moyen de s'en protéger si ce n'est brûler les corps et les quartiers infestés."

Il y avait bien des questions dans le regard glacial, mais aucune ne franchit la barrière de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Dim 30 Mar 2008 - 11:02

Cela ne la gênait pas que l’on soit d’un avis différent d’elle, mais elle ne supportait pas être réprimée comme une enfant. Elle subissait tout ça en silence, mais ne pouvait pas non plus encore se contrôler parfaitement. Mais en bref, elle avait tout de même tentée de restée calme…

Révérie sembla choquée profondément par cette nouvelle et posant sa main sur son cœur regarda Dragan terrorisée. Eldis devait être là bas, pourvue qu’il ne soit pas touché ! Elle enverrait une lettre a l’auberge, peut être l’aurait’ il comme il se l’était promis ? Repoussant de son esprit ses idées macabres, elle soupira doucement de soulagement.

« Je pense qu’il vas bien… »

Murmura-t-elle pour elle. Puis d’une voix douce pour rendre plus léger la fin du repas.

« Se repas était vraiment délicieux ! Les terres de l’épines d’or son vraiment divine… »

Elle soupira doucement, regardant son assiette vide et un sourire naquit. Pourquoi ? Parce qu’elle s’amusait a perturbé le noble seigneur Tiril bien sur ! Ayant défait l’un de ses souliers le tissu, brodé d’or et de pierreries, elle jouait de son pieds sur celui du comte. Puis de sa jambe contre la sienne, sans que bien sur, personne ne s’en rende compte. La nappe longue, grande, la cachait Amplement.

C‘est donc avec un sourire satisfait qu’elle demanda au seigneur.

« Comment avez-vous trouvé se repas ? Les fruits de notre terre ne son t’il point exquis ? »

Double sens ? Ou non ? Difficile à dire… puis elle se tourna vers père en lui souriant de la même façon.

« Vous pourrez remercier se chasseur a ma place ? Il a trouvé un gibier de bien agréable gout. Pour un homme qui ne mange pas de viande il est doué. »

Elle avait retrouvé une joie qui lui était toute propre.
Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 05/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Mar 1 Avr 2008 - 9:36

Le concept des maladies était étranger à Fine-Lame. Il ne comprenait pas comment de telles choses fonctionnaient, n’ayant pas à subir ce genre de choses étant elfe. Aussi, lorsque Dragan lui demanda comment la peste avait pu être introduite dans Diantra, Rima-Marcil ne trouva pas de réponse. Il ne savait rien de cette maladie, si ce n’est qu’elle était dangereuse et mortelle pour les humains. Savoir comment elle avait été propagée dans la capitale par les Drows était un mystère pour lui. Comment se transmettaient les maladies chez les humains déjà ? Il ne se rappelait pas, et à dire vrai il ne s’était jamais vraiment posé la question.

Ces êtres éphémères ne trouvaient pas grâce aux yeux du marquis. Il ne s’était jamais vraiment intéressé à eux, et encore moins à leurs problèmes. Mais aujourd’hui, avec le poison qui décimait leur peuple, savoir que les humains étaient eux aussi touchés devenait préoccupant. Si Tebryn préparait une attaque contre la Communauté de la Lumière, alors les problèmes des humains devenaient aussi importants que ceux des elfes. Il regrettait de penser, mais ils avaient besoin d’eux, même si aux yeux du marquis ils n’étaient que des brutes sans honneur, cruels et barbares, comme les Drows.

Selon Dragan, la maladie progressait à une vitesse fulgurante, décimant des centaines d’humains. Le seul moyen d’endiguer cette maladie était de brûler les maisons et les corps. Quelle horreur ! Comment pouvait-on en arriver là ? Cette maladie était horrible au point qu’on ne puisse accorder une sépulture décente aux victimes. Elle fauchait les vies humaines plus facilement et rapidement qu’une guerre. Si jamais les humains ne trouvaient pas une solution vite pour endiguer la maladie, il ne resterait plus beaucoup d’humains dans la capitale.

Sa fille était apeurée, il le voyait bien. Savoir qu’une maladie progressait rapidement dans la ville, pouvant toucher n’importe quel humain sans moyen de le guérir, cela l’effrayait. Elle avait peur pour quelqu’un là-bas. Un humain, c’était sûr. Mais qui ? Un ami ? Un moine ? Fine-Lame l’ignorait et Aglarer éluda la question, tentant de se rassurer en se murmurant qu’il allait bien. De toute évidence, elle ne voulait pas en parler. A cause de Dagan ou de lui ?


« Si tu crains pour la vie de quelqu’un à Diantra, je peux envoyer un de nos hommes voir s’il va bien. Nous ne craignons pas les maladies, il pourra se rendre à la capitale et te rapporter des nouvelles si tu y tiens. »

Il espérait que ce geste la rassurerait. Il n’aimait la savoir inquiète. De plus, en envoyant un messager là-bas il pourrait en apprendre plus sur la peste qui sévissait, et savoir si les humains s’en sortaient. Ils risquaient d’avoir besoin d’eux bientôt.

Aglarer changea de sujet, ramenant la discussion au repas. Elle ne voulait plus parler de cet humain qui occupait ses pensées un instant plus tôt. Fine-Lame aurait bien voulu en savoir plus, mais il ne la força pas. Elle ne dirait rien, comme à chaque fois. Si elle voulait lui en parler, elle le ferait le moment venu.

Elle lui sourit, et lui demanda de remercier le chasseur pour lui avoir ramené un gibier aussi bon. Lenwë était un excellent chasseur, mais contrairement à ce que pensait sa fille, lui aussi mangeait de la viande. Il chassait à l’origine pour lui, mais Fine-Lame avait réussi à l’engager pour qu’il chasse aussi pour sa fille. Rares étaient les elfes qui chassaient les animaux pour les manger, mais Lenwë, heureusement pour le marquis, faisait partie de ceux-là. Sinon, qui il ne savait pas comment il aurait fait pour pouvoir subvenir aux besoins carnassiers de sa fille.


« Je n’y manquerais pas ma fille. Si tu veux, je pourrais te présenter à lui, ainsi tu pourras le remercier par toi-même, si tu le désires. »

Les serviteurs débarrassèrent les assiettes et les plats, pour apporter le dessert : un assortiment de fruits de toutes sortes, ayant été cultivés eux aussi dans le domaine.

Le marquis se tourna vers Dragan.

« Au fait Comte, je ne vous ai pas encore demandé, comment trouvez-vous notre domaine ? Est-il tel que vous vous l’imaginiez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Mer 2 Avr 2008 - 16:58

La réaction de panique de Révérie surprenant Dragan. A la voir, on aurait dit qu'elle craignait pour la vie d'un être cher! Cette main sur le coeur en était la preuve! Son regard reflétait sa curiosité, mais aussi une pointe de jalousie aussi stupide qu'incontrôlable. Il préféra d'ailleurs, s'emparer de son verre de vin elfique et boire quelques gorgées pour effacer ce vilain sentiment de sa poitrine. Rima-Marcil semblait avoir remarqué aussi l'attachement de sa fille à cette mystérieuse personne et proposa de l'aide. Ah, au moins, le jeune noble ne se faisait pas d'idées!

Révérie détourna alors la conversation et le regard de l'elfe se fit plus aigu, comme s'il voulait lui faire comprendre qu'il n'était pas dupe et que tôt ou tard, il apprendrait à qui elle tenait autant. Mais pour le moment, il n'était pas temps de déballer sa jalousie viscérale et il se raccrocha à cette diversion, y suivant le marquis et sa fille. Elle complimenta le chasseur qui avait su ramener une viande si délicieuse et Rima lui proposa de lui présenter quand elle le désirerait. Un échange banal de politesse sur un sujet qui n'intéressait pas Dragan, trop occupé à se torturer les méninges au sujet de cet humain laissé à Diantra.

Mais un pied coquin vint mettre à mal ses ruminations. Il eut une sorte de petit sursaut, alors qu'il se rendait compte de ce que faisait Révérie. Et aucun moyen de répliquer sans perdre totalement contenance. Ah la diablesse! Il se rattrapa comme il put pour que Rima-Marcil ne remarque rien.

- "Pardonnez-moi, je rêvassais."

Il eut un petit sourire contrit envers le marquis et revint à sa fille, répondant d'une voix de velours :

- "Ils le sont sans aucun doute, il y a bien longtemps que je n'avais gouté pareil nectar."

Le sens caché de ses paroles échappait sans doute à Rima-Marcil et Dragan se sentait coupable de faire ainsi allusion à sa relation avec révérie à demi mot, sans qu'il ne comprenne vraiment la vérité. Mais en même temps, il suivait Révérie dans son petit jeu... Et c'était grisant. Le Marquis lui demanda alors comment il trouvait l'Epine Dorée.

- "Je dois avouer que les mets y sont succulents et l'acceuil impeccable. Je regrette simplement de ne pas avoir loisir d'y goûter davantage et de découvrir vos terres. De ce que j'en ai vu, l'Epine Dorée est féconde et son architecture des plus originale."

Il eut un petit sourire amusé.

- "Ardamir me semble bien peu fastueuse à côté... Les habitations sont totalment différentes."

Les deux villes n'étaient pas vraiment comparables. L'Epine Dorée était située sur un lac, sur pilotis, alors qu'Ardàmir se fondait dans la fôret, utilisait les arbres et leurs hauteurs vertigineuses... Et le palais des Tiril était le seul à se démarquer du reste avec ses parois de cristal qui reflétaient la lumière.

- "J'espère pouvoir vous la faire visiter un jour."

Il avait terminé de manger et était repus. Il y avait une dernière question à aborder avant de prendre congé.

- "Seigneur Eregcul, je me demandais si vous auriez quelques minutes à m'accorder pour un entretien privé."

Il évita de regarder Révérie, ne sachant que trop l'expression qui alalit se peindre sur son beau visage.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Jeu 3 Avr 2008 - 7:23

Elle ne releva absolument pas pour l’aide que son père lui proposait. Elle savait déjà ce qu’elle allait faire et c’était simple. Une lettre, envoyé à Eldis et qu’il recevrait a temps… du moins l’espérait’ elle. Dragan lui fit un regard quasi inquisiteur pour à faire avouer de qui elle parlait. Elle lui sourit juste mais il avait bien compris qu’elle ne dirait rien pour le moment.

Pendant que le pied de Rév frottait contre la jambe du comte, elle se jouait du tissu de son pantalon, le remontant pour venir faire frotter sa peau douce et délicate sur la jambe en elle-même, a même la chair. Comme c’était drôle de le voir tenter de garder son calme. Sa sérénité divinement mise a mal par la cruauté de la belle et jeune demoiselle.

A croire que se coter de pécheresse qu’elle dévoilait de temps à autre n’était pas celui d’une elfe, loin de la. Non cela l’amusait de le voir dans un tel état de trouble en son fort intérieur. La vile petite espiègle, coquine comme nul autre… pauvre Dragan qui fait les frais de cet amour a la fois interdit, inconvenant et si grand pourtant.

D’un air tout a fait serein, cachant sans mal son amusement et l’envie que provoquait son petit jeu, elle répondit à son père.

« En se cas il faudra que je le rencontre. Il est terriblement important que je l’en remercie. »

La suite des propos de Révérie et Dragan relevait presque de l’obscène si bien sur on avait le sens du double sens aussi aigue que ses deux jeune gens et si surtout, on pensait ses deux la assez proche pour s’en jouer. D’une voix toujours aussi serein par le bon repas elle prit une figue fraiche en main et commença a l’épluché, répondant.

« Je suis heureuse que nos terres vous ravisse seigneur Tiril. Et j’ose espérer avoir en effet le plaisir de vagabonder sur vos terres pour en découvrir les paysages. »

Mon dieu ! Comment ses deux jeune gens pouvait’ il se permettre de tel propos ?! … et le pauvre Rima qui ne se doutait de rien.

Le seigneur Dragan demanda ensuite à parler en privé a son père. Voila qui était bien dérangeant. Elle détestait être mise à l’ écart et la voila qui l’était ! Fronçant un peu ses sourcilles la dame de compagnie la rassure et la fit se lever et toute deux s’inclinaient. Révérie en profita pour reglisser son pied dans son écrin de satin et de broderie. La jeune dame de compagnie affirma.

« Messieurs, nous devons nous retirer pour nous préparer à dormir. Je vous dis donc Bonne nuit. »

S’approchant de son père elle déposa un baiser tendre sur son front en lui souriant tout en lui murmurant.

« Mändù Atar »

Puis s’approchant de Dragan en réfrénant sa colère elle lui tendit sa main pour qu’il l’embrasse.

« Mändù Heru Dragan. »

Elle n’avait dit que bonne nuit a tout deux, et pourtant… sa voix chantante et délicate, parlant toujours en un elfique parfait, était des plus radieuse alors qu’elle partait en compagnie de la jeune dame qui la poussait vers le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 05/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   Ven 4 Avr 2008 - 21:51

Aglarer ne répondit pas à la proposition de son père. Pour elle le sujet était clos. Etrange ce mutisme. Elle ne voulait donc pas que son père apprenne qui était cette personne pour qui elle s’inquiétait ? Ou bien était-ce à Dragan qu’elle ne voulait pas le dire ? Quoi qu’il en soit, cela l’intriguait de plus en plus. Quelle personne pouvait être assez importante pour ne pas révéler son nom, ou ses liens avec elle ? Pour une raison qu’il ignorait, il savait que cette personne avait une grande importance pour Aglarer. Importante à quel point ? Fine-Lame était bien déterminé à le découvrir, mais ce ne serait pas tout de suite. Il avait d’autres sujets de préoccupations beaucoup plus importants.

Sa fille voulait rencontrer Lenwë. Rien d’étonnant à cela. Rares, voire introuvables étaient les elfes acceptant de chasser. Avoir réussit à en trouver un tenait du miracle. S’il ne l’avait pas trouvé, Fine-Lame n’avait aucune idée de comment faire pour parvenir à sustenter sa fille. L’idée de demander de l’aide à un humain le répugnait. Jamais il n’aurait pu se le permettre. Pourtant, est-ce que son aversion aurait été au point de laisser sa fille s’anémier sans rien faire ? Il en doutait. Mais voir un humain fouler les terres de l’épine dorée… C’était tout bonnement impensable.

« En ce cas, dès son retour de chasse, je te présenterais à lui. Ainsi tu pourras le remercier. »

Dragan qui était resté muet plusieurs minutes, plongé dans ses réflexions (à propos de cet humain inconnu ?) eut soudain un léger sursaut. Intrigué, le marquis le regarda, le visage interrogateur. Le comte s’excusa, expliquant qu’il s’était mis à rêver. Le marquis sourit, lui signifiant ainsi que ce n’était rien. Il ne se doutait pas un seul instant de la véritable raison du sursaut du comte. S’il l’avait su… Mieux vaut ne pas y penser !

Le seigneur d’Ardamir, complimenta le marquis pour les délices de ses terres. Ce dernier fut ravi de voir que les fruits et les légumes de l’épine dorée plaisaient à Dragan. A dire vrai, il était surtout heureux d’avoir pu avoir des gens qui lui soient restés fidèles. Auquel cas, il n’aurait sans doute pu lui offrir un repas digne de ce nom.

Le comte fit ensuite les éloges de l’épine dorée, complimentant l’architecture et les terres. Ce n’tait pas pour se vanter, mais il fallait reconnaitre qu’il n’existait pas de telle merveille ailleurs dans le royaume. Ce fut l’arrière-grand-père de Fine-Lame qui décida d’installer son palais ici. Le palais et tout le domaine furent construits sur ces pilotis naturels, au dessus du lac. Ce dernier était alimenté par l’eau qui descendait des montagnes, ce qui assurait à l’épine dorée une réserve d’eau personnelle et presqu’illimitée. Heureusement pour eux d’ailleurs. C’est grâce à cela qu’ils avaient évité l’empoisonnement, les eaux de tout le royaume étant reliées entre elles, et provenant toutes du lac Uraal. De plus, ils maintenant tenter d’éviter que d’autres personnes tombent malades en distribuant de l’eau pure de l’épine dorée au plus de monde possible. Cela éviterait que d’autre elfes tombent malades.


« J’ai déjà eu le plaisir de visiter Ardamir autrefois, mais ce sera pour moi un honneur que de revoir votre comté, Dragan. Il a beau être différent de l’épine dorée, Ardamir est de toute beauté, et je pense qu’il ravira ma fille. »

Fine-Lame ne mentait pas. Autrefois il avait visité Ardamir, du temps du père de Dragan. Il ne l’avait pas vraiment connu, c’était juste avant qu’il ne parte secourir un régiment, et qu’il ne rencontre Arakmorach. Dragan était encore un enfant à cette époque, à peine âgé d’une quarantaine d’années. Ils ne s’étaient jamais rencontrés, le jeune elfe ayant été envoyé auprès d’Anàrion. Son père était un homme bon, juste et d’honneur. Dragan tenait beaucoup de lui. Fine-Lame regrettait de n’avoir pas eu l’occasion de le connaître mieux.

Leur rencontre avait été brève, le père de Dragan avait fait venir le marquis afin de lui proposer sa fille ainée, Serindë en mariage. Tout le monde savait que Rima-Marcil cherchait une épouse et la fille du comte d’Ardamir venait d’arriver à l’âge adulte. Elle était belle et avait fort tempérament. Elle aurait pu plaire au marquis, seulement ce dernier fut rappelé sur le champ de bataille. Il promit au comte de réfléchir à sa proposition, et de revenir rencontrer sa fille. Mais vous connaissez l’histoire. Il ne revint pas en Ardamir.

Fine-Lame se demanda si Dragan était au courant de cette histoire. Probablement pas. Il lui en aurait sans doute parlé sinon. Quoi qu’il en soit, le marquis préférait garder cela pour soi. Il est certaines choses qu’il ne vaut mieux pas révéler.

Le comte demanda à parler à Rima-Marcil en privé. Apparemment il voulait l’entretenir d’un sujet dont il ne voulait pas que sa fille se mêle. Pourquoi donc ? Etait-ce parce que cela la concernait ?


« Oui, bien sûr. Allons dans mon bureau pour en discuter si vous voulez bien. »


Aglarer et Alldyura se retirèrent, non sans leur dire au revoir. Sa fille vint lui déposer un baiser sur son front avant de lui souhaiter bonne nuit.

« Mändù Aglarer »

Une fois les femmes sorties, le marquis se leva et invita Dragan à le suivre jusqu’à son bureau.

[Bureau du Marquis]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Petit pari entre amis
» Petit verre entre amis | Magnus
» Un petit examen et quelques questions à se poser, entre amis [WAYNE]
» Sortie entre amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres de l'Epine Dorée-
Sauter vers: