AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On ne rentre jamais chez soi [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jindanor Numanor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 414
Âge : 21
Date d'inscription : 06/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20 ans (988ème année du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: On ne rentre jamais chez soi [Terminé]   Mar 24 Jan 2017 - 21:44




Jindanor posa son regard sur elle, incrédule le temps de quelques secondes... Les monstres marins ? Comment ça les monstres marins ? Non parceque, pour sa défense, je rappel que ce jeune homme a connus certes LaDross, et de nombreux livres, mais les voyages en mer c'était certainement pas son péché mignon. Autant en lecture qu'à faire.

Il ne releva pas ce qu'elle disait, très certainement voulait-elle se soutenir le mental, histoire de ne pas s'imaginer des choses bien trop affreuses... M'enfin le mot Monstre l'avait tout de même plongé dans une curiosité qui lui était plutôt commune... Il aurait bien voulus lui demander de quoi elle voulait parler, mais se retint une fois de plus. C'était un coups à faire une bourde, et pas une petite, non parceque si celle-ci venait de parler à voix mi-basse, ce n'était très certainement pas pour qu'on vienne la tourmenter par la suite avec des questions sur ces "monstres marins".

Arrivé au bas de l'escalier, Jindanor fit rouler son épaule libre de ses mouvements, n'étant pas bloquée par l'importance qu'il donnait à cette étreinte de leurs deux mains, autant parcequ'il appréciait ce contact que parcequ'il ne se devait pas de la lâcher ainsi dans une cale en fatras de tout les diables. Ce serait un coups digne de son Baron de mari. Et par les dieux, c'était certain qu'il s'éviterait de lui ressembler de quelques formes que ce soit.

Et alors qu'ils avaient pu mâcher plus de la moitié des marches que la dame s'immobilisa, plantant ses ongles dans le bras du chevalier comme l'aurait fait un félin apeuré, ou une femme en pleine crise d'hystérie un peu trop violente... Ou lors d'un org-... Oui, bon, on a compris.

-Jindanor... Un navire qui en éperonne un autre ne cause pas ce genre de remous... N'est-ce pas ?

Remous... ? Quoi... Remous ? Il tendit l'oreille, intrigué, et aussi vachement inquiet, pas que l'idée de finir à l'eau en pleine mer l'enchantait, mais la façon dont on venait de lui faire part la possibilité qu'un navire ou deux soit entrain de prendre l'eau le... Oui, cela lui filait autant la "schkoumouille" que de se revoir chaque soir devant cette foutue bête de six mètre de haut composée de milliers de cadavres agglutinés en un tas d'chair aux formes hideuses et burlesques.

-Euhm... Euh... Je.... SI l'un des deux coules... Peut-être ? Dit-il maladroitement, espérant vivement que ce ne soit pas le leur, m'enfin..S'ils avaient éperonnés un navire, les hommes seraient plus ... Énergique que ça, non ? Pour...Quoi cette question ?

Il posa son regard sur elle, encore un peu incrédule, avant de tendre l'oreille et de distinguer ces... Dits remous. Pas le genre de remous auquel on s'attend lorsqu'un navire se remplit de l'eau dont il est censé protéger les occupants, non, ce genre de remous qui vous file une peur plus lancinante qu'une migraine, et qui vous donnes cette pensée communes à tout les plus grand héros : "Putain, mais qu'est-ce que j'fous là ?"

-...Peut-être que d'aller... Vérifier serait une bonne idée ? Dit-il, avant de la tirer pour au moins la sortir de cette cale, s'ils devaient avoir à affronter il ne savait quel malheur, ce n'était certainement pas en restant dans la plus profonde cale qu'ils allaient s'en sortir... Et une pensée vint presque immédiatement envers sa monture, Georges. Dépéchons de savoir ce qu'il se passe ! Dit-il, d'une voix plus rapide encore.

Revenir en haut Aller en bas
Cécilie de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 480
Âge : 22
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 21ans - 1m59
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: On ne rentre jamais chez soi [Terminé]   Mer 25 Jan 2017 - 3:11

Si l'un des deux coule... moui. Rien de grave donc... D'accord Cécilie avait appris durant ces derniers moi à ne plus rester totalement tétaniser par la peur au moindre imprévu, mais avec la conscience venait aussi une nouvelle expérience : le fait de penser à ce qui était en train de se produire avec un minimum de recule... En tout cas assez pour que mille sénarii défilent dans son crâne pendant qu'ils gravissaient les marches et non pas après que tout cela soit éclaircit.

- Pour... Pour rien.

Non rien du tout. Assez d'imagination !

Un coup sourd contre la coque, une sorte de léger crissement du bois. C'était comme si... C'était surtout indescriptible. Le navire venait de tanguer très légèrement. Elle n'arriva même pas a demander ce que c'était.

-...Peut-être que d'aller... Vérifier serait une bonne idée ?
- Oui...

Aussi peu rassuré l'un que l'autre... Et sûrement tout aussi curieux, ils gravirent les dernières marches. Dans la cohue, personne ne faisait réellement attention à eux. Les hommes remettaient en ordre les paquetages tombé pour libérer le passage. Ceux qui avaient déjà fini l'opération courraient vers le pont supérieur, lame au côté.

Inconsciente de la finalité de toute ce chaos, Cécilie serrait un peu plus la main du chevalier, prenant garde à suivre au mieux chacun de ses mouvement tout en essayant de le gêner le moins possible. Un appel lointain lui fit soudain lever le nez, l'oreille aux aguets. Quelqu'un prononçait son nom... Mais rien de plus.

Leur progression était aussi chaotique que les déplacement de tous ces gens qui tourbillonnaient autour d'eux.

-CECILIE !

Cette fois, pas de doute. C'était la voix de Rose. La jeune suivante, descendant en sens contraire du flot humain n'eut aucun mal à localiser son amie... Enfin à localiser le protecteur de son amie. Arrivée à leur hauteur, Elle étreignit très rapidement la musicienne.

- Les dieux soient loués tu n'a rien.
- Et toi ?
- Je vais bien. Mais personne ne comprends ce qu'il se passe. Elle se tourna plus directement vers le colosse. Tout le monde guette la mer là haut. Je ne sais pas ce qui s'est passé et ils ont l'air si concentré que je n'ai pas osé en demande plus...
Revenir en haut Aller en bas
Jindanor Numanor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 414
Âge : 21
Date d'inscription : 06/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20 ans (988ème année du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: On ne rentre jamais chez soi [Terminé]   Mer 25 Jan 2017 - 10:47




-Cécilie !

Jindanor n'eut pas bien de complication à trouver la suivante, sa position de géant en comparaison aux quelques mousses et marins de ce rafiot lui donnait un avantage certain quand à l'observation du pont, la foule ne gênait pas son champ de vision, et son attention pouvait donc se focaliser sur la Dame qu'il devait mener à bon port, auprès de Rose, entre autres termes. Celle-ci ne mit pas plus de temps à les rejoindre que l'équipage pour se regrouper à bâbord, et alors que les retrouvailles chaleureuses se déroulaient entre la servante et la Dame, le géant continuait de poser un regard incrédule en direction de ce regroupement, la curiosité le rongeait d'autant plus que les dernières paroles prononcées par Rose vinrent lui faire miroiter une réponse.

-Rose, prenez soin de Cécilie, et rejoignez les appartements de voyage, je vais me renseigner sur ce qu'il se passe, il serait bon d'éviter une autre chute... Et Anthoine ? Où se trouve-t'il ? Il posa son regard sur la suivante, celle-ci fut quelque peut surprise un instant, puis opina du chef, avant de s'apprêter à lui répondre lorsqu'une clameur se fit entendre à babord, les faisant tous se retourner, toujours aussi incrédule.

-Je... Anthoine est resté en bas, je-... L'on souhaitait éviter qu'il n'aille encore utiliser sa main, il est très certainement aussi têtu que vous. Cette phrase sonnait autant comme de l'admiration que de lassivetée, il fallait dire qu'il n'était pas toujours des plus supportables, aussi n'argumenta-t'il pas plus sur le sujet, opinant simplement du chef en sa direction.

-Rejoignez le, et vérifiez que la Baronne n'ait rien, c'est que tout ce bordel nous a bien secoué en dessous. Il s'était lentement décidé à lâcher la main de Cécilie, l'observant avec un sourire plutôt assuré. Tout se passera bien. J'en suis certain.

Et pour une fois il était presque aussi sûr dans ses paroles que dans ses pensées, si l'équipage n'avait pas déjà sortis les armes, c'était certainement qu'il n'y avait pas de réels risques... Bon, des lames, mais si c'était ce qu'ils voulaient utiliser contre un Monstre marin, il espérait fortement que celui-ci ne serait pas du même gabarit que celui qu'il avait rencontré sur terre.

Il ne lui fallut pas bien longtemps pour rejoindre le bastingage bâbord, posant un regard incrédule sur la foule avant de bousculer avec sa délicâtesse légendaire les quelques hommes qui souhaitaient encore s'approcher et le bloquait donc de son objectif..

Et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il put observer un animal, s'étendant à côté du navire, d'une taille de près de cinq mètre, épais comme le jeune homme qu'ils avaient vus tantôt dans la cale, la bête émettait des remous à l'aide de sa gueule béante, semblant mécontente, les yeux plus gros que le ventre celle-ci avait souhaitée s'attaquer à un navire à la coque un peu trop solide.

-C'est quoi cette saloperie ? Demanda un marin, qui semblait ne pas être le dernier incrédule du lot dont faisait partie Jindanor.

-On.. .Dirait un serpent géant ? Répliqua le mousse de tantôt, observant les alentours à la recherche de la vérité..

-Un Ôgremat, prononça une voix forte, et habituée au commandement sur leur gauche. C'est cette saloperie qui est venue s'écraser contre la coque... Bordel, je n'aurais pas cru en voir un autre...

L'homme n'était pas bien vieux, du moins n'était il pas encore croûlant, mais son âge avancé laissait entendre que ce n'était pas son premier voyage..

-C'est le deuxième que j'vois en toute une vie... Ces bestioles s'en prennent aux navires de pêcheurs, ou aux petites embarcations en rêgle générales. Ils évitent les navires. Celui-ci semble vachement jeune par rapport au premier que j'ai rencontré, c'lui-ci faisait bien vingt mètre de long, et un bon mètre de large, sa gueule était immense, et elle semblait constitué d'une roche plus lisse que la lame de vos épées... Cette bestiole est assommée je dirais, vu dans quel état elle se met...

-Faudrait p't'être vérifier l'état de la coque... Nah ? Demanda le jeune mousse, en regardant les hommes plus agés autour de lui. Pas qu'on aurait une voie d'eau, mais... Bon.. Par principe ? Histoire de... S'assurer ?

Jindanor posa son regard sur le jeune homme, comme beaucoup d'autres, avant de se tourner à nouveau vers le Capitaine.

-Vous trois, allez me chercher des harpons, et un scorpion. Les autres, retournez vaquer à vos occupations, pour pouvoir repartir serein, il faut s'assurer que cette monstruosité arrête de s'en prendre à notre navire, le tangage est suffisant, pas b'soin d'une aide.

Jindanor observa les divers personnes s'activer, restant là à observer la créature avec autant de fascination que de frayeur. C'est que si ça c'était p'tit, il ne voulait même pas s'imaginer les versions 1:1 de ces saloperies.

Revenir en haut Aller en bas
Cécilie de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 480
Âge : 22
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 21ans - 1m59
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: On ne rentre jamais chez soi [Terminé]   Mer 25 Jan 2017 - 16:13

Rose acquiesça a l'ordre de Jindanor. Elle était capable de discutailler pour beaucoup de choses mais en ce qui concernait les imprévus, elle ne pouvait pas prétendre que le chevalier était incompétent. Très loin s'en fallait. Cécilie aussi du s'obliger à acquiescer, bien que la voix sûre d'elle du jeune homme la calme presque malgré elle.

- Faites attention à vous.
Lui demanda-t-elle tout de même lorsque ses doigts lui échappèrent.

Rose posa la main libre de Cécilie sur son épaule et elles partirent toute deux vers l'emplacement d'Anthoine. Le pont inférieur se vidant relativement rapidement, elles n'eurent pas grand mal à le rejoindre. Une fois Cécilie assise sur le banc qui permettait aux matelots de se rassembler autour d'une table sommaire pour se détendre, Rose fini ce qu'elle avait entamé bien des minutes plus tôt, c'est à dire traiter la main de plus en plus gonflé du lieutenant. En plus d'être nécessaire, cela lui occupait l'esprit. Évidemment, Anthoine demanda si elles avaient appris quelque chose de plus, mais il fut, tout comme elles, déçu.

Il fallut attendre encore quelques instants pour qu'une cavalcade  passe près d'eux... pour se diriger vers l'armurerie. Les sourcils des deux voyants se froncèrent simultanément, suspicieux.

- Hey ! Il se passe quoi en haut ?

- C'est un serpent géant qui a attaqué la coque. Mais il est sonné.
- Le Capitaine va l'avoir cet Ogre !

Puis ils remontèrent bardés de fer.

-Un serpent géant … ? répéta Rose quelque peu dubitative, sa main s'étant arrêtée en l'air.

Anthoine leva les épaules en signe de méconnaissance. Le ton sur lequel l'avait dit ces trois gars était si... banal... Un coup sur la coque un peu plus brutal que les autres, fit légèrement tanguer le navire, leur rappelant que banal ou pas, mieux valait en finir avec les soins de cette main !

A l'extérieur, le Capitaine venait d'ordonner à deux matelots un peu trop oisif de rejoindre le calfat pour renforcer ou colmater la moindre faiblesse de la coque... Et a bien y réfléchir, ce seraient eux qui auraient l'avantage de découvrir l'état de la cale...
Les trois gaillards finissaient de mettre en place l'arme alors que le serpent, sûrement revenu du choc plus violent que prévu entre lui et la coque  commençait à onduler pour s'enfoncer de nouveau dans les abysses...
Revenir en haut Aller en bas
Jindanor Numanor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 414
Âge : 21
Date d'inscription : 06/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20 ans (988ème année du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: On ne rentre jamais chez soi [Terminé]   Jeu 26 Jan 2017 - 15:35




Et alors que les premiers tirs se mirent à trancher l'air pour venir se ficher dans le flanc de l'animal à la gueule immense, Jindanor se tenait à un bastingage, l'air toujours aussi fasciner par la bête, sa taille n'était pas la seule source de fascination et de craintes, cette créature n'avait pas pris plus de temps pour se remettre de ses esprits que l'aurait fait un homme habitué à se prendre des coups, et sa forme serpentesque lui permit en quelques mouvements de s'enfoncer dans les profondeurs de l'océan sur lequel ils naviguaient tous, et toujours sous ce regard incrédule, un harpon fila dans les profondeurs de l'océan, suivant la bête de quelques mètres à peine... Et toujours aussi dingue que cela ait pu paraître, pas une once de sang remonta à la surface, le navire remettant déjà les voiles sous le regard attentif d'un capitaine qui se voulait d'éviter toute visite des profondeurs de l'Olienne.

-...Un Ôgremat... Par les dieux... Cette bête était..

-Impressionnante, hein ? Lui dit un marin, avec un sourire quelque peu édenté. J'pensais pas en voir un un jour, l'capitaine en a déjà parlé, mais j'pensais pas qu'ça pouvait r'ssembler v'rment à ça quoi... 'Maginez bien qu'c'li là c'tait un p'tit. Fichtre-foutre de 'fondeur... Faudrait-y pas tomber à la mer avec ce genre de monstres.

Jindanor ne lui répondit que d'un hochement de tête, se penchant un peu par delà le bastingage pour observer l'horizon qui lui était offert, le soleil était bien haut, et la mer calme comme elle l'avait rarement été durant ce voyage, les vagues ne faisaient connaître au navire qu'un tangage léger, et dans le sillon de celui-ci, la chaleur et la beauté de cet océan leur avait laissé parfois observer quelques poissons et animaux marins aux formes toutes plus exotiques les unes que les autres.. Mais cette créature était bien à classé dans les Monstres... Sa gueule était immense, si elle en avait eu l'occasion, cette créature aurait pu le dévorer d'un coups, gobé sans plus pouvoir se défendre, sa taille était impressionnante même si le capitaine jurait avoir vu plus impressionnant...

-Ce monde n'a pas finit de m'impressionner... Ca pourrait finir par me plaire de voguer ainsi. Hé... Qui sait... On trouvera peut-être des créatures plus impressionnantes les unes que les autres. Et pourquoi pas des territoires ? Il rit légèrement, pensant lassivement : "Tout ce qu'il me manque... C'est l'argent, et les titres nécessaire à m'attirer des faveurs... Voguer et oublier tout ça, partir loin de tout ce merdier... Ce serait pas si mal, quand j'y pense." Il soupira longuement, avant de sourire un peu.

Il ne fallut pas bien plus d'une dizaine de minutes après tout ce rafus pour que Jindanor rejoigne Cécilie, Rose, et Anthoine plus bas, arrivant calmement en passant sa main dans sa nuque.

-Désolé, je n'ai pas vu le temps passer, cette bête était impressionnante, pour toi Anthoine, dis-toi qu'elle faisait au moins la taille de cette saloperie d'monstruosité au front.. Pour vous mesdames, représentez-vous les murs de Lourmel, et ajoutez-y deux hommes de haut.. Sa gueule... Elle était aussi grande qu'une barque et aussi large que trois boeufs. Elle avait une aisance pour se faufiler dans l'océan qu'aucun être humain n'aurait pu espérer avoir, elle utilisait son corps comme l'aurait fait un des serpents de l'Aduram, ou des contrées de Lourmel. C'était... Impressionnant, ils n'ont même pas réussis à la toucher. Mais tout semble s'être calmé, plus rien en vu, le reste du voyage devrait être assez... Calme.

Il posa son regard sur l'audience, alors qu'Anthoine semblait ne pas le croire.

-Arrête dont tes conneries, une créature pareil ne peut exister sans magie ! Doit encore être un coups des drow's... Oui je sais ! C'est aussi improbable, m'enfin, un truc aussi gros ? Hurk... Et puis un serpent qui plus est.
Revenir en haut Aller en bas
Cécilie de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 480
Âge : 22
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 21ans - 1m59
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: On ne rentre jamais chez soi [Terminé]   Jeu 26 Jan 2017 - 23:10

"Quoi? Tu penses qu'il était aussi gros que cette couleuvre près des écuries, Anthoine ? " souligna Rose avec un sourire amusé, se rappelant de la réaction du jeune homme face à un serpent pour le moins... normal.

Lorsque Jindanor reparut enfin, Anthoine s'escrimait à attraper un godet en métal avec sa main bandé pour se prouver qu'elle pouvait encore bouger tout en discutant avec les deux jeunes femmes. Rose, elle, avait succomber à une saine activité parfaite pour s'occuper les mains : refaire la tresse de son amie. Mais l'histoire du colosse les avaient instantanément décrochés de leur discussion banale.

"C'était une vipère. Et vu la longueur, je doute qu'un quelconque serpent de mer ai pu être plus gros, oui..."
répondit-il pour son honneur.

Le rivage était déjà en vu au matin mais les courants jouèrent encore avec l'embarcation durant bien des heures. Étrangement, la rencontre monstrueuse occupa toutes les conversation, autant du côté des marins que de celui des passagers. Cécilie se montra d'ailleurs particulièrement insupportable étant donné la quantité de question que sa curiosité pouvait produire...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On ne rentre jamais chez soi [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne rentre jamais chez soi [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les Fiery chez Ollivander [Terminé]
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» Rentre de chez Ninon [pv Gaël et Mailys]
» Sybille rentre de chez Abdel {Nathan}
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: