Partagez | 
 

 [Grand Chêne]Le sang de la Bête

Aller en bas 
AuteurMessage
Halyalindë
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 1649
Âge : 91
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 480ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: [Grand Chêne]Le sang de la Bête   Ven 10 Nov 2017 - 21:40

<< A la lueur des archives



Hiver - 3e jour de la 2e ennéade de Verimios
9e année du XIe Cycle
Tombée du jour

La lune s’était levée depuis quelque heure au dessus de la canopée nervurés de gel. La lune, pleine, était inhabituellement brillante si bien que même sa jeune sœur s’en trouvait nimber. Pas un nuage n’obstruait l’horizon, mais de là ou se trouvait Medherith, on pouvait à peine le distinguer.

Entre les racines du Grand Chêne, alors même que l’hiver avait dénudé ses colossales branches, la lumière du soleil, comme celle des lunes, n’apparaissait que par flaques éparses. Des Lueurs accrochées de toute part dans les hauteurs, les jardins et les Racines palliaient ce moindre défaut. Du moins elles le faisaient quand un escadron d’aides n’avaient pas pour mission de décrocher et de ramener soigneusement au Temple chacune des sphères en contact avec le bois du Palais en l’espace d’une soirée. L’entreprise avait été presque aussi herculéenne que la tache qui avait été celle du diplomate : faire déménager l’intégralité des habitants du palais pour une nuit.

« Chaque Souffle en contact avec le Grand-Chêne peut influer sur le rite. » avait doctement précisé Dalen. « Mort ou vif. »

Quatre heures… Ils n’avaient eu que quatre heure pour tout mettre en place… tout mettre en place et se débarrasser de Kireth. Lorsque Medherith avait invoqué ce dernier point pour excuser son retard au petit groupe déjà rassemblé dans le Sanctuaire de Kÿria qui s’étendait entre les racine de leur patient du jour, personne ne lui avait posé la moindre question. Rendu un peu plus méfiant par l’absence d'une certaine Lëandrine, Dalen avait bien levé un sourcil tendu mais la réaction viscérale des citadins l’avait convaincu de ne rien ajouter.

A l’ombre d’une racine à l’intérieur de laquelle on aurait put creuser une chambre assez grande pour tous les accueillir, Artion, Eörim et Dalen s’étaient assis en silence. En attendant le dernier comploteur, le Noss avait commencer a mélanger le contenu de plusieurs petites cornes et bourses dans un bol de bois parfaitement blanc et finement sculpté… a moins que ce ne soit de l’os… Mais un os de quoi ?

« Ketyr nous attend en haut, comme convenu. » Entama le curieux Premier en plongeant deux doigts dans sa substance visqueuse et noirâtre  « Je vous ai demandé de venir tous pour être certain que ce qui sera fait ce soir sera connu des vôtre quoi qu'il arrive… Et que quelqu’un sera en capacité de faire ce qui doit être fait si le rituel venait à prendre un détour inattendu à cause de l'absence du prisonnier. » ajouta-t-il en laissant son regard se poser un peu plus lourdement sur le Daranovan. Il avait déjà vu le mage de la vie à l’œuvre et ne doutait ni de son implication, ni de sa capacité à prendre des décisions difficiles en situation de crise. Quoi qu'il en dise, c'était pour pallier sa propre incertitude qu'il avait besoin d'un regard extérieur. Non seulement le rite était ancien et puissant, mais en plus ils n'avaient pas tous les composant et Ketyr était déjà profondément atteint. Les choses s'annonçaient plus mal qu'il voulait le montrer à ces étrangers mais il n'avait pas le choix... restait à savoir s'il saurait faire la part des choses en temps voulu. « Une fois que je vous aurait marqué, je vous demanderai de monter jusqu’au lieu du rituel. Mais surtout ne touchez à rien dans ce... bureau c'est cela ? Je vous y retrouverai avec le descendant.
- J’ai un nom… Et puisque je ne suis pas certain qu’il soit encore très utilisé après ce soir, autant qu’on s’en souvienne.
- Vous avez bien moins à craindre pour votre nom que nous, croyez-moi. Levez-vous. » intima-t-il aux deux plus jeunes, approchant d'Artion avec sa vasque à main. Cette dernière dégageait une légère odeur de fumée de bois et de fleur séchée. « Elles vous éviteront d'être pris pour cible mais rendront vos incantations peut-être un peu plus longue. » précisa le Noss avant d'en appliquer la moindre tâche. Son regard était inhabituellement interrogatif, comme s'il attendait un véritable choix de la part de l'homme. Une approbation ou un refus. Pour se dédouaner de ce qui suivrait ? ... Qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Artiön Laergûl
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 220
Âge : 21
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  708 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Le sang de la Bête   Lun 13 Nov 2017 - 1:39

Tu n’es pas confiant. Dalen semble l’être encore moins. Tu crains les possibles conséquences de ce plongeon en terrain inconnu. Dalen se méfie des retombées d’un rituel dont il ne connaît que la partie émergée de l’iceberg… déjà suffisamment immense pour l’impressionner. Medherith suit le mouvement talons en avant, ayant choisi judicieusement de taire la perplexité qui se lisait déjà bien assez facilement sur son visage. À le voir ainsi, tu penses comprendre un peu de ce qui peut le lier à Kireth, des raisons de leur visible complicité. Finalement, eux deux n’étaient fondamentalement pas bien différents, seulement le Chanteur avait besoin d’être canalisé par le Conseiller, et en retour, le Conseiller attendait que le Chanteur dise tout haut ce qu’il ne pouvait pas se permettre de mettre en mots. Une belle paire ces deux-là. Une presque aussi belle paire que vos deux invités Ornedhels.

Quatre heures que vous aviez commencé les préparations, quatre heures passées dans un branle-bas de combat à tous vous observer en chiens de faïence, cherchant l’un et l’autre à comprendre la nature des ressentis de vos camarades d’aventures. Quatre heures à soutenir les œillades virevoltantes de Dalen qui orchestrait tout, des œillades qui d’ailleurs glissaient systématiquement plus longuement sur toi que sur qui que ce soit d’autre. Fort est à douter que le Lam’nir ait succombé à ton charme, c’est pour une raison toute autre qu’il appuyait ainsi son regard. Une métaphore de sa confiance, confiance dont il aura fini par ouvertement placer une fraction en toi.

Tu arques le dos, baisses tes appuis sur tes genoux et place ton visage face au porteur de la vasque. Le peu de confiance qu’il t’accorde, tu le lui rends, car c’est ainsi que l’on avance. Tes sourcils froncés, tu acquiesces des yeux à son interrogation implicite, et fronce le nez lorsque ses doigts enduits du masque se posent contre ta peau. Tu ne sais pas réellement quoi espérer. Ton premier réflexe est de souhaiter que la remarque de l’Ornedhel quant à une possible perte d’efficacité des incantations ne soit pas un euphémisme, mais dans cette espérance, il y a la conviction d’avoir à utiliser de magie. Dans l’optique que tout se passe pour le mieux, que tes sortilèges soient moins efficaces ne devrait pas t’inquiéter.

Trop tard pour les remords de toute façon, puisqu’il était temps maintenant pour toi de monter et de trouver ta place dans le tout premier rituel magique Noss auquel tu aies jamais participé.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Halyalindë
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 1649
Âge : 91
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 480ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Le sang de la Bête   Mer 15 Nov 2017 - 23:07


Comme si un voile s’enroulait autour du mage, la présence de la Trame se faisait de plus en plus ténue pour Artion. Sans disparaître tout à fait, elle semblait étouffée, éloignée, difficile à atteindre. De plus en plus au fur et à mesure que les doigts du Noss couraient sur le visage du daranovan. Le long de son nez et de ses sourcil. A la racine de ses cheveux. A la naissance de ses oreilles. Barrant verticalement ses lèvres, son menton et jusqu’à sa clavicule. Un cercle parfait sur chaque paume. Durant tout ce temps, un murmure grave sourd et constant s’échappait de la gorge de Dalen.

Lorsqu’il recula d’un pas, son regard bleu plongea une dernière fois dans celui du citadin puis, après quelques instants, il hocha la tête et passa à Medherith… Beaucoup plus mal à l’aise que son compère militaire. Quelques instant plus tard, les deux témoins quittaient le sanctuaire pour grimper les interminables escaliers du Palais. Sans que son visage ne paraisse troublé, Medherith marchait vite et ses gestes étaient brusques. Plusieurs fois, il retint un geste malencontreux vers son visage. Il n’arrivait pas à oublier ces marques, comme si elles lui chauffait la peau. Tout ce décorum le rendait nerveux et l’idée de la puissance du rituel qui aurait lieu ne lui plaisait pas plus. Il regardait de temps à autre vers Artion sans trop savoir quoi dire. Ils arrivaient à la porte du bureau de la Protectrice lorsqu’il desserra les lèvres avec un sourire jaune.

« Il ne reste plus qu’à espérer que le Grand-Chêne ne se transforme pas en Ëala mangeur d’elfe, hein ? »

Oui… très nerveux…

A l’intérieur de la pièce, les meubles avaient été poussés sur les côtés. Au centre, le sol dénudé montrait la trace sombre de ce qui avait du être une flaque, cerclé de plusieurs glyphe tracés avec une précision redoutable avec ce qui semblait être une sorte de sel bleuté. Autour, sept coupelles remplies d’un liquide dont la surface luisait comme de l’huile étaient placées à intervalle régulier. Au centre de tout cela, sur la tâche, il n’y avait la place que pour une personne assise ou deux si elles se tenaient debout. En face, le mur était percé de plusieurs fenêtre et d’une large porte en verre donnant sur les plus hauts jardins suspendus de la Cité. Le battant était ouvert, une silhouette sombre se découpant sur le font noir de l’extérieur. L’absence totale de lumière dans le palais seulement brisée par la lanterne qui avait permis aux deux Citadins de grimper jusque là sans se cogner dans chaque couloir, donnait un relief étrange aux cheveux blancs de Ketyr, attachés en un chignon mal fait et ressortant sur sa peau basanée. De profil, il avait la tête tournée vers l’extérieur et portait un simple pantalon de toile blanchâtre large et informe. Sur son torse nu, ses bras, son cou et son visage ressortaient selon l’éclairage de fines marques, très précises, exécutées à l’encre rouge. Autour d’elle, sa peau semblait parfois à vif, à se demander si ces marques n’avaient pas surgies de sa chair elle-même.

« Lumière. » signala-t-il sans se retourner.

Sa voix grave habituellement agressive et suspicieuse était dépourvue de la moindre intention. Il ne semblait  subsisté qu’un calme contrôlé à la perfection et une fatigue extrême.

« Faites attention aux sigils. » dit-il encore.

Assit sur le pas de la porte, il baissa les yeux vers les mains qui tremblaient sur ses genoux. Il serra les poings et croisa les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Artiön Laergûl
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 220
Âge : 21
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  708 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Le sang de la Bête   Ven 17 Nov 2017 - 19:15

De l’apathie de Ketyr ou de la nervosité de Medherith, tu ne sais pas lequel t’inquiètes le plus, et en réalité, tu n’en as plus grand-chose à cirer. La faiblesse de la pulsation autour de toi est plus effrayante que tu ne l’aurais imaginé. Tu luttes contre l’envie de frotter les traces pour en briser l’alignement, l’envie de retrouver ton monde de sensations habituel, l’envie de retrouver le repère qu’est le puissant battement du cœur des grands arbres d’Ardamir.
Tu prends place précautionneusement, mais ce qu’il te restait de curiosité avant que les préparations ne soient terminées s’est vite mué en une désagréable impatience. Mais qui étais-tu pour te plaindre, quand Ketyr était peint d’un écarlate sanguin, accroché dans sa peau comme la gangrène.

- Medherith et moi sommes en place. Quelle est la suite du plan ?

Les marques qui le traversaient étaient-elles une plausible préfiguration du destin de l’elfe aux mèches rouges ? Vous apprêtiez-vous à le détruire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Halyalindë
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 1649
Âge : 91
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 480ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Le sang de la Bête   Sam 18 Nov 2017 - 1:02


Ketyr jeta un regard en arrière, l’ombre ne permettant pas de voir ses yeux, seulement un vague mouvement.

« Je vais me mettre au milieu du cercle et endosser la responsabilité des vôtres. Que vous importe le reste ? » cracha-t-il, un peu plus proche du caractère qu’il avait montré jusque là. Pourtant c’était bien une pointe de cynisme et de peur qu’on pouvait sentir sous le couvert belliqueux. « Dalen m’a dit que normalement, le coupable était enchaîné juste à côté alors que le canalisateur et le descendant se trouvaient un peu plus loin avec les témoins. Une fois le rite commencé et jusqu’aux premières lueurs du jour, la Bête se nourrit du mal du Grand-Chêne et l’exprime pour en débarrasser la Symphonie. » Les anciens savoirs étaient toujours troubles et lyriques. Factuellement, il n’avait aucune idée de que ce ce rituel aurait comme effet sur lui-même. Sa silhouette se redressa, bravade face à ce qui allait suivre. « Mais étant donné que nous ne pouvons pas effectué le rituel dans les règle, il fera sans doute à l’instinct. De toute façon, si ça ne marche pas, à la fin de l’ennéade, il sera le dernier Lam’Nir alors il peut bien gérer ça comme il veut. »

Enfin, l’ombre se releva, sa petite taille paraissait presque ridicule lorsqu’il approchait d’Artion. Il tenait à la main un sac de toile qu’il tendit indifféremment aux deux citadins.

« Dalen a refusé. S’il m’arrive quelque chose, donnez les à l’un de vos prêtres. »


Medherith hésita. Il jeta un regard à son camarade, réticent à un quelconque engagement envers cet homme qui n’avait montré que haine envers les citadins depuis son arrivée. Le regard du Noss se posa donc également sur le Daranovan. A cette distance, on pouvait distinguer ses iris luire d’une émotion difficilement contenue.

Une fois la question réglée, pointant un bol contenant un étrange sel bleuté, posé sur le bureau qui avait été poussé contre le mur, Ketyr continua.

« Dalen ne devrait plus tarder. Aidez-moi à tracer le dernier cercle. Celui dans lequel vous ne devrez rentrez sous aucun prétexte. »

En quelques mots et malgré le peu de lumière, il expliqua en quelques phrases et quelques geste la dimension du repère. Dalen et Eörim devraient pouvoir se tenir dedans sans toucher les glyphe et sans avoir à regarder constamment leurs pieds. Lorsque ce fut fini, presque toute la pièce était prise dans l’étau. Pour aller de la porte à la sortie de la fenêtre, d’un côté il aurait fallut grimper sur le bureau et les autres meubles, de l’autre un tout petit chemin existait entre le cercle et la cheminée en pierre que le Noss regardait de temps à autres avec dégoût.

Il fallut en tout une bonne demie-heure pour que Dalen franchisse la porte, accompagné d’un elfe torse nu et peinturluré qui devait être Eörim. Des cheveux blancs étaient plaqués sur son crâne, couverts d’une substance rouge. Son visage affiné et son torse vieillissant étaient couverts de symboles ésotériques. Sur son cœur, la main de Kÿria. En voyant les glyphes sur le sol, son nez ce fronça.

« Pourquoi des glyphes de sceau ? » ne put-il s’empêcher de demander, en bon mage de l’immatériel. Dalen éluda presque la question en expliquant qu’il fallait bien limiter le flux magique pour le canaliser correctement. Ce à quoi le vieil homme répondit par une autre question « Et combien de mages sont nécessaires pour accomplir le rituel dans vos Mémoires ?
- Sept. Vous deux, restez à l’extérieur et n’interrompez sous aucun prétexte ce qui se passe à l’intérieur. Eörim, Entrez dans le cercle, nous devons commencer. »
Revenir en haut Aller en bas
Artiön Laergûl
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 220
Âge : 21
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  708 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Le sang de la Bête   Lun 29 Jan 2018 - 12:14


La bête se nourrit du mal du Grand Chêne pour en débarrasser la Symphonie.

La bête se nourrit du mal du Grand Chêne pour en débarrasser la Symphonie.

La bête se nourrit du mal du Grand Chêne pour en débarrasser la Symphonie.

Les mots sont d’un mauvais augure, que l’on soit un habitué de l’ésotérisme des vieilles légendes ou pas. Ketyr a peur, Dalen s’est isolé, et vous Citadins n’êtes qu’une main d’œuvre choisie presque au hasard parmi le nombre incalculable d’elfes aussi incapables que vous l’étiez. Faire ce que l’on vous demandait sans discuter, qu’il s’agisse d’une quelconque faveur dont tu ne pris pas le temps de réfléchir au sens ou de la suite de votre entreprise.

Tu aurais aimé avoir la force de sourire à la vue d’Eörim, affublé d’une tenue selon vos standards plus extravagante encore que majorité de costumes de scène, mais chaque centimètre de trait tracé vers la complétion du sceau te paraissait un centimètre vers une issue plus dramatique que ce que l’on osait vous promettre. Vous n’étiez pas assez nombreux, vous n’aviez pas toutes les clefs et main, vous travailliez dans l’incertitude, les Lam’Nir eux-mêmes s’avouaient dans l’improvisation quasi complète.

Ton regard se porte sur Eörim, marqué à la fois de la sévérité militaire, celle dont font preuve les soldats, pas les commandants, car tu n’étais pas celui donnant les ordres ici, et de l’implicite question de ce qu’il identifiait de ces sceaux. Un soupir, un sourcil levé, un simple mouvement de son visage, c’était là tout ce que tu demandais, mais tu voulais savoir, en savoir le maximum, et de ce que tu avais compris, ni Ketyr ni Dalen ne seraient ceux qui te révéleraient quoi que ce soit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Grand Chêne]Le sang de la Bête   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Grand Chêne]Le sang de la Bête
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don de sang
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Monture sang-froid et homme lézard
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANAËH :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: