AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]

Aller en bas 
AuteurMessage
Blanche d'Ancenis
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1042
Date d'inscription : 21/07/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans. Dans ces zones là.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]   Dim 3 Avr 2016 - 15:18


6ième ennéade de Vérimios de la 8ième année du XXIième cycle [été]


La nuit était tombée sur le Château de Christabel. Après le repas, la suite baronniale s’était réunie dans un des salons à l’étage jouxtant leurs appartements. Les discussions allaient bon train tandis que Blanche terminait les broderies de son mouchoir en tissu.

« T’as vu leurs yeux ? Moi je te dis, ils nous portent autant dans leur cœur que la chaude-pisse sied à celui qui vient de trousser une putain. » dit Marcello de Mezichia.

« T’as raison l’ami… Mh heureusement que le péd… l’imb… le seigneur de notre Dame a nommé quelque gens ici. Jamais j’aurais osé bouffer leur gamelle » Fit Aédh.

« On parle souvent de nos mœurs de l’autre côté de l’Olienne… Mais parfois quand je vous écoute parler, j’ai l’impression d’être nez à nez avec les paysans du coin » Lacha Ekhram l’estreventin de la bande.

Les deux premiers partirent en un rire gras tandis que le dernier levait les yeux au ciel. Blanche déposait patiemment son tambour de bois ayant fini son ouvrage. Elle se redressa et fit mander qu’on apporte quelques instruments qui furent confier à nos trois comparses. A défaut de pouvoir bénéficier des talents de Manel, son ménestrel, en ces murs, Blanche pouvait compter sur l’harmonie des trois musiciens improvisés. Et puisque les gens de la cour appréciaient tout particulièrement les airs de fête, c’est naturellement que Leïla, suivante de la Dame du Val prit part aux quelques notes par sa douce voix qui pouvait parfois monter crescendo et s’inspirer de champs gutturaux.  Dans ce remue-ménage, les uns et les autres y voyaient un moment de détente. Sélène et Georgie, dames de compagnie de la Duchesse se redressèrent pour commencer à danser. Elégamment, elles tournoyaient les unes autour des autres. Dans la simplicité de la bacchanale improvisée, les deux caméristes n’hésitèrent pas à inviter les soldats au repos de la garde d’Obsidienne qui se firent un plaisir de danser avec ces dames. Blanche observait tout cela d’un œil amusé. C’était rafraichissant. Odeline ne tarda pas à l’accoller d’un mouvement d’épaule.

« On brode un petit mouchoir pour son époux. Ihihi. Avez-vous décidé, enfin, de vous réconcilier ? »
« Disons que je trouve cela pertinent de lui broder ceci puisq'il tombe assez souvent malade. »

Odeline pensa en son for intérieur de sa maîtresse était une petite peste mais garda cela évidemment pour elle.

« Tu viens danser ? »

Attrapant sa coupe de vin, la Dame but une gorgée. En fait, Odeline ne lui laissa pas franchement le choix puisqu’elle tirait déjà son bras vers la piste improvisée. Le calice fut reposé de manière précaire sur un meuble. La Lieutenante frappait avec rythme dans ses mains, tapant du pied sur le plancher avant de lui prendre le bras de tourner sur elle-même. Les pans du surcot de Blanche valsait dans les airs et après avoir été quelque peu frigide quant à l’activité du moment, elle se déchaina au sein de la pièce. Le vin coulait à flot. Les corps ondoyaient énergiquement sur les accords cadencés. La fièvre montait à ses joues alors que les entrelacs de sa tresse cédèrent peu à peu sous la ronde endiablée. Les rires allaient bon train et les heures s’alignèrent jusqu’à ce que la fatigue les gagne. Chacun rentrait au sein de ses appartements. Blanche avait le souffle court et quelques perles de sueurs plaquaient deux mèches contre son front. Les yeux troublés par les effluves de l’alcool fixaient Odeline.

« Avant d’aller dormir, il faut que je vois mon époux. »

Acquiesçant Odeline obtempéra pour accompagner Blanche jusqu’au appartement du Duc, sans doute gardé par sa propre garde personnelle. Après avoir demandé « audience ». On laissa entrainer la Dame. La lieutenante resta naturellement dehors et commença à taper la discussion à ses deux comparses, tant qu’à faire. Blanche avait presque oublié sa tenue. Elle s’essuya sommairement le front avec la manche de sa chemise sous son surcot. Les saphirs ondulèrent pour repérer son époux dans la pièce alors qu’elle tenait entre ses paumes son mouchoir brodé.
Revenir en haut Aller en bas
Nimmio de Velteroc
Humain
avatar

Nombre de messages : 403
Âge : 127
Date d'inscription : 25/01/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]   Ven 8 Avr 2016 - 6:52

La soirée avait également été longue pour le Duc du Médian, mais pour des raisons bien différentes de celles de sa femmes. La nouvelle charge qui était la sienne et la situation tendue de la péninsule nécessitaient des prises de décisions rapides et pour cela, il avait dors et déjà besoin de nombreuses informations. Au-delà des places fortes qu’il avait pu découvrir lors de la guerre et sur lesquelles in disposait désormais de rapports détaillés, il avait besoin de connaitre les capacités de mobilisation de chaque territoire, leur niveau d’instruction militaire, les équipements à leur disposition, leurs réserves de vivres et de munitions, le nombre d’animaux en état de transporter tout cela, etc.

La lettre de Niklaus adressée aux seigneurs du Garnaad et leur annonçant les nouvelles dispositions de la ligue étaient partie quelques heurs plus tôt et déjà, beaucoup d’entre eux étaient-ils sans doute au courant. Dans tous les cas, et afin d’éviter tout imper, le Connétable prit soins de repréciser à quel titre il se permettait de s’adresser directement à eux. Certains parmi les hommes qui allaient la recevoir ne seraient certainement pas très heureux à l’idée de sa nomination comme chef suprême des armées de la ligue, mais ils avaient élus un Duc qui avait délégué cette charge à cet homme en question et ils devraient s’y plier sans trouver à y redire.

Il venait de terminer la dernière lettre lorsqu’un membre de la Garde velterienne, à la forte stature et à la mâchoire carrée entra dans la pièce pour annoncer que sa femme souhaitait une entrevue. Nimmio replia alors le porte document sur lequel il venait d’apposer la dernière signature, le confia à son conseiller afin que les lettres furent envoyées et se leva pour accueillir la beauté crépusculaire qui apparaissait dans l’encadrement de la porte.

Ma femme, je suis heureux de vous recevoir, bien qu’à cette heure-ci, j’eus cessé d’espérer pour la soirée. Puis-je vous offrir un rafraichissement ?
Revenir en haut Aller en bas
Blanche d'Ancenis
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1042
Date d'inscription : 21/07/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans. Dans ces zones là.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]   Ven 8 Avr 2016 - 16:47


Les yeux se posaient irrémédiablement sur son conseiller qui venait de partir avec un étui à parchemin à la main. Elle connaissait désormais toutes les têtes qui entouraient Nimmio. Les saphirs naviguèrent jusqu’à son bureau improvisé où le plus passionné des archivistes pourraient cultiver sa passion. A cet instant, elle se dit qu’elle finirait pas lui faire bouffer toute sa paperasse s’il ne consentait pas un tant soit peu à s’éloigner des affaires d’Etat. Déjà bien agacée, les mirettes roulèrent jusqu’à la silhouette de l’Albinos. Elle croisa les bras pour le dévisager un long moment en silence. Et après un petit soupire, elle s’avança vers son époux.

« Encore et toujours dans vos papiers… Je me demande bien qui vous avez épousé, moi et vos parchemins ? A moins que ça soit votre fonction ? J’hésite encore. »


Elle prit une mine faussement interrogative, joignant son index à ses lèvres en mirant les plafonds du château. Elle se délassa de cette pause improvisée et agita vaguement sa main.

« Faites, faites, le vin pourra peut-être me rendre moins aigre. »


Pauvre Nimmio de Velteroc, à chaque fois, il avait droit aux remarques acerbes de sa femme, totalement désabusée par son indifférence. Apparemment, il n’avait toujours pas compris qu’elle désirait de l’attention, son attention ! Alors qu’il se faufilait vers un meuble, renfermant carafe et coupes, Blanche évolua jusqu’à lui. Elle attendit qu’il lui tende la coupe qu’elle lui chipa d’une main tandis que l’autre lui tendait une belle étoffe blanche brodée des symboles de sa famille avec ses initiales.

« Tenez, j’ai pensé que cela pourrait vous être utile puisque vous avez la santé fragile. »


Ah la vilaine garce !  Elle ne manquait pas de fondre sur sa proie lorsqu’elle en avait l’occasion. Certains auraient déjà perdu patience. Cependant, elle estimait lui rendre au centuple ce qu’il lui avait fait : dénigrer ses filles, sa lignée ; son manque d’attention la plus totale ; le fait qu’il apprécia plus côtoyer les hommes que les femmes ; et bien d’autres choses encore. Blanche vida la coupe d’une seule traite et reposa non sans vacarme cette dernière sur les boiseries. Elle se pencha vers Nimmio en le fixant droit dans les yeux.

« Cela ne vous fait rien que je vous interdis de me toucher voilà déjà deux longs mois ? Ne suis-je pas désirable à vos yeux ? Mes seins ne vous donnent-ils pas l’envie de les prendre et de les malaxer ? Mon entrecuisse humide ne vous fait-il pas vous raidir ?  N’avez-vous plus l'envie de me posséder ? Vous préférez les hommes, peut-être ? Parlez ! Cette fois-ci, je ne vous laisserais pas vous dérober ! »


Revenir en haut Aller en bas
Nimmio de Velteroc
Humain
avatar

Nombre de messages : 403
Âge : 127
Date d'inscription : 25/01/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]   Lun 18 Avr 2016 - 8:12

Ma femme, j’ai bien peur que ces maudits papiers, aussi chronophages soient-ils, n’aient été jusqu’ici de précieux recours pour assurer notre protection. Mais je puis désormais m’en détourner, je vous rassure, afin de vous consacrer toute mon attention. Que puis-je pour…

Les derniers mots de sa phrase venaient de mourir à la commissure de ses lèvres tandis que son regard se portait sur la posture que venait de prendre la Duchesse vis-à-vis de lui. Sa main d’acier s’était refermée mécaniquement sur le goulot de la jarre de vin hautvalois qui demeurait à ses côtés lorsque l’énergie venait à lui manquer. Sa femme avait définitivement l’art et la manière de le déstabiliser. Ne prenant finalement pas son verre, il prit dans ses mains l’étoffe qui lui était tendue.

Je vous remercie ma femme, de cette délicate attention…

Il esquivait les reproches à peine voilés. Il comprenait son amertume, elle était des plus logique lorsque l’on connaissait le fonctionnement très humain et sentimental de Blanche. Mais il savait également que sa conduite, bien que ponctuée d’erreurs ne contenait aucune faute.

Mais une nouvelle fois, la splendeur hautvaloise usa de ses ruses pour le déstabiliser. Décidément, il était bien plus l’aise avec des ennemis résolus à le tuer qu’avec sa femme, résolue à l’accaparer. Elle tentait à présent de susciter chez lui de biens naturelles pulsion, imaginant peut-être avoir en face d’elle la loque humaine qu’elle avait eu à soutenir à bout de bras par le passé. Seulement, Nimmio avait repris force et vigueur, au-delà sans doute de ce qu’elle avait connu de lui. Les mages et prêtres qu’il avait rassemblé autour de lui avaient fait merveille depuis leur dernière entrevue.

Instinctivement, il déposa sur la boiserie, jarre et étoffe et saisit sa femme, de sa main naturelle, par la hanche, la ramenant, d’un geste tendre mais néanmoins vigoureux contre lui, si bien qu’elle put sentir toute la puissance qui séparait le Nimmio d’aujourd’hui de celui d’hier.  Les yeux fixés dans le regard de sa femme, c’est avec une voix bien plus assuré qu’il répondit alors.

Ma femme, vous n’imaginez pas à quel point ces mois furent long pour moi, à quel point j’ai voulu vous rendre visite bien des nuits. Fatigue et devoirs m’ont jusqu’ici tenus éloignés de vous, mais je n’ais  point l’intention de me dérober ce soir sans vous avoir honorée !

Pivotant rapidement sur lui-même, il l’amena dos au meuble sur lequel il avait posé les récipients, le regard décidé, fixé dans celui de la femme qu’il aimait, aussi difficile à vivre qu’elle pouvait être, avant de l’embrasser langoureusement.


Revenir en haut Aller en bas
Blanche d'Ancenis
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1042
Date d'inscription : 21/07/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans. Dans ces zones là.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]   Jeu 28 Avr 2016 - 22:32



Bien évidemment les premières justifications de Nimmio n’étaient tout simplement pas ce que voulait entendre Blanche. Cela va de soi. Aussi grimaça-t-elle. De plus, elle estimait que ces dits papiers-là n’assuraient en rien une quelconque protection. Mais bon, elle n’était pas une bureaucrate et confiait généralement la rédaction de son courrier à deux scribes personnels qui faisaient aussi partis de son conseil personnel. Les lèvres s’ourlèrent d’un délicat sourire en coin lorsqu’il prit l’étoffe.

« J’avais pensé à vous offrir un nouveau costume lors de mon séjour en Apreplaine mais j’ai jugé que vous étiez bien trop vilain avec moi. »


Les mers tempétueuses analysaient le moindre détail d’expression aussi imperceptible soit-il. Même l'affirmation la plus neutre était parfois révélatrice. D’un geste, il l’amena à lui mais Blanche ne s’en extasia pas. Pas l’ombre d’un étonnement ne trônait désormais sur son si doux minois. Au contraire, la malice était présente et elle le toisait avec amusement. Enfin, avait-elle pu bénéficier d’un premier échange qui ne se résumait pas à un silence ou simplement une apathie de sa part. Les paumes se posaient instinctivement sur les épaules de son époux. Un sourcil s’arqua à ses propos. Elle aurait bien ri mais ne le fit pas. Apparemment, ils n’avaient pas la même opinion sur la situation et plus encore sur le fait qu’elle ne partagea pas son lit durant plusieurs longues ennéades. Le dos ne tarda pas à heurter le bois contre lequel il l’avait désormais coincé. Et Blanche répondit naturellement à son baiser. Elle allait lui faire découvrir ce qui fut son deuxième art, une forme particulière, qu’elle avait exercé et affûté tout au long de ses mariages mais aussi de ses égarements. Une main ne tarda pas à se joindre au cou du Duc et ses délicates phalanges l’enserraient dans une sensuelle étreinte. Ses lèvres dévoraient désormais avec ferveur celles de son époux. Et tandis que lentement sa paume ruisselait le long de son torse, sa langue serpentine se joignit à son homologue. Ses courbes ondulaient désormais tout le long du corps de Nimmio pour éveiller le moindre de ses sens. Dans cette effervescence, ses baisers prirent une autre tournure. Sa bouche embrassait désormais sa joue, épanchant bientôt sa faim dans son cou qu’elle mordillait lascivement. Il pouvait désormais sentir ses doigts flirter non loin de ses atouts masculins jusqu’à ce qu’elle le repousse. La Dame du Val s’était redressée en retroussant les pans de sa robe coincé dans sa senestre logée contre sa hanche. Le sourcil arqué, provocatrice à souhaite, elle le dévisagea avec ce sourire insolent. Lentement, elle se mut jusqu’à la couche sur laquelle, elle posait séant. Les paumes contre ses genoux joints, Blanche écarta sensuellement les cuisses en fixant le Duc.

Revenir en haut Aller en bas
Nimmio de Velteroc
Humain
avatar

Nombre de messages : 403
Âge : 127
Date d'inscription : 25/01/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]   Ven 10 Juin 2016 - 15:56

Il n'y avait pas à dire, la duchesse savait comment susciter l'intérêt sensuel de son mari. Après quelques minutes d'un langoureux échange, elle avait su définitivement éveiller la libido de son homme. S'il ne bénéficiait pas des mêmes compétences que Blanche, Nimmio n'était pour autant pas un manche pour le jeux de l'amour.

Aussi avait-il prit soin de ne point trop brusquer la Dame, non pas qu'elle ne le voulut pas, mais plutôt pour qu'elle ressente cette petite frustration qui fait le sel d'un échange réussi. Elle officia de son côté un moment, déclenchant ce feu qui n'attendait que l'heure de se rallumer.

Trop longtemps, il n'avait pu partager la couche de sa femme et le manque s'était transformé en engourdissement. Mais ce dernier venait de s’effondrer et toute cette accumulation de mois de désires déclencha une irruption qui en aurait fait pâlir plus d'un.

La malicieuse Dame le repoussa alors avant d'aller s'asseoir dans une posture aussi lascive qu'explicite, attendant que son homme vienne l’honorer comme il le devait. N'écoutant que les pulsions de son coeur, le Duc s'avança alors jusqu'à elle, se glissa entre les cuisses de sa femme et la pris dans ses bras, tout en lui mordillant langoureusement le cou.

Sa main valide quant à elle se glissa das le corset de son épouse afin de malaxer sa généreuse poitrine et d'en stimuler les mamelons. Il prit le soin d'enrouler sa main mécanique dans la chemise qu'il venait d'arracher, afin que la froideur de l'acier ne gène point sa concubine, tandis qu'il la glissait dans le bas de son dos afin de la ramener d'un geste ferme, contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Blanche d'Ancenis
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1042
Date d'inscription : 21/07/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans. Dans ces zones là.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]   Lun 25 Juil 2016 - 15:39


Il s’était fait attendre. Trop longtemps, d’ailleurs… Pour que la Dame du Val ne se montre clémente. Mais cela, il le découvrirait bien plus tard. Pour l’instant, Blanche façonnait avec l’expertise d’un orfèvre son œuvre. Elle tissait malicieusement sa toile dans laquelle venait peu à peu s’enchevêtrer Nimmio dont Arcamenel embrasait. Un sourire en coin se dépeignit sur ses lèvres charnues et désirables. Elle lui offrait l’échine de son cou que le Duc pouvait à loisir embrasser et cajoler. En contrepartie, ses doigts fourmillaient tout le long des muscles du dos de l’Albinos. Elle y laissa traîner ses ongles sans y tracer le moindre sillon mais dont la pression était assurée que pour créer quelques frissons. Une fois, au creux de ses reins, ses phalanges enveloppaient ses hanches pour se cramponner à boucle de ceinture.

Nimmio avait tendance à prendre parfois un peu trop grand soin des détails, comme par exemple envelopper son bras mécanique dans sa chemise. La Splendeur Obsidienne recula un instant son buste pour observer son époux. Les doigts relâchèrent sa ceinture et elle se saisit de son bras mécanique pour le délester de l’étoffe.


« Pas besoin de t’encombrer de ceci. »

La morsure de l’acier ne semblait pas la déranger. Blanche prenait Nimmio comme il était : un manchot albinos, elle s’y était faite. Fort heureusement, il ne se résumait pas à cela bien qu’il ne rentrait pas non plus dans les canons de beauté standards. Tant qu’elle y était et elle glissait ses mains au niveau des lacets de son surcot pour s’en défaire en ayant quelques petites attentions pour son époux. Elle demeurait ainsi en chemise beige. Une simple pression sur le nœud du décolleté libéra ainsi sa généreuse poitrine. Les doigts papillonnèrent jusqu’à la chair du bras de Nimmio qu’elle embrassa et finalement le tira vers elle pour le faire basculer sur le lit sans ménagement. Blanche se redressa pour se glisser à califourchon sur son seigneur et maître. Ses courbes commencèrent à onduler lentement, frottant son bas-ventre contre ses cuisses. Lentement, elle vint pencher son buste pour le narguer en agitant ses deux monts sous son nez, laissant les bouts rosés taquiner son visage. Cette caresse éphémère lui laissa sans doute un gout amer puis qu’elle se déroba avant qu’il ne puisse s’en délecter. Elle attrapait plutôt les pans de sa camise pour la retirer. Il ne lui restait plus que la dentelle de ses dessous dissimulant jalousement sa fleur intime. Blanche entreprit aussitôt de distraire son attention afin qu’il ne pose pas les yeux sur les stigmates de son dernier accouchement, cette longue cicatrice lui barrant le ventre, vestige de sa césarienne.

« Dis-le-moi ! Dis-moi que tu veux me posséder. Je veux l’entendre ! »

La voix était plutôt stricte enrobée une belle et agréable couche de sensualité malgré tout. Evidemment pour l’aider à répondre à sa demande, la Duchesse entreprit de caresser délicatement son torse, laissant ses ongles ruisseler une nouvelle fois sur la boucle de sa ceinture qu’elle fit sauter. Elle ne cessait d’ondoyer telle une sirène dans les flots tout contre ses jambes, le sourire espiègle juché sur ses lippes.
Revenir en haut Aller en bas
Nimmio de Velteroc
Humain
avatar

Nombre de messages : 403
Âge : 127
Date d'inscription : 25/01/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]   Dim 28 Aoû 2016 - 19:36

Oui je le veux ! Je vous veux à moi, toute à moi !

Il venait de se redresser contre elle, ses deux bras enroulés dans le dos de sa femme tandis que son torse venait se plaquer sur sa généreuse poitrine. Il s'échina alors à l'embrasser le long du cou, avant de remonter jusqu'à ses lèvres. Son corps, d'un naturel si froid était à présent bouillant, autant qu'il avait pu l'être lorsque le poison noir-elfique avait failli l'emporter. Mais ce n'était pas ce genre de fièvre qui le prenait en ce jour. Il s'agissait là d'une bien autre stimulation pour son organisme.

Ses mains allaient et venaient tout au long de l'échine de sa compagne avant de finalement s'arrêter sur la délicieuse courbure de ses fesses. Il s'y cramponna alors tendis qu'il redescendaient lentement vers le matelas, desserrant suffisamment l'étreinte pour que son visage su trouve à hauteur de la poitrine gorgée de vie de sa délicieuse épouse.

Il les embrassa alors avec une fouge renouvelée, passant doucement de l'un à l’autre non sans les stimuler adroitement de gestes précis de sa langue. Il s'agissait là d'un succulent délice et il espérait que sa femme puisse apprécier autant que lui la situation.

Revenir en haut Aller en bas
Blanche d'Ancenis
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1042
Date d'inscription : 21/07/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans. Dans ces zones là.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]   Mar 13 Sep 2016 - 11:29


Alors que l’Albinos œuvrait à assouvir les prétentions de son épouse dans l’exercice de son égocentrisme et de sa complaisance malingre des jeux de l’amour, l’Obsidienne actait cet instant dans sa mémoire. A dire vrai, elle doutait qu’ils remettent le couvert. Nimmio était un homme étrangement occupé quand il ne sombrait pas dans la maladie et Blanche se contentait lorsqu’elle souffrait de son indifférence, de rendre sa vie davantage trépidante. Là était le tableau dépeint de son quotidien. Dans ces rares moments d’intimité, la Dame du Val endossait le masque de l’épouse fidèle. Dire qu’elle était heureuse serait un doux euphémisme en comparaison de la réalité. Mais là n’était pas la rhétorique, la baronne vivait l’instant. Et dans ces rares moments, il était affectueux. Ses doigts lissaient sa peau autant que faire se peut. Il couvrait de ses baisers la moindre parcelle de son échine en commençant par ses deux seins ronds et lourds de lait. Et elle le noyait de temps à autre dans ses générosités. Au bout de plusieurs longues minutes de tension sensuelle, la Dame consentit à se montrer plus entreprenante. Elle se débarrassa de ses braies afin de délivrer ce membre de chair qui devait être tout en émoi. Les paumes entreprirent de le caresser à sa juste valeur tandis qu’elle déposait un baiser sur son torse et que sa langue descendait tout le long jusqu’à atteindre la zone plus sensible. Une première fois, elle escala à nouveau tout son buste pour y saisir ses lèvres dans un baiser passionné puis redescendit jusqu’à l’ithyphalle. Elle le saisit en bouche en redessina les contours du bout de sa langue. Ses attentions orales perdurèrent durant un long moment dans l’unique but d’amener le Duc à des dispositions édéniques.

Après avoir allégrement choyer la verge de son seigneur et maitre, Blanche consentit à l’accueillir en son sein. Guidant cette dernière jusqu’à son antre, elle s’enfonça et Nimmio s’y cala. Elle prit le temps d’un petit soupire de contenance et débuta la danse. La main appuyée contre son ventre, Blanche ondoyait sous les coups de rein de son mari. Le minois se grima peu à peu d’expressions traduisant le plaisir qu’il lui inspirait. A la danse, elle joignit la chorale puisque ses lippes délivraient les sons le plus transis de volupté.

Blanche le chevauchait avec ardeur si bien que les premières perles de sueur ruisselaient tout le long de l’échine de son dos. Bientôt le manchot prit l’ascendance et marqua la cadence. Le corps de son épouse fut renversé et de toute sa fébrile carrure il la dominait. Il poursuivit son office, honorant comme il se doit sa dame. Les bras enlacèrent si tôt l’homme de sa couche alors qu’elle lui soufflait ses cris de délice. Finalement, il répandit en elle sa semence. Les cœurs se calmèrent pour se reposer un temps avant de reprendre leur ébat, une partie de la nuit jusqu’à ce que Blanche tombe de fatigue et n’embrasse les bras de Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La troisième fois sera-t-elle la bonne ? [Nimmio]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Celle-ci sera t'elle la bonne ?
» La masse haitienne sera-t-elle toujours perdante ou abusee?
» Autour de la "retraite" de Leslie Manigat
» Mafia Wars [PV Storms]
» "Elle est bonne, elle est fraîche, elle est potable" Wesh mec, t'a cru qu'une meuf c'était une bouteille d'eau ?! -Denytsa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Terres contestées et indépendantes :: Baronnie de Christabel-
Sauter vers: