AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Magie ! (pv Aetius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Magie ! (pv Aetius)   Ven 31 Déc 2010 - 13:19

" Approchez braves gens ! Sous vos yeux ébahis, je m'apprête à vous faire démonstration d'un tour de magie fort difficile à exécuter ! Et le tout en musique ! "

Adria déclamait avec aisance, accrochant le regard des clients sans difficulté. Après tout, ils étaient là à boire ou manger tranquillement et le spectacle était gratuit ! La jeune fille avait l'habitude de chanter et depuis peu, elle s'essayait aussi aux tours de magie plus ou moins réussis. Une façon comme une autre de gagner sa vie et surtout, plus amusante que jouer les serveuses.

D'un geste théâtral, elle leva un petit mouchoir blanc et annonça :


" Mon histoire commence il y a fort longtemps et prend place dans le lointain royaume des elfes sylvains... "


Autant faire rêver un peu les gens ! Elle n'avait même pas besoin de costume pour donner vie à l'ensemble étant donné qu'elle était elle-même une elfe aux traits fins caractéristiques. Sa robe blanche dansait autour d'elle alors qu'elle occupait l'espace, éteignant quelques bougies pour donner une ambiance plus propice à l'écoute d'un conte. Étant donné la qualité de ses tours de magie, elle avait intérêt à compenser par le côté théâtral et le chant. L'ensemble fonctionnait plutôt bien : elle racontait une histoire de princesse elfe éprise d'un mortel, le tout en chanson. Les deux héros décidaient de s'enfuir sur un tapis volant et réussissaient après plusieurs tentatives à en faire voler un. Adria faisait chacun de ces essais sur son mouchoir, ce qui lui permettait de s'entrainer. Nombre de tentatives échouaient, mais elle mettait cela sur le compte de l'histoire. Si le public était souvent déçu de ne pas avoir vu le mouchoir s'envoler, il se contentait des airs qui eux, étaient toujours réussis.

La jeune fille mêlait de toute façon habilement chant et magie, car elle se concentrait en chantant. Ce soir là, après avoir chanté la majeure partie de l'histoire et s'être assurée que son auditoire était, au moins en partie, plongé dans le récit, elle ferma les yeux une fois de plus et entama un air profond, à la mélodie étrange qui ne semblait mener nulle part. C'était le passage où elle devait réussir à faire décoller ce tapis volant miniature. La majorité du public attendait de voir si elle allait y parvenir et se laissait emporter par la mélopée. Il y eut un instant de flottement... puis ce fut le mouchoir lui-même qui se souleva légèrement et flotta réellement. Le chant s'intensifia et Adria parvint à le lever suffisamment pour que le public le moins proche voit la différence.

Puis elle le laissa retomber alors qu'elle recueillait quelques applaudissements qui lui firent perdre sa concentration. Le chant qu'elle reprit aussitôt d'une voix claire pour terminer l'histoire résonna encore un instant, puis ce fut terminé.

Souriante sous les applaudissements, la jeune fille virevolta de table en table pour recueillir quelques piécettes. Elle était dans son élément, ainsi, et ne perdit pas sa bonne humeur en voyant qu'elle ne gagnait pas grand chose à l'issue du spectacle. Après tout, elle avait le gite et le couvert dans cette taverne contre l'animation qu'elle assurait, c'était déjà pas mal. Surtout que les lieux étaient plutôt bien fréquentés, elle ne risquait donc pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Ven 31 Déc 2010 - 19:51

Dans l’auberge, assis non loin de la petite scène et accompagné d’une des plus plantureuses serveuses de l’auberge donc de Pharembourg (le Griffon affamé était en effet une taverne où bons vins se conjuguaient subtilement aux bonnes chairs), Hugald le barbu observait avec attention le spectacle qu’offrait l’elfette à la salle ravie. Savourant un breagh importé, il songea à l’opportunité qu’il pouvait tirer de cette heureuse découverte. Car Hugald était un homme d’Hubert, le premier conseiller du comte de Scylla. Ce dernier, un jeune homme assez volatile, était cependant attiré par la magie, bien que cela ne soit pas connu du petit peuple.

Hugald avait pris l’habitude de déambulait dans les rues et s’attarder dans les auberges, à l’affût des rumeurs de la roture, cependant, il avait également pris l’habitude de courtiser les faveurs du comte et Hubert, son maître. Aussi, lorsqu’il vit le beau brin d’elfe qui lui faisait face, il caressa pensivement sa barbe robuste et se dit que ce serait un beau cadeau pour le comte, qui aurait plus de facilité à se concentrer auprès d’une jeune femme pleine d’arguments plutôt qu’un vieux barbon lui parlant d’histoire et d’arithmétique magiques. Le projet en tête, Hugald s’approcha de l’elfette.

« Bonsoir, damoiselle, laissez-moi me présenter. Hugald, amateur de talents. Je n’avais jamais eu le plaisir de vous croiser à Pharembourg, cependant, je suis curieux, vous êtes-vous inscrite dans l’un des temples ou auprès des bureaux du comte, par rapport à vos talents ? Vous savez, j’imagine, qu’aucun mage ne peut monnayer ses talents sans ces procédures. »

La jeune femme fit non du chef. Un sourire naquit dans la barbe d’Hugald, qui commença à dire que la garde lui mettrait sûrement le grappin dessus et que cela n’était jamais un bon moment pour une belle blonde de son acabit d’avoir un grappin de la garde sur elle.

« Ecoutez. J’ai quelque connaissance à la cour et je suis sûr que vos talents plairont au comte. Permettez-moi de vous le présenter, vous y serez logée et nourrie et, s’il plaît au comte, bien rémunérée au vu de vos prodigieux talents. »

La conversation se poursuivit sur ce sujet pendant quelques instants jusqu’à ce qu’Adria, convaincue, veuille bien suivre Hugald, qui la mena jusque dans la demeure comtale. Il n’avait point menti, car les hommes le saluèrent et il entra dans le château où il voulut. La nuit commençait alors à tomber lorsque Hugald la présenta enfin au comte, un jeune homme aux longs cheveux noirs et au regard troublant. Aetius d’Ivrey était alors à table avec une poignée d’autres damoiseaux lorsque le barbu lui demanda une entrevue privée, que ce dernier lui accorda. Plus à l’aise dans une des alcôves, le comte salua Adria et fut des plus intéressés par la proposition d’Hugald, lequel se retira.

Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Sam 1 Jan 2011 - 11:54

" Bonsoir, damoiselle, laissez-moi me présenter. Hugald, amateur de talents. "

" Bonsoir, messire Hugald ! " répondit aussitôt Adria qui sourit, amusée, à la mention de "talent".

" Je n’avais jamais eu le plaisir de vous croiser à Pharembourg, cependant, je suis curieux, vous êtes-vous inscrite dans l’un des temples ou auprès des bureaux du comte, par rapport à vos talents ? Vous savez, j’imagine, qu’aucun mage ne peut monnayer ses talents sans ces procédures. "

Ahhh… Oups, les ennuis arrivaient au grand galop. En même temps, elle n'avait pas pensé à se considérer comme mage.

" Ben… non, pas vraiment… elle secoua la tête et tenta en montrant les quelques piécettes qu’elle avait récoltées, ben… pour ce que je gagne… ça compte ? "

Apparemment, l’idée ne lui était pas venue avant et elle naviguait entre la gêne d’être prise dans une telle situation et… la perplexité. Elle ne voyait pas bien ce qu’elle avait fait de mal. Enfin, elle était prête à prendre le large, s’il le fallait. Rien ne la retenait ici et de toute manière, en proposant un seul et unique spectacle comportant de la magie, rester au même endroit ne lui était pas bénéfique. La question à présent était de savoir s’il la laisserait en paix, étant donné qu'apparemment il n’était pas décidé à lui donner le moindre sou.

" Ecoutez. J’ai quelque connaissance à la cour et je suis sûr que vos talents plairont au comte. Permettez-moi de vous le présenter, vous y serez logée et nourrie et, s’il plaît au comte, bien rémunérée au vu de vos prodigieux talents. "


La jeune fille le dévisagea un instant, de l’air de celle qui se demande si elle doit se mettre à rire ou non. Un comte ? On lui proposait de lui présenter un comte, de travailler pour lui ? Bon, prendre cela comme une plaisanterie risquait de ne pas être de très bon effet et elle se contenta de hocher la tête en prenant deux secondes, passée la stupéfaction, pour réfléchir.

" Je ne sais pas si c’est prodigieux, répondit-elle avec franchise, mais ce sera avec plaisir ! "

Elle se tourna vers le fond de la salle et siffla légèrement :

" Olwë ! "


Hugald n’avait strictement rien à voir, sauf peut-être un léger mouvement lorsque le loup se glissa entre les jambes d’un client pour rejoindre Adria. L’animal resterait invisible, trop mal à l’aise en ville.


" C’est un ami, expliqua laconiquement la jeune fille, sans paraitre penser qu’Hugald pouvait se poser des questions. Il n’est pas dangereux. "

En tous cas, elle n’avait pas été longue à convaincre ! Après tout, tenter sa chance en taverne ou auprès d’un comte ne devait pas être bien différent. Enfin… si, sans doute, se produire devant un noble devait exiger plus de maintien, mais elle n’était pas très douée pour faire des courbettes.

Il la mena bientôt jusqu’à la demeure du comte et elle promena un regard curieux sur ce qui l’entourait. Même en ayant vécu un certain temps au château d’Erac, elle ne se sentait pas habituée au luxe. Son domaine, c’était la forêt, les arbres, les chemins ; pas les tapis et les tentures.


Elle ne tarda pas à se retrouver devant le comte, dont elle ignorait toujours le nom, soit dit en passant. Hugald expliqua brièvement les raisons de sa présence avant de disparaitre, faisant à nouveau mention de ses "talents" et la jeune fille finit par faire un sourire un peu perplexe au comte. Elle s’était présentée sous le prénom d’Adria, laissant un vide étrange après, comme si elle hésitait à donner une suite et préférait l’éviter. Passé cet instant de flottement, elle reprit son attitude qui laissait essentiellement paraitre de la curiosité. Contre sa jambe, elle sentait parfois la présence d’Olwë, ce qui la rassurait, même si elle refusait de s’inquiéter tant que cela n’avait pas lieu d’être. Le comte semblait être quelqu’un d’avenant et peut-être venait-elle réellement de trouver un travail intéressant.


Hugald partit sans donner de précisions, elle crut bon de reprendre la parole :


" Hem… Je chante et je fais un peu de magie, comme faire voler un mouchoir. "


Elle paraissait légèrement hésitante. Pas à cause de la présence du noble, qui ne l’impressionnait pas plus que ça. Ce dernier pouvait toujours la fixer de ses yeux clairs, elle ne détournerait pas le regard car elle était au contraire du genre à observer sans gêne ses interlocuteurs, ce qu'elle faisait en cet instant. Non, ce qui la mettait mal à l’aise, c’étaient davantage les raisons de sa présence : elle ne trouvait pas qu’elle puisse avoir des "talents" dignes de la faire mener devant un noble, quel qu’il soit. Elle continua à parler, visiblement plutôt bavarde :

" Ça fait longtemps que je chante, mais la magie, c’est plus récent. Enfin, récent… je ne sais pas trop, pour un humain, mais moi je trouve ça récent. C’est de la magie du vent, bien-sûr, le mouchoir, c’est comme un petit tapis volant, vous voyez l’idée ? C’est moins dur et ça va plus vite… enfin, ce que je veux dire c’est qu’on a un résultat plus rapidement ! "

Elle parlait joyeusement, mais en même temps, il y avait autre chose qui attirait son attention, sans qu’elle parvienne à trouver ce dont il s’agissait. Une impression indéfinissable, mais, dès qu’elle pensait mettre le doigt dessus, cela lui échappait. Elle mit cela de côté : chaque chose en son temps.

" Que voulez-vous au juste ?
demanda-t-elle en allant droit au but. Après tout, il y a plein de personnes qui doivent faire aussi bien que moi, non ? Mon spectacle n’avait rien de très particulier, surtout en ce qui concerne le mouchoir volant ! "

Elle était toujours aussi peu confiante en elle lorsqu’il s’agissait de magie. Par contre, du côté du chant, elle savait que, même avec des critères élevés elfiques, elle était douée. Elle avait d’ailleurs mis du temps avant de se décider à combiner les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mar 4 Jan 2011 - 3:33

Aetius, dérangé pendant une de ces petites soirées de sales jeunes, avait été interrompu par Hugald, un agent de bon aloi qui avait toujours eu l’heur de le sortir un peu de son quotidien. Et en ce moment, c’est ce que le comte voulait. Le comte s’ennuyait-il ? Si fait, le comte s’ennuyait un peu. La vie de château était un de ses rêves, mais il suffisait de quelques mois pour qu’il veule retrouver un peu d’aventure. Hélas, les occasions se faisaient rares et Hugald s’arrangeait souvent, avec d’autres, à lui donner un os à ronger. Rien de bien dangereux, juste un peu de nouveauté.

Et ce soir-là, Hugald lui présenta une bien adorable nouveauté. C’était une elfe, semblait-il, une jeune elfe qui s’était égaré dans des terres humaines. La créature était plutôt petite, son visage doux et énergique était éclairé par un sourire sempiternel. Sur ses épaules cascadaient une chevelure d’or blanchi, un blond si blond qu’il avait des reflets de neige. Mais ce qui étonna le plus le jeune chevalier, c’était le regard insistant et curieux de l’elfette. Des yeux noisette qui le regardaient effrontément, deux grandes amandes qui le dévisageait avec un sans-gêne qu’il ne rencontrait que rarement au sein des palais. Son regard à lui semblait effrayer, et ses yeux avaient la fâcheuse tendance de mettre mal à l’aise tant la clarté de leur bleu recelait un on-ne-savait-quoi de dangereux, d’agressif.

Il n’en était pas pour autant méchant homme et, en bon damoiseau qu’il était, pria la jeune femme de s’installer sur une chaise qu’il désigna. Il s’assit à son tour et dévisagea la damoiselle comme elle le faisait depuis tout à l’heure. C’était, par le con de Néera, un bien beau brin d’elfe ! Même assise, immobile, elle dégageait une énergie qui semblait sourdre d’elle, et une grâce que n’atténuait ni sa mise ni la vague lumière que lançait les torches sur elle. S’il n’avait point été si charmé, le jeune régent aurait pu penser qu’Hugald avait manœuvré pour mettre une courtisane rouée devant les yeux.

« Je me nomme Aetius d’Ivrey, si vous l’ignoriez, damoiselle. Qui êtes-vous, s’il vous est gré ? » La jeune elfe lui dit son nom. « Je ne veux rien en particulier, damoiselle. Une habitude familiale veut que l’on accueille les étrangers qui font un long voyage, et je pense que êtes de ceux-là. Mais qu’importe tout ceci, vous devez être exténuée et je ne vais pas vous ennuyer avec des questions peu séantes. Je vais demander à ce qu’on mette une chambre à votre disposition et on vous nourrira si vous avez faim. Restez tant que vous le souhaitez. »

Aetius se leva lentement. Sa démarche avait été étrange. En effet, ce curieux n’était pas du genre à laisser filer une elfe aussi facilement. A croire qu’il voulait garder un peu de nouveautés pour demain. Et soudain, il se rassit lourdement et prit la main d’Adria.« Vous revenez de l’Anaëh, n’est-ce pas ? Dites-moi, s’il vous plaît. » Eh bien oui, il arrivait au jeune régent d’être improbable. Souvent, d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mar 4 Jan 2011 - 21:17

Adria s'assit lorsque le jeune homme le lui proposa, bien qu'elle n'ait vu aucune objection à rester debout. A vrai dire, elle aurait même préféré pouvoir faire quelques pas, mais les quelques notions de politesse qu'elle oubliait trop souvent mais qu'on avait fini par lui inculquer tant bien que mal, lui rappelèrent qu'elle était en présence d'un comte. Alors, il fallait bien se comporter sagement. Cela ne l'empêcha pas de lui sourire franchement :

" Enchantée, messire Aetius d'Ivrey ! "

Elle ne savait pas si c'était comme cela qu'on s'adressait à un comte, mais elle avait déjà fait l'effort de ne pas l'appeler par son prénom, alors il ne fallait pas trop lui en demander. La suite lui tira un rire léger. Il souhaitait juste l'héberger ? Elle paraissait peut-être naïve, elle l'était sans doute un peu, mais elle n'était pas complètement stupide. Cela ce serait su si ce comte avait pour habitude de loger et nourrir tous les vagabonds de passage ! Et puis, ce n'était pas ce qu'Hugald avait sous-entendu.

" Je vous remercie, mais je suis arrivée en ville hier et j'ai eu un voyage relativement paisible. Je ne suis pas fatiguée, pour le moment. "


De fait, elle semblait déborder d'énergie, comme toujours. Il était aussi vrai que les elfes avaient besoin de moins de sommeil que les humains. Certains s'en passaient même, allant jusqu'à méditer au lieu de dormir. Elle n'était pas de ceux-là, mais quoi qu'il en soit, il était hors de question d'aller s'enfermer dans une chambre tant qu'elle n'en saurait pas un peu plus. Mais Aetius se levait déjà, coupant court à toute question. Ce fut pourtant lui qui en posa soudain une en prenant la main d'Adria. Surprise, cette dernière hocha légèrement la tête :

" Oui, en effet... "


Ce fut à ce moment qu'elle remarqua vraiment ses yeux d'un bleu clair... quelque peu glacial, ce qui ne l'empêcha pas de soutenir son regard sans ciller. Puis, se disant que ce n'était sans doute pas une réponse suffisante et étant de toute façon prête à discuter s'il le souhaitait, elle ajouta spontanément :

" J'ai vécu à Alëandir longtemps et j'y suis retournée récemment. Je suis passée par Anaëh à chaque fois, bien-sûr. "

Elle se leva, fit quelques pas en promenant, sans vraiment faire attention, un regard légèrement curieux sur ce qui l'entourait et continua à parler :


" C'est une forêt magnifique. Et je ne dis pas cela uniquement parce qu'il s'agit du territoire de mon peuple. J'aime d'ailleurs beaucoup le style humain... mais en ce qui concerne la nature, je ne peux pas comparer Anaëh à Aduram. Là-bas, c'est... "

Le sourire rêveur qui flottait sur ses lèvres en disait long sur ce qu'elle pensait. Cette forêt était tout simplement magique. Le passage de la déesse n'avait fait que renforcer cette impression d'enchantement.


" C'est ce qui me manque le plus lorsque je voyage. Avez-vous déjà eu la chance de la visiter ? "

Elle oubliait un peu que les elfes avaient la fâcheuse tendance à regarder d'un mauvais œil les étrangers. Mais après tout, un comte avait peut-être quelques contacts diplomatiques avec son peuple ? Elle s'arrêta soudain de parler, mais ce fut pour reprendre de plus belle :

" Désolée, je suis bavarde... Je crois que vous vouliez vous débarrasser de moi en m'envoyant dormir, non ? "


Elle disait cela avec une spontanéité désarmante, teintée d'un amusement évident. Puis elle prit conscience de ce qu'elle venait de dire et du fait qu'elle ne s'adressait pas à n'importe qui et elle reprit, légèrement gênée :

" Enfin, je ne veux pas vous déranger, c'est juste que... Je n'ai pas trop l'habitude des châteaux et des comtes... enfin, un peu des châteaux, mais... comment dire ? Je ne cherche pas à vous offenser... "

Elle se dit qu'elle parlait trop, comme toujours, et elle se tut avant de dire une bêtise qui agacerait réellement Aetius. Pour faire bonne mesure, elle retourna s'asseoir et essaya d'arrêter de tout observer - lui y comprit - sans aucune gêne. Il était temps de revenir à un peu plus de mesure. Soyons honnête, elle n'était pas très douée pour paraitre réservée, mais elle offrait au moins au comte l'occasion de lui répondre sans devoir lui couper la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Sam 8 Jan 2011 - 21:38

Le comte écouta avec attention la jeune elfe. Elle lui offrait une image neuve du royaume des elfes et pourtant teinté d’une nostalgie propre aux exilés. La main sur la sienne, il était plongé dans une sorte de rêve éveillé. L’elfette faisait fi des convenances et la discussion avait pris un tour des plus informels. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas parlé ainsi, sans les distances du protocole. Aussi conversaient-ils comme deux jeunes gens que tout séparait et qui se parlaient comme des enfants.
« Non, je n’ai jamais pu visiter les forêts elfiques. »
La jeune créature sembla confuse ; son regard se détourna de lui et essayait de fixer un autre point. S’étant dressé dans son enthousiasme, elle finit par revenir s’asseoir près de lui. Sa main, chaleureuse, se reposa sur la peau d’Adria.
« Vous ne m’offensez pas, damoiselle. Savez-vous que j’ai failli voir vos terres, pendant la Malenuit ? L’éclipse était tombé sur mon pays et je voulais quérir le conseil des sages d’Anaëh. J’avais équipé toute une expédition, des centaines d’hommes devaient m’accompagner dans le plus grand de mes navires. Mais les dieux en décidèrent autrement et nous nous perdîmes loin de notre destination. Nous nous sommes échoués sur des terres sauvages et lointaines. J’ai… »
Son visage se fit triste à cet instant. De douloureux souvenirs étaient liés à ce voyage et il ne voulait plus poursuivre la description de cette équipée ratée. Il se leva à son tour, silencieux. Scrutant les murs qui les entouraient, marchand d’un pas lourd, il s’accouda à une table finement sculptée, l’air pensif. Soudain, une idée éclaira son visage qui se reporta vers l’elfe.
« Je vois que vous aimez parler, fit-il, un peu moqueur. Si vous le voulez, vous m’en apprendrez plus sur les elfes. J’ai toujours voulu apprendre votre langue, comprendre vos mœurs. Qu’en pensez-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Dim 9 Jan 2011 - 12:07

Adria sourit lorsque le comte lui assura qu'elle ne l'offensait pas. Parfait. Pour être honnête, s'il avait commencé à se plaindre elle n'aurait pas tardé à s'éclipser, n'étant pas du tout à l'aise dans les jolis salons comme celui-ci.

Aetius lui expliqua qu'il avait tenté un expédition et elle finit par hausser légèrement les épaules :


" Il n'y a pas de regret à avoir. Il semblerait que les miens aient été autant impuissants face à cette éclipse. Notre déesse a développé la nature si bien que la forêt semble devenue folle... Je crois que personne n'a vraiment compris. "

Elle lui jeta un coup d'oeil narquois lorsqu'il lui fit remarquer qu'elle aimait parler. Non, vraiment ? La suite la surpris davantage. Elle humains étaient étranges : soit ils décriaient les elfes en leur imputant tous les mots du monde, soit ils les idéalisaient... dans un cas comme dans l'autre, la plupart des gens ne cherchaient pas à se confronter à la réalité. Apparemment, Aetius n'était pas de ceux-là, ou peut-être avait-elle pu l'encourager en se comportant de façon assez peu conforme à ce qu'on attendait d'une sylvaine. Sage, silencieuse, hautaine, patiente, étaient autant d'adjectifs parfaitement absurdes pour qui aurait souhaité la définir.


" Eh bien j'en pense qu'il y a beaucoup à faire ! Je peux vous apprendre l'elfique, oui, même si je n'ai jamais fait cela, je ne sais pas trop comment m'y prendre... moi j'ai appris à parler humain un peu sur le tas, ça ne marche pas trop mal ! "


De fait, elle le parlait à présent couramment. Elle oubliait que les elfes étaient doués pour les apprentissages, mais après tout elle était prête à tenter l'expérience.

" Quant à nos mœurs, je ne sais pas trop comment je les définirais, vous savez, comme pour les humains, cela change beaucoup d'un milieu à l'autre ! Enfin... vous pouvez commencer par regarder tout le monde la tête haute, avec l'air impénétrable signifiant "je détiens toute la sagesse du monde". "

Elle reprenait volontairement un vieux cliché et se mit à rire en se disant que les idées reçues n'étaient pas toujours complètement fausses.

" Tenez, commençons par le début ! Mára aurë, " déclara-t-elle en le saluant à l'elfique.

Son ton étant beaucoup plus chantant lorsqu'elle s'exprimait dans sa langue natale, mais Aetius put remarquer qu'il subsistait toujours un accent elfique lorsqu'elle s'exprimait en langue humaine. Quelque chose de léger qui faisait sonner les mots de façon plus mélodieuse. Elle n'avait jamais tout à fait réussi à perdre son accent mais ce n'était pas non plus une de ses priorité. Elle trouvait la langue humaine trop rugueuse à son goût.

" Cela veut simplement dire "bonjour". Répétez, pour voir :
Mára aurë. "

C'était amusant comme idée, même si elle restait perplexe face à ses dons de professeur. Personne ne lui avait jamais demandé d'apprendre à qui que ce soit. C'était plutôt le contraire et, en général, on concluait qu'elle était trop dissipée pour parvenir au moindre résultat. Il n'y avait pas eu grand monde pour la penser capable d'assez de concentration. D'ailleurs, en pensant logiquement à Nakor, elle sauta spontanément du coq à l'âne et demanda soudainement :


" Vous êtes magicien, n'est-ce pas ? "


Question qui pouvait surprendre étant donné qu'il n'avait rien fait qui puisse donner une telle idée, mais elle s'expliqua rapidement :

" Je l'ai senti, lorsque vous avez pris ma main. "

C'était un pouvoir suffisamment discret pour qu'elle ne le ressente pas à distance, sans se concentrer, mais avec un contact direct cela lui avait parut un peu plus évident, bien qu'elle ait mis un certain temps à le cerner. Sans paraitre penser être indiscrète, elle ajouta :


" Quel genre de magie ? "

Disant ces mots, elle ferma les yeux pour essayer de la percevoir. C'était peut-être un peu inquisiteur, mais elle ne pensait pas à mal et se montrait juste très curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Dim 9 Jan 2011 - 15:04

Enthousiaste comme pouvait l’être n’importe quel damoiseau qui voit une délicieuse elfette lui demander de parler (chanter serait le mot juste) dans la langue d’Anaëh, Aetius s’essaya sans attendre et bredouilla un « Mära aur… » qui fut coupé par la tête blonde, qui sauta d’un sujet à un autre sans plus attendre. Loin de l’image de l’elfe posée au comportement placide et à la démarche d’une hiératique arrogance, Adria n’en restait pas moins une elfe dans l’esprit d’Aetius. Il rit à la plaisanterie qu’elle fit sur sa race, mais ses entrailles n’oubliaient pas qu’il avait à faire à une fille du Beau Peuple. C’était quelque chose de viscéral qu’il avait appris auprès des prêtres et des chevaliers qui, s’ils n’avaient pas la même vision des sylvains, avaient pourtant imprimé les préjugés de générations d’Hommes. Ces préjugés, d’ailleurs, jouaient beaucoup sur l’attrait qu’exerçait Adria sur le jeune comte, bien que les apprêts de la jeune créature et les accents de sa voix douce achevaient de captiver l’Ivrey.

Naturellement curieux et instinctivement concentré sur cet objet de nouveauté qu’était son interlocutrice volubile, il trouvait tout à fait à propos qu’elle le coupe pour enchaîner sur un sujet qui n’avait, en apparence, aucun lien avec la conversation précédente. Heureux qu’elle lui demande s’il avait quelque don pour les Arcanes, il sourit de toutes ses dents, se leva et souleva son bras vers une tenture qui s’éleva sous l’effet d’un souffle apparu de nulle part. D’un geste négligé, il dégagea la tenture du mur, laquelle voleta lourdement dans la pièce avant que, d’un autre mouvement de main, Aetius propulsa le brocard vers le plafond pierreux. Un dernier coup fut donner dans le malheureux tissu qui s’élança en direction du jeune homme qui sauta pour le saisir et le tendre en direction de son invité, un sourire de gosse sur les lèvres.

Satisfait de son tour grossier, il avait fait montre d’une puissance brute plutôt que d’une maîtrise raffinée de ses dons. Cette petite démonstration donnait un aperçu révélateur de l’origine de ses talents, qu’il devait à de grandes facilités avec l’Energie mais une patience peut-être plus faible encore que la capacité de concentration de sa partenaire elfique.
« De la même magie que vous, je pense, » fit-il d’un ton amusé.


Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Dim 9 Jan 2011 - 16:17

Adria ne put retenir une petite grimace amusée en entendant Aetius massacrer sa langue natale. Il y aurait du travail pour parvenir à un semblant d'accent elfique ! Mais, loin de se moquer, elle s'en distrayait, ne s'attendant de toute façon pas à des miracles dès le début. Renchérissant sur la magie, ce qui n'eut pas l'air de lui déplaire, elle sentit aussi qu'il manipulait son énergie en vue de préparer un tour quelconque. Puis elle le regarda avec intérêt se servir de mouvements de main pour s'aider, jusqu'à ce qu'il lui tende le tissu. On entendit un bref aboiement qui sortait de nulle part lorsqu'il s'approcha à nouveau d'elle, mais elle ne parut pas s'en préoccuper, si ce ne fut par un "chtttt" énergique en direction du vide, dans un coin de la pièce. Elle commenta négligemment :

" Oh, lui, c'est Olwë, il n'aime pas beaucoup les démonstration de magie et les gens qu'il ne connait pas, mais il s'y fera. "


Comme souvent, elle ne pensait pas vraiment que la présence d'un loup invisible méritai un peu plu d'explication. Toujours invisible, l'animal ne broncha pas lorsque la jeune fille rendit son sourire à Aetius, attrapa la tenture et en soupesa le poids.

" Impressionnant ! "

C'était sincère, d'autant que ce qu'il venait de faire se rapprochait beaucoup de ses propres dons. C'était de la magie quelque peu dissipée et elle pouvait se faire une idée de la difficulté. Elle hocha la tête lorsqu'il suggéra qu'ils utilisaient le même élément :


" Comment avez-vous deviné ? Mais vous avez raison, je suis du vent, moi-aussi... mais ça, je n'y arrive pas vraiment. Disons que... "


Elle leva les yeux au ciel : oh oui, bien-sûr qu'il avait deviné, elle le lui avait dit. Jetant un coup d'œil autour de la pièce, elle fit la moue :


" Mais j'imagine que vous tenez un tant soit peu à votre mobilier alors je vais éviter d'essayer de vous imiter. Par contre, je fais ça... "

Elle déposa le tissu au sol, ferma les yeux, commença à fredonner un air léger et entreprit de condenser un peu d'air sous la tenture afin d'en former un boudin. Eh oui, elle aussi avait envie de montrer ce qu'elle savait faire ! Pas tant par prétention que parce qu'elle avait envie de s'amuser à son tour. Elle stabilisa quelques boudins qui tournaient doucement, se servant beaucoup moins de gestes qu'Aetius, même si ses mains suivaient une légère rotation. Non, elle s'appuyait davantage sur son chant, une sorte de mélopée sans début ni fin, essentiellement pour se concentrer et accéder à la paix intérieure qui lui était nécessaire pour que la magie ne se délite pas.

Lorsqu'elle rouvrit les yeux elle constata avec un petit sourire réjoui qu'elle maintenait soulevé un bout de carpette.

" C'est drôle, hein ? Si j'avais plus de temps, je pourrais soulever l'ensemble et alors, si toi tu propulses le tout, eh bien hop ! Ça fait un tapis volant ! "

Le côté quelque peu hasardeux, voir franchement dangereux de l'idée, n'avait pas l'air de l'effleurer. Elle relâcha ses efforts et la tenture retomba lourdement.


" Disons que je n'ai encore jamais réussi à faire s'envoler un tapis de cette taille. Je le soulève, je le maintiens une fois en vol, mais alors de là à gérer l'envol... et je ne parle pas de l'atterrissage ! "


Elle haussa les épaules en se rappelant de ce qui avait failli se produire la première et dernière fois qu'elle avait essayé. Parler magie la passionnait, elle aurait pu en discuter des heures.

" Ça fait longtemps que tu en fais ? Moi il m'a fallu un bon moment pour apprendre à me concentrer, déjà. Nakor, le maître qui m'apprend, il trouvait bizarre que ma magie soit aussi... comme dire... diffuse ! De ce que j'en ai vu, ce n'est pas ton cas, non ? "

Puis, appuyant l'expression adéquate pour qu'il comprenne le sens de ses mots, elle s'exclama en elfique :


" C'est bien ! "

Une façon comme une autre de l'amener à retenir quelques mots puisque c'était ce qu'il souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Ven 14 Jan 2011 - 17:05

« Un… tapis volant ? » Le comte écarquilla les yeux. Un tapis volant ? Cela était donc possible ? Son regard passa de perplexe à intéressé. Un tapis volant… Dominé les plus hautes tours des arrogantes cités du haut de sa tapisserie aspremontaise, franchir les murailles des plus grandes citadelles à l’aide d’une carpette enchantée. Parcourir le pays, admirer les bois, les rivières, comme les personnages des contes et des légendes.
« Un tapis volant. » Aetius rêva encore un instant. L’opportunité de maîtriser un tel sortilège le tentait, cela était assuré. Il finit cependant par sortir de sa rêverie pour répondre à la question que lui avait posée son professeur. « J’ai appris auprès de prêtres. J’étais destiné à la prêtrise, au départ et j’ai vécu mon enfance dans un temple loin d’ici. Finalement, je n’ai jamais été prêtre, mais j’ai gardé quelques souvenirs. »

Observant la moitié de carpette qui s’élevait doucement sous le chant ensorcelant (c’est le moins que l’on pouvait dire !) de l’elfette, il écouta ses conseils ou plutôt ses remarques et se décida à essayer quelque chose. Approchant délicatement sa main du tapis, il la recula d’autant plus lentement. Le tapis, sous l’effet, semblait s’élever comme une vague. Ayant saisi en quoi consistait les boudins d’air, il avait décidé de les recopier sans pour autant les fabriquer lui-même. Mais quelque chose n’alla pas. Soudainement, le tapis se mit à tournoyer sur lui-même en s’élevant. Il finit par tanguer et se jeter sur l’un des murs de pierre, faisant ainsi tomber une autre tenture. C’était le problème d’Aetius. Il n’arrivait pas à tisser des sortilèges assez équilibrés, n’ayant pas conscience de l’Energie qu’il déployait.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Dim 16 Jan 2011 - 12:49

Aetius sembla se moquer pas mal de la présence d'Olwë, - et c'était tant mieux, Adria n'ayant pas envie de se séparer de son loup - rebondissant sur une seule chose : le tapis volant. Ce sort avait l'air de le faire rêver ! Quand il expliqua qu'il avait été destiné à être prêtre, la jeune fille fit une petite grimace :

" Ce ne doit pas être une vie très palpitante ! "


Elle ne connaissait pas grand chose à la prêtrise, à vrai dire, mais elle imaginait des gens qui priaient sagement à longueur de journée et cela l'ennuyait rien que d'y penser. Quoique si c'était une façon d'avoir accès à un apprentissage magique, peut-être était-ce plus intéressant que ça en avait l'air.


Elle se décida à faire une petite démonstration, qui apparemment, donna envie au noble de tenter autre chose. Elle le regarda un bref instant tenir sa main au dessus du tapis, puis ferma les yeux pour visualiser la magie. C'est ainsi qu'elle vit un formidable développement de puissance, qui, elle en était certaine, ne risquait pas d'être facilement maîtrisé ! La tenture finit d'ailleurs par voler à travers la pièce et retomber lourdement. Rouvrant les yeux, Adria laissa échapper un rire léger.

" Eh bien, si nous avions été là-dessus, nous aurions eu droit à un beau vol plané, sans jeu de mot ! "


Elle se moquait, mais vraiment pas méchamment car après tout, c'était exactement le genre de difficulté qu'elle avait eu et avait encore. Mais si elle avait réussi à maîtriser son manque de concentration, alors, le jeune homme pouvait également se discipliner.

" J'ai regardé ta magie,
poursuivit-elle en continuant à le tutoyer spontanément, avant de se dire qu'il ne fallait peut-être pas, vous arrivez à donner l'impulsion, mais à tout lâcher d'un coup comme ça... le résultat ne m'étonne pas ! "

Non et s'il continuait ainsi, il deviendrait vite dangereux pour les autres et lui-même si sa magie prenait de l'ampleur. Elle réfléchit une seconde avant de demander :

" Est-ce que vous arrivez à sentir votre magie, ou la voir d'une façon quelconque ou est-ce que vous agissez plus à l'instinct ? "

Elle penchait pour la seconde option à voir sa façon de procéder. Assise, bien droite, elle ferma les yeux et se concentra pour ramener sa magie à elle. Elle fredonnait toujours une mélodie, mais la suspendit pour murmurer calmement :

" Est-ce que vous percevez ce que je fais ? Essayez de vous concentrer, pour voir. "


Elle ne savait pas trop si la méthode employée était la bonne, mais c'était ce qui lui venait spontanément. Elle avait l'impression qu'Aetius, ne voyait que la partie émergée de l'iceberg et donc manipulait sa magie en aveugle. Finalement, elle se leva, lui prit les mains et ajouta :

" Voilà, vous fermez les yeux, vous essayez de percevoir votre magie, ou la mienne. Prenez votre temps. "


Elle ferma à nouveau les yeux et se remit à fredonner. Elle, elle percevait les deux facilement, d'autant plus aidée par le contact, et elle espérait qu'il en était de même pour lui. Laissant passer un petit moment de calme - ce qui était assez rare chez elle - elle finit tenter autre chose et murmura :

" Est-ce que vous sentez que ma magie s'approche de la votre ? "

Elle y allait doucement, faisant un effort de concentration pour ne faire que l'effleurer. Elle essayait de lui faire prendre conscience de l'étendue de son pouvoir. A son avis, c'était la clef du problème ou, du moins, c'était sa façon à elle de concevoir la magie.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Ven 21 Jan 2011 - 20:06

Voilà qu’elle se mettait à la toucher ! Drôle de façon d’aider à sa concentration. Et il devait fermer les yeux ? Aetius trouva tout cela trouble. Depuis qu’il était un enfant, il percevait la magie sourdre et s’animer autour de lui. La présence d’un mage se signalait dans son être aussi facilement qu’un Hautvalois buvait sa coupe du matin. C’était quelque chose qu’il ne s’était jamais expliqué ; qui était normal, finalement. Cela avait sûrement dû être une raison pour laquelle on l’envoya dans un temple. Mais au temple il n’était plus. Actuellement, il se faisait caresser la paume de sa main par celle d’une jolie elfette.

Oui, se concentrer, donc. Fermer les yeux. Faire le vide. Sentir la magie… Bon sang c’était bien sûr ! L’elfette en profitait, sinon elle ne lui aurait jamais imposé un exercice aussi simple ! Croyant lire à travers elle comme dans un livre ouvert, le comte sourit, les yeux toujours fermés, et pressa un peu les mains de son professeur. Le geste était doux et équivoque, bien que le sourire pût donner une idée du pourquoi de la caresse. Sans rouvrir les yeux, l’Ivrey dit calmement.

« Oui, je crois que je sens votre magie, damoiselle. »
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Dim 23 Jan 2011 - 14:11

Adria avait fini par gagner en concentration au fil du temps. Il avait été une époque où fermer les yeux plus de trois secondes pour faire autre chose que dormir lui aurait parut parfaitement irréalisable. Se taire aussi longtemps aussi, d'ailleurs... Alors certes, elle paraissait toujours trop spontanée, mais pour qui la connaissait bien, il y avait une énorme différence dans son comportement actuel.

Les yeux fermés, donc, elle prit le temps de bien visualiser les deux magies, ignorant volontairement celle de son amulette. Aetius semblait plein de bonne volonté pour faire ce qu'elle demandait, mais elle s'aperçut assez rapidement que quelque chose clochait. Rouvrant les yeux, elle vit qu'il avait gardé les siens fermés et, esquissant à son tour un petit sourire amusé, elle lui lâcha les mains avant de secouer la tête :


" Sans doute, oui, mais... "


Elle fit la moue, essayant de savoir, justement, ce qu'elle avait essayé de lui faire comprendre et ce qui avait bien pu lui passer par la tête. En tous cas, elle avait l'air de trouver cela très amusant.

" Le but de l'exercice était de prendre conscience de l'étendue de la magie... de ses limites, si vous préférez. Parce que quand je vous vois lancer un sort, c'est tout... hum... Comme si... "


Cherchons une métaphore pas trop mauvaise... Elle sourit à nouveau en reprenant rapidement :


" Comme si vous décidiez de vous mettre à la sculpture en donnant des coups de poing ou de gourdin sur la roche : ça finira peut-être par la marteler mais vous allez surtout vous blesser avant d'obtenir une sculpture qui ressemble à quelque chose. Alors c'est bien d'avoir conscience d'avoir deux mains et être capable de taper comme un sourd, mais maintenant il faut apprendre à se servir d'outils un peu plus subtils. Vous me suivez ? "


Il avait plutôt intérêt, parce qu'elle parlait sans lui laisser le temps d'en placer une ! La comparaison n'était peut-être pas très flatteuse, aussi, elle reprit rapidement :

" Enfin... c'est une impression, je ne veux pas vous vexer ! "


En même temps, s'il était du genre à se vexer pour un mot malheureux un peu trop spontané, elle n'allait pas faire long feu !


" Vous sentez la magie, d'accord, mais ce qu'il faut c'est... comment dire ? Elle n'avait jamais essayé d'exprimer ce genre de chose avant, aussi elle se faisait légèrement hésitante, c'est... sentir ses limites et la manipuler doucement. On dirait que vous la pousser d'un coup devant vous, au lieu de l'amener doucement où vous voulez aller. "

Se rendant compte qu'elle partait dans de grandes théories sur la seule base de ce qu'elle avait cru ressentir en le voyant faire, elle s'arrêta et lui fit un petit sourire dépité :


" Après... je dis ça, je dis rien... je n'ai pas la prétention d'enseigner la magie, j'ai suffisamment de mal avec la mienne ! "

D'accord, les elfes étaient censés avoir plus de prédispositions que les humains, mais ce n'était pas une raison pour s'imaginer détenir la vérité. Retrouvant aussi vite sa bonne humeur, elle lui lança dans la foulée en lui tendant à nouveau les mains :

" Vous ne voulez pas essayer de vraiment vous concentrer ? "


Se serait-elle permis un coup d'œil légèrement moqueur ?
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Jeu 27 Jan 2011 - 0:04

Aetius écoutait avec une attention renouvelée les conseils de son professeur. Bien sûr, il ne comprenait pas vraiment les agissements de cette dernière, qui fleuretait avec lui sans aucune pudeur il y avait de cela un instant. Se disant que les femmes étaient bien incompréhensibles, il se focalisa sur l’enseignement qu’elle lui offrait et profitait de la vue qu’elle lui procurait. Comme la jeune femme était belle, il sourit à la comparaison qu’elle fit, plongé dans ses cheveux blonds plutôt que dans les arcanes de la magie. Le fait était que, dans la magie des vents, le chevalier se montrait toujours d’une virile imbécilité. On lui avait appris à faire montre de force et il avait tout naturellement appliqué cette philosophie aux Arcanes, notamment celles qui pouvaient l’aider à abattre un ennemi ou un rival.

Faisant mine de se concentrer sous les remontrances du professeur, il essaya à nouveau de contrôler avec plus de subtilité ses dons. Il se rappela un court moment ce sorcier qui avait commencé à lui enseigner, loin dans le nord. Ce dernier avait fini par le trahir et le laissa seul avec une bande de pillards alors que le dit sorcier venait de poignarder son cheval. Une expérience qui confinait à la prudence voire à la méfiance sur les sorciers, à l’exception des jolies jeunes femmes, bien entendu. Bref, notre chevalier se concentra comme il put. Fermant les yeux, son odorat, son toucher, son ouïe affluèrent pour se substituer au sens perdu. Mais alors qu’il faisait tout pour se recentrer sur la magie, le son d’une cithare vint traverser les lourds brocards qui recouvraient les fenêtres de l’alcôve. Le bruit assourdi bouscula immédiatement Aetius, qui, soudain, rouvrit les yeux, se précipita derrière les rideaux et jeta un œil dans le jardin intérieur qui bordait la tour dans laquelle le comte et l’elfette se trouvaient.

« Ah ! C’est Cyano ! » Et en effet, c’était bien Cyano des Isles. Armé d’une cithare et de tout son courage, un genou à terre, il crispait le malheureux instrument sous le balcon d’une dame accueillie par le comte. Idyllique spectacle que ce Cyano égorgeait d’une voix éraillée par l’angoisse d’être repoussé, ce qui risquait d’arriver s’il persistait à massacrer la chansonnette qu’il poussait tant bien que mal. Aetius fut d’abord étonné puis rit de bon cœur. Il n’était plus question de cours ou de quoi que ce soit, maintenant. Se retournant vers Adria, l’Ivrey se saisit du tapis qu’il avait projeté à terre et dit à l’elfette.
« Je ne peux pas laisser ce sot se ridiculiser ainsi, damoiselle. Il est temps pour nous de faire voler se tapis et de partir à sa rescousse ! »
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Sam 29 Jan 2011 - 18:11

D'accord. Aetius était tout sauf concentré et la jeune fille comprenait un peu mieux ce qu'avait pu ressentir ceux qui avaient essayé de lui enseigner quelque chose, à elle : c'était quelque peu décourageant de voir son élève avec le regard qui se promenait, laissant penser que ses pensées vagabondaient vers les dieux seuls savaient quoi.

Puis, alors qu'elle avait l'impression qu'il prenait enfin la peine de se concentrer, on entendit soudain une musique s'élever. Enfin, musique... façon de parler. C'était une véritable horreur, même selon des critères humains, sans aucun doute. Le jeune homme se précipitait déjà, sous le regard médusé d'Adria. Ah oui, quand même ! Il se comportait comme un vrai gamin, celui-là ! Elle se mit à rire, le suivant à la fenêtre :

" Eh ben vous alors ! Faut espérer que personne ne vienne vous jouer un petit morceau de cithare lorsque vous serez juché sur votre tapis volant ! "


Sinon, jolie chute en perspective ! Elle fit une grimace quelque peu torturée en écoutant la suite du morceau, se demandant pourquoi le "musicien" s'acharnait ainsi à massacrer les tympans des gens. C'était pourtant un bel instrument, à la base, qu'elle s'était déjà plu à écouter. Mais à ce stade ce n'était plus du ridicule, c'était du sadisme... ou du masochisme ! Bon, peut-être que les humains s'en affligeaient moins qu'elle, mais à voir la tête d'Aetius il n'appréciait pas non plus.

Elle éclata pourtant de rire en entendant sa demande, secouant la tête légèrement :


" Vous plaisantez ? Me concentrer avec ça dans les oreilles ? Avez-vous écouté la moitié de ce que je vous ai dit tout à l'heure ? Même dans des circonstances idéales, je ne suis encore jamais parvenue à faire décoller un tapis avec des voyageurs dessus. "

Mais... levant les yeux au ciel, elle décida de tenter malgré tout et étala le tapis au sol, devant elle. Elle respira à fond, ferma les yeux et se mit carrément à chanter, histoire de couvrir le bruit de la cithare. Se calant sur l'air qui lui vrillait les oreilles, elle y ajouta sa propre mélodie, rendant la chose un peu plus supportable. A présent que l'affreuse musique était à peu près neutralisée, se préoccuper de sa magie serait plus simple. Elle rassembla cette dernière et commença à modeler ses petits boudins, les allongeant, les plaçant, les faisant tourner et chantant de façon plus inconsciente.


Le tapis se souleva de façon quelque peu anarchique alors qu'elle redoublait de concentration, son visage se détendant, quoique se faisant réellement sérieux, ce qui ne lui arrivait pas bien souvent. Elle ne le faisait pas seulement parce qu'Aetius lui avait demandé, mais parce qu'elle aimait cela et qu'elle avait l'impression d'être à deux doigts de réussir. Aussi, elle y mettait toute son énergie, refusant d'abandonner. Mais la magie n'opérait pas sans rien et, après quelques minutes d'intense concentration et un tapis qui lévitait à peu près convenablement à quelques centimètres du sol, Adria ouvrit soudain les yeux et laissa le tissu retomber brutalement.


Livide, elle se sentait vidée et voyait de petites étoiles danser devant elle. Adressant un sourire un peu pâle à Aetius, elle finit par murmurer :


" Désolée, je... je crois que... "

Elle fit l'effort de rester assise malgré un vertige et respira à fond. Elle n'aurait pas dû aller si loin et s'arrêter avant de puiser autant dans son énergie. Mais elle avait été à deux doigts de parvenir à progresser. A deux doigts...
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Sam 29 Jan 2011 - 22:35

L’elfette semblait avoir beaucoup de mal avec sa monture paresseuse, au grand dam d’Aetius, qui alternait son attention entre la tentative d’Adria et le spectacle affligeant de son ami Cyano. Les expérimentations de son professeur ne donnèrent rien de bien spectaculaire, comme elle l’avait prévenu. Le tapis, amorphe comme un marin au lendemain d’un retour sur terre et, donc, d’une biture proverbiale, ne voulait pas obéir aux enchantements d’Adria. Cette dernière, au bout d’un énième effort, alla s’affaler sur un siège, exténuée par son essai infructueux. Après un instant de réflexion (enfin, façon de parler), Aetius se mit à la tâche, s’essayant à mimer la manœuvre d’Adria mais avec un style plus à lui.

Le jeune homme s’approcha du tapis et le lorgna un instant comme on lorgne un cheval sauvage. Ecartant les jambes pour les positionner sur les bords du brocard, il leva sa main d’arcane – la main gauche – d’un geste brusque. Le tapis se gonfla d’un coup, formant un sommet rejoignant le séant d’Aetius, une selle sous son auguste postérieur. L’air disparut bien vite, mais Aetius renouvela l’expérience et, en agrippant la tête de la carpette, se maintint sur l’animal. Peu à peu, il donnait des à coup un peu plus francs et la bête s’extirpa du plancher pour élever son cavalier d’un pied, deux deux, d’un mètre. Alors le chevalier donna un petit coup et le tapis chargea la fenêtre, s’envola dans les airs. Il se tenait en hauteur par petits coups de bourasques, et le cahot provoqué par cette succession de menus sortilèges donnait l’aspect d’une cavalcade à cet envol.

Aetius, quand il vit le tapis prendre vie et qu’il réussit à le maîtriser comme un étalon fougueux, partit d’un grand rire, tandis que l’air fouettait son visage. Bien sûr, tout ne pouvait être aussi réussi, et après quelques pas dans le domaine encore mal connu de la lévitation, les bourrasques d’Aetius, trop déséquilibrées, firent perdre son contrôle à Aetius sur la bête, qui commença à ruer. Il ne planait plus au milieu de la nuit. Au contraire, on avait l’impression qu’il donnait des coups de sabots pour faire démonter son maître qui, mal à l’aise, envoyait ses sorts avec la plus grande négligence.

Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Dim 30 Jan 2011 - 14:38

Adria mit un certain temps à prendre conscience qu'Aetius s'essayait à son tour à modeler un tapis volant. Mais quelle façon de s'y prendre ! Inutile de fermer les yeux pour voir la magie, elle la sentait qui se gondolait, se cabrait, bref, tôt ou tard, cela ferait des étincelles !

" Arrêtez ça... elle s'éclaircit la voix, exténuée par la fatigue, arrêtez ça, si vous grimpez là-dessus, vous allez vous tuer. "

Elle ferma les yeux et essaya de récupérer un peu, histoire de pouvoir mettre au moins un peu plus d'énergie dans ses mots. Le jeune homme n'avait pas l'air de se rendre compte de ce qu'il faisait. Il y avait bien dix mètres de hauteur, de cette fenêtre, et s'il ne stabilisait pas le tapis il ferait une chute qui pouvait aussi bien être mortelle.

" Aetius ! "

Elle avait crié, cette fois, en le voyant passer la fenêtre. Se levant, poussée par la crainte de le voir dégringoler, elle alla s'appuyer sur le bord, bien qu'elle ait encore la tête qui tourne. Elle ne pouvait pas le laisser comme ça, elle voyait la magie se désagréger petit à petit. C'était sans doute un tour très spectaculaire, mais c'était aussi profondément stupide de se lancer ainsi. Elle savait, pour l'avoir expérimenté, que la moindre seconde d'inattention réduisait à néant le sort. Hors, une fois que l'on chute librement, comment trouver la sérénité nécessaire pour tisser à nouveau le sortilège ?

Et cet andouille riait !


" Aetius ! Revenez ! "


Autant ne rien dire... Sachant que la catastrophe était proche, elle s'appuya sur le rebord de la fenêtre et se força au calme. Rassembler sa magie, oublier deux minutes qu'elle était déjà à bout de force... elle devait pouvoir faire quelque chose. Après tout, si elle ne lui avait pas montré cela, il n'en serait pas là.


Elle concentra autant de magie que possible sous le tapis, y parvenant juste au moment où ce dernier cédait. A présent, il fallait résister contre la force d'attraction du sol et freiner autant que possible la chute qui, elle, était inéluctable. En plus, la magie d'Aetius, désordonnée, ne faisait que compliquer les choses en lui faisant tourner la tête ! Les yeux fermés, la jeune fille sentit la magie puiser dans ses forces, encore et encore, à mesure que le tapis descendait doucement...moins doucement... beaucoup moins doucement... puis elle n'y tint plus, sachant qu'autrement elle prendrait trop de risques et lâcha prise à quelques mètres au-dessus du sol, son esprit glissant peu à peu dans le noir. Elle rouvrit les yeux un instant, mais ne parvint à voir le résultat de son intervention : à bout de force, elle perdit connaissance.


Aetius put entendre distinctement un loup qui se mettait à hurler : c'était Olwë, qui, essayant de donner l'alerte, entreprenait à présent de lécher le visage de sa petite maîtresse pour la ramener à la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mer 2 Fév 2011 - 21:25

Le spectacle que purent contempler les deux amoureux transis (la jeune dame et Cyano, que nous surnommerons le sicaire à la cithare pour le reste de cette histoire) n’était pas banal. S’acharnant sur un tapis en demi-cercle qui volait et se secouait comme un jeune poulain sauvage, Aetius se maintenait sur la carpette pour essayer, tant bien que mal, de survivre à cette cavalcade délétère. Perçant le tableau étoilé d’une nuit sans nuage, il s’agitait comme un jeune homme que son arrogance et un maquignon peu scrupuleux auraient piégé en lui faisant acheter un Bucéphale sans Alexandre. Sauf que celui-ci volait et que son poil était fait en laine de chèvre.

Les ruades contrôlées tant bien que mal le jeune chevalier finirent pas s’apaiser. Et le tapis, plus calme, acheva sa chute avec la hâte amorphe d’une tapisserie tout à fait ordinaire. Bientôt, le pied du seigneur, entortillé dans la laine aux couleurs sombres, vint cogner durement la sol du jardin et cria un « crac » ou du moins une onomatopée de ce goût-là. L’Ivrey, pris par la douleur, cria à son tour et son corps s’affala sur le – pas si – réconfortant gazon. Par terre, étourdi, plaqué contre le sol, il avait perdu une bien cruelle bataille qu’il avait engagée contre la gravité et cette dernière, dans un ultime détail de sadisme, rappela sa victoire au comte. Ce dernier tenta de s’accouder pour essayer de se relever et son épaule, démise, hurla dans son corps, qui le lâcha complètement. Noyé par la douleur, Aetius s’évanouit.

*

Adria fut réveillée par un seau d’eau glacée. L’effet fut immédiat et cingla son esprit comme un fouet : il fallait sortir du monde cotonneux des rêves, car la vie s'impatientait. Et le premier aperçu de cette vie qui l’attendait n’était pas très rose. Plutôt noirâtre. Cramoisi à certains endroits. Lorsqu’elle reprit empire sur son corps, elle put sentir que ses poignets avaient été entravés par deux lourds bracelets de fer, lesquels étaient reliés à un mur froid et suintant via une chaîne qui tintait sur la pierre à chaque mouvement paniqué de l’elfette. Le décor avait changé, et quand ses yeux se furent habitués à la relative obscurité, elle put constater qu’elle était au milieu d’un couloir étroit et haut. Aucune lumière naturelle ne parvenait jusqu’ici, et une torche, seule, les protégeait de l’obscurité la plus totale.

Plantés devant elle, une silhouette familière, un visage barbu encadré de deux mines glabres et renfrognées dont l’éclat vacillant de la torche donnaient des airs de masques mortuaires. C’était Hugald et deux hommes de sa suite. Leurs visages étaient fermés, leurs yeux dégageaient une hostilité non feinte.

« Pourquoi as-tu fait ça, sorcière ? » finit par lâcher Hugald. Son ton était à l’accusation, à l’agressivité.

Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Jeu 3 Fév 2011 - 16:51

Adria sursauta, prit une grande bouffée d’air et regarda autour d’elle, étourdie. Où était-elle, au juste ?

« Gnnn froa… » marmonna-t-elle en clignant des yeux sans vraiment prendre conscience de ce qu’il se passait.

Elle se sentait épuisée, à deux doigts de sombrer à nouveau et l’eau glaciale la fit grelotter. Ce fut en claquant des dents qu’elle se rappela à peu près ce qui s’était passé. La magie avait réclamé sa part et elle l’avait payé assez cher… sauf qu’à moins d’avoir dormi quelques jours, elle n’aurait pas dû se réveiller déjà. Il y avait autre chose qui lui permettait de ne pas s’effondrer dans ses chaines. Ses chaines ? Elle agita faiblement les poignets mais s’arrêta rapidement : elle était bien trop fatiguée pour ne serait-ce que paniquer. Assise, repliant ses jambes contre elle, elle se recroquevilla en essayant d’arrêter de trembler et de retrouver des idées claires. Au moins, elle n’avait pas à s’effrayer de l’obscurité, ses yeux d’elfes voyaient parfaitement avec le peu de lumière prodiguée par la torche. Des hommes l’observaient. Elle reconnut l’un d’entre eux mais cela ne lui procura aucun réconfort.

Hugwald avait déjà parlé, mais il dut reposer sa question pour qu’elle s’en aperçoive et lève deux grands yeux perdus vers lui : fait quoi ? Oh… le tapis… la chute…


« Mais… Je savais pas qu’il allait vouloir essayer ! Je… je lui ai dit non, mais il a quand même voulu s’élancer ! Il n’est pas mort, dites ? »

L’idée l’horrifiait, tout bonnement et elle sentit son estomac faire un nœud désagréable. Quoiqu’elle en dise, c’était sa faute ! Elle ferma les yeux et essaya de se calmer. La tête lui tournait à nouveau. Et pourtant, la magie la soutenait. Pas la sienne, c’était certain, mais elle était aidée. Par quoi, au juste ? Elle n’en avait pas la moindre idée, mais la sensation l’effrayait.

« Qu’est-ce que vous me faites ? finit-elle par demander, semblant prendre conscience de la situation dans laquelle elle se trouvait. Qu’est-ce que vous voulez ? Je n’ai rien fait, moi ! Je ne voulais pas qu’il y aille ! Je vous jure ! »

Puis, autre chose lui frappa soudain l’esprit et elle essaya de se redresser, paniquée :

« Olwë ! Où est Olwë ? »

Elle avait enfin compris qu’on avait dû supposer qu’elle avait voulu nuire à Aetius d’une façon ou d’une autre. Ce qui voulait dire que le loup avait sans doute réagi de façon assez violente quand on l’avait emmenée. Et s’il s’en était pris à des gardes ou à Hugwald… Elle blêmit, retomba, supplia dans un souffle :

« Olwë ! Mon loup ! Dites-moi qu’il va bien, s’il vous plait… »

La question avait l’air de davantage la perturber que son propre sort. Et puis, il y avait Aetius. S’il lui était arrivé malheur, elle ne se le pardonnerait jamais. Certes, il s’était montré stupide, mais pas plus qu’elle qui lui avait mis cette idée dans la tête. Tout cela était entièrement de sa faute. Elle ne pleurait pas, mais elle semblait complètement défaite. Fermant encore une fois les yeux, elle sentit à nouveau cette magie étrangère qui se déversait imperceptiblement en elle. Par les Cinq, que lui faisaient-ils donc ?

[Hrp : pour ce qui est de la magie, ça n’a rien à voir avoir toi, c’est lié à un autre rp. Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Lun 7 Fév 2011 - 20:29

La situation excédait Hugald au plus haut point. Les supplications d’Adria l’agaçaient également, et son flot de questions n’arrangeait rien à la chose. En bon courtisan qu’il était, ce brave barbu savait qu’on allait le tenir pour responsable de tout ça si le comte mourrait de ses blessures. Après tout, c’était lui qui avait présenté l’elfette à Aetius. Et dire qu’il pensait que cette pouliche blonde était aussi inoffensive qu’une biche… Voilà qu’elle était accusée de tentative d’homicide sur la personne du régent du pays. Se contenant avec un grand contrôle, Hugald fixait la captive, l’air irrité. Un silence glacial traversa le lieu, et ce n’avait rien à voir aux habituels courants d’air gelés qui envahissaient les cellules de la geôle. Faisant peser son regard sur l’elfette défaite, il articula enfin une parole qui n’avait rien de réconfortant.

« Votre loup est mort. »

Ayant dit cela, il se tut et observa la réaction de la jeune femme. Il ne voulait pas l’attaquer physiquement, de crainte que le comte, s’il survivait, ne le détrompe sur tout cet imbroglio en l’enfermant à la place de la fille d’Anaëh. Il se contentait donc de la frapper en esprit. Cela aurait la même efficacité sur la sensible blondinette et on ne pourrait l’accuser de lui avoir fait du mal.

Adria macéra dans ce couloir malodorant et froid pendant quelques jours, le temps qu’il fallut au comte de sortir de sa semi-inconscience. Le séjour n’avait rien de très ragoûtant, et les rares visites qu’elle avait étaient ceux des geôliers et de nouveaux prisonniers qu’on emmenait dans leurs appartements pour croupir jusqu’à leur jugement. Finalement, ces quelques jours se conclurent sur une nouvelle rencontre avec Hugald, qui vint seul, cette fois-ci. Son visage rongé par la barbe était bosselé par une succession de bosses et sa démarche était celle d’un boiteux. Si retournement de situation il y avait eu, il n’avait pas été en faveur d’Hugald. Ce dernier grogna quelques choses à Adria (des excuses ?) et la libéra de ses liens. Sortie des souterrains, elle fut assaillie par une harde de camérière qui la baignèrent et l’emmenèrent dans des appartements (qui étaient, d’ailleurs, plus cossus que la geôle dans laquelle elle avait croupi).

Le lendemain, elle fut amenée devant Aetius, qui se trouvait dans le jardin qui avait assisté à sa chute retentissante. Lorsqu’il la vit, il s’approcha d’elle en boitant légèrement du pied qui avait reçu la majorité du choc de sa dégringolade et qui était muni d’une attèle à présent. L’idiot avait un sourire radieux qui élargissait ses lèvres et remontaient jusqu’à ses oreilles. Une fois à sa hauteur, il la regarda. Son visage dégageait une chaleur bienveillante et seuls ses yeux, qui brillaient toujours d’une lueur étrange, trahissaient l’aspect affable du chevalier.

« Bonjour, Adria. J’ai appris qu’on vous avait engeôlé. J’espère que vous pardonnerez l’excès de zèle de mes hommes. A part cela, allez-vous bien ? »

Une fois encore, ses paroles trahissaient une légèreté peu commune.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Lun 7 Fév 2011 - 21:22

Adria se retrouva devant Aetius quelques jours plus tard. Encore plus pâle qu'à son habitude, elle lui fit face avec un visage dénué de toute expression. Lui souriait, remarqua-t-elle pour elle-même. Si elle avait été au moins autant épanouie et insouciante en arrivant, elle l'était loin de l'être encore. Ses lèvres tremblèrent lorsqu'il lui demanda si elle allait bien et elle fit un pas en arrière comme si sa présence lui répugnait.

" Très bien. Je viens prendre congé. "

Il y avait une distance qui ne lui était pas coutumière dans le ton, une note glacée qui dénotait par rapport à son habituelle désinvolture. En même temps... elle le craignait. Pas à cause de la magie, mais parce qu'il détenait le pouvoir, ici, et que tant qu'elle resterait elle serait à sa merci. Comme l'avait été Olwë. A cette pensée, son visage se décomposa et elle le détailla avec une incompréhension grandissante. Elle n'avait qu'une envie, manifestement, c'était de s'enfuir très loin. Et si elle n'avait pas encore tenté de le faire, c'était parce qu'elle avait été trop épuisée pour mettre un pied devant l'autre. Elle s'était laissée habiller et coiffer comme une humaine, s'était juste préoccupée de garder près d'elle son aumônière et son amulette. Pour le reste...

Elle détailla le jeune homme, comme si elle venait de l'apercevoir, son regard semblant le sonder, le transpercer, puis elle détourna les yeux, où perça soudain une tristesse infinie.

" Vous n'avez plus besoin de mes services, " ajouta-t-elle d'une voix éteinte.

Il n'en avait d'ailleurs jamais eu besoin. Elle n'aurait jamais dû mettre les pieds là. Olwë... elle avait envie de hurler, mais aucun son ne voulait sortir. Elle sentait juste son cœur battre à toute allure et sa gorge se serrer à mesure qu'elle prenait conscience de toute l'ampleur de la situation. Elle avait passé beaucoup de temps à dormir, épuisée, mais, à présent qu'elle était à nouveau à peu près en forme, elle ne se sentait pas mieux pour autant. Hugwald avait bien réussi son coup : on aurait dit qu'elle était prête à se laisser emporter par le moindre souffle d'air. Elle restait debout là, pourtant, fixant le sol comme s'il allait s'ouvrir sous ses pieds. Peut-être cela aurait-il mieux valu ?
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mer 9 Fév 2011 - 19:13

C’était au tour d’Aetius d’exprimer son incompréhension. Prendre congé ? C’était son séjour dans les appartements frais de Bordefente qui l’avait rendu aussi distante ? Le comte n’était pas fin observateur de l’âme elfique, certes, mais même le premier venu aurait pu comprendre que cette douloureuse épreuve avait été de trop pour la fille des forêts. Mais l’Ivrey, qui sortait de plusieurs journées d’inconscience, ne saisissait pas à quel point les journées pouvaient s’allonger lorsqu’on se trouvait dans certaines situations de la même façon qu’elles pouvaient se réduire à un court laps de temps quand on était prostré dans le monde des rêves.

« Qu’est-ce que ça signifie ? Nous avons à peine commencé mon instruction ! »

Il avait dit cela en haussant la voix. Il fit un pas vers l’elfe et était sur le point de reprendre au moment où une sorte de hurlement l’arrêta. Apparaissant de nulle part, le loup d’Adria était réapparu auprès d’elle. Il se montrait hostile envers Aetius, montrant ses dents et grognant d’un air agressif. Une longue estafilade traversait son dos, laissant une étroite zone imberbe sur le monstre poilu.
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Jeu 10 Fév 2011 - 17:47

Adria fit un pas en arrière lorsqu’Aetius haussa la voix. Ce que ça signifiait ? Il pensait réellement qu’elle allait reprendre son apprentissage après ce qu’elle avait vécu ? Quand bien même elle n’aurait pas eu le choix, elle ne voyait pas comment elle réussirait à se concentrer sur de la magie alors que toutes ses pensées allaient vers Olwë et que les remords la torturaient inlassablement. Nakor avait dit un jour que le loup était son familier, qu’il l’aidait donc à gérer sa magie, mais il était surtout plus que ça : un ami, l’un des seuls amis qu’elle avait. Elle avait toujours su qu’elle le perdrait de vieillesse, mais le voir mourir ainsi, c’était trop affreux.

Puis, contre toute attente, l’animal surgit, se plaçant devant elle pour la protéger. D’abord sidérée et incapable de faire un geste, la jeune fille finit par se précipiter à genoux, enfouissant ses bras et son visage dans sa fourrure. Elle resta là un long moment sans bouger et sans dire un mot. Olwë restait contre elle, gardant un œil sur le jeune homme. Au moins, il restait visible, se contentant de lui donner un avertissement. Puis, de longues minutes plus tard, peut-être parce qu’Aetius avait fini par se manifester, lassé d’attendre, Adria se redressa et laissa courir ses doigts le long de la cicatrice du loup. Enfin, elle se releva lentement et dévisagea le noble en fronçant les sourcils.

Alors, sans crier garde, elle le gifla de toutes ses forces, laissant une magnifique marque rouge vif sur son beau visage.

" Comment je vais ? Tu as le culot de me demander comment je vais alors que je crois depuis des jours qu’Olwë est mort ? Le ton montait petit à petit. Tu ne peux même pas faire un malheureux effort d’imagination ? Sachant que j’ai passé je ne sais combien de temps dans tes geôles nauséabondes, même selon des critères humains, tu me demandes comment je vais ? "

Autant la soi-disant mort d’Olwë l’avait complètement abattue, autant, à présent, elle paraissait bouillir d’une énergie mal contrôlée. Encore heureux qu’elle n’ait pas récupéré de ses mésaventures, sinon, nul doute que c'aurait été sa magie qui aurait pris le dessus et là, elle n’aurait plus répondu de ses actes. Comme elle était loin de l’image des elfes maîtres d’eux-mêmes ! En cet instant, elle avait juste envie de faire rentrer à coup de baffes dans la tête vide d'Aetius, une impression de ce qu’elle avait vécu.


" Tu n’es pas capable d’écouter deux minutes ce qu’on te dit, tu te comportes comme un enfant pourri gâté qui a besoin qu’on lui tienne la main mais qui refuse en se croyant plus malin que tout le monde ! Tu es un danger pour les autres et pour toi-même et tu me demandes pourquoi je veux arrêter ? "

Son regard brillait de colère. Elle refit un pas en avant, venant lui planter un index rageur sur le torse et plongeant ses yeux dans les siens. Son ton redescendit d'un coup et sa voix se fit tranchante :


" Donne-moi une seule bonne raison de rester. Puis, croisant les bras, le toisant, même si elle n'était pas vraiment plus grande que lui : A moins que tu ne te sois déjà dégonflé. A moins que ce ne soit plus simple de me renvoyer dans mes geôles pour ménager ta fierté. "

Elle le mettait au défi, ni plus ni moins. Et elle savait ce qu’elle risquait, en agissant de la sorte. Mais elle s’en moquait. Aetius avait besoin qu’on lui dise les choses en face, pas qu’on le materne, sans quoi, il continuerait éternellement à se comporter comme un bambin mal élevé. De toute manière, peu lui importait qu’elle le vexe ou non, elle n’était pas du genre à mâcher ses mots, même devant un noble et si elle pouvait faire des efforts, il était hors de question qu’elle le ménage après ce qu’il avait fait. Oh ! Elle savait bien qu’elle avait sa part de responsabilité dans l’affaire, mais au moins elle l’assumait, elle ne prétendait pas faire comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes !
Revenir en haut Aller en bas
Aetius d'Ivrey
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1466
Âge : 26
Date d'inscription : 07/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  La vingtaine (25+)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Lun 14 Fév 2011 - 20:23

La gifle eut l’effet… d’une gifle sur Aetius ! La main avait claqué avec la plus grande simplicité sur la joue tendre du beau visage de notre comte, qui fut d’abord médusé. Il n’avait pas dû recevoir un soufflet de la part d’une femme depuis des lustres, et lorsque c’était le cas, il savait le pour quoi de la forfaiture et à quoi il devait s’attendre. Mais là, c’était pour le moins soudain. Une fois que la surprise fut passée, l’Ivrey fut envahi par une bouffée de colère. Depuis quand des elfettes à son service osait le frapper ? Jetant un regard menaçant sur l’agresseur, qui lui rendait son regard avec un aplomb qu’on n’aurait pas cru à une jeune femme si légère. Voyant dans les yeux en amande d’Adria un nouveau défi lancer à son autorité, il réfréna avec difficulté un mouvement qui aurait dû rétablir l’équilibre dans les échanges entre les deux interlocuteurs.

Au lieu de cela, il maîtrisa son poing et écouta ce qu’elle avait dit. Il n’avait jamais pris l’habitude de frapper les femmes qui vivaient dans les châteaux. Ayant eu une période de chevalier errant, il avait vite appris qu’on ne frappait jamais son amante. En effet, celle-ci était souvent une châtelaine qui pouvait vous faire pendre comme le pire des vilains et par les amandes d’Arcam si elle le souhaitait. Renforçant son comportement d’ancien courtisan, la présence d’un loup devant peser dans les deux cents livres refroidissait d’autant plus les ardeurs d’Aetius. On aurait d’ailleurs pu penser que cette impuissance s’eût transformé en frustration, qu’elle était devenue une haine froide et vile. Pourtant, Aetius écoute avec attention ce que la nymphe elfique avait à lui dire.

A cet instant, sa beauté et sa jeunesse jouaient contre elle, et Aetius ne put percevoir la gravité des paroles, que la légèreté du visage et de la silhouette de l’elfette desservaient. Ses gestes, qui étaient toujours inattendus, captivèrent le chevalier, qui la regardait opérer, qui admirait la maîtrise de la voix haut-perchée de l’oiseau exotique, laquelle reprenait, à cause des émotions qui altéraient Adria, quelques accents chantants d’Anaëh.

Finalement, elle se tut et le fixa d’un air hostile. Il fallait lui donner une bonne raison de rester auprès de lui ? Le jeune homme, ragaillardi par la vision d’une jolie elfe en pétard, se fendit d’un rire franc.

« Pourquoi vous faut-il rester ici, Adria ? Mais vous avez vous-mêmes répondu à cette question ! Je suis un danger pour tous les autres ! Si vous me laissez maintenant, qui sait combien de gens seront victimes de mes dons ? Vous avez le devoir moral de m’aider afin que je ne puisse jamais blesser personne, vous ne pouvez vous en allez la conscience tranquille et devez sauver les innocents qui risqueraient de succomber à cause de ma magie ! »
Revenir en haut Aller en bas
Adria
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 422
Âge : 82
Date d'inscription : 20/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 112 ans (16 ans)
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   Mar 15 Fév 2011 - 12:16

Il était vrai qu'Adria pouvait bien faire ce qu'elle voulait, elle ne risquait pas d'impressionner grand monde. Trop légère, trop gentille aussi, son agressivité n'était pas vraiment exacerbée. Et son accent chantant s'accentuait alors qu'elle élevait le ton ce qui ne l'aidait pas beaucoup non plus avoir l'air en colère. Pourtant, elle l'était bel et bien et ses yeux brillaient d'une lueur farouche. Le pire, ce fut qu'à peine silencieuse, elle s'aperçut qu'Aetius n'avait pas vraiment l'air touché par ce qu'elle avait dit. Et voilà qu'il se permettait de rire à présent ! Oh ben au moins, elle ne risquait de pas de regretter sa claque, étant donné que c'était la seule chose qui avait paru le faire réagir !

Il en aurait sans doute mérité une autre, mais la jeune fille n'était tout de même pas si violente et elle se contenta de lever les yeux au ciel, préférant ne pas répondre sous le coup de la colère. Dire qu'elle n'avait pas d'aprioris sur les humains ! Mais avec ce genre d'énergumène, pas étonnant que son peuple prenne les mortels pour de parfaits imbéciles !

" Dôl lost lîn... " murmura-t-elle en elfique en secouant la tête d'un air navré.

Puis, à Olwë qui restait sur le qui-vive :


" Daro ! "


Le loup sembla hésiter mais finit par s'allonger près d'elle. Adria détailla le jeune homme puis soupira, sa colère retombant sous le coup de la fatigue. Finalement, elle s'assit tranquillement dans l'herbe, laissant sa robe s'étaler légèrement autour d'elle.


" Alors vous n'avez vraiment aucun amour-propre, hein ?
reprit-elle en langage humain. Vous attendez juste que tout vous tombe tout cuit dans la bouche en rejetant la faute sur les autres ? "

Il avait besoin d'entendre certaines choses, elle espérait juste que cette fois ça ne rentre pas par une oreille pour ressortir par l'autre.

" Qu'est-ce que vous croyez ? Que vous êtes le seul, sur Miradelphia, à avoir des difficultés à canaliser vos dons ? J'ai déjà été dangereuse, moi aussi, et je pourrais le redevenir malgré moi, je ne le nie pas, avoua-t-elle en baissant les yeux, mais, au mois, j'ai fait ce qu'il fallait pour essayer de changer les choses. Je n'ai jamais rejeté la faute sur quiconque et encore moins sur celles qui m'ont initié à la magie ! "

Elle s'allongea dans l'herbe, mettant ses mains derrière la tête et regardant les nuages qui défilaient au-dessus d'eux. Sa voix se fit plus douce mais tout aussi décidée :

" Si vous êtes un danger, c'est votre problème. Pas le mien, pas celui de vos professeurs quels qu'ils soient ni celui de vos amis ou de votre nourrice. Il en va de votre responsabilité. Vous êtes dangereux parce que vous vous reposez sur les autres sans jamais vous remettre en question. "


Par les Cinq, si seulement le quart de ce qu'elle disait parvenait à rester dans ce cerveau de sale gosse mal élevé ! Il devait tout de même y avoir un minimum de bon sens dans la tête d'un homme qui dirigeait des terres !

" Quant à mes responsabilités à moi, j'estime que tant que vous serez dans cet état d'esprit, il sera plus dangereux de vous enseigner la magie que de vous laisser végéter avec vos maigres possibilités de maîtrise. L'histoire du tapis volant est assez explicite sur ce point. "

Elle le fixa à nouveau en se relevant sur les coudes et conclut tranquillement :


" Alors je repose ma question : qu'est-ce qui pourrait bien me pousser à rester ? "

Elle attendait une réponse, un sourire légèrement moqueur aux lèvres. Qu'est-ce qu'il croyait ? Qu'il suffirait de la faire culpabiliser ? Elle portait suffisamment de poids comme ça pour ne pas s'en inventer. Oui, elle s'en voulait de lui avoir parlé de tapis volant, oui, elle était responsable du déclenchement de ces derniers événements, mais il était hors de question de le décharger de ses propres responsabilités : il le faisait déjà bien trop facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Magie ! (pv Aetius)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Magie ! (pv Aetius)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Magie ! (pv Aetius)
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Magie du Rat Cornu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Terres royales :: Comté de Scylla-
Sauter vers: